Le clip de la semaine...

freak by nature Membre 9 821 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)
nctbs_mb.jpg

Nick Cave & The Bad Seeds - Murder Ballads

Dimanche 27 Avril - 20:58

[/Justifier]

[Justifier]

C'est une maison noire dans le bleu de l'hiver. J'y viens par hasard, attiré par une chanson qui tourne en boucle, là où poussent les roses sauvages. On y parle de meurtres, de meurtres et encore de meurtres.

Pour en savoir davantage sur Nick Cave and The Bad Seeds, c'est ici...

Suite de l'article...

Source: Bon pour les Oreilles

Ouch, c'est pas tout nouveau ça, et c'est plaisant de voir Kylie Minogue dans ce style largement moins Pop :snif:  

Merci Yavin :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
obtn.jpg

Our Brother The Native - Younger


Samedi 17 Mai - 15:51

La relève arrive Mal dégrossi, mais déjà bourré d'idée, le trio US trouve sa voie sur son second album.



Pour son coup d'essai, Our Brother The Native avait des allures de petit frère d'Animal Collective. Les mêmes rythmiques tribales, les mélodies poisseuses et les chants débridés. Comme si Fat Cat avait voulu pallier à la défection des premiers, partis chez Domino.

Bonne surprise ce printemps de retrouver un groupe plus émancipé du grand frère. Avec Make Amends, For We Are Merely Vessels, Our Brother The Native creuse un sillon plus personnel, sans renier ses influences pour autant. Le chant évoque encore parfois Animal Collective, mais joue du trémolo à la manière de Silver Mt. Zion, le prêche en moins. Surtout, il se fait plus rare, plus en retrait, suivant les inflexions des mélodies. Dignes de Godspeed You Black Emperor!, celles-ci font la part belle à des guitares hautes et déliées, jouant de la répétition en évitant de passer par la case crescendo (ou en surprenant au moment de s'y plier, traversé par une folie psychopathe). Le tout est plus malsain qu'aérien - ou appliqué - à l'image d'un clip plutôt dérangeant - ou dérangé.







Suite de l'article...
Source: Bon pour les Oreilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
riyh.jpg

UNKLE - Rabbit In Your Headlights


Vendredi 30 Mai - 14:06

Le Lavant du Pont Neuf A moins que ce ne soit le la pin des tunnels...




Voici le Rabbit In Your Headlights de UNKLE. Un vrai clip indiffusable et longtemps indiffusé (y avait pas YouTube à l'époque). A la voix, vous reconnaîtrez Thom Yorke, de Radiohead. A l'image, c'est Denis Lavant que vous repérerez peut-être, pour un rôle qui évoque celui qu'il tenait dans Les amants du Pont Neuf de Leos Carax. Dans les premières scènes du moins, où Lavant apparaît en sans-abri errant, frottant sa tête contre le bitume de la route, jusqu'à ce qu'une voiture lui écrase la main.






Suite de l'article...
Source: Bon pour les Oreilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
wzr.jpg

Weezer - Pork & Beans


Jeudi 05 Juin - 17:51

La grande famille YouTube Une drôle de bête, un fan pleureur, des têtes de Daft Punk, des chaussures, des mains de Daft Punk et un peu de Mentos dans du Diet Coke.




Weezer retrouvera-t-il un jour la grâce de ses débuts? On l'espère avec son sixième album - le troisième éponyme! - mais les premières critiques laissent planer le doute. Qu'à cela ne tienne, on n'en voudra pas à la troupe de Rivers Cuomo, laissée pour foutue après Pinkerton, son second album. Aujourd'hui le succès est là et il nous reste Weezer (premier du nom) et Pinkerton pour aimer le groupe. Et une bonne dose d'humour aussi, à l'image du clip de Pork & Beans, petit panthéon YouTube. Du recordman de T-shirts enfilés (!) au fan pleureur de Britney Spears, Weezer s'offre une tournée dans la galerie des buzzs sans lendemain, jusqu'à se payer un feu d'artifice en forme de légende du web (le fameux geyser Coca light / Mentos).






Christophe Schenk
Suite de l'article...
Source: Bon pour les Oreilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Clemya
Invité Clemya Invités 0 message
Posté(e)

j'aime bien:)

le clip est bien tourné

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
syatl.jpg

Sonic Youth - A Thousand Leaves


Dimanche 15 Juin - 20:29

[/Justifier]

[Justifier]

A Thousand Leaves n'est vraiment pas le meilleur album de Sonic Youth. Mais c'est celui qui éveille le plus de souvenirs en moi. Parce que ça a été le premier. Et puis il y a ce début - Contre le sexisme - un râle de guitare qui croît, puis une voix, presque inaudible. Celle de Kim Gordon. Et cette fin. Heather Angel. Sa mélodie éthérée qui se disloque soudain, retrouve le larsen primal. Et même au milieu, on trouve quelques perles. Ce Hits Of Sunshine, pour Allen Ginsberg, interminable, comme Karen Coltrane. Un monde à découvrir à côté de la musique. Ou encore Hoarfrost et la voix rare mais familière de Lee Ranaldo.

Avec le temps, en réécoutant A Thousand Leaves, on se dit que le groupe était en recherche. Comme sur Ineffable Me et sa mélodie en germe sur Slaapkamers Met Slagroom, un an plus tôt. Un groupe qui se cherche, qui se perdra sur l'affligeant NYC Ghosts & Flowers deux ans plus tard, premier disque attendu fébrilement, une fois devenu fan. Un groupe qui trouvera finalement sa vitesse de croisière, entre fulgurances rock (l'impeccable (fausse) trilogie Murray Street, Sister, Rather Ripped) et virées expérimentales (les SYR records, les side-projects, etc.).

Et puis il y a un clip encore. Comme symbolique d'une jeunesse sonique dans le mur. Macaulay Culkin chez Harmony Korine, revenu de deux avions manqués. Une manière d'exorciser le crash qui menace? Peut-être. Du moins de l'éviter. Non, la jeunesse sonique ne dort pas.







Christophe Schenk
Suite de l'article...
Source: Bon pour les Oreilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
fwy.jpg

Tom Waits - Frank's Wild Years


Samedi 21 Juin - 11:54

[/Justifier]

[Justifier]

éa commence par le chant du coq. Le cocorico bien crié. Puis les instruments font leur entrée pour une mélodie cadencée entre la marche et la polka. Enfin, une voix investit la mélodie. Brisée, éraillée, rugueuse, hurleuse.

Sur la pochette du disque - une compilation répondant au titre mystérieux de Beautiful Maladies - il a des airs de rocker délavé, comme sortis d'un film de Jarmush, les lunettes noires masquant le regard paumé. La chanson s'appelle I'll Be Gone et sort du lot avec quelques autres (de mémoire Underground et Temptation).

éa se termine avec une chanson à boire, sur un piano déglingué. Innocent When You Dream. Une chanson de caniveau. Qui clôt le film Smoke, de Paul Auster. Auster, Waits mais aussi Jarmush et d'autres. Un panthéon de fin d'adolescence. Des artistes précieux qui resteront au moment de voir ailleurs. J'ai d'autres disques de Tom Waits aujourd'hui, certains meilleurs que Frank's Wild Years, mais il reste mon préféré. Parce que c'est le premier. Parce qu'il y a Innocent When You Dream et I'll Be Gone. Parce qu'il y a le coq.







Christophe Schenk
Suite de l'article...
Source: Bon pour les Oreilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
sg5.jpg

Sigur Rós - Gobbledigook


Jeudi 26 Juin - 18:51

22 v'là les nudistes! Ou comment Sigur Ròs traduit en image les sonorités primitives de "Gobbledigook".



A dire vrai, je n'attendais pas grand-chose d'un nouvel album de Sigur Ròs. Takk... m'avait paru quasi caricatural, Heima (le DVD) m'avait ennuyé (comme tout bon DVD musical), tandis que Hvarf/Heim m'était apparu comme une jolie manière de boucler un chapitre, tout en ayant le pressentiment que je ne lirais pas la suite.

Drôle de surprise alors à la première écoute de með suð í eyrum við spilum endalaust. Gobbledigook, le titre d'ouverture, évoque plus un clin d'oeil aux rythmiques tribales d'Animal Collective qu'une nouvelle cathédrale mi-post-rock, mi-onirique. Droit derrière, Inní mér syngur vitleysingur calme le jeu, préférant une pop à l'évidence mélodique subtile. On reste surpris. Oubliées les ambiances glacées au ralenti de (). Oubliés les bégaiements d'un Takk... rêvant de retrouver le souffle d'égætis Byrjun. Sigur Ròs s'est comme libéré du poids d'un second album indépassable et reprend l'histoire là où la magie l'avait quittée. La mélancolie blanche, les climats aériens et les brumes électriques sont encore là, mais le tout évite l'impression de formule. Une demi-dizaine d'écoutes plus tard, le sentiment se maintient, même si certains des derniers titres frisent le code à trop vouloir jouer des cordes pour des ambiances cinématographiques. Un écart qu'on oublie vite, tant ce cru 2008 fait plaisir (un petit tour ici vous permettra de l'attendre en entier, en attendant sa sortie le 23 juin).





Christophe Schenk
Suite de l'article...
Source: Bon pour les Oreilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
gws.jpg

Get Well Soon - Witches! Witches! Rest Now In The Fire


Vendredi 27 Juin - 18:50

Grrr Well Soon Avec son nouveau costume, l'Allemand Konstantin Gropper est bien parti pour devenir champion d'Europe de la pop.



Un mix improbable de rock, pop, folk, electronica et world, le tout évoquant une rencontre entre Beirut et Beck, bien décidé à faire sa fête à Underworld (hmm... du moins sur la reprise de Born Slippy Nuxx). Le plaisir étonnait, mais restait réservé aux mélomanes germanophones, avec une première sortie frileuse entre la Suisse, l'Autriche et l'Allemagne, via City Slang.

Presque six mois plus tard, Get Well Soon a fait son petit bonhomme de chemin et se prépare à la seconde salve, grâce à une distribution via PIAS. Et déjà l'exilé JD Beauvallet fait la toupie depuis son Angleterre pépère, prêchant la huitième merveille du monde aux lecteurs de ses Inrockuptibles. On ira peut-être pas jusqu'à lui promettre le podium de fin d'année comme notre aîné (mais bon, c'est sûr que le Teuton vaut mieux que The Do), mais on se réjouit de ce réveil tardif et on en profite pour s'offrir un petit peu de Get Well Soon en clip, pour une autre facette du personnage, façon Scott Walker, dans le sillage d'un Neil Hannon sans la chantilly.







Christophe Schenk
Suite de l'article...
Source: Bon pour les Oreilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yavin VIP 32 683 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
abbp.jpg

Alain Bashung - Résidents de la république


Dimanche 29 Juin - 18:09

L'Amérique redessinée par Bashung séduit, mélangeant les atmosphères de chanteur français aux crépuscules de Johnny Cash.



Bashung la joue Cash! C'est le jeu de mot qui m'est immédiatement venu à l'esprit à l'écoute de Bleu Pétrole, dernier album du chanteur français. Une métaphore pas si évidente de prime abord. Car si Alain Bashung avoue son amour de la country sur ce nouveau disque, il le fait à sa manière, sans renier les arrangements qui font le charme de son univers. Synthés, cordes et autres programmations sont présents, mais cohabitent avec une guitare acoustique jamais trop envahissante et une voix crépusculaire, à l'image de l'élastique Comme un lego.

Signés Manset et Gaëtan Roussel - chanteur de Tarmac et Louise Attaque - la majorité des chansons de Bleu Pétrole ressemblent cependant à du Bashung et à rien d'autre. Cowboy usé lorsqu'il reprend Il voyage en solitaire, cowboy de l'enfance sur Comme un trapèze, cowboy politique dans ce très beau Résidents de la république, blues étrange (ce "chou pa-pa pa-pa pa-pa" comme un soupir) à l'expicite "rose aux reflets bleus".







Christophe Schenk
Suite de l'article...
Source: Bon pour les Oreilles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cathmu Membre 16 messages
Forumeur balbutiant‚ 32ans
Posté(e)

J'adore Machine Gun..

Je vous en propose un de très.. Wrong

Modifié par cathmu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PUNCHETTE Membre 34 164 messages
Au coeur de la Cité des Papes‚
Posté(e)
Ouch, c'est pas tout nouveau ça, et c'est plaisant de voir Kylie Minogue dans ce style largement moins Pop :rtfm:

Merci Yavin :o°

J'écoute tellement et j'en poste souvent alors j'adore..... :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant