La vie...


KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

En reprenant le titre du livre de Willy Rozenbaum

La vie est une maladie sexuellement transmissible constamment mortelle

La vie est une maladie sexuellement transmissible (heureusement, les moyens de contracpetions permettent d'éviter sa propagation. Malheureusement ces moyens sont beaucoup trop peu utilisé)

Il est a noté que tout être vivant est infecté par cette maladie.

Elle se transmet donc de parent a enfants (le conjoint étant déjà contaminé).

Bien qu'invisible au départ, les symptomes sont nombreux.

Les plus visibles ne sont d'ailleur pas souvent les plus grave, car seulement esthétique.

Nous pouvons citer l'apparition de rides due à la perte de collagène naturel et d'acide hyaluronique.

L'apparition de cheuveux blancs due a une perte de la pigmentation.

Mais a ce stade, le plus grave est fait.

En effet les cellules de notre corps sont touché de plein fouet par cette maladie qui les élimine constament. Notre s'épuise donc à réparer, pendant toute notre existance ,les dégats causer par cette maladie.

La dégradations des cellules nerveuses, irremplacable sont le coup fatal de cette maladie qui n'a qu'une issu: la mort par la dégénération total de notre organisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

scarface19 Membre 1 269 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)

je trouve ce texte méagnifique

ces tirer du livre que tu cite au desus??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
KrafT Membre 1 176 messages
Nec Retrogradior, Nec Devio, Sum !!!‚ 32ans
Posté(e)

Non le livre de Willy Rozembaum parle de :

Relevant à la fois de l'autobiographie, de la vulgarisation scientifique, de l'engagement intellectuel, de l'histoire médicale et de la réflexion sociologique, cet ouvrage de Willy Rozenbaum, spécialiste des maladies infectieuses, dresse la synthèse de près de vingt ans de recherche et de lutte contre le sida. Un premier axe de réflexion conduit l'auteur à promouvoir l'idée d'une médecine duale, prenant en compte des facteurs à la fois objectifs et subjectifs. Longtemps a régné le mythe de la toute-puissance de la technique médicale, plus centrée sur la maladie que sur le malade. Avec l'apparition de nouvelles pathologies, les limites de la technique sont devenues évidentes. Il a fallu redécouvrir l'autre versant de la médecine : la relation au malade, le problème de la confiance et du respect entre patient et médecin.

La deuxième partie du livre relate l'histoire de la découverte du sida et des drames qui l'ont accompagnée. Pionnier, avec d'autres, de la découverte du virus, W. Rozenbaum rappelle comment le milieu médical français, sur fond d'homophobie latente, est resté longtemps sourd aux signaux lancés par sa petite équipe de recherche ainsi qu'aux échos des découvertes faites outre-Atlantique. Du reste, cette politique de l'autruche explique pour une large part selon lui - plus que l'irresponsabilité individuelle de tel ou tel personnage - la catastrophe du sang contaminé. A ce sujet, il démonte, pour la contester, l'argumentation des associations d'hémophiles dirigée contre les décisions politiques de l'époque.

Et aujourd'hui ? Les progrès indéniables de la recherche ne garantissent nullement de parvenir juguler l'épidémie de façon strictement médicale. L'enjeu reste social, politique et culturel. W. Rozenbaum soutient que la victoire finale dépendra aussi de bien d'autres facteurs : le comportement responsable des malades est lié à notre capacité à les reconnaître et à les respecter. Extrêmement stimulant pour ses réflexions sur le milieu médical et sur les rapports entre maladie et société, l'ouvrage contient aussi des pages bouleversantes dans lesquelles l'auteur relate sa confrontation personnelle à la mort attendue et ses tentatives pour rendre celle-ci un peu plus supportable.

Résumé par Serge Lellouche

Source

Modifié par KrafT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
car0lyna Membre 252 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)

La vie est un double condamnation : on est condamné à vivre, mais comme si ca ne suffisait pas in est condamné à mort!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité seth rotten
Invité seth rotten Invités 0 message
Posté(e)

Donner la vie est un meurtre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
car0lyna Membre 252 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)

mais ne pas la donner prive quelqu'un de bonheurs, ou alors empêche une vie triste... si seulement on pouvait savoir avant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SN3 The last. Membre 6 166 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

Tout dépend de la vision qu'on a de la vie et surtout de la mort. Je considère la mort comme une étape de la vie. On ne peut la connaître sans connaître la vie. Avant la vie on n'est pas mort, on est même pané. Alors estimez vous heureux, certains sont trépanés...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
car0lyna Membre 252 messages
Forumeur activiste‚ 25ans
Posté(e)

pour moi la vie est une étape avant la mort. pour moi on nait pour mourir et non pour vivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jojo4315 Membre 466 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)

Comme quoi rien n'est éternels.

C'est pour ça qu'il ne faut pas trop s'attacher aux choses et rester objectifs.

Sans oublier de préparer le terrain,tout de même, pour nos enfants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
game95560 Membre 2 689 messages
Forumeur alchimiste‚ 24ans
Posté(e)

Qu'on le veuille ou non , on a atteri tous ici. Et la seule fin possible c'est la mort :snif:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant