Parlez-vous le politiquement correct ?


Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)
9782873865184TN.gif

Parlez-vous le politiquement correct ?


05/11/2007

Directeur de la collection Lettres bruxelloises des édifions Racine, Georges Lebouc est l'auteur d'un certain nombre d'ouvrages consacrés à la langue. Notons le succès remporté par son récent Dictionnaire de belgicismes. Licencié en philologie romane et professeur honoraire, il connaît l'usage des mots et leurs pièges.

Auteur: Georges Lebouc
Editeur: Racine
Genre: Langage
Nombre de Pages:

Synopsis La surcharge pondérale remplace aujourd'hui la corpulence et un éboueur est un ingénieur sanitaire! Cela s'appelle le langage " politiquement correct ", une façon d'éviter les expressions qui pourraient être comprises comme des façons d'exclure ou de dénigrer des groupes ou des minorités traditionnellement considérées comme désavantagées.
On peut saluer cette forme de traduction du langage, puisqu'elle a été inventée pour éviter les discriminations raciales, sexuelles, sociales, politiques ou vis-à-vis des infirmes. Le " politiquement correct " couvre tous les domaines. Même la météo a ses précipitations à la place des pluies ! Ne croyez pas que ce n'est qu'une mode, même si sa généralisation en fait un phénomène de société, car on peut remonter à la Préciosité (parfois ridicule !).
é l'époque de Molière, le cerveau se nommait le sublime, et on disait conseiller des grâces pour miroir. L'auteur analyse les secteurs touchés par ce langage, son histoire et complète le tout par un délicieux lexique.

Notre Avis


Notre Note : /5



9782873865184TN.gif

«Même le mot noir devient tabou, c'est de la pure folie»


Lundi 10 Décembre - 11:02

Langage. Georges Lebouc écharpe et décortique le politiquement correct.
Recueilli par CATHERINE MALLAVAL




Vous rêvez de vous fondre dans le ronron de l'époque, en causant bien lisse, sans la moindre once de malice ? Vous aspirez à devenir le Mr. Propre du français, jamais en reste d'expressions javellisées comme «précipitations» (à croire que ça mouille moins que la pluie), «plan de sauvegarde de l'emploi» (nettement plus social que licenciements collectifs) ou «arts premiers» (plus distingués qu'arts primitifs), sans oublier «frappes chirurgicales» ou «dommages collatéraux» ? Le Parlez-vous le politiquement correct ? que vient de publier le Pr Georges Lebouc (1) et, en particulier, son lexique vont devenir votre livre de chevet.



Suite de l'article...
Source: Libération


A lire également ici un florilège :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Littleboy Membre 1 533 messages
Que du bonheur, moi j'vous dis ! ‚ 30ans
Posté(e)

alors, si le "parler correctement" renvient à être plus lisse possible, et le plus trasparent possilbe dans notre monde trop gris, JE suis totalement contre ! :snif:

La pluie c'est de la pluie , un mendiant est un mendiant, et un coincé du c... un coincé du ... !

Je pense pas qu'il soit bon de s'endormir derrière des mots hypocirites et trop bien pensant !

Voilà mon humble avis .... :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant