Les gendarmes s'épanchent sur leur rivalité avec les policiers


Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Déprimés, les gendarmes s'épanchent sur leur rivalité avec les policiers

LE MONDE | 27.10.07 | 14h03 ¿ Mis à jour le 27.10.07 | 14h04

L'invitation est arrivée sur les télécopieurs des syndicats de policiers signée du directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard. Jeudi 15 novembre, à la Grande Arche de la Défense, Nicolas Sarkozy, accompagné de la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, et de son homologue à la défense, Hervé Morin, rencontrera 1 800 policiers et gendarmes pour évoquer les "orientations" du gouvernement en matière de sécurité intérieure - exactement comme il le faisait lorsqu'il dirigeait lui-même la Place Beauvau. "Du jamais vu, estime Nicolas Comte, secrétaire général du Syndicat général de la police (SGP-FO). Si la politique de sécurité est pilotée par l'Elysée, quid du rôle de la ministre de l'intérieur ?"

Suite à lire ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Marie77 Membre 11 492 messages
Un certain regard..‚ 54ans
Posté(e)

Oui bah les gendarmes comme les policiers...bientôt ce sera du pareil au même!

Il y a projet de fusion...et comme toujours pour une "meilleure optimisation des moyens" , les effectifs seront à la baisse....!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fiphi Membre 913 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)

Déprimés, les gendarmes s'épanchent sur leur rivalité avec les policiers

LE MONDE | 27.10.07 | 14h03 ¿ Mis à jour le 27.10.07 | 14h04

L'invitation est arrivée sur les télécopieurs des syndicats de policiers signée du directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard. Jeudi 15 novembre, à la Grande Arche de la Défense, Nicolas Sarkozy, accompagné de la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, et de son homologue à la défense, Hervé Morin, rencontrera 1 800 policiers et gendarmes pour évoquer les "orientations" du gouvernement en matière de sécurité intérieure - exactement comme il le faisait lorsqu'il dirigeait lui-même la Place Beauvau. "Du jamais vu, estime Nicolas Comte, secrétaire général du Syndicat général de la police (SGP-FO). Si la politique de sécurité est pilotée par l'Elysée, quid du rôle de la ministre de l'intérieur ?"

Suite à lire ici

Un raccourci grotesque de ce Nicolas Comte ! On peut se féliciter d'une optimisation des moyens police-gendarmerie. Notre république n'a que trop souffert des doublons notamment dans le domaine du matériel ! Enfin, une réorganisation territoriale s'avère necessaire. Elle doit être menée sérieusement et ne doit pas céder aux pressions locales, de gauche et de droite. Car des élus de gauche se permettent de fustiger l'action des gendarmes et policiers. Lorsqu'ils sont élus, ils se battent bec et ongle pour ne pas les voir partir....Hypocrites !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant