Je suis un cyborg


bibi07 Membre+ 5 261 messages
Chercheur de saveur et rimeur de gout‚ 34ans
Posté(e)
cyborg10.jpg

Je suis un cyborg


12 Décembre 2007

Titre original : Saibogujiman kwenchana

Réalisateur: Park Chan-wook
Pays: Film sud-coréen
Genre: Comédie dramatique, Romance
Duré©e: time.jpg 1h 45min
Acteurs: Lim Soo-Jung, Jung Ji-Hoon, Choi Hee-jin

Synopsis Internée, Young-goon est persuadée d'être un cyborg. Elle refuse de s'alimenter préférant sucer des piles et parler aux distributeurs automatiques.
Il-Soon pense que tout va bien ! Grâce à son pouvoir qui lui permet de voler les qualités des gens qu'il observe, il est le seul à la comprendre. En tombant fou amoureux d'elle, il va tenter de la ramener à la réalité...

En attendant Notre Avis

Notre Note : /5
Brazil - Benzedrine
Entre douce folie et folie furieuse, ce film, à la fois violent dans ses propos et drôle dans ses situations, aborde les thèmes de la famille, de l'amour et de l'amitié, le tout noyé par une musique guillerette et des couleurs éclatantes.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Ohdaesu Membre 2 737 messages
Forumeur alchimiste‚ 37ans
Posté(e)

Comme Park Chan-wook est un grand réalisateur j'irais voir ce film :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
cyborg10.jpg

Cyborg m'était conté¿


Mercredi 12 Décembre - 14:16

Bug. Un film inhabituel du Coréen Park Chan-wook.



En général, quand son nom est prononcé en public, un frisson épouvanté secoue la moitié de l'assistance, tandis qu'une lueur sadique allume le regard de l'autre moitié. Ceux qui ont déjà goûté aux fantaisies cruelles de Park Chan-wook ont tendance à penser que son nouveau film explorera un peu plus loin la noirceur de ses univers ultra violents. Or, avec Je suis un cyborg, le premier mérite du réalisateur coréen est d'avoir eu le courage - ou l'inconscience - de prendre à contre-pied une formule grâce à laquelle il a construit son succès et sa réputation. Le film est, à peu près, aux antipodes des Sympathy for Mister Vengeance, Old Boy (qui aurait raflé la palme d'or à Cannes en 2004 si on avait écouté Tarantino) ou Lady Vengeance.



Suite de l'article...
Source: LE MONDE | 11.12.07

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant