Enquête à Guantanamo


marielle Membre 1 921 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
pict_63661.jpg

Enquête sur des tortures à Guantanamo


07 Janvier 2005-08h45

Des révélations sur des mauvais traitements obligent l'armée à réagir.Les accusations, glanées par une association de défense des droits de l'homme, émanent d'agents du FBI.Elles sont corroborées par des détenus britanniques.

L'armée américaine a demandé l'ouverture d'une enquête sur des allégations du FBI, la police fédérale américaine, concernant des cas de tortures contre des détenus sur la base de Guantanamo. «Le commandement veut établir les faits concernant ces allégations et prendra en considération les recommandations d'un officier enquêteur indépendant», a affirmé le colonel David McWilliams, un porte-parole du commandement sud (Southcom), basé à Miami, en Floride, sous la responsabilité duquel se trouve Guantanamo, sur l'île de Cuba.Le commandement de Miami a nommé un général et un capitaine de la marine qui auront pour mission d'enquêter sur les informations divulguées le mois dernier par l'Union américaine des libertés civiles (Aclu), la plus importante organisation américaine de défense des droits de l'homme. Ces documents proviennent de messages électroniques envoyés par des agents du FBI à leur hiérarchie dans lesquels ils témoignent de ce qu'ils ont vu et constaté à Guantanamo. Les enquêteurs devront théoriquement rendre un rapport le 1er février. Raul Duany, un autre porte-parole du commandement sud, a toutefois précisé que cette enquête ne déboucherait sur aucune inculpation. Mais il a ajouté que les preuves réunies pourraient éventuellement être utilisées dans des procès contre des civils ou des militaires responsables des interrogatoires en cause.

L'Aclu a obtenu d'un tribunal fédéral la divulgation de ces courriels, écrits en 2003 et 2004, en vertu de la loi sur la liberté de l'information (lire LLB du 23-12-04). L'organisation de défense des droits de l'homme a diffusé de nouveaux documents, mercredi, provenant également du FBI.L'un des courriers électroniques évoque notamment des prisonniers attachés en position foetale pendant 18 à 24 heures, et de fait contraints d'uriner et de déféquer sur eux-mêmes. Un autre parle d'un interrogatoire lors duquel un détenu était enveloppé dans un drapeau israélien et laissé dans un endroit où il était assailli de lumières stroboscopiques et d'une musique assourdissante.Un agent de la police fédérale raconte encore avoir vu un détenu «laissé dans une pièce non ventilée, à une température probablement bien supérieure à 35 degrés». Il était «quasiment inconscient sur le sol, un tas de cheveux à côté. Il s'était apparemment arraché sa propre chevelure durant la nuit».Dans l'un des documents diffusés mercredi, il est notamment fait état d'une femme chargée d'un interrogatoire qui souffle dans l'oreille d'un détenu jusqu'à le faire grimacer de douleur avent de lui écraser les testicules.

Un courriel envoyé par un agent du FBI en Irak à sa hiérarchie fait par ailleurs allusion à un ordre signé par George W. Bush et cite certaines des méthodes autorisées par ce décret: privation de sommeil, emploi de chiens, privation sensorielle par le port de cagoules. La Maison-Blanche a démenti l'existence de cette directive.Ces témoignages sont par ailleurs accrédités par des accusations de prisonniers britanniques, formulées ces dernières semaines. Moazzam Begg, 36 ans, arrêté au Pakistan en février 2002, a affirmé à ses avocats avoir été torturé à Guantanamo pour avoir récité le Coran alors qu'il était interdit de parler, a rapporté récemment l'hebdomadaire dominical britannique «The Observer».Il a déclaré avoir été torturé selon la méthode «strappado», une technique courante dans les dictatures d'Amérique latine où les prisonniers étaient suspendus par leurs menottes à une barre jusqu'à ce que leurs poignets soient entaillés par des coupures.Un autre Britannique détenu à Guantanamo, Martin Mubanga, 31 ans, arrêté en Zambie, dans un témoignage publié par le quotidien «The Guardian», a affirmé pour sa part qu'il est resté enchaîné pendant des périodes si longues qu'il urinait sur lui-même, qu'un des hommes qui l'interrogeaient s'est assis sur sa tête, et qu'il a été soumis à des températures extrêmes.


Source: La Libre Belgique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

PLISKIN Membre 1 046 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

une seule chose a dire

amérique ... defenseur des droits de l'homme... de la nature et tout le reste .... pfff

evidament qu'il utilise la tortur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
eryx VIP 8 660 messages
Dresseur d'ours‚ 45ans
Posté(e)

Si c'est vrai : sang comment taires

Si c'est faux : cent commentaires

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant