Une personne meurt de faim toutes les quatre secondes

Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Pour l'avenir eventuellement je veux bien le concéder et encore..! je maintiens que la Terre produit assez de calories pour nourrir toute sa population d'autant plus que le taux d'accroissement de production de céréales (2.2%) devancait en 2006 le taux d'accroissement de la population ( 1.7%).

Quoiqu'il en soit, si l avenir reste incertain , opposer que plus de 800 millions de personnes sont en permanence sous alimentées a cause d'une pénurie de denrées, est faux.

Je suis au regret de dire qu'on lit n'importe quoi sur ce topic.

Non, la planète n'a pas vraiment les moyens de nourrir une population humaine qui s'accroit sans cesse. Oui, on commence à approcher d'un point de saturation. Et en ce qui concerne l'Afrique et les pays africains, ce point de saturation a LARGEMENT été dépassé (Sauf quelques rares exceptions). Ces pays n'ont pas ou n'ont plus les moyens d'assurer la plus basique des auto-suffisances alimentaires.

Grand bien fasse à la Russie si sa production céréalière se redresse, mais en attendant, en Afrique, ce n'est pas la même chose. Je reprends mon exemple du Burkina-Faso: on ne peut pas atteindre des rendements céréaliers comparables à ceux de la Beauce, alors qu'on est en plein Sahel. Ce n'est même pas une impossibilité technique ou sociétale, mais physique, botanique.

Vous dites que l'occident mange trop, et l'Afrique pas assez. Certes, c'est peut-être vrai, mais méfiez-vous des équations simplistes. Cela ne se résume pas qu'à un simple problème de répartition des ressources, comme si avec quelques coups de baguette magique on pouvait réguler l'économie mondiale (sans même parler des multiples problèmes sociétaux, politiques, humains, démographiques, techniques, religieux, philosophiques, écologiques... etc...). C'est là où on touche à la démagogie.

---

Votre discours, Elais, est totalement irréaliste (au delà de son côté dogmatique et faussement compassionnel). Tenez-vous donc tant que cela à ce qu'ad vitam eternam, l'Argentine, l'Ukraine et l'Australie envoient chaque année leurs milliards de quintaux de céréales en Afrique? Parce que si on vous suit, c'est cela qu'il faut faire.

Il n'y a pas d'autres solutions. C'est déjà un peu ce qui se passe, d'ailleurs...

Avez-vous la moindre idée des problèmes logistiques qu'une telle assistance engendre? Des milliards de milliards de litres de fuel engloutis par des super-conteneurs, rien que pour acheminer cette aide alimentaire, tant elle risque de devenir gigantesque? Vous tenez à dresser l'éco-bilan de tout ce délire?

Actuellement, les TROIS-QUARTS des échanges économiques en direction de l'Afrique subsahelienne, c'est de la nourriture et rien d'autre. Avec la population qui s'accroit, cela ne peut qu'empirer. On va droit dans le mur, en avez-vous conscience?

Vous dites que l'on ruinerait les producteurs de poulet locaux? Alors très bien, cessons d'envoyer la moindre nourriture là-bas et voyons si leur production augmente! (1)

Vous savez très bien que non, et que si on suivait vos raisonnements dans toutes leurs incohérences, la situation deviendrait cataclysmique en quelques mois. Lorsque Simplicius évoque l'hystérie liée au Grand Bon en Avant, il n'a pas tort, et je crois hélas savoir de quoi il cause (la théorie maoïste, j'en ai soupé, j'y ai même cru)...

Je vous le répète. Ce n'est pas possible. Vous ne pouvez pas aller contre certaines données physiques élémentaires. Nier tout cela au profit d'un discours hypocrite, irresponsable et soit-disant vertueux, c'est de la folie pure et dure! Et de la folie CRIMINELLE, ajouterais-je!

La naïveté et les bons sentiments ne peuvent constituer une excuse.

Les solutions aux famines qui sévissent sur ce continent ne tiennent hélas pas qu'à nous. C'est autrement plus complexe et vous le savez. Les premiers concernés sont les africains eux-mêmes, mais là-dessus, nous sommes apparemment totalement impuissants. Et d'ailleurs, si nous les forcions à adopter des comportements plus responsables, plus efficaces, plus matures, ils pourraient nous rétorquer, et avec raison, que nous pratiquerions alors une ingérence néo-coloniale.

C'est sans fin, c'est comme un serpent qui se mord la queue.

____________________

(1) Par ailleurs, tenez-vous à comptabiliser le nombre d'installations frigorifiques à Douala? Parce que les importations dont vous parlez représentent somme toute une quantité qui reste dérisoire... Quelques dizaines de milliers de tonnes de poulets congelés, à peine de quoi nourrir 3 ou 4% de la population.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Stein, MERCI. Ce post t'a fait gagner une cervoise bon dieu d'bon d'las.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
bahhhhhhhhh a dire vrai les pays africains ont voulu leur independance??????, ils ne sont pas du tout capable de se debrouiller seul!! mais comme ils ont voulu leur indépendance... qu'ils se demerdent tout seul.

Indépendance !! :snif: Pays africains ! :snif: Se débrouiller tout seul ! ;)

Qui a fait les frontières africaines ?

Qui a exploité les ressources -y compris humaines- de l'Afrique et est toujours en train de le faire comme des gros enculés ?

Qui s'amuse à vendre des armes et à copiner avec des gouverneurs corrompus par intérêt ?

Qui ose en plus estimer que l'Occident grandiose n'a pas de dette morale envers l'Afrique ?

Et l'Occident formidable, aujourd'hui, c'est nous ! C'est nous qui devons assumer !

Et il faudrait le faire un minimum si on ne veut pas que ceux d'après se prennent le double dans la tronche.

La situation mondiale influe sur notre situation nationale. Beaucoup plus avec l'Afrique que l'Amérique du Sud d'ailleurs (à part pour la coke).

Il n'y a pas à choisir, il faut aider les pauvres de tous les pays. Aider des systèmes sociaux à être viables, coopératifs, efficaces, perennes. Y compris le nôtre. C'est le seul avenir tolérable.

@Stein : :o

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Pour l'avenir eventuellement je veux bien le concéder et encore..! je maintiens que la Terre produit assez de calories pour nourrir toute sa population d'autant plus que le taux d'accroissement de production de céréales (2.2%) devancait en 2006 le taux d'accroissement de la population ( 1.7%).

Quoiqu'il en soit, si l avenir reste incertain , opposer que plus de 800 millions de personnes sont en permanence sous alimentées a cause d'une pénurie de denrées, est faux.

Je suis au regret de dire qu'on lit n'importe quoi sur ce topic.

Non, la planète n'a pas vraiment les moyens de nourrir une population humaine qui s'accroit sans cesse. Oui, on commence à approcher d'un point de saturation. Et en ce qui concerne l'Afrique et les pays africains, ce point de saturation a LARGEMENT été dépassé (Sauf quelques rares exceptions). Ces pays n'ont pas ou n'ont plus les moyens d'assurer la plus basique des auto-suffisances alimentaires.

Grand bien fasse à la Russie si sa production céréalière se redresse, mais en attendant, en Afrique, ce n'est pas la même chose. Je reprends mon exemple du Burkina-Faso: on ne peut pas atteindre des rendements céréaliers comparables à ceux de la Beauce, alors qu'on est en plein Sahel. Ce n'est même pas une impossibilité technique ou sociétale, mais physique, botanique.

Vous dites que l'occident mange trop, et l'Afrique pas assez. Certes, c'est peut-être vrai, mais méfiez-vous des équations simplistes. Cela ne se résume pas qu'à un simple problème de répartition des ressources, comme si avec quelques coups de baguette magique on pouvait réguler l'économie mondiale (sans même parler des multiples problèmes sociétaux, politiques, humains, démographiques, techniques, religieux, philosophiques, écologiques... etc...). C'est là où on touche à la démagogie.

---

Votre discours, Elais, est totalement irréaliste (au delà de son côté dogmatique et faussement compassionnel). Tenez-vous donc tant que cela à ce qu'ad vitam eternam, l'Argentine, l'Ukraine et l'Australie envoient chaque année leurs milliards de quintaux de céréales en Afrique? Parce que si on vous suit, c'est cela qu'il faut faire.

Il n'y a pas d'autres solutions. C'est déjà un peu ce qui se passe, d'ailleurs...

Avez-vous la moindre idée des problèmes logistiques qu'une telle assistance engendre? Des milliards de milliards de litres de fuel engloutit par des super-conteneurs, rien que pour acheminer cette aide alimentaire, tant elle risque de devenir gigantesque? Vous tenez à dresser l'éco-bilan de tout ce délire?

Actuellement, les TROIS-QUARTS des échanges économiques en direction de l'Afrique subsahelienne, c'est de la nourriture et rien d'autre. Avec la population qui s'accroit, cela ne peut qu'empirer. On va droit dans le mur, en avez-vous conscience?

Vous dites que l'on ruinerait les producteurs de poulet locaux? Alors très bien, cessons d'envoyer la moindre nourriture là-bas et voyons si leur production augmente!

Vous savez très bien que non, et que si on suivait vos raisonnements dans toutes leurs incohérences, la situation deviendrait cataclysmique en quelques mois. Lorsque Simplicius évoque les délires liés au Grand Bon en Avant, il n'a pas tort, et je crois hélas savoir de quoi il cause (la théorie maoïste, j'en ai soupé, j'y ai même cru)...

Je vous le répète. Ce n'est pas possible. Vous ne pouvez pas aller contre certaines données physiques élémentaires. Nier tout cela au profit d'un discours hypocrite, irresponsable et soit-disant vertueux, c'est de la folie pure et dure! Et de la folie CRIMINELLE, ajouterais-je!

Les solutions aux famines qui sévissent sur ce continent ne tiennent hélas pas qu'à nous. C'est autrement plus complexe et vous le savez. Les premiers concernés sont les africains eux-mêmes, mais là-dessus, nous sommes apparemment totalement impuissants. Et d'ailleurs, si nous les forcions à adopter des comportements plus responsables, plus efficaces, plus matures, ils pourraient nous rétorquer, et avec raison, que nous pratiquerions alors une ingérence néo-coloniale.

C'est sans fin, c'est comme un serpent qui se mord la queue.

Je suis au regret de constater qu'il y a une personne supplémentaire du coté des fatalistes.

Que vous considériez mes idées comme irréalistes et fausse, a votre gré, en attendant, que vous le vouliez ou non, il n'y a bien qu'un probleme de répartition, et a mes yeux les questions logistiques sont largement dépassables quant pése dans la balance 800 000 millions minimum d être humains.

Les discours autre que le mien sont totalement impérialistes, défaitistes, j'men foutistes, egoîstes, egocentriques et artificiellement donneurs de leçons.

parfois, il faut aussi savoir être simple et constater que quand cela creve la dalle d'un coté et que sa creve de gras de l'autre, quelque chose ne fonctionne plus. Putain, ils nous gavent assez avec leur Organisation Mondiale du Commerce, pour justement savoir l'organiser correctement!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
bahhhhhhhhh a dire vrai les pays africains ont voulu leur independance??????, ils ne sont pas du tout capable de se debrouiller seul!! mais comme ils ont voulu leur indépendance... qu'ils se demerdent tout seul.

Indépendance !! :snif: Pays africains ! :snif: Se débrouiller tout seul ! ;)

Qui a fait les frontières africaines ?

Qui a exploité les ressources -y compris humaines- de l'Afrique et est toujours en train de le faire comme des gros enculés ?

Qui s'amuse à vendre des armes et à copiner avec des gouverneurs corrompus par intérêt ?

Qui ose en plus estimer que l'Occident grandiose n'a pas de dette morale envers l'Afrique ?

Et l'Occident formidable, aujourd'hui, c'est nous ! C'est nous qui devons assumer !

Et il faudrait le faire un minimum si on ne veut pas que ceux d'après se prennent le double dans la tronche.

La situation mondiale influe sur notre situation nationale. Beaucoup plus avec l'Afrique que l'Amérique du Sud d'ailleurs (à part pour la coke).

Il n'y a pas à choisir, il faut aider les pauvres de tous les pays. Aider des systèmes sociaux à être viables, efficaces, perennes. Y compris le nôtre.

Juste un truc : moi j'ai jamais rien fait à personne.

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)
Juste un truc : moi j'ai jamais rien fait à personne.

Merci.

Moi, moi, moi, moi .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)

@ Seth : Ouais mais t'es occidental ! :snif: T'as plus qu'à assumer les conneries des autres avec moi sinon le monde va peut être finir assez vite !

@Elaïs : Oui, voilà ! C'est ça le gros problème. L'altruisme individuel. On croit qu'être solidaire avec des pays lointains n'influera pas sur notre vie ? Erreur, ça influe déjà et en mal car beaucoup gens ne savent pas regarder plus loin que leur propre cul, ou ils ont peur, ou ils sont lucides et passifs.

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Ouais mais t'es occidental ! :snif: T'as plus qu'à assumer les conneries des autres avec moi sinon le monde va peut être finir assez vite !

Tant mieux !

Juste un truc : moi j'ai jamais rien fait à personne.

Merci.

Moi, moi, moi, moi .

Désolé d'être victime des lois de la biologie et de n'être dans la peau que d'un seul individu à la fois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Il n'y a pas à choisir, il faut aider les pauvres de tous les pays. Aider des systèmes sociaux à être viables, coopératifs, efficaces, perennes. Y compris le nôtre. C'est le seul avenir tolérable.

Il y a un mot qui est très important dans ce que vous dites: c'est le mot PERENNE.

Oui, idéalement, ce qu'il faudrait c'est constituer des solutions pérennes. Des solutions responsables sur le long terme. C'est ce que je ne cesse de dire. Il faut du développement durable, ici comme là-bas.

Sauf qu'hélas, il ne suffit pas de le dire, ça ne s'improvise pas, et cela suppose une profonde révolution de nos mentalités, qu'elles soient européennes ou africaines.

On ne peut pas non plus imposer ces réflexions par la force. En attendant, l'explosion démographique est un des paramètres majeurs nuisant à cette forme de développement. Pourquoi s'entêter à le nier? :snif:

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
@Elaïs : Oui, voilà ! C'est ça le gros problème. L'altruisme individuel. On croit qu'être solidaire avec des pays lointains n'influera pas sur notre vie ? Erreur, ça influe déjà et en mal car beaucoup gens ne savent pas regarder plus loin que leur propre cul, ou ils ont peur, ou ils sont lucides et passifs.

La question est simple et Stein le souligne : si tu veux que tout le monde bouffe à sa faim et ait des conditions de vies décentes (décentes ce n'est pas confortable), va falloir tirer un trait sur tes trois repas par jour, ta douche quotidienne, ta voiture et ton ordinateur. Faut partager, donc pour que le niveau de vie des plus démunis augmente, celui des mieux lotis doit baisser.

On tente le coup ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Il faut du développement durable, ici comme là-bas.

Sauf qu'hélas, ça ne se fait comme ça, ça ne s'improvise pas, et cela suppose une totale révolution de nos mentalités, qu'elles soient européennes ou africaines.

Et le problème, c'est que ça commence à urger sévère car l'embrouillamini de la mondialisation économiques fait des ravages sociaux !! Environnementaux aussi, donc sociaux et mortel justement, pour les solutions pérennes qu'on pourrait trouver.

On est en train de limiter les portes de secours à vitesse grand V et les mentalités et réflexions concrétisées avancent à leur rythme d'escargot.

Qui va gagner la course ? :snif: On peut y arriver à coup de Plumpy nut ? :snif:;)

La question est simple et Stein le souligne : si tu veux que tout le monde bouffe à sa faim et ait des conditions de vies décentes (décentes ce n'est pas confortable), va falloir tirer un trait sur tes trois repas par jour, ta douche quotidienne, ta voiture et ton ordinateur. Faut partager, donc pour que le niveau de vie des plus démunis augmente, celui des mieux lotis doit baisser.

@ Seth : Justement. C'est le dilemne. Comment concilier nos modes de vie avec la réalité des exigences qu'entraîne le sauvetage du monde !

C'est autant un problème de mentalité que matériel.

On ne sacrifiera pas le confort occidental et je ne suis pas sûr que ça changerait grand chose d'ailleurs, vu la situation.

On va devoir, par contre, limité notre impact et c'est peu compatible avec les us de consommation moderne.

Il faut en partie tabler sur l'environnement, la durabilité, la préservation. Après on verra.

On tente le coup ?

Modifié par yop!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

Quand dans un pays dont l'agriculture ne peut déjà pas nourrir ses habitants, vous laissez cette même population doubler, vous créez forcément une situation de famine (Sauf si ce pays s'appelle Monaco ou Singapour). Pour la deuxième fois, c'est MATHEMATIQUE.

Et cela, je suis désolé, ce n'est pas l'Occident qui en est responsable, sauf à faire passer un procés aux divers médecins, docteurs Schweitzer et autres qui contribuèrent à abaisser dramatiquement le taux de mortalité infantile dans ces pays.

---

Les infrastructures peuvent compenser pendant un temps (malgré la corruption endémique, malgré les rivalités ethniques, malgré tout), mais à force de ne compter que sur elles, au bout d'un moment, c'est tout le système qui craque (en plus de sa fragilité structurelle et du côté entièrement artificiel de ces aides).

C'est une fuite en avant, et elle est générale.

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
Il faut en partie tabler sur l'environnement, la durabilité, la préservation. Après on verra.

On tente le coup ?

On fait comment ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
On fait comment ?

Comme on peut !

Quand dans un pays dont l'agriculture ne peut déjà pas nourrir ses habitants, vous laissez cette même population doubler, vous créez forcément une situation de famine (Sauf si ce pays s'appelle Monaco ou Singapour). Pour la deuxième fois, c'est MATHEMATIQUE.

Et cela, je suis désolé, ce n'est pas l'Occident qui en est responsable, sauf à faire passer un procés aux divers medecins, docteurs Schweitzer et autres qui contribuèrent à abaisser dramatiquement le taux de mortalité infantile de ce contient.

Oui, mais l'Occident est quand même grandement impliqué dans la situation scoiale de nombre de pays africains ! Corruption et passé colonial pas encore totalement fini.

Ce n'est pas mathématique là ! C'est politico-économique. (et ça n'aide pas !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)
On fait comment ?

Comme on peut !

Le probleme c'est que je crois qu'on peut pas :snif:

Sauf si on me prouve le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)
Oui, mais l'Occident est quand même grandement impliqué dans la situation scoiale de nombre de pays africains ! Corruption et passé colonial pas encore totalement fini.

Ce n'est pas mathématique là ! C'est politico-économique. (et ça n'aide pas !)

L'Occident n'est pas non plus responsable de tous les problèmes sur Terre. Ce n'est pas lui qui dicte la libido des masses africaines (à moins de faire un procès au Pape lorsqu'il décourage l'emploi du préservatif, au delà même de la pandémie du HIV).

Modifié par Stein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yop! Modérateur 20 365 messages
Gonade Absolutrice‚ 35ans
Posté(e)
Oui, mais l'Occident est quand même grandement impliqué dans la situation scoiale de nombre de pays africains ! Corruption et passé colonial pas encore totalement fini.

Ce n'est pas mathématique là ! C'est politico-économique. (et ça n'aide pas !)

L'Occident n'est pas non plus responsable de tous les problèmes sur Terre. Ce n'est pas lui qui dicte la libido des masses africaines (à moins de faire un procès au Pape lorsqu'il décourage l'emploi du préservatif, au delà même de la pandémie du HIV).

:snif: "La bite des noirs", c'est ça ? Je plussoie...

Oui, c'est vrai que les africains ont leur propres problèmes personnelsà regler. Cela dit, l'Occident est tellement impliqué dans tellement de niveaux que c'est inextricable.

Et l'occident aussi a ses problèmes personnels. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

la-chance-aux-chansons.jpg

"Je l'avais dit !"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Stein Membre 1 771 messages
Vipère lubrique‚ 74ans
Posté(e)

Blanchir (c'est le cas de le dire!) les Africains de leurs propres malheurs, c'est mensonger, partial, et totalement irresponsable, car c'est les encourager à regarder ailleurs, à ne jamais devenir adultes.

La corruption endémique de ce continent, ce n'est pas que l'Occident.

D'autres pays, d'autres continents sont parvenus à faire bien mieux même après un passé colonial des plus abrupts (L'Inde par exemple, ou encore l'Amérique du Sud). Il y a donc des paramètres purement locaux, qui tiennent spécifiquement aux habitudes, réflexes et autres caractéristiques sociologiques de ces sociétés.

---

Les Africains ont une histoire tout aussi tourmentée que n'importe où ailleurs, au delà même de leurs éventuelles interactions avec les blancs. Par exemple, les Difaqanas, c'est à dire les guerres d'extermination menées par les Zulus à l'égard des ethnies voisines, ont causées plus de 2 millions de morts, d'après les estimations modernes.

L'histoire de ce continent n'a jamais été peace and love (Grands Dieux non!). Ces gens sont des êtres humains au sens complet du terme, et en tant que tels, ils possèdent les mêmes instincts d'agression, et sont tout à fait capables de la même cruauté et de la même barbarie. Ces horreurs étaient courantes bien avant l'arrivée des explorateurs européens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Elaïs
Invité Elaïs Invités 0 message
Posté(e)

M... ho puis non, rien.

Eloquent le coup de la libido.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant