Voyage officiel de Nicolas Sarkozy en Russie


Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Nicolas Sarkozy cherche le ton juste face à Moscou

LE MONDE | 09.10.07 | 09h44 ¿ Mis à jour le 09.10.07 | 10h08

Nicolas Sarkozy se rend en Russie, mardi 9 octobre, pour une première visite officielle de deux jours, alors que l'agenda diplomatique s'est alourdi de contentieux avec ce pays, notamment à propos de l'Iran et du Kosovo.

Le président français, qui dînera dès son arrivée avec son homologue russe, Vladimir Poutine, dans sa datcha, entend donner un nouveau ton aux relations avec le Kremlin, plus attentif à la sensibilité des pays d'Europe orientale sortis de l'orbite soviétique, et dépourvu des flatteries que prodiguait son prédécesseur, Jacques Chirac. Mais Paris veut, pour autant, éviter la confrontation.

****

Sarkozy rode sa nouvelle diplomatie à Moscou

ALAIN BARLUET. Le Figaro.

Publié le 09 octobre 2007, actualisé le 09 octobre 2007 : 07h48

Le président de la République française effectue aujourd'hui et demain sa première visite officielle en Russie.

« DéFENDRE nos intérêts et dire franchement ce que nous pensons, c'est faisable. » Nicolas Sarkozy, en partant aujourd'hui pour Moscou, aura peut-être à l'esprit ce propos figurant dans le rapport que lui a récemment remis Hubert Védrine sur « La France et la mondialisation ». Cette visite officielle, certainement l'une des plus importantes depuis le début du quinquennat, aura valeur de test pour la diplomatie d'un président qui répète inlassablement que toutes les promesses du candidat Sarkozy seront tenues. Sa campagne, on s'en souvient, avait été émaillée d'engagements annonçant un durcissement à l'égard du Kremlin sur des sujets que Jacques Chirac évitait de mettre publiquement sur la table : la Tchétchénie, les droits de l'homme, le comportement « impérial » de la Russie vis-à-vis de son « étranger proche ». Dès sa prise de fonction, le nouveau président s'était prononcé pour un « dialogue franc, confiant, régulier » avec Moscou.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Il aura pas de mal à trouver le ton juste , point de vue personnalité ils ont tant de similitudes. Ils pourront toujours parler de leur centre d'interêt priviligié commun: le pouvoir absolu , accessoirement l'amour de l'argent pourrait être un théme venant aussi naturellement entre eux . L'idéologie n'est pas leur dada.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

Sarkozy plaide pour l'ouverture et la démocratie en Russie

Reuters - il y a 46 minutes

MOSCOU (Reuters) - Nicolas Sarkozy a lancé à la Russie un appel à l'ouverture, à la coopération et à la démocratie afin de "changer le monde".

"Je ne suis pas venu donner des leçons", a déclaré le président français dans un discours adressé à la jeunesse russe à l'université Bauman de Moscou, qui forme l'élite du pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Belizarius VIP 22 812 messages
Mangeur de fromage‚ 37ans
Posté(e)

A Moscou, Sarkozy minore sa leçon de démocratie

Après avoir rencontré des anciens dissidents, il est convenu d'une «spécificité russe» en matière de droits de l'homme.

Par HéLéNE DESPIC-POPOVIC

Libération : jeudi 11 octobre 2007

Moscou envoyée spéciale.

Une première pour un président français. Nicolas Sarkozy a reçu à Moscou des représentants d'une ONG de défense des droits de l'homme, Memorial. La vénérable association a été créée par d'anciens dissidents de l'URSS, dont Andreï Sakharov, et est dirigée par Oleg Orlov.

***

Rupture de courant entre Poutine et Sarkozy

De notre envoyé spécial à Moscou ALAIN BARLUET. Le Figaro.

Publié le 11 octobre 2007

Actualisé le 11 octobre 2007 : 07h38

La cordialité affichée au premier jour de la visite présidentielle en Russie avait hier disparu. Les divergences d'approche n'ont pu être cachées, notamment sur l'Iran.

C'EST LE VISAGE fermé que Vladimir Poutine est apparu hier aux côtés de Nicolas Sarkozy, lors de leur conférence de presse commune au Kremlin. Rien à voir avec le grand sourire qu'ils affichaient, mardi soir, après leurs entretiens dans la datcha du président russe. Sous la coupole bleu et or de la majestueuse salle Catherine, le président de la République a bien tenté de jouer la connivence avec son « ami Vladimir ». Mais celui-ci a répondu sans chaleur et, entre les deux hommes, le tutoiement n'était manifestement plus de mise comme la veille. Froideur coutumière du président russe, a fortiori en cette circonstance formelle, ou crispation suscitée par ses entretiens avec Nicolas Sarkozy ?

***

L'Iran devrait être au coeur de la rencontre Sarkozy-Poutine

International - Article paru le 10 octobre 2007 - L'Humanité

Russie . Nicolas Sarkozy est arrivé hier soir à Moscou dans un climat plutôt froid après qu'il a choisi de pointer certains désaccords avec le Kremlin.

Moscou, envoyé spécial.

La première visite officielle de Nicolas Sarkozy en Russie a démarré hier soir par un dîner de travail avec le président russe, Vladimir Poutine, dans la datcha de ce dernier à Novo Ogarievo (banlieue de Moscou). Les deux hommes se sont déjà rencontrés lors du G8 d'Heiligendamm, en Allemagne en juin dernier, où une certaine complicité, du moins sur la forme, s'était nouée entre les deux responsables. Néanmoins, avant son arrivée à Moscou, le chef d'état français a choisi de refroidir quelque peu le climat en réaffirmant sa volonté de rompre avec la période chiraquienne durant laquelle les relations franco-russes étaient au beau fixe, comme en témoigne le fait qu'une des plus hautes distinctions dans l'ordre de la Légion d'honneur avait été remise à Vladimir Poutine peu avant le départ de Chirac.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Cette visite officielle, certainement l'une des plus importantes depuis le début du quinquennat, aura valeur de test pour la diplomatie d'un président qui répète inlassablement que toutes les promesses du candidat Sarkozy seront tenues. Sa campagne, on s'en souvient, avait été émaillée d'engagements annonçant un durcissement à l'égard du Kremlin sur des sujets que Jacques Chirac évitait de mettre publiquement sur la table : la Tchétchénie, les droits de l'homme, le comportement « impérial » de la Russie vis-à-vis de son « étranger proche ».

En guise de durcissement , Sarkozy a parlé des droits de l'homme dans une université . Avec Poutine , il employait les mots "nos amis russes" lors de la coférence de presse commune dont un extrait est passé sur i-télé , et parlait d'échanges commerciaux. Il invitait les russes à investir en France (chose déjà faite) et demandait la réciproque.

Il faut dire que les Russes nous tiennent avec le gaz , faudrait pas trop les fâcher. Sur l'Iran , Poutine n'a rien lâché malgré les efforts de Sarko .

Ca va le faire réfléchir sur l'opportunité d'une guerre.

Bref , il a repris les termes de Chirac qui disait "qu'il ne fallait pas humilier les russes"dixit mon canard , en fait , et c'est dans notre interêt , il a suivi les traces de son prédecesseur.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)
"Je ne suis pas venu donner des leçons", a déclaré le président français

"Mes leçons, je les garde pour "l'homme africain" quand je vais à Dakar."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
"Je ne suis pas venu donner des leçons", a déclaré le président français

"Mes leçons, je les garde pour "l'homme africain" quand je vais à Dakar."

Il l'aurait mauvaise d'aller leur faire la leçon et passerait vraiment pour un con : au niveau des droits de l'homme Poutine pourrait lui citer les rafles (faut appeler un chat , un chat) , elles poussent les gens dans la détresse la plus extrême , on en est à cacher les gens , à les déclarer français dans certaines écoles situées dans un département zélé . Et au niveau éco , Poutine pourrait lui citer ses derniéres réformes qui profitent au plus riches et lui signifier la grande ressemblance avec la politique russe sur le sujet.

Au niveau electorale , il pourrait lui rappeler que , tout comme la Russie , la présidence française court aprés un parti unique en débauchant , recadrant ses parlementaires , ceci pour arriver aux municipales à placer des UMP dans toutes les villes sans exception. C'est moins facile qu'en Russie , mais il essaie par des moyens détournés. Le but final reste le même que celui de Poutine.

Il pourrait lui citer la corruption française bientôt aussi impunie qu'en Russie avec la dépénalisation des fraudes dans le droit des affaires , ce qui a ému Eva Joli et nos magistrats les plus intégres et compétents.

Je crois que les russes auraient eu de quoi rire sous cape. La réalité aurait vite rejoint Sarko s'il leur avait donné des leçons! ;)

Sarko et Poutine ont bien plus de points communs dans leur vision des choses que Chirac n'en avait avec celui ci. Faut quand même le reconnaître.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
carnifex Membre 5 527 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

En matière de droits de l' homme, Poutine pourrait également souligner l'amitié de Sarko pour une puissance de l'hémisphère occidental qui massacre les irakiens par centaines de milliers.

Et les déclarations de Sarko et Kouchner eux-mêmes visant à faire subir le même sort aux iraniens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
En matière de droits de l' homme, Poutine pourrait également souligner l'amitié de Sarko pour une puissance de l'hémisphère occidental qui massacre les irakiens par centaines de milliers.

Et les déclarations de Sarko et Kouchner eux-mêmes visant à faire subir le même sort aux iraniens.

Certes Poutine ne veut pas aller "casser de l'Iranien" mais il a fait des horreurs , balle au centre , encore un point commun avec Sarko dont les vélléités guerriéres ne sont plus à démontrer , le reste du monde a bien pigé.

Cependant , pour convaincre Poutine de quitter l'alliance avec la Chine , avec l'Iran et avec plein d'autres pays dont il a besoin aussi au profit d'un bourbier inextricable en s'alliant avec les US et la France (qui s'en servira pour faire pression sur l'UE en bon toutou made in US et adepte des lobbys israëliens ) , faudra se lever de bonne heure. On peut dormir hyper tranquille. C'est pas les slogans (dont les français sont devenus friands) qui vont avoir beaucoup de force de conviction ;) . Poutine n'est pas français , c'est ennuyeux pour Sarko.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant