FC Nantes : Le maire souhaite la vente du club


Phob Animateur 45 432 messages
Newser‚
Posté(e)
football.jpg

FC Nantes : Le maire souhaite la vente du club


vendredi 11 mai 2007 à 19:22

La descente en L2 désormais certaine, Jean-Marc Ayrault, le député-maire socialiste de la ville,...





La descente en L2 désormais certaine, Jean-Marc Ayrault, le député-maire socialiste de la ville, demande au groupe Dassault, propriétaire du club, de se prononcer rapidement sur ses intentions et avoue sa préférence pour une vente. Depuis son arrivée à la tête du club lors du rachat de la Socpresse en 2005, l'avionneur n'a jamais caché son indifférence pour le ballon rond. "Je sais que c'est par hasard qu'il est devenu actionnaire, a expliqué le maire lors d'une conférence de presse. J'aimerais qu'il dise : `je ne m'intéresse pas au football, je vends', mais qu'il le dise vite." Jean-Marc Ayrault estime qu'un "profond renouveau passe par des changements". Il ajoute que "les équipes qui dirigent le club ne sont pas aux postes qu'il faut. Soit l'actionnaire investit et se donne les moyens d'un projet sportif ambitieux, poursuit Jean-Marc Ayrault, soit il vend mais qu'il le fasse vite". Pour réussir le challenge de la remontée, le premier magistrat de la ville ne croit pas aux bienfaits du statu quo: "Si rien ne change, les mêmes causes auront les mêmes effets".






[ Lire la suite de l'Article.. ]



Source: Foot-News.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

GALERIEN Membre 317 messages
Forumeur survitaminé‚ 43ans
Posté(e)

Quand le navire chavire tous le monde quite le bateau .Pourquoi je ne suis qu'a moitier etonné

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant