Le Bonsai


Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

Le Bonzaï

ficus_bonsai.jpg

Un bonsaï parfois orthographié à tort « bonzaï » est un arbre ou une plante dans un pot. Ce mot signifie littéralement une plante (généralement un arbre ou un arbuste) cultivé sur un plateau ou dans un pot (bon signifiant coupe ou plateau et sai, plante).

Cet arbre est miniaturisé en taillant et ligaturant ses branches et ses feuilles. On le rempote régulièrement afin de tailler ses racines à l'intérieur et à la surface du pot (le nebari), afin d'en faire une ¿uvre d'art esthétique ressemblant à un arbre dans la nature.

Dimensions :

Les bonsaï sont habituellement regroupés en trois catégories concernant leur dimensions, de nombreux noms japonais distinguent avec précision les différents paliers, mais on compte souvent « le nombre de mains » qu'il faut pour porter le bonsaï, ainsi :

Mame ou Shôhin : bonsaï à une main, de 5 à 15 cm, souvent très fascinant pour l'amateur, on parle souvent de ¿mini-bonsaï¿. Cette taille restreint de manière importante le nombre de variétés qui sont susceptibles d'être travaillées en mame, de trop grandes feuilles qui seraient difficilement réductibles donneraient à l'arbre une disproportion inesthétique (quelques variétés répandues : Buxus, Lonicera nitida, Acer palmatum, Pinus pentaphylla, Ulmus parvifolia, Juniperus chinensis, et Serissa, Carmona, Portulacaria).

La culture est plus délicate que pour un arbre plus grand, le pot à bonsaï étant de petite taille, la terre va s'assécher très rapidement et demande un soin constant, en été par exemple où il nécessite plusieurs arrosages par jour.

Kotate-mochi ou Komono : bonsaï à deux mains, de 15 à 60 cm jusqu'à 130 cm, puis chùmono jusqu'à 60 cm est sans doute le plus répandu chez les amateurs, sa taille permet de travailler avec beaucoup plus de finesse la structure et la ramification de l'arbre et ainsi donne plus de liberté créatrice au bonsailliste. é peu près toutes les variétés conviennent à cette catégorie.

émono: bonsaï à quatre mains (il faut en effet deux personnes pour porter ces grands bonsaï), de 60 cm à 1.20 m voire plus, était autrefois au Japon un signe de la prospérité du propriétaire, aujourd'hui, il reste un bonsaï imposant et souvent vénérable par son âge.

Les styles :

Les bonsaï que l'on voit dans la grande distribution, de par leur mode de production possèdent un défaut majeur (outre les grosses plaies bien souvent indélébiles) : ils se ressemblent tous et ainsi nous aurions du mal à parler d'Art à propos de végétaux cultivés de manière non pas individuelle mais de masse. Pourtant il existe une classification de styles fondamentale que tout créateur de bonsaï ne peut ignoré (on peut tout de même transgresser les règles comme dans tout Art mais qu'après son assimilation).

Bien souvent un bonsaï fait partie de plusieurs styles distincts, il n'existe aucune loi rigide dans la création d'un bonsaï du point de vue esthétique.

La création des styles renvoie constamment aux formes des arbres dans la nature, les professionnels conseillent d'ailleurs de ne pas s'inspirer d'autres bonsaï pour leur création, mais directement des arbres dans la nature.

Ainsi le bonsaï ne cherche pas le mimétisme avec la nature, mais l'évocation en miniature de la puissance de l'arbre, il doit posséder l'essence d'un grand arbre.

ége des bonsaï

Les bonsaï peuvent atteindre un âge très vénérable. Le plus vieux bonsaï connu serait un Pinus parviflora datant de l'an 1500 et toujours visible au Takagi Bonsai Museum de Tōkyō.

Au fil des années, les techniques ont évolué, ce qui permet à l'amateur de changer la hauteur et la direction de la croissance de l'arbre, et dans certains cas de nanifier le feuillage de la même façon que l'arbre. Aujourd'hui, la culture des bonsaï est un art : de la sculpture vivante. Il y a certaines formes classiques et traditionnelles que l'on peut trouver et suivre, mais la règle de base pour les bonsaï personnels est « si tu aimes ce à quoi il ressemble, c'est un beau bonsaï ».

Bon à savoir :

Un bonsaï n'est donc pas une espèce particulière d'arbre, vous pouvez faire de n'importe quel arbre à partir d'une de ses branches un joli bonsaï^^.

Faire son propre Bonzaï

Exemple de petite recette avec un arbre facile à trouver, j'ai nomé le Chataignier (en fait vous prenez l'arbre de votre choix, le principe est identique pour tous les autres), nous allons faire ce que l'on nomme, du bouturage.

Définition:

Le bouturage est un moyen de multiplication des végétaux. Il présente l'avantage de produire un nouveau végétal identique à la plante mère.

Période la plus propice pour le bouturage:

Du mois d'avril au mois d'août.

Au début du printemps, l'arbre sort de sa période de dormance. Cette période est propice au développement des racines. Le bouturage doit s'effectuer sur des rameaux lignifiés.

Le substrat:

Il faut privilégier un substrat drainant: Akadama , Pouzzolane , gravier d'aquarium etc... il favorise l'enracinement. L'eau ne stagne pas et évite donc le développement de moisissures ou autres champignons. Son utilisation augmente donc le % de réussite.

L'emplacement:

Les boutures, pour survivre, ont besoin de chaleur, d'humidité et de lumière, l'utilisation d'une petite serre est donc fortement conseillée. Toutefois, il est possible de réussir une bouture en extérieur pourvu que l'on fournisse de la chaleur, de l'humidité et de la lumière aux boutures.

Dans tous les cas une exposition ombragée est préférable.

Plus le taux d'humidité de l'air ambiant approche des 100%, plus les boutures ont de chance de survivre.

Les hormones:

Différentes hormones de bouturage existent à l'heure actuelle. Qu'elles soient en poudre ou en gel, le pourcentage de réussite sur certaines espèces comme les ormes, les peupliers, les charmes etc.... est fortement amplifié par l'utilisation de ces hormones. De plus, leurs prix restent relativement abordables.

L'arrosage:

Les boutures privées de racines absorbent l'eau uniquement par l'intermédiaire des feuilles (ou plus précisément des stomates, ouvertures placées sur les feuilles).

Il est donc essentiel de vaporiser les boutures régulièrement (2 à 3 fois par jour), afin de maintenir un taux d'humidité élevé favorable à l'enracinement. Outre la vaporisation des feuilles, veillez à garder le substrat humide (ce qui ne veut pas dire détrempé !).

Mise en pratique:

Remplissez votre petit pot d'un substrat bien drainant et humidifiez-le. Préparez un trou dans le substrat à l'aide d'un crayon ou d'un cure-dents par exemple, afin de pouvoir y introduire votre bouture sans toucher à l'hormone de bouturage.

Sélectionnez un rameau sain d'une dizaine de centimètres et coupez-le proprement avec un sécateur ou des ciseaux bien propres.

Retirez-lui les feuilles. Ne laissez que deux paires de feuilles sur le dessus du rameau. Pour les arbres à plus grandes feuilles, coupez les feuilles restantes en deux, avec les ciseaux, afin de réduire leur surface.

Si le rameau prélevé est lignifié (écorce naissante sur le rameau de l'année, on les appelle aussi rameaux aoûtés : période ou l'écorce apparaît sur ceux-ci), écorcez le bas de celui-ci pour faciliter la sortie des racines comme ci-dessous.

Humidifiez le bout du rameau et trempez-le dans l'hormone de bouturage. Pas d'excès, une fine couche suffit.

Introduisez délicatement votre bouture dans le pot et prenez soin que celle-ci, une fois dans son pot, soit bien en contact avec le substrat.

Voilà, il ne vous reste plus qu'à mettre en serre ou dans un sac plastique (sur lequel vous aurez au préalable fait de petits trous). Vaporisez régulièrement et patientez...

Il faut compter de 3 semaines à 5 semaines pour voir apparaître les racines. Suivant les espèces, une simple traction sur le rameau vous permettra, le cas échéant, de savoir si la bouture a pris ou pas. Si la bouture a fait des racines, vous sentirez une certaine résistance.

C'est parti pour un bonsaï, la prochaine fois une petite leçon de taille sur justement la taille^^.

Car c'est quand même ce qui va faire le bonsaï. La miniaturisation passe en effet par la coupe régulière des feuilles afin de forcer l'arbre à se miniaturiser, d'une part en étant contraint de croitre au niveau des racines dans un espace restreint et d'autre part en développant petit à petit des feuilles de plus en plus petites pour aboutir à cette tant attendu et précieuse miniaturisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Excellent topic, très bon travail merci ! :snif:

Attention à la coupe, il ne faut pas tailler n'importe où... toujours au dessus d'un "oeil" :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
:.: OndIn :.: Membre 5 564 messages
Naufragé Des Abyss‚ 35ans
Posté(e)

Ui et faut faire attention aux bestioles ;), j'en ai perdu quelques uns comme ça, tu fais pas gaffe pendant deux ou trois jours et pouf, tu n'arrive plus ç t'en débarassé :snif::snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

Une bonne base de terre et un petit gratage en surface pour constater s'il n'y à pas de petits oeufs ou autres parasites sont les bienvenus pour le tit arbre, sinon n'importe quel produit anti parasite, dilué à outrance et vaporisé sur les feuilles et la tige (le tronc), les branches, suffisent à éliminer la vermine.

En dernier recours, un petite taille des racines et l'ablation des racines nécrosées ainsi qu'un rempotage dans une terre neuve et fertile aide l'arbre à repartir et s'auto protéger.

Parfois, la contagion est effectivement "éclair" et 1 semaine suffit pour que celà devienne irréversible.

Celà à beau être un arbre, sa composition et sa miniaturisation le rende de fait on ne peu plus fragile.

Comparé à une homme, nous pourrions avec ce procédé périr d'un rhume.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

Bientôt (pas dans mille ans hein^^ La semaine prochaine) je vous donnerai mes petites astuces et ficelles pour faire un bonsai qui ne demande pas grande monopolisation de temps, juste pour ceux qui veulent s'initié! Une sorte de TP dans la joie et la bonne humeur, avec des barèmes et un calendrier! On va bien se marrer et en plus, on pourra parler de choses autres que virtuel! Je trouve que c'est une bonne idée et j'ai presque envi de m'embrassé mais si je le fait j'vais passé pour un narcissique^^ :snif: . (Rien que pour faire chier j'vais quand même m'embrassé la bistouq.... Nan c'est pas un bonsai, j'ai entendu, qui à dis ça! :snif: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

Recoucou, Blablateur reviens comme promis avec un Bonzaï, c'est la bonne période et pour ma part, je vais bientôt faire le rempotage et la taille de mon arbre.

Petit calendrier sommaire dans l'attente d'information et du démarage sur les chapeaux de roue pour ce topic :

semaine 1 : rempotage/taille des racines

semaine 2 : pincement des feuilles/ligaturage,

semaine 3 : bilan du rempotage et cure de jeunesse pour une bonne pousse et un bon enracinement,

semaine 4 : et la déco dans tout ça^^,

(le calendrier n'est pas fixe et aura surement des variations, c'est surtout pour information)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blablateur Membre+ 7 069 messages
Chronophage boulimique‚ 45ans
Posté(e)

Bonsai Virtuel

Voici un petit lien pour voir comment ça fait un bonzaï en virtuel, c'est assez drôle.

Vous pouvez tailler les branches et donner un style à votre arbre et pouvez même changer la couleur des feuilles en combinant les différentes couleurs d'arosage :snif: .

Pratique en fait pour se faire une idée de se qu'on peu faire pour la taille et la forme du bonzaï que l'on souhaite avoir. :snif:

Bonne coupe et amusez vous bien, ici un exemple pour voir ce que ça peu donner, c'est un premier essai et mon bonsai à vraiment une coupe de lendemain de fêtes^^.

post-47308-1208263721_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Amusant :snif:

Je m'y lancerai peut-être d'ici quelques semaines... ça peut être sympa :snif:

J'attendrai mon retour de voyage quand même ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant