Grève des internes en médecine


Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Des milliers d'étudiants et d'internes en médecine manifestent à Paris

Par Sylvain DUBUS et Daniel MARTINEZ AFP - Jeudi 11 octobre, 19h49

PARIS (AFP) - Etudiants et internes en médecine ont manifesté à Paris contre une éventuelle limitation des praticiens dans certaines zones.

Des milliers d'étudiants et d'internes en médecine (10.000 selon les organisateurs, 7.500 selon la police) ont manifesté jeudi à Paris contre une éventuelle limitation du nombre de praticiens dans les zones où ils sont assez nombreux destinée à repeupler les "déserts médicaux".

Suite à lire ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

tutujose Membre 30 messages
Forumeur balbutiant‚
Posté(e)

ce sont de bon français . Ils veulent des réformes mais chez les autres.

Et les pharmaciens , eux peuvent s' installer comme ils veulent!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Les députés suppriment en commission deux articles sur l'installation des médecins

Il y a 3 heures

PARIS (AFP) ¿ Les députés ont supprimé mardi soir en commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale deux articles du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 (PLFSS) sur l'installation des médecins libéraux, dont les internes en grève demandent l'abrogation, a-t-on appris de source parlementaire.

***

Sarkozy ignore les internes mais pas le profit

Santé •. Hier, à Bordeaux, le président de la République a donné les grandes orientations de la réforme de l’hôpital.

Laure Espieu

QUOTIDIEN : mercredi 17 octobre 2007

Elle avait mis sa blouse, comme tous les autres futurs médecins venus manifester, hier, devant le CHU de Bordeaux lors de la visite de Nicolas Sarkozy. Quand il est passé, elle a crié bien fort un «c’est dégueulasse» rageur. Le Président a croisé son regard et foncé sur elle, entraînant l’essaim des journalistes. Liza ne s’y attendait pas et, de saisissement, en a perdu ses mots. «C’est facile, pointe la jeune étudiante encore flageolante, il a compris qu’en venant vers moi avec toutes ces caméras, il allait me déstabiliser.» Mais pour la délégation nationale regroupant les cinq syndicats d’étudiants et de jeunes médecins, Nicolas Sarkozy n’aura pas une seconde. «Il n’est pas près d’ouvrir le dialogue», fulmine Olivier Mir, président de l’intersyndicale et contenu derrière les barrières avec 500 internes en colère. A leur demande d’entrevue, les délégués se sont vus opposer un refus pur et simple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

La grève des internes se poursuit à Paris et en province

LEMONDE.FR avec AFP | 17.10.07 | 18h08 ¿ Mis à jour le 17.10.07 | 19h47

Etudiants en médecine et internes en grève ont de nouveau manifesté, mercredi 17 octobre, à Paris et en province. A Marseille, plus d'un millier d'internes de Nice, Montpellier et de la cité phocéenne s'étaient donné rendez-vous. D'autres manifestations regroupant quelques centaines de personnes ont eu lieu à Toulouse et Caen. A Paris, une cinquantaine d'étudiants en médecine se sont enchaînés, pendant une trentaine de minutes, aux grilles de l'Assemblée nationale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Les internes suspendent leur grève en attendant des "états généraux de l'offre de soins"

LEMONDE.FR avec AFP | 29.10.07 | 17h05 ¿ Mis à jour le 29.10.07 | 17h13

"Un pas a été fait des deux côtés", estiment les internes et étudiants en médecine. En grève depuis plus d'un mois contre toute limitation à l'installation des praticiens libéraux en "zone surdotée", ils considèrent qu'ils ont été en partie entendus par le gouvernement. En conséquence, leurs syndicats ont appelé à la "suspension" de leur mouvement, lundi 29 octobre, en attendant une reprise du dialogue qui pourrait intervenir à l'occasion d'"états généraux de l'offre de soins", en janvier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yanomami Membre 1 369 messages
Forumeur alchimiste‚ 50ans
Posté(e)

Et pour les pharmacies eh bien il existe un cota par nombre d'habitant dans chaque secteur. Alors pourquoi est-ce que le gouvernement accepte le surnombre de médecins dans les villes. Comment vont faire les habitants des communes de faible population donc non rentable pour les médecins et où pour certaines, il n'y a pratiquement plus de commerces. Pourquoi ne pas réouvrir les dispensaires comme il y a quelques années, et y organiser des permanences. Je pense surtout aux personnes âgées qui ne peuvent se déplacer. Cela confirme que par moments, l'argent a plus de valeur que l'humain et que la loi dans le cas des médecins favorise l'argent. Une autre idée, ouvrir dans ces lieux des cabinets médicaux avec plusieurs spécialités, ce qui permettrait aux médecins de faire les tournées chez les malades. Certes ils travailleront plus mais après tout n'ont-ils pas fait le serment d'hypocrate? Où est-ce celui d'hypocrite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant