Aller au contenu

Jacques Chirac va détailler la feuille de route...


marielle

Messages recommandés

Membre, 49ans Posté(e)
marielle Membre 1 921 messages
Baby Forumeur‚ 49ans‚
Posté(e)
SGE.TBP59.010105144804.photo00.quicklook.default-245x169.jpg

Jacques Chirac va détailler la feuille de route gouvernementale


2 Janvier 2005 -11h50

Jacques Chirac, qui a précisé vendredi soir le calendrier du référendum européen, devrait développer tout au long de la semaine prochaine, lors des cérémonies de voeux à l'Elysée, la feuille de route de l'action gouvernementale.



Ces cérémonies, qui traditionnellement inaugurent l'année politique, s'ouvriront lundi matin par les voeux du gouvernement et s'achèveront vendredi avec ceux de la presse puis des anciens combattants. Le lundi 10 janvier, c'est le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin qui, pour la troisième fois, présentera ses voeux à la presse à Matignon.Grand rendez-vous politique de 2005, le référendum de ratification du traité constitutionnel européen constituera une étape décisive dans le quinquennat et son résultat pèsera lourd à l'heure des bilans.Vendredi, lors de sa traditionnelle allocution radiotélévisée du Nouvel An, Jacques Chirac a annoncé que cette consultation aurait lieu "avant l'été". Alors que jusque là il pariait sur "la deuxième partie de 2005", le chef de l'Etat a donc décidé d'anticiper l'échéance, pour que le choix "entre le repli et l'ouverture" soit tranché le plus vite possible.

En 1992, lors du référendum sur le traité de Maastricht, le "oui" s'était en effet essoufflé au cours d'une campagne assez longue.Engagé "sans réserve" en faveur du "oui" à la Constitution pour l'Europe élargie, Jacques Chirac a l'intention de mener activement campagne. Il participera d'ailleurs le 11 février à Barcelone, au côté des chefs de gouvernement espagnol et allemand, José Luis Rodriguez Zapatero et Gerhard Schroeder, à une réunion pour le "oui" au référendum organisé en Espagne le 20 février.Dès lundi, le Garde des Sceaux Dominique Perben présentera, au cours du premier Conseil des ministres 2005, le projet de loi révisant la Constitution française, préalable à la ratification du traité constitutionnel européen. Ce projet de loi sera soumis aux députés à partir du 25 janvier, aux sénateurs au cours de la deuxième quinzaine de février, puis devra être définitivement adopté par le Parlement réuni en Congrès à Versailles.

Dans ses voeux, Jacques Chirac a aussi défini la feuille de route de l'action gouvernementale, sans marquer de pause dans les réformes. Depuis deux ans et demi, la France est "sur la bonne voie", a-t-il dit, mais "le temps est venu de déployer notre projet pour l'avenir" et le gouvernement doit "amplifier ses efforts".Tout au long de la semaine, le président égrènera donc les thèmes sur lesquels il juge nécessaire de faire porter l'action, pour favoriser la croissance et l'emploi et "être au rendez-vous des technologies qui créent les emplois de demain".Vendredi soir, il a fixé le cadre: hausse du SMIC, soutien au pouvoir d'achat, poursuite de la baisse de l'impôt sur le revenu et des charges, maîtrise des dépenses, réforme des 35 heures, loi d'orientation sur l'Education nationale, loi pour la recherche.

Il devrait revenir en détail sur ces questions mardi matin devant les "forces vives", représentants syndicaux, patronaux et associatifs. Alors que la croissance apparaît toujours fragile et que le chômage est en légère hausse en novembre (+0,2% par rapport à octobre), Jacques Chirac a fait valoir que la loi Borloo de cohésion sociale offrait "de nouveaux moyens d'action". Mais certains considèrent dans son entourage que le ministre de la Cohésion sociale Jean-Louis Borloo a encore fort à faire.



Source: L'Express
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×