Philip Kindred Dick


Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Philip-K.-Dick-746003.jpg

Allez on continue dans la joie et l'optimisme avec le très culte Philip K. Dick (1928 - 1982). Si Lovecraft est clairement le maître absolu de la littérature fantastique, Dick est sans conteste le plus grand écrivain de science-fiction et d'anticipation du XXème siècle.

Paranoïaque notoire (et à l'extrême), menant une vie trépidante au possible, entre consommation de drogues, pauvreté parfois extrême, divorces à répétitions et autres, Philip K. Dick, dans une oeuvre conséquente écrite entre 1955 et sa mort, étale un monde effrayant, dont on est jamais réellement sûr de son existence. Au travers de personnages désabusés, tristes et perdus, et d'une société futuriste (le plus souvent, mais pas toujours) absurde et froide, il dénonce également un monde contemporain vide de sens et déshumanisé. Précurseur évident du cyberpunk, influencé bien entendu par sa santé mentale vacillante, par ses convictions anarchistes et gauchistes, par son mysticisme gnostique et par sa consommation éffrénée de psychotropes, principalement des antidépresseurs et des amphétamines, l'oeuvre de Dick marque d'abord par son coté éthéré, presque comme un rêve, puis par son incroyable sens de l'anticipation.

Maintes fois adapté au cinéma, pour le meilleur (Blade Runner, bien entendu, bien qu'assez éloigné du livre original, Total Recall, quoi qu'on en dise et malgré son coté film d'action survolté relativement fidèle à l'univers Dickien, Minority Report, excellent) comme pour le pire (Paycheck), on aurait bien tort de se priver de se replonger dans cette science fiction passionnante, remarquablement bien écrite, haletante, paranoïaque au possible, se questionnant essenciellement sur le degré de réalité de la vie qui est la nôtre et sur la possibilité que tout ce que nous vivons ne soit qu'un rêve ou une série de souvenirs implantés.

L'influence de Dick fut énorme, d'ailleurs. Chez les cyberpunks tout d'abord, et dans toute la vague "metal hurlant" (Moebius entre autres) et la science fiction à la française, mais aussi dans bon nombre de films, livres, jeux vidéos (l'excellent Deux Ex, Nomad Soul également), jusque dans l'épisode "Machine qui Rêve" de Spirou, très inspirée de Blade Runner.

Les oeuvres majeures de Philip Kindred Dick sont Les Androïdes Rêvent-ils de Moutons Electriques ? (renommée Blade Runner après le film), Ubik, Substance Mort, Dr Bloodmoney ou encore Le Maître du Haut-Château.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

J'en ai lu quelques uns...

C'est toujours assez spécial, ça met parfois mal à l'aise.

Après, c'est sûr que c'est un précurseur du genre et les adaptations ciné sont légions...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

C'est très dérangeant hein ?

Je trouve qu'il pose les bonnes questions, et je suis souvent d'accord avec les réponses qu'il daigne parfois apporter :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Pas trop mon truc en fait...

Blade Runner était pas mal, mais trop dérangeant pour moi :snif:

Du coup j'en ai pas trop lu d'autres...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Substance Mort et Ubik mec. C'est un ordre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Me semble que j'ai lu Ubik... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Tu n'es pas totalement perdu alors :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

J'ai pas dit que j'avais aimé... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Merci de briser mes espoirs :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

:snif:

Non honnêtement, je connais mal cet auteur :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Oui je sais, c'est un fondateur... mais j'ai 130 bouquins à lire déjà :snif:

Et j'ai du mal avec la SF des années 1970 (Arthur C. Clarke, John Brunner etc.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Ouais alors par contre pour Clarke je te comprend, autant j'aime beaucoup Rama et plus jeune les livres du cycle du monolithe (2001, 2010, 2031 et 3001 je crois), autant le reste me barbe profondément de par le scientisme profond dont cet individu fait preuve.

Mais Dick c'est tout autre chose :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
keny25 Membre 220 messages
Forumeur activiste‚ 26ans
Posté(e)

Moi j'adore cet auteur, ses oeuvres que je préfère sont "Le Maître du Haut Chateau" et "Les voix de l'asphalte".

Le 1er imagine la Victoire des nazis pendant la 2nde Guerre Mondiale, et raconte qu'un homme écrit, dans un chateau, un livre sur la victoire des Alliés...

Le 2nd, voici le résumé :

Oakland, Californie. Stuart Hadley a apparemment tout pour être heureux : un bon job, vendeur de télés, une femme amoureuse, une petite vie tranquille. D'où vient alors ce malaise qui ne le quitte pas, cette sensation d'être piégé dans sa propre existence ? L'amour, l'argent, la consommation, le travail : aucune des valeurs prônées par la société américaine ne semble lui fournir la moindre solution. Reste la tentation des extrêmes... Deux rencontres vont peut-être réanimer sa vie : Theodore Backheim, leader charismatique de la société des Gardiens de Jésus, et la mystérieuse Marcha Frazier, rédactrice en chef d'un journal cryptofasciste. Mais là encore, les réponses ne sont-elles pas illusoires ?

Par cet auteur j'entends Philip K.Dick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant