Nouvelle régression sociale en perspective


carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Le code du travail va être réécrit en quelques heures à l'Assemblée nationale, le 27 novembre et le 4 décembre.

Il y avait 271 subdivisions, on en arrive à 1 890. Il y avait 1 891 articles de loi, il y en a 3 652 ! Ils ont déclassé près de 500 lois en décrets modifiables à l'avenir sans repasser par le Parlement.

Certaines catégories de salariés sont externalisées vers d'autres codes : salariés agricoles, assistants maternels, salariés du transport, des mines, de l'éducation, marins, dockers.

Les contrats de travail sont de plus en plus précaires avec la permissivité à l'égard du marchandage du prêt de main-d'oeuvre

Les moyens de contrôle de l'inspection du travail sont démantelés, ainsi que les obligations d'information de l'employeur (registres, affichage).

On a une quasi-suppression du droit pénal du travail : plus de sanctions prévues en récidive pour les employeurs.

Les prud'hommes sont quasi supprimés, le nombre de délégués baisse.

Le droit de grève a été introduit dans la partie «négociation collective» alors que c'est un droit constitutionnel non négociable.

Tous les professionnels : syndicalistes, inspecteurs du travail, juristes, avocats, magistrats signent des pétitions, des appels contre ce massacre. [...] Ce qui est effrayant, c'est le silence général, déterminé, étouffant sur une telle affaire. Pas de une. Pas de débat.

Gérard Filoche inspecteur du travail

http://www.liberation.fr/rebonds/293225.FR.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Bref a l'americiane, tu vie ( et t'as interet a bossé ), sinon tu creve !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

On va bien voir comment Sarko va nous enrober ça , pour le pouvoir d'achat il n'a aucun levier et il le sait : le MEDEF veut réduire les coûts de main d'oeuvre et il n'est pas question de les mécontenter , les cadeaux aux plus riches ont reduit fortement les recettes , la carte judiciaire coûtera le double de ce qui était prévu pour être moins performante , les franchises qui iront plus surement dans les caisses de l'etat aux abois que dans celles des Alzeihmer , ne sont pas encore effectives , la taxe sociale reste en suspend .

Pour le contrat de travail , Parisot se charge des idées et les fils de pub se chargent de tourner les choses de façon à avoir un slogan répétitif et facilement retenu par tous. Miser sur la France en quasi faillite si les contrats de travail ne changent pas me semble une bonne option pour faire passer les pillules améres en direction des jeunes générations , la peur , même fantasmatique , est un excellent moyen de com , le tout est de convaincre de l'existence de la faillite , la réalité on s'en fou.

Si je voulais prendre les gens pour des cons et que je pense qu'ils ne demandent rien d'autre , c'est la stratégie que j'adopterais sans aucune hésitation.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Il y a bien longtemps que le code du travail est démonté notament grace aux efforts de la droite.

Faudra s accrocher . ;)

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
Les députés examinent, aujourd'hui, le projet de loi sur le nouveau code du travail. Or l'opposition, et les syndicats de la magistrature et des inspecteurs du travail estiment que cette procédure n'est pas une simple recodification à droit constant mais plutôt une "remise en cause des droits des salariés". Pourquoi ?

- Ce texte remet en cause le contrat de travail, avec ses contreparties à la subordination des droits des salariés.

Ainsi, les employeurs ne sont-ils plus les seuls responsables de la sécurité ou de la santé au travail, les employés le devenant aussi.

Autre exemple: la durée du travail n'est plus dans les "conditions de travail" mais dans les "salaires". Donc on n'associe plus la durée du travail à la santé, comme cela a été le cas pendant un siècle et demi.

Quant à la mention "l'employeur est tenu d'informer le comité d'entreprise", elle devient "l'employeur informe le CE".

Par ailleurs, mineurs, dockers, éducateurs, ou enseignants maternels sont expulsés du code du travail pour aller vers les codes rural, maritime, ou des transports¿ Ce renvoi à des droits particuliers signe l'éclatement du salariat.

Et, surtout, 500 articles sont repoussés dans les décrets [ils passent de la partie législative du code à sa partie règlementaire, soit une "déclassification", ndlr] et deviennent, de ce fait, plus facilement modifiables.

Idem pour les indemnités de licenciement (égales à 2/10e de mois de salaire par année d'ancienneté), qui ne sont plus dans la loi.

[...]

Interview de Gérard Filoche par Flore de Bodman

(le mardi 4 décembre 2007)

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/...a_laveugle.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Baudelaire-21's Membre 1 165 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Heureusement que Sarko veut simplifier les instututions.... respect Sarko, tu devrai aller plus loin : pourquoi payer les gens ? il faudrais travaillé 15heures par jours et payer le droit de travaillé, et si tu arrive en retard cinq minutes, on te vire.... ca ca serait cool vas y Sarko t'est le champion de la droite !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
athom Membre 1 522 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

par rapport a sarko chirac etait un centriste modere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chat38 Membre 316 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)

Que voulez vous que face le frere du bras droit du medef a part allez dans leur sens,oui nous assistons aujourd'hui a un recul de nos droits salariales,le pire est qu'aucun syndicat n'a reagit comme quoi ils sont a la solde du medef eux aussi.Bientot nous serons vires sans raison ,sans prime de licenciement ,et si on voudra se defendre il n'y aura pratiquement plus de prudhomme pour nous defendre,a quand la revolte de la france face a ses requins?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant