Rodrigo y Gabriela


lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

945-rodrigo-y-gabriela.jpg

Cet album instrumental éponyme, agrémenté ici d'un DVD, est en fait un remake du même sorti en 2005, produit par John leckie (Radiohead, Muse, etc.) et enregistré dans un studio de Bath, petite ville au sud-ouest de l'Angleterre.

Adolescents, Rodrigo y Gabriela se sont rencontrés à la maison de la Culture de Mexico, pour se retrouver, après avoir tous deux échoué au conservatoire, au sein du même groupe de métal : Tierra Acida. Discipline de fer, ils travaillent sans relâche pratiquement cinq heures par jour et tous les jours. Le résultat est magistral et à la hauteur de leur ténacité : un jeu, une dextérité à vous couper le souffle.

Elevés en pleine vague métal à Mexico, influencés dès l'enfance tant par les rythmes salsa que par des standards du rock tels que Pink Floyd, Led Zepplin, Black Sabbath ou autre Hendrix, élèves de conservatoire, ils nous offrent dans cet album des sonorités aussi riches que la cuisine de leur pays : colorées, piquantes, surprenantes, métissées et sensuelles. Difficile d'ailleurs d'étiqueter leur musique aux multiples facettes. S'ils la définissent eux-mêmes comme un style ¿fusion¿, d'autres y verront une large dominante de flamenco. Mais quelle que soit l'étiquette de style qu'on peut attribuer à cet opus, la puissance et la rapidité extraordinaires de leur jeu en font un style bien à eux, une véritable marque de fabrique.

Technique hors pair, se servant à l'occasion de leur guitare comme de percus, ils varient les plaisirs dans cet album, passant d'une reprise blues de "Strairway To Heaven" de Led Zep à ¿Orion¿ ¿chippé¿ à Metallica pour nous emmener vers des morceaux de leur cru, comme Satori, Juan Loco, Tamacun, inspirés de diverses rencontres parfois insolites faites au cours de leurs années de galères. On notera sur l'excellent Ixtapa, du nom d'une très belle ville mexicaine, l'intervention du violoniste tzigane Roby Lakatos, qui, là encore, apporte une touche inattendue au milieu des sonorités de guitares.

Article guitariste.com

Stairway to heaven

Orion

Tamacun

J'ai eu un énorme coup de c¿ur pour ce groupe ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

_Dolph Modérateur 56 872 messages
Nikita‚ 150ans
Posté(e)

Et sur du Pink Floyd c'est du bonheur , ils sont extra :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lore Membre 17 812 messages
Electron trop libre / Cible à abattre‚ 47ans
Posté(e)

Toujours eux en concert à la scala..... c'est époustouflant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant