Il et Elle se disputent


lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

IL ET ELLE SE DISPUTENT

20260_47519.jpg

Madame, native de Vénus, et Monsieur, tout frais importé de Mars forment un merveilleux couple.

Certes, il faut admettre que de temps à autres les nuages d'une dispute obscurcit les cieux nimbés de lumière et de bonheur de leurs amours...

Incompréhensions, quiproquos, reproches, bouderies, cris et pleurs...

Florilège de scènes de la vie conjugale...

20260_47523.jpg

Les clés dans le sac à main

Il sait bien ce qu'est le sac à main en question. Par contre, pas vu dis donc... Mission impossible (normal, monsieur ne trouverait pas l'eau dans la mer...).

Et quand bien même, il l'aurait localisé, dissimulé au beau milieu de la table basse du salon, il ne saurait pas trouver les clés à l'intérieur.

Mais pourquoi donc ? : digne descendant de Cro-magnon, le chasseur redoutable (bouh !), sa vue ne s'exerce que sur la fonction "focus", afin de localiser sa cible. Genre un téléobjectif... Alors que nous, filles de Cro-mignonne, femelle vivant confinée dans la grotte, sommes dotées d'une vision "panoramique". On est donc capables de retrouver le sel dans le placard. Normal... Et donc nos clés dans notre sac à main. Autre explication, c'est une question de "vision".

La parade : partir en courant voir là-bas si j'y suis, et pour les plus doués, apporter le sac à Madame en mains propres "avé" le sourire de James B. ou de George C. au choix...

20260_47509.jpg

Un canon dans la rue

Le canon en question ne vaut pas le coup que l'on s'y attarde. On a compris : décolleté plongeant, crinière blonde, un popotin callipyge, une mini ras la touffe et des talons vertige... Le gaga quoi ! Et voilà cette pauvre tâche, pourtant à peu près éduqué, correctement courtois et d'un goût ma foi passable, qui se métamorphose en loup de Tex Avery..

Mais pourquoi donc ? : encore la faute à Cro-magnon et sa fichue "mission reproduction" Le mâle, de Cro-magnon à mon mignon, est ins-tinc-ti-ve-ment attiré par des caricatures de génitrices : RTH idéal (rapport taille/hanches) et affichage de tous les attributs de la bonne santé.

La parade : la fermer, "pas vu, pas pris"...

20260_47512.jpg

Une nouvelle coupe de cheveux...

Qui ne se souvient pas de cette mémorable scène du Zèbre où Caroline Cellier sert à la table familiale en soutien gorge avec du persil dans les narines sans qu'IL ne s'en aperçoive... Alors, vous pensez, les nouvelles lunettes, la nouvelle coupe de cheveux, la nouvelle couleur, la nouvelle robe (oups, ça je préfèrerai que l'on n'en parle pas..)!

Mais pourquoi donc ? : souci : il n'y avait pas de coiffeur ni d'opticien du temps de Monsieur et Madame Cro-magnon... Donc voyons voir, de quand date son rendez-vous chez l'ophtalmo ? Il a toujours eu ce côté Pr Tournesol ? Et si c'était la, hum, l'habitude ? Pire, "l'usure du couple". Et si c'était du narcissisme de la part de madame ? (pfff, c'est malin ça !)...

La parade : on en dénombre plusieurs, de la plus nulle à la plus nulle. Florilège.

. "Pff, t'as même pas vu que je me suis rasé la moustache moi avant hier"

. "Mais si je te l'ai dit. Mais tu ne m'écoutes plus..."

. "Hum, j'ai vu, mais hum, c'est pas terrible..."

. "J'ai tellement de soucis en ce moment, pardon..."

. "Mais quel con je suis, quel abruti, quel nul, quelle enclume, quel nase, chérie, je ne te mérite pas !"

. "Pff, j'avais vu, mais c'était pour voir si tu faisais encore attention à mon avis..."

20260_47524.jpg

Des chaussures au milieu du couloir

Minuit, l'heure du pipi. Madame se lève, pas la peine de chausser les lunettes, il fait noir et elle sait très bien se diriger au radar. Hop, debout, hop, un pas, hop deux pas, hop, boum par terre... "Rrrraoûûû, rugit-elle, tu as encore laissé tes chaussures au milieu du chemin".

Mais pourquoi donc ? : machisme de base oblige, les hommes sont persuadés qu'ils doivent uniquement sacrifier "au travail". :Travail signifiant labeur qui ramène pépettes, manger miam miam à la case. Travail pas vouloir dire tâche laborieuse : faire la vaisselle (la fabriquer ?), repasser les chemises (repas quoi ?), mettre linge sale dans panière (quelle panière ?). Et donc forcément, ranger chaussures...

La parade : euh, des cours peut-être ?

20260_47501.jpg

La carte routière

Monsieur conduit. Madame est assise à ses côtés (à la place du mort...). Monsieur et madame vont au mariage de Babette dans le Beaujolais. Un bled dans le Beaujolais. Monsieur pense que l'on va "probablement-peut-être-sûrement-à coup sur" s'égarer et ne pas arriver à temps (en plus, monsieur est un peu bloqué sur les horaires...). Madame prend la carte routière, la déplie sur ses genoux. Elle l'observe... Tout d'un coup, Monsieur pile sur le côté de la chaussée dans un crissement de pneus et arrache la carte des mains de Madame...

Mais pourquoi donc ? : c'est rapport à une distribution différentes des capacités entre hémisphère droit et gauche entre monsieur et madame. On ne sait pas vraiment si c'est vrai mais ça à l'air bougrement scientifique.

Femme : hémisphère droit : émotion, intuition : elle sait (intuition !) qu'elle est capable de lire une carte routière et que lui ne le sait pas.

Homme : hémisphère gauche : rationalité, pragmatisme : il est persuadé (rationalité ?) qu'il sait déchiffrer une carte routière, elle, que c'est pas possible.

La parade : le train, l'avion, un chauffeur, le covoiturage, le GPS...

20260_47515.jpg

La belle-mère et l'aïoli

Madame veut faire plaisir à son méridional de mari et a décidé de lui préparer une aïoli. madame fait les courses idoines (2 heures pour trouver la bonne huile d'olive cong !, la morue peuchère ! et l'ail p... !). Madame installe son petit matériel sur le plan de travail, émue... ""Mais ! Maman fait pas du tout comme ça !"

Finalement ce sera boulettes à dîner ce soir...

Mais pourquoi donc ? : Boris Cyrulnik, chantre de la résilience, a étudié la sollicitation de nos sens. Pour ce faire, il a déposé un peu d'aïoli (amusant de l'aïoli!) sur la langue de bébés parisiens et phocéens. Les premiers ont grimacé, les autres ont souri. Hé oui, peuchère, ils y avaient déjà goûté au travers du placenta (placenta : maman : belle-mère...)

La parade : l'ami Picard. Le restau ? Un week-end à Marseille ? Inviter belle-maman à dîner ?

20260_47525.jpg

A l'heure du shopping...

Samedi après-midi, début du mois. Madame est complètement excitée. Les beaux jours du printemps sont définitivement installés, elle n'a "plus rien à se mettre", et après un harcèlement méthodique, sournois mais efficace chaque soir pendant 15 jours entre le fromage et le dessert, Monsieur a accepté de venir faire du shopping avec elle...

3ème boutique. Il a pris le pli. Il repère le tabouret au coin des cabines d'essayage dès le pas de la porte et s'y précipite comme la misère sur le monde. Il lit cette fois l'Equipe à l'envers en soupirant. Il transpire à grosses gouttes : Qu'est-ce qu'il fait chaud ! et fait de bien étranges grimaces chaque fois que Madame défile devant lui. Tout d'un coup, il se redresse sur son assisse, rejette les épaules en arrière, balaye la boutique d'un regard décidé :Bon, ben là, ça y est hein ?. Shopping, THE END...

Mais pourquoi donc ? : c'est que Monsieur, contrairement à Madame, est plus naturellement porté sur la satisfaction de ses propres besoins que sur ceux des autres (notez que c'est exactement le contraire pour Madame). Sa devise ? Charité bien ordonnée commence par soi-même. Donc, cette histoire de shopping, ça va bien 5 minutes, mais c'est quand même un peu de la provoc !

La parade : ne-plus-ja-mais-ac-cep-ter-de-fai-re-du-shop-ping-a-vec-ELLE !!!!

20260_47526.jpg

L'anniversaire de mariage

Mardi matin, Monsieur ouvre un œil... Tiens, étonnant, Madame est encore allongée à ses côtés... D'habitude, elle est à la cuisine affairée à la table du petit déjeuner : Tiens, c'est drôle, ses cheveux ne sont pas attachés, ils retombent sur ses épaules. Tiens, c'est jolie cette dentelle à sa chemise de nuit. Ben, c'est quoi cette chemise de nuit, elle a perdu son Tee-shirt Coupe du monde de foot ?. Monsieur se lève. Passe à la salle de bain. Descend déjeuner. Remonte s'habiller. Salue l'assemblée et s'en va...

Le soir, monsieur rentre et trouve Madame en proie à une dépression nerveuse doublée d'un nervous break down dans le canapé du salon. Sa crise redouble d'intensité quand elle le voit s'approcher : Tu ne m'as même pas apporté un petit bouquet de fleurs !...

Mais pourquoi donc ? : que ce soit clair : l'homme est tourné vers l'action (la plus grosse voiture, la plus belle montre, le plus gros chiffre d'affaires, la plus grande... ) alors que la femme est tournée vers "l'intérieur". Elle, sa vie, ses enfants, son histoire, sa romance, ses rêves, le Prince charmant, son mari. Oui, son mari, ce goujat !

La parade : il existe des système d'alerte calendrier très performants sur les PC, les PPDA voire même les téléphones portables.

20260_47518.jpg

Chéri, tant que tu y es...

Chéri, tant que tu coupes du pain, attrape-moi le sel !

Monsieur : Hein ?. Madame répète... Monsieur arbore tout d'un coup un air éperdu, le regard vague, la pupille assombrie, les paupières tombantes. Il tourne la tête à droite, puis à gauche. Il se baisse, disparaît derrière la paillasse. Revient, tourne retourne. Paf, ça a pas raté, il s'est coupé...

Mais pourquoi donc ? : c'est une question de vue globale et de vision séquentielle. L'homme a un comportement plutôt séquentiel : Je lève un pied, je mets une chaussette, je pose le pied à terre. Je lève l'autre pied, j'enfile l'autre chaussette. La femme elle, à plus d'une chaussette dans son sac à main : "une chaussette pour Filou, une chaussette pour Minouchette, une chaussette pour Paulo.''...

Dans le même ordre d'idée, c'est aussi pour cela qu'il ne viendrait pas à l'idée de Monsieur de ranger l'aspirateur oublié au pied de l'escalier quand il monte se coucher... Normal, il monte l'escalier pour se coucher. Il n'est pas connecté en position "ranger l'aspirateur qui traîne au pied de l'escalier".... Pffff !

La parade : faire semblant d'être sourd chaque fois qu'elle vous demande quelque chose...

20260_47502.jpg

La maladie du siècle...

Monsieur gît dans la canapé, terrassé, anéanti, vaincu. Il est malade. Cela dure depuis... au moins un bon quart d'heure. Oui, un quart d'heure. C'est bien le temps qu'il a fallu pour passer un coup de fil à Belle-maman, évacuer les enfants dans leurs chambres, le chien dans sa niche, couper toutes les lignes téléphonique, rapatrier thermomètre, sparadrap, cachets d'aspirine, mercurochrome, contacter le médecin de garde, les pompiers, le SAMU, SOS Amitié, alerter MSF, déclarer le salon en zone de quarantaine. Les symptômes ? Non, pas de fièvre. Ah si, 37 ° 4, une faiblesse des pattes arrières –merci, couché dans le canapé, ça va mieux, des nausées, des tremblements, et surtout, surtout des éternuements. C'est ça, ça doit être la grippe espagnole ! Comment ça un petit rhume ?

Mais pourquoi donc ? : passeke contrairement aux apparences l'homme est un petit être fragile... Si. C'est sa maman qui lui a dit. Que des moqueries. Non, il s'agit en fait là encore de l'héritage de papy Cro-Magnon. L'homme héros, que dis-je Super héros, est un être absolu, doté de forces et de pouvoirs, il est courageux et invincible. Tout cela pour affronter dans les meilleures conditions les combats de la forêt et défendre sa tribu. La souffrance lui est inconnue. Alors, forcément, quand il s'enrhume, il ne comprend pas.

La parade : agoniser dans la solitude... du canapé.

Article femmesplus

Modifié par lore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

J'aime bien :snif: ... Pi sans me vanter, je trouve que je m'en sors pas mal, ça fait du bien à l'égoland :snif: . J'suis pas un cas perdu c'est déjà ça! Mais le fait de savoir que ça doit surement être majoritairement ainsi me désole un peu ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
imperatricedumonde Membre 8 284 messages
Je suis gentille, donnez moi des bonbons !‚
Posté(e)

un peu cliché non ? perso j'ai jamais rencontré ces problèmes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)
un peu cliché non ? perso j'ai jamais rencontré ces problèmes

Cela s'apelle l'humour ..... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 886 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

Mdr !!!

Le côté cro-magnon est bel et bien présent chez certains (et certaines)...

J'ai déjà assisté à ce genre de crises.

Grosse rigolade...

Pour le sac à mains par contre, chercher dedans s'apparente plus à de l'archéologie !

On y trouve les restes d'au moins 4 civilisations là dedans !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

Il est évident que ce n'est pas nous Miss Abby :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fram Membre 931 messages
Forumeur accro‚ 43ans
Posté(e)

ne connaissais le RTH. Très intéressant. On peut remplacer le désormais démodé : bonjour, vous habitez chez vos parents? par

bonjour, quel est votre RTH?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

20260_47525.jpg

A l'heure du shopping...

Samedi après-midi, début du mois. Madame est complètement excitée. Les beaux jours du printemps sont définitivement installés, elle n'a "plus rien à se mettre", et après un harcèlement méthodique, sournois mais efficace chaque soir pendant 15 jours entre le fromage et le dessert, Monsieur a accepté de venir faire du shopping avec elle...

3ème boutique. Il a pris le pli. Il repère le tabouret au coin des cabines d'essayage dès le pas de la porte et s'y précipite comme la misère sur le monde. Il lit cette fois l'Equipe à l'envers en soupirant. Il transpire à grosses gouttes : Qu'est-ce qu'il fait chaud ! et fait de bien étranges grimaces chaque fois que Madame défile devant lui. Tout d'un coup, il se redresse sur son assisse, rejette les épaules en arrière, balaye la boutique d'un regard décidé :Bon, ben là, ça y est hein ?. Shopping, THE END...

Mais pourquoi donc ? : c'est que Monsieur, contrairement à Madame, est plus naturellement porté sur la satisfaction de ses propres besoins que sur ceux des autres (notez que c'est exactement le contraire pour Madame). Sa devise ? Charité bien ordonnée commence par soi-même. Donc, cette histoire de shopping, ça va bien 5 minutes, mais c'est quand même un peu de la provoc !

La parade : ne-plus-ja-mais-ac-cep-ter-de-fai-re-du-shop-ping-a-vec-ELLE !!!!

20260_47526.jpg

L'anniversaire de mariage

Mardi matin, Monsieur ouvre un ¿il... Tiens, étonnant, Madame est encore allongée à ses côtés... D'habitude, elle est à la cuisine affairée à la table du petit déjeuner : Tiens, c'est drôle, ses cheveux ne sont pas attachés, ils retombent sur ses épaules. Tiens, c'est jolie cette dentelle à sa chemise de nuit. Ben, c'est quoi cette chemise de nuit, elle a perdu son Tee-shirt Coupe du monde de foot ?. Monsieur se lève. Passe à la salle de bain. Descend déjeuner. Remonte s'habiller. Salue l'assemblée et s'en va...

Le soir, monsieur rentre et trouve Madame en proie à une dépression nerveuse doublée d'un nervous break down dans le canapé du salon. Sa crise redouble d'intensité quand elle le voit s'approcher : Tu ne m'as même pas apporté un petit bouquet de fleurs !...

Mais pourquoi donc ? : que ce soit clair : l'homme est tourné vers l'action (la plus grosse voiture, la plus belle montre, le plus gros chiffre d'affaires, la plus grande... ) alors que la femme est tournée vers "l'intérieur". Elle, sa vie, ses enfants, son histoire, sa romance, ses rêves, le Prince charmant, son mari. Oui, son mari, ce goujat !

La parade : il existe des système d'alerte calendrier très performants sur les PC, les PPDA voire même les téléphones portables.

20260_47518.jpg

Chéri, tant que tu y es...

Chéri, tant que tu coupes du pain, attrape-moi le sel !

Monsieur : Hein ?. Madame répète... Monsieur arbore tout d'un coup un air éperdu, le regard vague, la pupille assombrie, les paupières tombantes. Il tourne la tête à droite, puis à gauche. Il se baisse, disparaît derrière la paillasse. Revient, tourne retourne. Paf, ça a pas raté, il s'est coupé...

Mais pourquoi donc ? : c'est une question de vue globale et de vision séquentielle. L'homme a un comportement plutôt séquentiel : Je lève un pied, je mets une chaussette, je pose le pied à terre. Je lève l'autre pied, j'enfile l'autre chaussette. La femme elle, à plus d'une chaussette dans son sac à main : "une chaussette pour Filou, une chaussette pour Minouchette, une chaussette pour Paulo.''...

Dans le même ordre d'idée, c'est aussi pour cela qu'il ne viendrait pas à l'idée de Monsieur de ranger l'aspirateur oublié au pied de l'escalier quand il monte se coucher... Normal, il monte l'escalier pour se coucher. Il n'est pas connecté en position "ranger l'aspirateur qui traîne au pied de l'escalier".... Pffff !

La parade : faire semblant d'être sourd chaque fois qu'elle vous demande quelque chose...

20260_47502.jpg

La maladie du siècle...

Monsieur gît dans la canapé, terrassé, anéanti, vaincu. Il est malade. Cela dure depuis... au moins un bon quart d'heure. Oui, un quart d'heure. C'est bien le temps qu'il a fallu pour passer un coup de fil à Belle-maman, évacuer les enfants dans leurs chambres, le chien dans sa niche, couper toutes les lignes téléphonique, rapatrier thermomètre, sparadrap, cachets d'aspirine, mercurochrome, contacter le médecin de garde, les pompiers, le SAMU, SOS Amitié, alerter MSF, déclarer le salon en zone de quarantaine. Les symptômes ? Non, pas de fièvre. Ah si, 37 ° 4, une faiblesse des pattes arrières ¿merci, couché dans le canapé, ça va mieux, des nausées, des tremblements, et surtout, surtout des éternuements. C'est ça, ça doit être la grippe espagnole ! Comment ça un petit rhume ?

Mais pourquoi donc ? : passeke contrairement aux apparences l'homme est un petit être fragile... Si. C'est sa maman qui lui a dit. Que des moqueries. Non, il s'agit en fait là encore de l'héritage de papy Cro-Magnon. L'homme héros, que dis-je Super héros, est un être absolu, doté de forces et de pouvoirs, il est courageux et invincible. Tout cela pour affronter dans les meilleures conditions les combats de la forêt et défendre sa tribu. La souffrance lui est inconnue. Alors, forcément, quand il s'enrhume, il ne comprend pas.

La parade : agoniser dans la solitude... du canapé.

Article femmesplus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nephalion Modérateur 27 886 messages
A ghost in the shell‚ 42ans
Posté(e)

Ah ah ah le shopping !!!!! Tellement vrai.

4h pour une femme pour sortir sans rien des magasins.

1 heure pour l'homme pour être fringué pour 6 mois !

Patience est mère des vertus !

Avouez mesdames que c'est un plaisir pour vous de mettre à l'épreuve notre patience justement !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant