Liban: la guerre s'installe dans les rues de Beyrouth


Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
une______________________________article.jpg

Liban: la guerre s'installe dans les rues de Beyrouth


Vendredi 09 Mai - 11:36

Les violents affrontements armés entre partisans de la majorité et de l'opposition ont fait au moins sept morts dans les rues de Beyrouth après un discours du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, sur une "déclaration de guerre" du gouvernement libanais.



Selon des sources de sécurité et hospitalières, au moins sept personnes ont trouvé la mort et plusieurs dizaines ont été blessées dans les affrontements qui ont éclaté en fin d'après-midi.

"Nous sommes débordés par le nombre de blessés", a indiqué à l'AFP une responsable de l'hôpital américain de Beyrouth qui a reçu 30 blessés.

Les derniers heurts meurtriers remontaient au 27 janvier, quand sept personnes, dont quatre militants chiites, avaient été tués par l'armée lors d'une manifestation.

Les affrontements, à l'arme automatique et à la roquette selon les services de sécurité, ont éclaté dans plusieurs quartiers mixtes sunnites-chiites de l'ouest de Beyrouth. Dans la soirée, des explosions étaient entendues à travers la capitale, désertée par les habitants depuis la matinée.



Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

alan007 Membre 1 247 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)

Je savais meme pas qu'ils étaient en Paix!!! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Depuis qu'en juillet/août 2006 le Hezollah a battu les israëliens , leur aura s'est popularisé au point qu'ils ont pu prendre la tête de l'opposition formée de musulmans mais aussi de chrétiens.

Ses adversaires l'accusent d'être devenu un état dans l'état , avec le soutien à l'intérieur, des populations chiites au bénéfice desquelles ce parti méne des programmes sociaux , et à l'extérieur de la Syrie et de l'Iran.

Le Hezbollah est engagé dans des campagnes antigouvernementales depuis fin 2006 , quand ses ministres ont quitté le gouv soutenu par l'Occident de Fouad Siniora.

Depuis les institutions sont bloquées et le pays n'a pas élu de président depuis nov 2007.

La milice chiite a été formée par les Gardiens de la révolution iraniens du Liban aprés l'invasion du Liban par Israël en 1982.

source : mon quotidien "la montagne" d'auj

C'est fou comme Israël peut travailler pour les partis extrêmistes musulmans et l'Iran , Hamas et Hezbollah lui doivent une fiére chandelle. A chaque fois , que ce soit en Palestine ou au Liban , Israël réussit à affaiblir les gouv modérés , c'est un tour de force .

Sur le créneau , les US font pas mal aussi en Irak.

Gare à la jonction Hezbollah , Hamas , extrêmistes irakiens lorsque ceux ci auront le pouvoir dans leur pays respectifs , ceux ci pourraient bien alors tourner leur regard ensemble vers Israël et mordre dans la main de celui qui les a hissés si haut.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
liban_article.jpg

Guerre civile larvée


Samedi 10 Mai - 09:37

Le pays est depuis mercredi en proie à de violents affrontements. Le Hezbollah intensifie son emprise sur Beyrouth et menace les médias





Tirs de joie et défilés de victoire, les combattants de l'opposition menée par le puissant Hezbollah paradaient hier, à moto ou entassés dans des jeeps, dans les quartiers déserts de l'ouest de Beyrouth.

Au son de rafales tirées en l'air, en signe de joie, les miliciens chiites sillonnaient les rues vidées de leurs habitants pour célébrer la prise de contrôle de quartiers sunnites, à l'issue de trois jours de combats meurtriers contre des partisans de la majorité.

Certains prenaient la pose pour des photos sur leurs téléphones portables alors que de rares habitants de ces quartiers se hasardaient dehors.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
liban__article.jpg

Le premier ministre dénonce un coup d'Etat


Dimanche 11 Mai - 10:10

Le pays est en proie à de violents affrontements depuis mercredi. Pour la première fois, le premier ministre Fouad Siniora a accusé hier le Hezbollah et ses alliés chiites. Pendant ce temps, les fusillades se poursuivent et le bilan s'alourdit. Plus de 38 personnes ont déjà été tuées



Le premier ministre libanais, Fouad Siniora, a demandé hier à l'armée de rétablir la sécurité au Liban, de faire évacuer «immédiatement» les hommes armés des rues et de mettre fin au sit-in dans le centre de Beyrouth. Il a affirmé que «la démocratie a été poignardée au coeur (...), mais l'Etat libanais ne tombera pas face aux putschistes», a-t-il déclaré dans un discours prononcé depuis le siège du gouvernement. Il s'exprimait pour la première fois depuis la prise de contrôle de Beyrouth-Ouest par le Hezbollah au terme de violents combats avec des partisans de la majorité.

«Nous n'avons pas déclaré la guerre au Hezbollah et n'allons pas la déclarer. Mais ses milices et celles d'Amal ont envahi les maisons et les quartiers de Beyrouth, mais nous ne permettrons pas cela», a-t-il ajouté.

«Le recours à la force n'est pas la solution, mais le dialogue (l'est). Les armes du Hezbollah doivent faire l'objet d'un dialogue.»

En fin de journée hier, le Hezbollah et ses alliés de l'opposition ont commencé à retirer leurs combattants des quartiers ouest de Beyrouth conquis la veille, obéissant aux injonctions de l'armée à qui le gouvernement s'en est remis pour rétablir «la paix civile».

Hier toujours, six personnes ont été tuées et 20 blessées par des hommes armés lors des funérailles à Beyrouth d'un civil sunnite tué dans des combats dans l'ouest de la capitale libanaise.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
588486640.jpg

L'armée libanaise se déploie dans le pays


Mardi 13 Mai - 20:58

L'armée libanaise s'est déployée mardi dans plusieurs zones en proie aux tensions dans le pays, dont Beyrouth et Tripoli, et a averti que ses soldats auraient recours à la force si nécessaire pour rétablir l'ordre.




La mesure est entrée en vigueur à 6h locales (3h GMT) mardi. L'armée a souligné que ses soldats empêcheraient l'usage illégal des armes à feu dans le pays, une tâche dantesque étant donné l'arsenal dont dispose le Hezbollah, soutenu par la Syrie et l'Iran.

«Les unités de l'armée empêcheront toute violation, que ce soit par des individus ou des groupes, en accord avec la loi, même si cela doit conduire à l'usage de la force», a indiqué l'armée, précisant qu'elle empêcherait que des individus armés ne se promènent dans les rues.

Lundi, le président américain George W. Bush avait apporté son soutien à l'armée libanaise dans un entretien à la chaîne de télévision Al-Arabiya, précisant que Washington continuerait de lui fournir des équipements et de former des hommes. Il avait aussi appelé les pays arabes à soutenir le Premier ministre Fouad Siniora, expliquant que les Etats-Unis maintiendraient la pression sur Téhéran et Damas.



Suite de l'article...
Source: 20minutes.ch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
photo_1210842600961-1-0_article.jpg

Liban: accord en vue mais le gouvernement a reculé face au Hezbollah


Jeudi 15 Mai - 18:50

La Ligue arabe s'apprêtait jeudi à annoncer un accord conclu avec les différentes parties libanaises, en vue de mettre fin à la crise qui paralyse le pays depuis 18 mois et avait dégénéré la semaine dernière en violences meurtrières.

Funérailles d'un militant du Hezbollah, le 13 mai 2008 à Beyrouth




Cette annonce doit faire suite à l'annulation, par le gouvernement, de deux décisions controversées contre le Hezbollah, une annonce interprétée comme un geste de faiblesse face au puissant parti chiite qui mène l'opposition.

Une délégation de la Ligue arabe, arrivée mercredi à Beyrouth, devait annoncer un "accord global" incluant "une reprise du dialogue" entre la majorité antisyrienne et l'opposition, et "la fin de la campagne de désobéissance civile menée par l'opposition", a indiqué à l'AFP un responsable de l'opposition sous couvert de l'anonymat.

Les "questions de sécurité" seront également discutées, a-t-il ajouté, soulignant que "l'armée serait seule en charge de maintenir la sécurité".

Ces discussions, selon la même source, se dérouleront au Qatar, l'émirat du Golfe qui entretient de très bonnes relations avec l'opposition libanaise et mène la délégation à Beyrouth.

Dans la nuit, le gouvernement, soutenu par les Occidentaux et la majorité des pays arabes, avait annulé deux mesures annoncées le 6 mai pour contrer l'influence du Hezbollah, qui avaient déclenché la flambée de violence la plus sanglante depuis la guerre civile (1975-90), avec 65 morts et 200 blessés.

Saluée dans les rues de Beyrouth par des tirs de joie nocturnes, cette décision devrait désamorcer les tensions sur le terrain.




Suite de l'article...
Source: Le Matin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marcomarseille Membre 1 918 messages
Forumeur alchimiste‚ 108ans
Posté(e)

ils sont toujour en paix ; entre deux guerres. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
111206941_resize_crop320par220.jpg

Le Liban sort de l'impasse, le centre de Beyrouth renaît


Vendredi 23 Mai - 16:07

La vie reprenait jeudi dans le centre de Beyrouth, sinistré par la crise politique, au lendemain de l'accord conclu à Doha qui remet en marche les institutions du Liban et va permettre dès dimanche l'élection d'un nouveau chef de l'Etat.



L'accord a soulevé une vague d'optimisme chez les Libanais, qui se sont précipités dans le centre de la capitale,paralysé depuis 18 mois par le campement de l'opposition, dressé en signe de fronde contre le gouvernement de Fouad Siniora, issu de la majorité parlementaire antisyrienne.

"Le Liban sort de l'impasse, Beyrouth revient à la vie", titrait le quotidien As-Safir, proche de l'opposition. "L'accord de Doha ouvre la porte à une nouvelle phase", soulignait Al-Mustaqbal, pro-gouvernemental.

Mercredi, les chefs de la majorité et de l'opposition, réunis sous l'égide du Qatar, avaient conclu un accord permettant au Liban de sortir d'une grave crise qui a dégénéré début mai en violences inter-communautaires sanglantes, les pires depuis la fin de la guerre civile (1975-1990).

Aussitôt, l'opposition, menée par le Hezbollah chiite, un allié de la Syrie et de l'Iran, a levé son camp de tentes, dressé le 1er décembre 2006 au centre-ville. Très vite, la vie a repris dans ce quartier qui était réduit à l'état de ville-fantôme.




Suite de l'article...
Source: 24Heures.ch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant