Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'conseil jardinage'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

13 résultats trouvés

  1. Bette à côte ou côte de bette? Samedi 22 mars - 13:27 En principe, on cultive la bette à côte et l'on mange la côte de bette. Mais, pour mettre tout le monde d'accord, on pourrait peut-être reprendre la terminologie française et parler de poirée. Cela engendrerait moins de confusions chez les amateurs Plante bisannuelle, les bettes à côtes sont des légumes qui montent à graines après l'hiver. C'est donc après une période de froid que les inflorescences se développent; un semis printanier trop hâtif et un gel tardif provoquent le même phénomène. Botaniquement, la bette à côte porte le nom de Beta vulgaris variété naturelle appelée flavescens. Les cultivars élevés dans nos jardins sont «verte lisse d'hiver», «frisées de Genève» ou encore Berac à côtes bien blanches. Le cultivar Vulkan est à carde rouge qui garde sa couleur à la cuisson. La culture On sème les bettes au printemps et en été. Les semis de printemps ne doivent pas souffrir de froid. Vous sèmerez donc sous abri et hors gel dès le mois de mars. La plantation au jardin intervient en mai dès que les risques de gros froids sont exclus. Les semis printaniers donnent des plantes généralement trop fortes pour affronter l'hiver; c'est pour cette raison que l'on refait un semis en juillet afin d'avoir des jeunes plantes à hiverner que l'on met en place en fin août septembre. Les bettes à côtes sont généreuses, vous ne devez pas en cultiver plus d'une plante par personne. Avec une culture de printemps et une d'automne, vous serez servi très régulièrement. Les soins Les bettes ne sont pas des plantes difficiles, elles se plaisent en sol profond et bien fumé. Après une récolte de côte, on peut leur donner un engrais liquide, rapidement assimilable afin de relancer la croissance. Les bettes sont souvent les hôtes de pucerons noirs que l'on élimine à l'aide d'insecticide naturel, comme le savon noir. Des chenilles mineuses vivent aussi dans les feuilles. On les reconnaît par les chemins apparents qu'elles laissent dans les limbes. ici, pas traitement possible. Dans ce cas, on élimine les parties du feuillage atteint avant la consommation. Les récoltes successives des cardes se font dès que les plantes sont assez fortes. On conseille de ne pas cuisiner les deux premières côtes de la base, car elles ont un fort goût de terre. Les cultures d'automne sont buttées afin que le gel n'abîme pas le coeur des plantes. Au printemps, les bettes hivernées sont récoltées puis arrachées dès les premiers signes de montaison. On coupe parfois les plantes entières pour les cuisiner. Suite de l'article... Source: Le Matin
  2. socca

    Entretien de l'aloe vera

    Bonjour, j'ai ramené un petit aloe vera des Canaries et depuis, ces feuilles sont devenues jaunes/orangée. Je viens de le replanter dans du terreau pour cactées et l'ai mis dans un pot plus grand. Pouvez vous me dire ce que je dois faire des feuilles abimées? J'ai également deux bouts qui sont rabougris, est-ce que je dois les couper? Merci
  3. Yavin

    Pelouses et gazons

    Pelouses et gazons Dimanche 04 Mai - 14:40 Avant d'entreprendre la mise en place de vos gazons, il faut définir l'utilisation des pelouses. A chaque utilisations correspondent des gazons bien spécifiques. Par exemple il ne faudra pas utiliser les même gazons pour les pelouses ombragées que pour les aires de jeux. Une bonne préparation du sol sera néanmoins préalable. Pour une installation correcte des gazons le terrain doit être bien drainé. Quand faire votre gazon ? Retourner la terre à l'automne puis finissez la préparation du terrain et semez au printemps, d'avril à juin. Vous pouvez aussi semer le gazon au début de l'automne, en Septembre-octobre, avant que la terre ne se soit refroidie et 5 ou 6 semaines avant l'apparirion de gelées. La pelouse s'installera avant l'hiver pour occuper plus vite le terrain. La création de votre pelouse - Effectuez une préparation du terrain avant de commencer tout travail. Soit traçez les limites de la future pelouse. - Labourez le terrain sur 20cm de profondeur à l'aide d'un motoculteur ou d'une bêche. - Emiettez les mottes de terre à l'aide d'une griffe et établissez le nivellement désiré. - Ratissagez : cela permet d'extraire du sol les derniers cailloux en travaillant en croix (en passant l'outil dans le sens de la largeur, puis dans le sens de la longueur). Le ratissage permet aussi de niveler de manière impeccable le terrain. - Tassez le sol par temps sec, à l'aide d'un rouleau (ou avec le dos de la bêche pour les petites surfaces), pour que les graines s'installent dans un sol suffisamment ferme. - Semez en effectuant deux passages croisés. L'engazonnement se fait avec un épandeur. La profondeur idéale pour le semis de gazon est de 0.5 cm. - Grattez la surface du terrain sur quelques millimètres avec les dents du râteau pour enfouir les graines de gazon. - Epandez en surface une très mince couche de tourbe fine de 3 à 5 mm d'épaisseur. - Passez le rouleau afin de bien assurer un contact entre les graines et la terre. Un arrosage copieux en pluie fine termine l'opération. Il ne faut pas négliger cette opération qui déterminera la beauté future de votre gazon! Entretien de votre pelouse - En février, pour combattre les mousses, les mauvaises herbes et fertiliser le gazon, épandre un produit complet engrais-désherbant-antimousse. - En mars, quand la pelouse commence à sortir de son repos hivernal, enlever la mousse grillée avec un râteau. Pour régénérer un gazon ancien, passer un aérateur et un scarificateur. Commencer les premières tontes en réglant la coupe assez haute pour éviter le bourrage sous le carter d'une herbe grasse. - En avril, désherbez la pelouse deux jours après la tonte à l'aide d'un herbicide de gazons. Chaque semaine tondez votre gazon. - Dès le mois de mai, arrosez abondamment, de préférence le soir. Il faut continuer les tontes régulièrement. - En septembre, passez un rouleau aérateur. - En octobre, épandez un engrais gazon anti-mousse, après avoir effectué les dernières tontes. Suite de l'article...
  4. Blablateur

    Le Bonsai

    Le Bonzaï Un bonsaï parfois orthographié à tort « bonzaï » est un arbre ou une plante dans un pot. Ce mot signifie littéralement une plante (généralement un arbre ou un arbuste) cultivé sur un plateau ou dans un pot (bon signifiant coupe ou plateau et sai, plante). Cet arbre est miniaturisé en taillant et ligaturant ses branches et ses feuilles. On le rempote régulièrement afin de tailler ses racines à l'intérieur et à la surface du pot (le nebari), afin d'en faire une ¿uvre d'art esthétique ressemblant à un arbre dans la nature. Dimensions : Les bonsaï sont habituellement regroupés en trois catégories concernant leur dimensions, de nombreux noms japonais distinguent avec précision les différents paliers, mais on compte souvent « le nombre de mains » qu'il faut pour porter le bonsaï, ainsi : Mame ou Shôhin : bonsaï à une main, de 5 à 15 cm, souvent très fascinant pour l'amateur, on parle souvent de ¿mini-bonsaï¿. Cette taille restreint de manière importante le nombre de variétés qui sont susceptibles d'être travaillées en mame, de trop grandes feuilles qui seraient difficilement réductibles donneraient à l'arbre une disproportion inesthétique (quelques variétés répandues : Buxus, Lonicera nitida, Acer palmatum, Pinus pentaphylla, Ulmus parvifolia, Juniperus chinensis, et Serissa, Carmona, Portulacaria). La culture est plus délicate que pour un arbre plus grand, le pot à bonsaï étant de petite taille, la terre va s'assécher très rapidement et demande un soin constant, en été par exemple où il nécessite plusieurs arrosages par jour. Kotate-mochi ou Komono : bonsaï à deux mains, de 15 à 60 cm jusqu'à 130 cm, puis chùmono jusqu'à 60 cm est sans doute le plus répandu chez les amateurs, sa taille permet de travailler avec beaucoup plus de finesse la structure et la ramification de l'arbre et ainsi donne plus de liberté créatrice au bonsailliste. é peu près toutes les variétés conviennent à cette catégorie. émono: bonsaï à quatre mains (il faut en effet deux personnes pour porter ces grands bonsaï), de 60 cm à 1.20 m voire plus, était autrefois au Japon un signe de la prospérité du propriétaire, aujourd'hui, il reste un bonsaï imposant et souvent vénérable par son âge. Les styles : Les bonsaï que l'on voit dans la grande distribution, de par leur mode de production possèdent un défaut majeur (outre les grosses plaies bien souvent indélébiles) : ils se ressemblent tous et ainsi nous aurions du mal à parler d'Art à propos de végétaux cultivés de manière non pas individuelle mais de masse. Pourtant il existe une classification de styles fondamentale que tout créateur de bonsaï ne peut ignoré (on peut tout de même transgresser les règles comme dans tout Art mais qu'après son assimilation). Bien souvent un bonsaï fait partie de plusieurs styles distincts, il n'existe aucune loi rigide dans la création d'un bonsaï du point de vue esthétique. La création des styles renvoie constamment aux formes des arbres dans la nature, les professionnels conseillent d'ailleurs de ne pas s'inspirer d'autres bonsaï pour leur création, mais directement des arbres dans la nature. Ainsi le bonsaï ne cherche pas le mimétisme avec la nature, mais l'évocation en miniature de la puissance de l'arbre, il doit posséder l'essence d'un grand arbre. ége des bonsaï Les bonsaï peuvent atteindre un âge très vénérable. Le plus vieux bonsaï connu serait un Pinus parviflora datant de l'an 1500 et toujours visible au Takagi Bonsai Museum de Tōkyō. Au fil des années, les techniques ont évolué, ce qui permet à l'amateur de changer la hauteur et la direction de la croissance de l'arbre, et dans certains cas de nanifier le feuillage de la même façon que l'arbre. Aujourd'hui, la culture des bonsaï est un art : de la sculpture vivante. Il y a certaines formes classiques et traditionnelles que l'on peut trouver et suivre, mais la règle de base pour les bonsaï personnels est « si tu aimes ce à quoi il ressemble, c'est un beau bonsaï ». Bon à savoir : Un bonsaï n'est donc pas une espèce particulière d'arbre, vous pouvez faire de n'importe quel arbre à partir d'une de ses branches un joli bonsaï^^. Faire son propre Bonzaï Exemple de petite recette avec un arbre facile à trouver, j'ai nomé le Chataignier (en fait vous prenez l'arbre de votre choix, le principe est identique pour tous les autres), nous allons faire ce que l'on nomme, du bouturage. Définition: Le bouturage est un moyen de multiplication des végétaux. Il présente l'avantage de produire un nouveau végétal identique à la plante mère. Période la plus propice pour le bouturage: Du mois d'avril au mois d'août. Au début du printemps, l'arbre sort de sa période de dormance. Cette période est propice au développement des racines. Le bouturage doit s'effectuer sur des rameaux lignifiés. Le substrat: Il faut privilégier un substrat drainant: Akadama , Pouzzolane , gravier d'aquarium etc... il favorise l'enracinement. L'eau ne stagne pas et évite donc le développement de moisissures ou autres champignons. Son utilisation augmente donc le % de réussite. L'emplacement: Les boutures, pour survivre, ont besoin de chaleur, d'humidité et de lumière, l'utilisation d'une petite serre est donc fortement conseillée. Toutefois, il est possible de réussir une bouture en extérieur pourvu que l'on fournisse de la chaleur, de l'humidité et de la lumière aux boutures. Dans tous les cas une exposition ombragée est préférable. Plus le taux d'humidité de l'air ambiant approche des 100%, plus les boutures ont de chance de survivre. Les hormones: Différentes hormones de bouturage existent à l'heure actuelle. Qu'elles soient en poudre ou en gel, le pourcentage de réussite sur certaines espèces comme les ormes, les peupliers, les charmes etc.... est fortement amplifié par l'utilisation de ces hormones. De plus, leurs prix restent relativement abordables. L'arrosage: Les boutures privées de racines absorbent l'eau uniquement par l'intermédiaire des feuilles (ou plus précisément des stomates, ouvertures placées sur les feuilles). Il est donc essentiel de vaporiser les boutures régulièrement (2 à 3 fois par jour), afin de maintenir un taux d'humidité élevé favorable à l'enracinement. Outre la vaporisation des feuilles, veillez à garder le substrat humide (ce qui ne veut pas dire détrempé !). Mise en pratique: Remplissez votre petit pot d'un substrat bien drainant et humidifiez-le. Préparez un trou dans le substrat à l'aide d'un crayon ou d'un cure-dents par exemple, afin de pouvoir y introduire votre bouture sans toucher à l'hormone de bouturage. Sélectionnez un rameau sain d'une dizaine de centimètres et coupez-le proprement avec un sécateur ou des ciseaux bien propres. Retirez-lui les feuilles. Ne laissez que deux paires de feuilles sur le dessus du rameau. Pour les arbres à plus grandes feuilles, coupez les feuilles restantes en deux, avec les ciseaux, afin de réduire leur surface. Si le rameau prélevé est lignifié (écorce naissante sur le rameau de l'année, on les appelle aussi rameaux aoûtés : période ou l'écorce apparaît sur ceux-ci), écorcez le bas de celui-ci pour faciliter la sortie des racines comme ci-dessous. Humidifiez le bout du rameau et trempez-le dans l'hormone de bouturage. Pas d'excès, une fine couche suffit. Introduisez délicatement votre bouture dans le pot et prenez soin que celle-ci, une fois dans son pot, soit bien en contact avec le substrat. Voilà, il ne vous reste plus qu'à mettre en serre ou dans un sac plastique (sur lequel vous aurez au préalable fait de petits trous). Vaporisez régulièrement et patientez... Il faut compter de 3 semaines à 5 semaines pour voir apparaître les racines. Suivant les espèces, une simple traction sur le rameau vous permettra, le cas échéant, de savoir si la bouture a pris ou pas. Si la bouture a fait des racines, vous sentirez une certaine résistance. C'est parti pour un bonsaï, la prochaine fois une petite leçon de taille sur justement la taille^^. Car c'est quand même ce qui va faire le bonsaï. La miniaturisation passe en effet par la coupe régulière des feuilles afin de forcer l'arbre à se miniaturiser, d'une part en étant contraint de croitre au niveau des racines dans un espace restreint et d'autre part en développant petit à petit des feuilles de plus en plus petites pour aboutir à cette tant attendu et précieuse miniaturisation.
  5. Bonjour à tous, j'ai une orchidée Phalaenopsis depuis environ 3 mois. Elle a bien fleurie jusque là, mais maintenant elle perd ses fleurs les unes après les autres ce qui je pense est normal. En revanche, les feuilles du dessous jaunissent et j'ai été obligé d'en retirer déjà 2. Est ce normale? Vont elles toutes jaunir? Et si non, que dois-je? Je vous en prie aider moi car J'ADORE ma fleur Merci beaucoup
  6. Les conseils jardinage de Forumfr Jeudi 31 Juillet - 18:21 [/Justifier] [Justifier] La liste des conseils jardinage va s'allonger au fil du temps. Alors, patience!! Les plantes du jardin Les vivaces Sarriette - Satureja Houblon - Humulus lupulus Origan commun - Origanum vulgare Les légumes Fenouil - Foeniculum vulgare Le fenouil regorge de vitamines Les fruits La poire, régal de nos jardins La ronce et le mûrier, ces soeurs jumelles Le cognassier, une peau dure mais une exquise gelée Les fleurs du jardin Trucs pour vos fleurs estivales en bouquet L'hibiscus s'appelle aussi volontiers rose de Chine La clématite estivale peut grimper jusqu'à 5 mètres Des tropicales capricieuses mais solides Le diascia, une belle plante à redécouvrir Le rosier, si parfait mais si exigeant Le Muguet de mai L'élégante ancolie se sème en juin Venu des Tropiques, le Lantana, se plaît ici Les impatiens sont les reines de l'été Le rudbeckia, un petit air de marguerite Le cyclamen de Perse, une plante d'appartement Les impatiens sont les reines de l'été Bouturez vos cactées Les fougères, idéales pour décorer votre intérieur Le fuchsia, idéal pour les espaces ombragé Conseil de jardinage Pelouses et gazons - Conseils Composter sans odeur grâce à des vers de terre Dégustez vos fraises avant l'été Conseils pour la plantation d'une haie libre Le bonsaï d'extérieur, un arbre facile à vivre Ces plantes qui combattent la pollution dans la maison Tailler sa haie, c'est souvent une obligation Multipliez vos arbustes par bouturage Comment faire venir les petites bêtes dans son jardin Sachez repiquer avec succès Si vous-même avez des conseils ou des suggestions, n'hésitez pas à les poster dans la rubrique!! Dernière mise à jour : 07.09.2009 Source: Divers
  7. L'important, désormais, c'est l'orchidée! Vendredi 21 mars - 14:49 Depuis cinq ans, l'engouement suscité par la belle exotique ne cesse de croître. Jadis réservée à l'élite, elle est aujourd'hui la plante en pot la plus vendue en Europe. Va-t-elle chiper à la rose son titre de reine des fleurs? Les spécialistes répondent Voilà qui fera momentanément flétrir le célèbre refrain de Guy Béat, dont le tube, «L'important, c'est la rose», nous poursuit depuis près de quarante ans. Aujourd'hui, en effet, la «reine des fleurs» a dû céder son trône à une prétendante exotique, l'orchidée, qui est devenue la plante en pot la plus vendue en Europe. Exit, donc, l'exclusivité réservée il y a encore une poignée d'années à l'élite, qui l'érigeait en véritable signe extérieur de richesse. L'orchidée est entrée dans une ère de démocratisation. D'abord grâce aux élevages in vitro en milieux stériles enrichis, débutés en 1970, puis, plus récemment, à la culture intensive, principalement en Hollande. «Malgré des serres chauffées et éclairées artificiellement en hiver, les quantités cultivées ne suffisent plus à satisfaire la demande, notamment en raison de l'ouverture des marchés des pays de l'Est, où l'orchidée rencontre un franc succès. Il est devenu difficile de s'approvisionner lors des différentes fêtes», constate François Schilliger Comment en prendre soin? Quelques règles de bases sont cependant nécessaires pour qu'elle refleurisse plusieurs fois par année: La placer dans un endroit où la luminosité est bonne, mais à l'abri des rayons directs du soleil. Pour la conserver longtemps, lui donner une eau faible en calcaire: soit de l'eau de pluie récoltée, soit de l'eau minérale comme la Volvic, très pauvre en calcaire. L'arroser de manière régulière, mais pas trop. Le substrat ne doit pas rester mouillé en permanence. Un bain tous les mois est idéal, complété de manière hebdomadaire par un déci d'eau pour un pot moyen. Ne pas hésiter à mettre son orchidée à l'extérieur pendant l'été, y compris la nuit, en veillant à ce qu'elle ne soit pas exposée au soleil et aux intempéries (vents forts, grêle...). Tous les deux ou trois ans, il est recommandé de la rempoter. Suite de l'article... Source: Le Matin
  8. Conseils pour la plantation d'une haie libre Samedi 17 Mai - 16:15 [/Justifier] [Justifier] é quelle période planter une haie ? De mi-octobre à fin mars, vous pouvez planter toutes les espèces à feuillage caduc, notamment les charmilles qui poussent assez vite. Les sujets proposés en conteneurs, c'est à dire avec l'intégralité de leur système racinaire peuvent être installés sans risque à toute époque de l'année, il suffit simplement de leur apporter un arrosage régulier et généreux. Quelles distances de plantation ? Pour un bon espacement entre les plantes, comptez 50 cm pour les sujets de moins de 1 m de haut ; espacez de 60 à 80 cm pour les arbustes de 1 à 2 m, et de 1 à 1,50 m pour les plus grandes espèces. Si vous devez planter une longue distance (plus de 15 m), envisagez la location d'une tarière ou d'une trancheuse à godets. Cela vous évitera bien des efforts au niveau de l'excavation de la terre. Mieux vaut creuser une tranchée linéaire et y installer les plantes à bon écartement que de réaliser des trous individuels, surtout si vous plantez des petits spécimens. Pour éviter tout problème, respectez l'article 671 du code civil. Il stipule de planter à 50 cm de la limite les plantes qui atteindront au maximum 2 m de haut. Les végétaux dépassant 2 m de haut à l'âge adulte doivent être plantés au minimum à 2 m de la limite séparative des deux propriétés. Film de paillage en plastique noir lors de la plantation ? Lorsqu'il s'agit de planter de grandes longueurs de haies, la pose d'un film de paillage permet un gain de temps considérable, ce qui explique sa généralisation chez les professionnels des espaces verts. Le polyéthylène est un plastique non polluant, puisque sa combustion ne dégage que de la vapeur d'eau. Il empêche l'évaporation de l'eau, réchauffe le sol et gêne la prolifération des mauvaises herbes. De plus, dans les sols très en pente (talus), le fil de paillage empêche le ruissellement. Le problème réside surtout dans le fait que ces films, une fois usagés, sont laissés en place et se dispersent par lambeaux. Dans un jardin familial, on peut remplacer le plastique par les nouveaux paillis naturels à base de fibres de coco ou recouvrir les films inesthétiques avec des écorces de pin. Suite de l'article... Source: aujardin.info
  9. anariel

    Jardiner avec la lune

    Jardiner avec la lune Mercredi 20 Février - 09:58 On sait que la lune influence les marées, qu'elle joue un rôle dans la pousse des cheveux... Pourquoi n'aurait-elle pas également un effet sur les plantes ? Suivez nos conseils, votre jardin n'en sera que plus beau ! Lune croissante, lune décroissante C'est le phénomène le plus connu. La lune est croissante de la nouvelle lune (disque sombre) à la pleine lune (disque blanc), en passant par le premier quartier. La lune croissante est favorable aux cueillettes et aux récoltes : fleurs et fruits se conserveront davantage. On constate également une résistance accrue aux maladies. Elle est décroissante de la pleine lune à la nouvelle lune, en passant par le dernier quartier. La lune décroissante convient aux opérations de fertilisation. Les plantes sont de moindre vitalité, mais goût, odeurs et saveurs sont supérieurs. Pour vous y retrouver, l'astuce est simple. Imaginez un trait vertical qui rejoindrait les 2 cornes du croissant: si mentalement vous dessinez un "d", il s'agit du dernier quartier si a contrario vous imaginez un "p", il s'agit du premier quartier. Lune ascendante ou descendante Lorsque la lune est ascendante, la sève des plantes monte vers les branches. Ces jours là sont donc profitables à tout ce qui se passe au-dessus du sol : greffes, semis, pousse des branches... A l'inverse, lorsque la lune est descendante, la sève regagne les racines. La période est donc propice à ce qui se passe sous terre (plantation, repiquage, enracinement des boutures...) mais également aux tailles, qui sont mieux supportées. Vous avez dit jours fleurs? Les calendriers lunaires vous précisent, jour après jour, de quel type de végétal vous pouvez vous occuper, en harmonie avec les cycles lunaires. fleurs : les plantes à fleurs seront retiendront toute votre attention ces journées là, où la Lune passe devant les constellations de la Balance, des Gemeaux ou du Verseau. Plantez les bulbes, rempotez, bouturez, récoltez les fleurs séchées... racines : ces jours là, la Lune passe devant les constellations du Taureau, de la Vierge et du Capricorne. Privilégiez les travaux concernant les légumes racines et les écorces. Semez vos radis, récoltez les radis, plantez l'ail... feuilles : le passage de la Lune devant les constellations du Scorpion, des Poissons ou du Cancer est profitable aux feuilles et aux tiges. Tondez le gazon, repiquez les laitues, cueillez le persil... fruits : enfin, lorsque la Lune est au droit des constellations du Bélier, du Lion ou encore du Sagittaire, son influence est favorable aux fruits et aux graines. Récoltez tous les fruits, cuillez les tomates, préparez vos trous de plantation au verger, semez les pois... ... et jours néfastes !? Chaque mois, on compte environ 4 jours où il est recommandé au jardinier de ne rien faire. Profitez-en ! Suite de l'article... Source: www.gerbeaud.com
  10. BIRGIT

    demande aide

    est ce que quelqu'un a essayé de faire pousser des champignons ?
  11. ASKI

    les taupes

    Bonjour tout le monde horreur cette année, les taupes ont envahi mon terrain et il ressemble à un vrai champ de manoeuvre nous avons essayé tout un tas de produits mais elles s'éloignent de quelques mètres en recommencent de plus belle ce qui ne fait qu'étendre les dégâts. quelqu'un a-t'il une solution efficace ? d'avance merci
  12. Le bonsaï d'extérieur, un arbre facile à vivre Dimanche 20 Avril - 15:00 Contrairement au bonsaï d'intérieur, réputé difficile car souvent exotique, les espèces locales miniaturisées s'épanouissent volontiers dans nos jardins et sur nos balcons. Les conseils d' Oscar Roncari, président du Bonsaï Club de Suisse romande, qui, pour fêter ses 30 ans, expose aujourd'hui ses plus beaux spécimens Le bonsaï, c'est le petit frère. Celui qui avait tout pour devenir grand, mais dont les mensuratio ns (entre 10 cm et 1,20 m de haut, le plus souvent une cinquantaine de centimètres) resteront nettement inférieures aux normes de son essence. Celui auquel l'homme a décidé d'appliquer une technique de culture qui prône l'équilibre entre la partie aérienne et les racines, l'une étant le miroir de l'autre. «On taille les grosses racines afin de développer au maximum les racines fines de l'arbre, appelées radicelles, capables de mieux absorber les éléments nutritifs et l'eau du sol. Cela permet du même coup d'augmenter la ramification de la partie aérienne. D'où des branches et des feuilles en format réduit», explique Oscar Roncari, président du Bonsaï Club de Suisse romande. Cette régénération constante permet à l'«arbre planté en pot» de vivre près de deux fois plus longtemps que son grand homologue dans la nature! Et, contrairement aux idées reçues et à la mauvaise publicité faite par le bonsaï d'intérieur, celui qui vit à l'extérieur est d'un entretien facile. «Les espèces tropicales, donc à garder en appartement, ont besoin de conditions particulières. L'hiver, ces arbres de l'hémisphère Sud manquent chez nous de lumière et le chauffage assèche l'air, ce qui provoque souvent des problèmes», déplore Oscar Roncari, qui trouve depuis vingt ans dans ces arbres miniatures un contre-pied à la société moderne, une façon d'entrer en communion avec la nature. Le bonsaï parfait? «L'arbre qui a perdu la trace de la main de l'homme, de ses ligatures et de ses tailles. Celui dont l'écorce est marquée par le temps, aux branches horizontales, voire descendantes, signe de maturité.» Suite de l'article... Source: Le Matin
  13. Comment faire refleurir vos amaryllis Mercredi 19 mars - 15:53 Jardinage - Souvent planté vers Noël, on s'extasie devant les magnifiques hampes florales de l'amaryllis. Mais après, comment le faire refleurir? Les amaryllis ont un cycle végétatif particulier qu'il faut connaître pour que votre bulbe refleurisse année après année Appelé Hippeastrum par les scientifiques, les amaryllis ont un cycle végétatif particulier qu'il faut connaître pour que votre bulbe refleurisse régulièrement année après année. Dès que les inflorescences sont fanées vous supprimez la hampe florale en la coupant le plus près possible de la base mais en épargnant le feuillage. Dès lors la plante prépare déjà sa prochaine floraison; le bulbe se régénère, reprend des forces et chaque fois qu'il a trois feuilles de plus, il prépare un bouton. C'est pour cette raison que plus l'oignon est volumineux, plus il donne de fleur. Il vit à basse température S'il veut garder et faire refleurir sa plante le jardinier amateur comprend pourquoi il doit garder en végétation son amaryllis quand les dernières corolles sont tombées. L'amaryllis vit très bien à une température relativement basse de 12° à 15°, bien à la lumière derrière un voilage. En cours de végétation, dès le mois de mars, mais, après la floraison, vous donnerez de la nourriture à votre plante pour que sa pousse soit vigoureuse. En mai, vous installerez votre amaryllis, à mi-ombre, dans une bonne terre améliorée de compost. Notez que vous pouvez aussi mettre en terre la plante dans un grand bac. Entre la fin septembre et le début octobre, les oignons sont arrachés et mis au repos complet jusqu'à fin décembre. Le nettoyage, le rempotage et la mise en culture ont lieu début janvier. Vous utiliserez pour la plantation des oignons un terreau pour plante d'appartement. Les fleurs sont attendues pour le mois de février. Pour amener l'amaryllis en fleur, il faut le laisser à une température d'appartement et tout près d'une fenêtre: comme cela, il restera court et trapu. En début de culture, les arrosages sont modestes jusqu'à l'apparition de la première hampe florale qui apparaissent souvent avant les premières feuilles. Suite de l'article... Source: Le Matin
×