"On embauchera plus s'il est moins compliqué de licencier"

Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)
Je voudrais bien comprendre cette phrase: comment peut-on embaucher plus facilement si on peut licencier tout aussi rapidement? Quel en est le but? Si la personne n'est pas compétente des les premiers jours ça se voit.

N'est-ce pas faire du turn-over avec les salariés?

En régle générale le turn over c'est surtout pour les Ets à forte densité de main d'oeuvre. A vue de nez je dirai que c'est la façon la plus hard d'ajuster les effectifs à l'activité.

Et en plus si tu organises un turn over sur les salariés du bas de l'échelle de rémunération tu peux concentrer ton budget de formation sur les potentiels qui t'intéressent le plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

dredi Membre 3 173 messages
Amphore euphorique‚ 47ans
Posté(e)

Explique moi le sens de cette phrase.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Dans un entretien au "Monde", la présidente du Medef salue certaines des réformes entreprises depuis l'élection de Nicolas Sarkozy. Elle se dit interessée par la mise en place d'une TVA sociale et rappelle son attachement à la suppression de l'ISF.

Donc rien d éttonant a tout ça. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dredi Membre 3 173 messages
Amphore euphorique‚ 47ans
Posté(e)
Dans un entretien au "Monde", la présidente du Medef salue certaines des réformes entreprises depuis l'élection de Nicolas Sarkozy. Elle se dit interessée par la mise en place d'une TVA sociale et rappelle son attachement à la suppression de l'ISF.

Donc rien d éttonant a tout ça. ;)

ça n'explique pas le sens de cette phrase.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

En effet mais ce n est pas la mienne. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Ca veut dire qu'ils te prennent pour un abrutis, comme la phrase con, " travaillé plus pour gagner plus " ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
En régle générale le turn over c'est surtout pour les Ets à forte densité de main d'oeuvre. A vue de nez je dirai que c'est la façon la plus hard d'ajuster les effectifs à l'activité.

Et en plus si tu organises un turn over sur les salariés du bas de l'échelle de rémunération tu peux concentrer ton budget de formation sur les potentiels qui t'intéressent le plus

Tu peux aussi virer les ingénieurs informatiques à 50 ans parce que plus à la page , trop lents et moins souples , pourquoi se limiter aux faibles revenus alors que ce sont les séniors qui coûtent le plus cher en formation , en salaire et en maladie ? C'est ce qui se fait auj et ce qui sera facilité demain peut-être.

Modifié par saint thomas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dredi Membre 3 173 messages
Amphore euphorique‚ 47ans
Posté(e)
Ca veut dire qu'ils te prennent pour un abrutis, comme la phrase con, " travaillé plus pour gagner plus " ;)

Je ne suis pas d'accord avec toi sur les 2 phrases, celle ci-dessus et celle du topic.

Travailler plus et gagner plus n'est pas une hérésie, pour ceux qui le peuvent.

Par contre pour le thème du topic, je ne comprends pas la subtilité...

Si ça été dit pour ne pas être envisagé, ou est l'utilité d'un tel discours?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

y'en a aucune, une facon de mettre un point positif dans une phrase, le probleme s'est que cette phrase n'a aucun sens, viré pour mieux embauché, sachant qu'une boite aujourd'hui met une personne en cdd ou en interim durant 6 mois pour l'essaye et ensuite l'emploi en cas d'avis favorable, sachant que la boite se donne encore une marge de test durant le CDI.

"travailler plus pour gagner plus" desolé avec le taux de chomage qu'on a, le nombre d'emploi precaire, sachant qu'il existe encore beaucoup de boite qui continue a travailler a 40,41,42 heures par semaine, et celle qui se limite a 35 haures refuse les heures sup !!!!

Donc oui pour moi cette phrase est une autres betise, d'ailleur travaillé plus, pour payé plus d'impot, comblé les hausses des produits, des interets, des biens immobilliers.........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dredi Membre 3 173 messages
Amphore euphorique‚ 47ans
Posté(e)
y'en a aucune, une facon de mettre un point positif dans une phrase, le probleme s'est que cette phrase n'a aucun sens, viré pour mieux embauché, sachant qu'une boite aujourd'hui met une personne en cdd ou en interim durant 6 mois pour l'essaye et ensuite l'emploi en cas d'avis favorable, sachant que la boite se donne encore une marge de test durant le CDI.

"travailler plus pour gagner plus" desolé avec le taux de chomage qu'on a, le nombre d'emploi precaire, sachant qu'il existe encore beaucoup de boite qui continue a travailler a 40,41,42 heures par semaine, et celle qui se limite a 35 haures refuse les heures sup !!!!

Donc oui pour moi cette phrase est une autres betise, d'ailleur travaillé plus, pour payé plus d'impot, comblé les hausses des produits, des interets, des biens immobilliers.........

Je comprends bien, mais j'attendais une réponse pour expliquer le sens de cette phrase par quelqu'un qui cautionne ce discours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sousene Membre 2 092 messages
Awaarrrreee‚ 39ans
Posté(e)

Bon courage !!!!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 159 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

Et bien la phrase de parisot est simple, c'est uen logique bien connue, déjà évoquée dans le CPE, et existante dans le CNE.

L'idée est d'offrir de la flexibilité, et donc rassurer les patrons (qui sont de grands timides) qui pourront alors embaucher avec moins de retenue un nouveau venu. Ils seront rassurés sur le fait que si le nouveau venu ne fait pas l'affaire, ou s'ils se rendent compte que le poste créé n'est pas viable, ils pourront dire au revoir à l'employé sans trop de risques.

Voilà la version de vitrine, qui est déjà à mon sens contestable.

Mais, surtout, c'est bien une version de vitrine, le prétexte, la belle histoire pour montrer la justesse d'une telle mesure.

Car, premièrement, comme on l'a dit, il existe déjà le CDD pour les postes qui n'ont pas d'avenir à long terme, ou pour "essayer" les individus. Ensuite, même si ce système était employé dans cet esprit là, de rassurer les employeurs, ce ne serait qu'une utilisation marginale.

Les avantages d'un tel contrat se trouveraient à d'autres niveaux, comme le turn over dans certains cas (certes pas partout), ou la facilité de dégager un sénior, etc ...

Au nom d'une pseudo "aide à l'embauche", c'est avant tout une aide à la flexibilité, au licenciement.

Il est toujours maladroit de créer une mesure pour une raison particulière lorsque cette mesure

offre un champ d'action et des conséquences bien plus larges et étendues que la raison première.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frédo45 Membre 332 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)

Au passage, je rappelle que le nombre d'intérimaire a fortement augmenté cette année (autour de 8 %). Mais, les chefs d'entreprise expliqueront qu'il faut plus de flexibilité et cela justifie qu'ils ne respectent pas la cadre de la loi qui limite l'usage de l'intérim et qu'ils ne respectent pas non plus les salariés (même si certains d'entre s'en accomodent, c'est vrai aussi !).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Pheldwyn écrit:

Il est toujours maladroit de créer une mesure pour une raison particulière lorsque cette mesure

offre un champ d'action et des conséquences bien plus larges et étendues que la raison première.

Toujours!

Pour revenir à Françoise Parisot. Il est bon de rappeler qu'elle est entre autre par sa fonction la porte-parole d'une organisation patronale mais en aucun cas elle ne représente tous les chefs d'entreprises français.

La phrase en question quel que soit le contexte dans lequel elle a été prononcé fait partie du fond de commerce du MEDEF. Elle n'apporte absolument rien de neuf.

Je rappelle que le dit MEDEF en s'alliant avec une confédération agricole vient de dénoncer une CCN celle des professions de sécurité. Sans doute que cela est passé au-dessus de la téte de beaucoup ici mais dénoncer une convention collective revient tout simplement à la rendre caduque. Excusez du peu!

Il est de la compétence des pouvoirs publics quels qu'ils soient de prendre en compte ce qui peut être dit par leurs différents interlocuteurs y compris de leurs interlocuteurs patronnaux. Le MEDEF ne brille pas particulièrement par sa capacité de proposition dans le champ social.

Il est de bon ton dans les entreprises lorsque l'on parle d'un commercial de tenir le propos suivant: "Je ne regarde pas ce qu'il me coûte mais ce qu'il me rapporte". Il serait temps d'élargir cete vision à l'ensemble de la population salariée.

La masse salariale représente le poste le plus lourd du budget de fonctionnement. A ce titre il est celui qui est le plus surveillé. Mais on peut dégager des marges de manoeuvres si l'on veut bien pinailler tout autant sur certaines imputations budgétaires.

Pour certains postes de cadres (je dis certains ne connaissant pas les contraintes spécifiques de chaque métier) il vaut mieux effectuer une période d'essai de 6 mois. Cela permet au nouvel embauché de s'inscrire un peu plus dans la durée.

Le CDD quant à lui a été créé pour donner justement la possibilité aux entreprises sauf cas particulier liè à la position d'un salarié de pouvoir s'adjoindre des compétences spécifiques ou additionnelles. En ce sens il est suffisant.

Ce ne sont pas les modifixations des contrats de travail qui créent de l'emploi mais la conjoncture économique. L'empilage incessant des régles de droit rend le code du travail particuliérement incomestible. Celui-ci a besoin d'un véritable toilettage. Ce serait aussi une façon de donner de la réactivité au monde du travail en déplaçant au niveau des branches des champs négociables qui sont plus en fait de sa compétence en permettant ainsi d'acter des accords plus en prise sur les métiers et les marchés de ces entreprises.

Etant entendu qu'il serait toujours de la compétence des pouvoirs publics d'imposer après après un délai raisonnable et nécessaire - petite variation sur le théme de l'employabilité pour ceux qui connaissent - un texte cadre à ou aux branches en situation de carence dans le champ de telle ou telle négociation.

Puisque le propos qui initie ce topic renvoie à l'emploi il faut dire un mot sur les politiques de recrutement.

Le premier de tous les tableaux de bord auquel si peu de DRH s'intéressent et auquel si peu de DP et d'élus du CE prétent attention et à tord c'est la pyramides des âges.

Dans une entreprise pour ce qui concerne la population salariée on peut parler de flux: les entrées de personnel et les départs de personnels. Par rapport à ces données il faut chercher à obtenir un pyramide des âges qui dans sa forme ressemble à un ballon de rugby. Pourquoi parce que c'est lorsque l'on se rapproche le plus ou que l'on obtient cette représentation graphique que l'on parvient au meilleur équilibre des flux en question.

Il existe aussi d'autres TBS -tableaux de bord sociaux- qui permettent d'identifier en interne les parcours de promotion et le temps moyen nécessaire. Ainsi on peut commencer à outiller une véritable politique de gestion prévisionnelle des carrières. Dans un tel esprit la politique de formation et le plan qui l'accompagne deviennent des outils dynamiques et non plus une seule obligation légale au niveau RH et un outil défensif au niveau salarié.

Les délégués du personnel et les élus du CE qui sont arrivés à cette ligne noteront l'adresse suivante:

http://www.centre-inffo.fr

Le Centre Inffo est un organisme interprofessionnel, sous la tutelle du ministère du travail qui a pour mission d'intervenir comme conseil sur l'ensemble du titre IX du code du travail.

Donc le recrutement est en partie à la base de la réussite. Hors en France nous ne savons pour 8 recruteurs sur 10 selon un ancien consultant et DRH tout simplement pas recruter.? il va s'en dire que je partage cet avis La fameuse courbe de gausse dont on nous parle n'est pas une mais au moins deux. La plus connue est celle de l'âge. Un responsable de la gestion des varrières et de la rémunération des cadres me confiait que :"Le meilleur candidat a 28 ans et 10 ans d'expérience". Hors le diplôme n'est pas tout et non seulement il n'est pas tout mais il n'est pas grand-chose. Les profils les plus performants sont les profils transversaux et ceux là on ne les trouve pas au sommet de la courbe de Gausse mais sur "les pentes" de celle-ci. Pour compléter mon propos je voudrai juste faire état d'un numéro spécial de Sciences Humaines, qui expliquait que lesmeilleurs réseaux étaient ceux où se croisaient des compétences diverses par l'origine et le contenu. Il devrait en être de même pour la constitution de teams professionnels.

Mais je ne serai pas naïf au point de demander à "une couille molle" d'oser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
transporteur Membre 23 297 messages
forumeur révolutionnaire‚ 44ans
Posté(e)

Je suis assez d accord avec ton analyse.

Par contre maintena la question est de savoir si le raprochement entre Sarkozy et le MEDEF (et pour cause) ne va pas étre préjudiciable a l emplois ?.

Heu par contre elle se nome Laurence et non Françoise. ;)

Modifié par transporteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)
Je suis assez d accord avec ton analyse. ;)

Par contre maintenat la question est de savoir si le raprochement entre Sarkozy et le MEDEF (et pour cause) ne va pas étre préjudiciable a l emplois ?.

Heu par contre elle se nome Laurence et non Françoise. :o

Primo je continuerai de l'appeler Françoise parce que Laurence c'est le prénom de ma petite soeur. Il ne faut pas déconner!

Tu ne te poses pas la bonne question.

Parce que tu prends un position défensive. Un militant même un gaulois pur sucre n'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité donjuan
Invité donjuan Invités 0 message
Posté(e)

A mon avis faciliter le licenciement ne favorisera qu'une chose :le licenciement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Bordemer mauvaise manip!

Je disais donc qu'un militant quel qu'il soit et quel que soit son mandat se doit d'agir en fonction du dit mandat. Le syndicalisme n'a pas à attendre ce que va faire le politique. Cette subordination bien française est une des raisons historiques de la faiblesse du suyndicalisme en France.

Il y a une mesure indirecte il est vrai que les confédérations pourraient et devraient prendre pour l'emploi et de plus cette mesure ne coûte pas un cent.

Il faut abroger le versement dérogatoire relatif au plan de formation. Toutes les boites devraient déposer un plan de formation.

Je te donne un exemple.

Le lieu Chateauroux une zone industrielle

la boite secteur industriel autours de 90 salariés

position sous-traitant d'un constructeur automobile.

Situation l'entreprise fabriquait des enjoliveurs de jantes pour un constructeur auto. Le jour où au niveau du constructeur le modéle de jantes a changé la boite s'est retrouvée le bec dans l'eau et tous les salariés sont passés à la trappe. Ah c'est sur ça ne fera jamais autant de foin que les privilégiés d'Airbus qui pleurnichent devant les caméras. Mais là il y a un sacré enjeu. Et ne viens pas me dire que les confédé ne peuvent pas se mettre d'accord là-dessus et qu'il n'y a pas moyen de mobiliser au niveau interpro.

En plus sur le plan tactique vu la taille des boites concernées le MEDEF se trouverait relégué en second plan.

Question et tuyau est-ce qu'il y a des comités locaux pour l'emploi sur ta région? Si oui vas y faire un tour. Tu verras l'interpro surtout au niveau local ça outille drôlement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
saint thomas Membre 17 547 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Au passage, je rappelle que le nombre d'intérimaire a fortement augmenté cette année (autour de 8 %). Mais, les chefs d'entreprise expliqueront qu'il faut plus de flexibilité et cela justifie qu'ils ne respectent pas la cadre de la loi qui limite l'usage de l'intérim et qu'ils ne respectent pas non plus les salariés (même si certains d'entre s'en accomodent, c'est vrai aussi !).

L'un des pourvoyeurs d'interims c'est le service public aussi, je me rappelle d'un fait divers où une femme travaillant à la poste avait cumulé un nombre incroyables de CDD .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité j-luc
Invité j-luc Invités 0 message
Posté(e)

Et ensuite?

Ouaip c'est bien les constats ça évite de se prendre les pieds dans le tapis. Mais, ça reste très insuffisant!

Déclencher l'alarme incendie est un préalable, identifier le type de feu et son origine et sa nature une nécessité. Ensuite il faut l'éteindre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant