topic pour simplement discuter de nos livreS

clowdig Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 36ans
Posté(e)

bonjour,

en générale je sais ce que je veux acheter, mais je repars toujours avec plus de livres que prévu. Je vais chez bouquinistes alors c'est déjà un peu mieux financièrement... :snif:

J'ai une collègue qui me conseille pas mal, surtout sur les nouveautés.

Sinon je dois lire pas mal de livres pour mes cours, ça ouvre de nouveaux horizons...

Ou bien je me base sur mes auteurs préférés et j'avoues que je suis rarement déçue...

Sinon ya les émissions télévisuelles et on peut avoir d'agréables surprises (Les Enfants de la liberté de Marc Lévy par exemple)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité The Crow
Invité The Crow Invités 0 message
Posté(e)

Je choisis mes livres selon mon humeur.Ca peut aller du suspence au livre sur les arbres et la nature et les animaux.J achete des livres usager.Jadore l odeurd des pages vieillit. :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Littleboy Membre 1 533 messages
Que du bonheur, moi j'vous dis ! ‚ 30ans
Posté(e)
Je choisis mes livres selon mon humeur.Ca peut aller du suspence au livre sur les arbres et la nature et les animaux.J achete des livres usager.Jadore l odeurd des pages vieillit. ;)

:snif: ça raconte encore plus d'histoires que le livre en lui même ! :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coolamigos Membre 46 messages
Forumeur balbutiant‚ 33ans
Posté(e)

coucou

moi en général j'ai deja une petite idée des auteurs que je vais acheter. Après j'attrape des livres au hasard et je lis le résumé. j'ai eu de très bonnes surprises comme cela. Sinon, le genre depend vraiment de mon humeur, je peux lire du policier,de l'historique... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mordorik Membre 230 messages
Forumeur activiste‚ 27ans
Posté(e)

Je vais toujours dans une librairie pour acheter un bouquin précis que je ne toruve et je repars avec un autre que je n'avais pas du tout prévu d'acheter. Au final je finis par retomber sur le livre oublié que je devais acheter initialement mais attention : risque de mauvaises surprises parfois quand on prend presque au hasard ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
loris- Membre 73 messages
Forumeur en herbe‚ 23ans
Posté(e)

salut,

mon père me conseille des livres et je lui fait entierment confiance depuis qu'il m'a proposé 1984 de Orwell !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mua Membre 9 648 messages
Tigresse Therese‚ 26ans
Posté(e)

Par coup de coeur ;)

Si j'en vois un qui me plait vraiment, il me le faut! Je dois absolument l'acheter, car j'ai peur de ne plus le retrouver par la suite et de le regretter par la suite :o

Ce qui fait qu'il y a au moins une trentaine qui m'attendent la :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Littleboy Membre 1 533 messages
Que du bonheur, moi j'vous dis ! ‚ 30ans
Posté(e)
Par coup de coeur ;)

Si j'en vois un qui me plait vraiment, il me le faut! Je dois absolument l'acheter, car j'ai peur de ne plus le retrouver par la suite et de le regretter par la suite :o

Ce qui fait qu'il y a au moins une trentaine qui m'attendent la :smile2:

tu fais des strates de futures lectures ?! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mua Membre 9 648 messages
Tigresse Therese‚ 26ans
Posté(e)
tu fais des strates de futures lectures ?! ;)

Faut bien pour pas m'y perdre :smile2: :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tyser Membre 55 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

j'aime pas les biblioteques , un livre sa se vit , il nous appartient apres l'avoir lu... je prefere vraiment les acheter .

ps : en l'occurence le virgin des champs est vraiment genial comme librairie je trouve : D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
justine21 Membre 6 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

mon grand père me disait toujours que ce n'est pas nous qui choisissons les livres mais les livres qui nous choisissent.

ne vous est-il jamais arrivé que ceux ci répondent justement aux questions que vous vous posiez ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Littleboy Membre 1 533 messages
Que du bonheur, moi j'vous dis ! ‚ 30ans
Posté(e)

Moi j'ai lu Le livre du voyage de B. Weber et franchement, j'ai été blushfé autant à la première lecture qu'aux suivantes.

LivreVoyage.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tyser Membre 55 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)
mon grand père me disait toujours que ce n'est pas nous qui choisissons les livres mais les livres qui nous choisissent.

tres sympa cette phrase

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
betageek Membre 682 messages
Forumeur forcené‚ 42ans
Posté(e)

bonsoir,

parler d'un livre qui nous à polus c'est à la fois facile et à la fois difficile.

j'en rretrouve deux et viens alors vous en dires deux mots.

(merci pour ce topic).

amitié

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Criterium Membre 2 376 messages
Nyctalope‚ 32ans
Posté(e)

Owi, à mon tour de raconter comment je choisis mes livres. ;)

La première des façons, c'est qu'il y a des auteurs que je connais, qui sont des valeurs pour ainsi dire sûres; je n'ai eu besoin de lire que peu de Poe ou d'Umberto Eco pour savoir que j'allais tout lire d'eux, presque inconditionnellement (mais ce qui ne m'empêche évidemment pas d'en préférer certains et de parfois être déçu, comme par exemple par L'île du jour d'avant d'Eco que, j'avoue, je n'ai toujours pas pris le temps de le finir).

La deuxième façon, c'est de tourner autour desdits auteurs: auteurs associés, de même style, influencés par ces premiers, ou influences des premiers... ainsi, l'on découvre Derleth après avoir lu Lovecraft, par exemple. D'autres découvrent Huysmans après avoir lu Zola (mais dans mon cas j'ai eu de la chance, j'ai découvert Huysmans, d'ailleurs à travers un article très-chrétient qui le descendait et le définissait comme un auteur satanique, ce qui a éveillé mon attention; et la lecture de Là-bas, un chef-d'¿uvre, a achevé de me convaincre).

La troisième façon, c'est celle que connaissent bien les férus de livres qui traînent sur ce forum, c'est lorsque l'on se balade trop près de Gibert-Joseph ou de la FNAC un soir ou un samedi, et que l'on ressent une pulsion qui nous force, malgré le fait d'avoir accumulé quelques livres à lire, d'en racheter "juste un ou deux". Et là, c'est le hasard, c'est le livre qui nous choisit. Un titre, un résumé, une coïncidence, et "le" livre devient nôtre. :smile2:

La quatrième façon est un dérivé de la troisième mais qui s'applique aux essais et aux livres "documentaires"/"manuels" et non plus aux fictions; là c'est soit un sujet qui nous intéresse, et l'on court chercher des livres pour se cultiver sur ledit sujet; soit on voit au cours du point n°3 un livre sur un sujet qui nous interpelle mais sur lequel l'on n'a jamais pris le temps de réfléchir cum libro. Et un livre de plus. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
betageek Membre 682 messages
Forumeur forcené‚ 42ans
Posté(e)

Bonsoir,

Pour moi déjà un livre ce n'est pas temps un auteur ou son titre.

Non, lorsque je vais chez un libraire ce sont déjà toutes les odeurs qui m'attirent.

Les linéaires d'étagères emplies de livres que je n'aurais jamais le temps de lire.

Parfois, même des piles de livres jonchent le sol et on aime à venir y fouiner.

Ensuite, pour qu'un livre me parle, m'appelle, il ne faut pas que le libraire ou sont personnel me saute dessus dés l'entrée de son échoppe, non.

Je scrute alors des yeux tels un laser infaillible à la recherche du livre perdu.

Tout d'abord, je suis assez tactile j'aime prendre le livre le toucher, frôle, caresser.

Qu'il soit lourd, léger, moyen peut importe ici sa taille sont poids c'est d'abord le plaisir du toucher et de son ressentie qui m'importe.

puis viens l'ouverture de celui-ci.

Quand je me sens pas épié, j'ose porter celui-ci à mon nez pour humer l'odeur qu'il peut dégager, sorte de mélange d'encre, de massicot et d'emballage mêlé.

Ensuite, évidement, arrive le contenu.

tous c'est signes qui forme des phrases.

Alors, moi, j'aime picorer.

Je saute de page en page (des plots qui varient entre 10 et 30 à chaque fois, à vue de nez évidemment, rire).

Je parcoure n'importe ou sur la page ou mon doigt dit stop.

Et si les mots, les phrases, l'ambiance me titillent c'est bon, se sera celui-là.

Il et évidemment des rayons que je ne fréquente pas, non par snobisme, mais parce que le ou les sujets ne m'interpelle pas tout simplement.

Dans les librairies polyvalentes (oui cela ce fait de plus en plus dans les grandes et moyennes métropoles) qui font aussi office de salon de thé j'aime à mis assoir.

Est sous les lumières tamisée de s'est mini alcôves, je bois, sirote un verre de vin (Bordeau 2009, rire) et discute avec mon voisin de table de son livre et/ou du mien.

Pour moi aujourd'hui ce sera :

"Rabindranath Tagore" et son "Offrande lyrique" (1).

J'aime cette poésie empreinte de mysticisme, de philosophie et puis l'Inde, ah ! L'Inde.

(Shankar - Ray) lorsque je lis ce genre de livre du grand-père et/ou de son petit fils (oui, Ray fus le petit fils de Tagore, rire) je sent les effluves qui m'envahissent et la, je ne suis plus "Ici et maintenant" mais là-bas, ailleurs.

En pages 104 il écrit, ce qui mis fait voir un rapport entre le corps physique et le corps liquide (le Gange) :

"Le même fleuve de vie qui court à travers mes veines nuit et jour court à travers le monde et danse en pulsations rythmée¿ //¿ C'est cette même vie que balancent flux et reflux dans l'océan-berceau de la naissance et de la mort".

Ou pages 219 avec l'inévitable rapport entre l'âme, le souffle divin et la musique traditionnelle (par le biais de la flûte) :

"écoutez, mon c¿ur ; dans cette flûte, chante la musique du parfum des fleurs sauvages, des feuilles étincelantes et de l'eau qui brille ; la musique d'ombres, sonores d'un bruit d'ailes et d'abeilles. La flûte a ravi son sourire des lèvres de mon ami et le répand sur ma vie¿" !

Je ne fais point ici d'analyses de textes (j'en suis bien trop incapable, rire).

Je laisse juste les mots m'envahir, nous envahir, nous séduires, s'ils le peuvent, le veulent.

La poésie, pour moi du moins, à l'inverse du roman dématérialise le fait de lire.

l'idée qui veut que lire un livre, un roman (pour l'exemple) demande de se poser, de prendre du temps, de la réflexion.

Un livre, c'est aux minimum 100 pages et aux grands maximums 300, donc, c'est un sacré bot de chemin que nous fessont le livre et nous non ?

oui, c'est un sacré acte que nous fessons là.

Alors que la poésie elles (même si je ne la défais pas de son rôle de sujet de réflexion), elles nous faits, s'en trop réfléchir, voyager par bribes, par éclairs, de par c'est divers sonnets, haïkus, vers, etc.

Voilà pour un premier livre et mon approche de celui-ci.

(Si vous trouvez que je suis comment dires, heu, hors sujet, aucun problème j'efface ma participation, merci).

Amitié¿

("Rabindranath tagore", "L'offrande lyrique suive de La corbeille de fruits" introduction André Gide réedité dans la collection NRF - poésie - Gallimard 1971 pour l'originale et 1996 pour ce qui et de mon exemplaire).

Modifié par betageek

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Littleboy Membre 1 533 messages
Que du bonheur, moi j'vous dis ! ‚ 30ans
Posté(e)

Il n'y a pas d'hors sujets, c'est toujours agréable de lire quelqu'un qui aime tellement les livres. :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant