Aller au contenu

Jobs étudiants et échec scolaire


Alessandro

Messages recommandés

Membre Posté(e)
Alessandro Membre 313 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Nombreux sont les étudiants qui pour financer une partie de leurs études ont un job étudiant.

En effet, les frais liés aux études sont de plus en plus importants d'autant plus que la durée des études est longue.

Ainsi, de nombreux étudiants cumulent études et boulot, souvent pénible, à des horaires tardifs (serveurs dans les bars le soirs, au resto...). Jobs qui représentent quelques fois un temps plein de huit heures quotidiennes.

Ainsi, 20 % des échecs scolaires seraient dûs à ces jobs étudiants qui empêcheraient les jeunes d'étudier correctement (fatigue, etc...).

En effet, comment ne pas être fatigué lorsque à la fin de la journée on doit aller servir dans un bars jusqu'à 2 ou 3 heures du matin et se lever à 7h00 pour ensuite aller étudier ?

Qu'en pensez-vous ? Peut-on étudier et travailler en même temps pour financer ses études ? Quelles autres solutions envisageables pour les étudiants n'ayant pas les moyens de financer leur cursus universitaire ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
Alessandro Membre 313 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

On peut également noter le développement du phénomène de la prostitution chez les étudiants, qui touche également la France.

En effet, comme on vient de le dire précédemment, travailler tout en étudiant représente une solution difficile à gérer.

Or, cette triste solution de la prostitution pour financer ses études se développe de plus en plus.

Selon le rapport de l'Observatoire de la Vie Etudiante pour l'année 2000, environ 40 000 étudiants se prostituent afin de poursuivre leurs études.

;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre Posté(e)
Aurel38 Membre 13 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Je pense qu'en effet, devoir travailler tout en étant étudiant peut être un facteur d'échec.

Malheuresement, lorsque l'on n'est pas aidé ou que l'on ne peut pas être aidé par ses parents, étudier coute très cher (logements, transports...). ;)

La solution peut être de trouver un petit boulot de qques heures seulement par semaine( par ex 10h/semaine) pour se faire un petit revenu et avoir le tps d'étudier correctement, mais, pour les étudiants en gde difficulté financière, ce maigre revenu ne suffit pas! De toute façon, la solution miracle à ce problème n'existe pas, à moins que l'Etat élargisse un peu plus les critères de bourse!!

:)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 40ans Posté(e)
chiquita Membre 103 messages
Baby Forumeur‚ 40ans‚
Posté(e)

J'suis tout à fait d'accord avec toi Aurel!Pour financer des études qui souvent coutent assez cher il faut travailler. Les étudiants qui ont des parents dans une classe moyenne n'obtiennent pas les bourses, les parents gagnent "trop".Alors le seul moyen de financement c'est les petits boulots après les cours.D'accord il y a des échecs mais c'est pas la seule cause. Alors faut-il abandonné ses études car ça coutent trop cher ou travailler et prendre le risque?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 39ans Posté(e)
RoiLyon4 Membre 142 messages
Baby Forumeur‚ 39ans‚
Posté(e)

C'est vrai que le cumul études-boulot doit être éreintant et que ceux qui le font ont plus de problèmes pour réussir leurs études que ceux qui ne font qu'étudier. Parce que le temps qu'ils consacrent à travailler pour gagner de l'argent, ceux qui ne font qu'étudier eux le consacrent à étudier.

Moi, j'ai la chance de vivre sur Lyon chez mes parents. Je n'ai donc pas ce problème.

Mais voilà encore un exemple où notre société merde carrément. Comme je disais dans un autre topic, il ne faut surtout pas faire partie de la classe moyenne en France parce qu'on touche trop pour avoir des bourses mais par contre on ne touche pas assez pour pouvoir payer un logement.

Il faut vraiment que cela change ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre Posté(e)
zmary Membre 29 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Alessandro, je trouve que tu as eu raison de lancer le sujet et j'espère que tu auras beaucoup de réponses. Je suis tout-à-fait d'accord avec vous, mais je voudrais juste rajouter un cas de figure: celui des étudiants étrangers qui viennent étudier en France. Dans certains pays, on leur accorde une bourse, mais beaucoup viennent par leur propres moyens.

Ils sont très nombreux à vivre en-dessous du seuil de pauvreté. Et le plus gros problème, c'est qu'ils n'ont même pas le droit de travailler. La solution qu'ils leur reste: travailler au noir., c'est-à-dire sans aucune garantie, et la plupart du temps dans des conditions insupportable.

Comment arriver à poursuivre correctement ses études dans de telles conditions? Certains y parviennent, mais certains échouent et se retrouvent même à la rue, sans plus aucun espoir. Je vous laisse imaginer les conséquences psychologiques.

Mais, n'oublions pas que beaucoup d'étudiants français, qui ont pourtant le soutien de leur famille, vivent également dans des conditions difficiles, mais ils ne sont pas seuls.

Pour répondre à ta question Alessandro, je dirais que oui, c'est dur de cumuler boulot et études (jen ai fait l'expérience pendant un an), mais ça vaut le coup de tenter.

Il existe bien sûr d'autres solutions comme celles des prêts étudiants, qu'on ne rembourse qu'à la fin de ses études, mais ils reviennent assez chers (par-contre, je ne connais pas les conditions d'obtention).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois après...
Membre Posté(e)
Sweet_Mama Membre 131 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Les critères d'obtentions ne sont pas très stricts, pas assez même je pense. J'ai pu avoir un prêt étudiant de 7000 ¿ pour les cours par correspondance avec mes parents comme caution. Bien que la banque sache pertinemment que si je ne peux pas rembourser mes parents ne pourront pas non plus (la banquière qui m'a accordé le prêt est aussi la banquière de mes parents).

C'est vrai qu'il est très difficile de travailler et étudier en même temps. J'ai perdu un an à cause de ça. Je bossais de nuit dans une usine, et en pleine saison de noel on était à 48 h par semaine (44 h après le passage aux 35 h). Du coup pendant un mois et demi j'ai arrété de bosser mes cours (j'étais tellement crevée que ce que je faisais ne servait à rien). Et imposible de rattraper tout ce retard à temps pour les exams.

Le mieux c'est de ne travailler que quelques heures par semaines. Mais du coup on ne gagne pas grand chose ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines après...
Membre 35ans Posté(e)
Fari Membre 53 messages
Baby Forumeur‚ 35ans‚
Posté(e)

Actuellement en 1ere année d'histoire , j'ai également un contrat de 15h hebdo chez mc do , et c'est clair que c'est pas facile de concilier les deux , surtout que lorsqu'il y a une concession a faire je l'a fait plutot sur les cours pour l'instant , le matin c'est bien dur de trouver la motivation de se lever quand ta a peine dormir , ou sinon de bosser quand tu sais qu'aprés tu va devoir allé trimer au taf , ou bosser aprés avoir trimer au taf , j'ai tendance a pas vraiment travailler ( deja avant j'etais pas un grand bosseur mais maintenant :/ ) , pour l'instant j'ai limité la casse , mais les partiels arrivent et je sent bien que ca risque d'etre vraiment dur

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre Posté(e)
Anime-france.info Membre 15 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Etant en école d'ingé. je suis obligé de faire de l'after en fesant du prospecting ce qui est très fatiguant surtout en hiver... encore 3 ans de galère...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×