Aller au contenu

film vu à la TV ou en DVD


Messages recommandés

chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

2e61a506ca15547652cf81de3f4ff.jpg

L'histoire

Confronté à la misère des paysans de ses terres de la Dombe, infestés de moustiques porteurs de paludisme et totalement insalubres, le Marquis Grégoire Ponceludon de Malavoy (Charles Berling), ingénieur de formation, décide de se rendre à Versailles afin de demander au roi Louis XVI d'entamer des travaux d'assèchement. Muni d'une lettre de recommandation, il se rend d'abord chez Madame de Blayac (Fanny Ardent) dont le mari vient de décéder. Rapidement éconduit, il est en plus victime d'une agression sur une route près de Versailles.

Meurtri, il est recueilli par le Marquis de Bellegarde (Jean Rochefort) qui cherche d'abord à le dissuader d'approcher une cour frivole et uniquement intéressée par le ¿bel esprit' qui consiste à se moquer des autres sans jamais devenir ridicule. Devant l'entêtement de Grégoire, il finit par l'introduire auprès des courtisants et à le confronter à l'Abbée de Vilecourt (Bernard Giraudeau).

Grégoire Ponceludon prend vite goût aux joutes verbales de la cour, mais il s'intéresse plus encore à la fille du Marquis de Bellegarde, Mathilde (Judith Godrèche) qui est pourtant promise à un vieux et riche noble¿

A propos du film

« Ridicule » est un film de Patrice Leconte, réalisé en 1996 sur un scénario de Rémi Waterhouse. Ce dernier s'est inspiré des écrits de la Comtesse de Boigne où il a puisé l'essentiel de la trame du film. C'est le producteur Christian Caillot qui a initié cette aventure en finançant l'écriture du scénario, considéré comme particulièrement brillant. Patrice Leconte, contacté par les producteurs, est immédiatement intéressé par l'aspect très humain du film. Il décide donc de le centrer sur la confrontation entre les personnages et d'insister sur la fracture sociale de cette époque entre la noblesse versaillaise et le reste du peuple. Fracture qui mènera, peu de temps après, à la révolution française.

J'adore ce film : je le trouve excellemment bien fait et les dialogues sont une merveille.

Voici quelques citations qui m'ont marquée :

"Perdez l'habitude de rire de toutes vos dents, c'est infiniment rustique".

"Soyez téméraires avec discernement".

"Entre deux coeurs, le plus court chemin n'est pas la ligne droite".

"Nous nous sommes livrés sans passion, nous nous sommes quittés sans regret."

Modifié par chirona

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Kinwena Membre+ 4 724 messages
Patate fossilisée‚ 30ans
Posté(e)

Merci pour le topic Chirona :snif:

J'avais vraiment adoré ce film... J'ai du le voir une bonne dizaine de fois quand j'était gosse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

De rien, Kinwena :snif:

J'espère que d'autres forumeurs viendront parler des films qui les ont marqués.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

Je viens de finir la trilogie des X Men et je voulais en faire la pub car je suis une fan.

Les X-Men sont un groupe de super-héros, créé par Stan Lee et Jack Kirby, dont les aventures ont été publiées dans le comic X-Men n° 1 édité par Marvel Comics à partir de septembre 1963. En France, ils sont apparus pour la première fois en 1969 dans le journal Strange n° 1 (source : Wikipédia)

66b7be0f589262f8ca7b48e620588.jpg

Synopsis

1944, dans un camp de concentration. Séparé par la force de ses parents, le jeune Erik Magnus Lehnsherr se découvre d'étranges pouvoirs sous le coup de la colère : il peut contrôler les métaux. C'est un mutant. Soixante ans plus tard, l'existence des mutants est reconnue mais provoque toujours un vif émoi au sein de la population. Puissant télépathe, le professeur Charles Xavier dirige une école destinée à recueillir ces êtres différents, souvent rejetés par les humains, et accueille un nouveau venu solitaire au passé mystérieux : Logan, alias Wolverine. En compagnie de Cyclope, Tornade et Jean Grey, les deux hommes forment les X-Men et vont affronter les sombres mutants ralliés à la cause de Erik Lehnsherr / Magnéto, en guerre contre l'humanité.

X-Men 2

be8e53ce7014fa71a3ba91c07a79e.jpg

Synopsis

Toujours considérés comme des monstres par une société qui les rejette, les mutants sont une nouvelle fois au centre des débats alors qu'un crime effroyable commis par l'un d'eux relance la polémique autour de l'Acte d'Enregistrement des Mutants et le mouvement anti-mutants, dirigé par l'ancien militaire William Stryker.

Quand ce dernier lance une attaque contre l'école de mutants du Professeur Charles Xavier, les X-Men se préparent à une guerre sans merci pour leur survie, aidés de Magnéto, récemment évadé de sa cellule de plastique. Parallèlement, Wolverine enquête sur son mystérieux passé, auquel Stryker, dont on dit qu'il a mené de nombreuses expériences sur les mutants, ne serait pas étranger...

X-Men 3, l'affrontement final

008909cd08faa540621e465c1820b.jpg

Synopsis

Dans le chapitre final de la trilogie X-Men, les mutants affrontent un choix historique et leur plus grand combat... Un "traitement" leur permet désormais d'échapper à ce qu'ils sont. Pour la première fois, ils ont le choix : conserver ce qui fait leur caractère unique mais leur vaut la défiance et la méfiance de l'humanité, ou bien abandonner leurs pouvoirs et devenir des humains à part entière.

Les points de vue opposés des leaders des mutants, Charles Xavier, qui prêche la tolérance, et Magneto, qui croit à la survie des plus adaptés, sont plus que jamais incompatibles et vont déclencher la plus acharnée des batailles.

Modifié par chirona

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chirona Membre+ 3 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

8e06b0e52a6e24ae91053cbce11a3.jpg

Je viens de voir Rois et reine de Arnaud Desplechin. Je ne connaissais pas du tout ce réalisateur. En fait, j'ai trouvé l'histoire du film très intéressante mais j'ai été un peu surprise par les dialogues du film. Je dirai que les personnages ne parlaient pas comme dans la vie mais plutôt comme dans les livres. Ils manquaient de naturel : dans la vie de tous les jours, on ne parle pas comme ça. Encore, cela peut se justifier pour le personnage d'Ismaël - joué par Mathieu Almaric- qui est original et un peu dans sa bulle. Mais, pour Nora, cela paraissait moins justifié. Peut-être que c'est la marque de fabrique de Desplechin !

J'attends de voir Un conte de Noël et là, je pense que j'aurai une vision plus précise du cinéma de Desplechin.

En tout cas, l'affiche est très conçue car elle montre la séparation entre les deux personnages qui n'ont pas la même vision des choses et elle montre également -de par la taille donnée aux personnages- l'importance de Nora dans l'histoire qui est au centre de l'intrigue. Elle est bien la reine.

Modifié par chirona

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×