parole de vos coup de coeur du moment

reveuse Membre 917 messages
Forumeur accro‚ 28ans
Posté(e)

bon ben je commence

Zazie

je suis un homme

Je suis un homme de Cro-Magnon

Je suis un singe ou un poisson

Sur la Terre en toute saison

Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je suis un seul puis des millions

Je suis un homme au coeur de lion

A la guerre en toute saison

Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je suis un homme plein d'ambition

Belle voiture et belle maison

Dans la chambre ou dans le salon

Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je fais l'amour et la révolution

Je fais le tour de la question

J'avance, avance à reculons

Et je tourne en rond, je tourne en rond.

Tu vois, j'suis pas un homme,

Je suis le roi de l'illusion

Au fond, qu'on me pardonne

Je suis le roi, le roi des cons.

Je fais le monde à ma façon

Coulé dans l'or et le béton

Corps en cage, jeté en prison

Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Assis devant ma télévision

Je suis de l'homme, la négation

Pur produit de consommation

Oui, mon compte est bon

Mon compte est bon.

Tu vois, j' suis pas un homme,

Je suis le roi de l'illusion

Au fond, qu'on me pardonne

Je suis le roi, le roi des cons.

C'est moi, le maître du feu,

Le maître du jeu, le maître du monde

Et vois ce que j'en ai fait,

Une Terre glacée, une Terre brûlée,

La Terre des hommes que les hommes abandonnent.

Je suis un homme au pied du mur

Comme une erreur de la nature

Sur la Terre sans d'autres raisons

Moi je tourne en rond, je tourne en rond.

Je suis un homme et je mesure

Toute l'horreur de ma nature

Pour ma peine, ma punition,

Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Je suis un homme et je mesure

Toute l'horreur de ma nature

Pour ma peine, ma punition,

Moi je tourne en rond, je tourne en rond

Moi je tourne en rond, je tourne en rond

:o:o

Modifié par reveuse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

fredelac Membre 247 messages
Forumeur activiste‚ 29ans
Posté(e)

C'est pas mon style de musique en général mais cette chanson est vraiment belle

Sourtout que 10 ans plus tard, les textes n'ont pas pris une ride.

Petit frère - IAM

Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand

C'est pourquoi il s'obstine à jouer les sauvages dès l'âge de 10 ans

Devenir adulte avec les infos comme mentor

C'est éclater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord

A l'époque où grand frère était gamin

On se tapait des délires sur Blanche Neige et les Sept Nains

Maintenant les nains ont giclé Blanche Neige et tapent

Eclatent des types claquent dans Mortal Combat

A 13 ans, il aime déjà l'argent avide

Mais les poches sont arides, alors on fait le caïd

Dans les boums, qui sont désormais des soirées, plus de sirop Teisseire

Petit frère veut des bières

Je ne crois pas que c'était volontaire, mais l'adulte c'est certain

Indirectement a montré que faire le mal c'est bien

Demain ses cahiers seront plein de ratures

Petit frère fume des spliffs et casse des voitures

REFRAIN :

Petit frère a déserté les terrains de jeux

Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues

Petit frère veut grandir trop vite

Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère

Petit frère rêve de bagnoles, de fringues, de tunes

De réputation de dur, pour tout ça, il volerait la lune

Il collectionne les méfaits sans se soucier

Du mal qu'il fait, tout en demandant du respect

Peu lui importe de quoi demain sera fait

De donner à certains des raisons de mépriser son cadet

Dans sa tête le rayonnement du tube cathodique

A étouffé les vibrations des tams-tams de l'Afrique

Il n'a plus de cartable, il ne saurait pas quoi en faire

Il ne joue plus aux billes, il veut jouer du revolver

Petit frère a jeté ses soldats pour devenir un guerrier et

Penser au butin qu'il va amasser

REFRAIN :

Petit frère a déserté les terrains de jeux

Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues

Petit frère veut grandir trop vite

Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère

Les journalistes font des modes la violence à l'école existait déjà

De mon temps, les rackets, les bastons, les dégâts

Les coups de batte dans les pare-brises des tires des instituteurs

Embrouilles à coup de cutter

Mais en parler au journal tous les soirs, ça devient banal

Ca s'imprime dans la rétine comme situation normale

Et si petit frère veut faire parler de lui

Il réitère ce qu'il a vu avant 8 heures et demie

Merde, en 80 c'était des états de faits, mais là

Ces journalistes ont fait des états

Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant

Juste surexposé à la pub, aux actes violents

Pour les grands, le gosse est le meilleur citron

La cible numéro 1, le terrain des produits de consommation

Et pour être sûr qu'il s'en procure

Petit frère s'assure, flingue à la ceinture

On sait ce que tu est quand on voit ce que tu possèdes

Petit frère le sait et garde ce fait en tête

L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi

Facilement que ses tournevis ouvrent celles des voitures

Le grand standing, c'est tout ce dont il a envie

Ca passe mieux quand tu portes Giorgio Armani

Soucieux du regard des gens

Malgré son jeune âge petit frère fume pour paraître plus grand

Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune

Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes

Il vient à peine de sortir de son oeuf

Et déjà petit frère veut être plus gros que le boeuf

REFRAIN :

Petit frère a deserté les terrains de jeux

Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues

Petit frère veut grandir trop vite

Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NiNoUsS Membre 1 851 messages
Loukoumotive‚
Posté(e)

Je vais reprendre le même groupe que toi fedelac !

Depuis quelques temps je ne fait qu'écouter leurs chansons, nostalgie peut être ^^

Mais moi j'ai choisi Né sous la même étoile - IAM

La musique est magnifique en plus de ça!

La vie est belle, le destin s'en écarte

Personne ne joue avec les mêmes cartes

Le berceau lève le voile, multiples sont les routes qu'il dévoile

Tant pis, on n'est pas nés sous la même étoile

Pourquoi fortune et infortune, pourquoi suis-je né

Les poches vides, pourquoi les siennes sont-elles pleines de thunes

Pourquoi j'ai vu mon père en cyclo partir travailler

Juste avant le sien en trois pièces gris et BMW

La monnaie est une belle femme qui n'épouse pas les pauvres

Sinon pourquoi suis-je là tout seul marié sans dote

Pourquoi pour lui c'est crèche et vacances

Pour moi c'est stade de foot sans cage, sans filet

sans même une ligne blanche

Pourquoi pour lui c'est l'équitation pour moi

Les bastons, pour lui la coke, pour moi les flics en faction

Je dois me débrouiller pour manger certains soirs

Pourquoi lui se gave de saumon sur lit de caviar

Certains naissent dans les choux d'autres dans la merde

Pourquoi ça pue autour de moi quoi ! Pourquoi tu me cherches ?

Pourquoi chez lui c'est des Noël ensoleillés

Pourquoi chez moi le rêve est évincé par une réalité glacée

Lui a droit à des études poussées

Pourquoi j'ai pas assez d'argent pour acheter

leurs livres et leurs cahiers

Pourquoi j'ai dû stopper les cours

Pourquoi lui n'avait pas de frère à nourrir, pourquoi j'ai dealé chaque jour

Pourquoi quand moi je plonge, lui passe sa thèse

Pourquoi les cages d'acier, les cages dorées agissent à leur aise

Son astre brillait plus que le mien sous la grande toile

Pourquoi ne suis-je pas né sous la même étoile

REFRAIN (x2) :

La vie est belle, le destin s'en écarte

Personne ne joue avec les mêmes cartes

Le berceau lève le voile, multiples sont les routes qu'il dévoile

Tant pis, on n'est pas nés sous la même étoile

Comme Issa, pourquoi je ne suis pas né la bonne étoile

Veillant sur moi? Couloir plein de toiles, crachats

Tchatche à deux francs, courbettes des tapettes devant

Supporter de grandir sans 1 francs, c'est trop décevant

Simplement en culotte courte

Ne pas faire la pelle mécanique plate avec des pots de yaourt

C'est pas grave, je n'en veux à personne si mon heure sonne

Je m'en irais comme je suis venu

Adolescent incandescent chiant à tour de bras sur le fruit défendu

Innocents, témoins de types abattus dans la rue

C'est une enfance? De la pourriture, ouais

Je ne draguais pas mais virais des tartes aux petites avec les couettes

Pâle de peur devant mon père, ma soeur portait le voile

Je revois, à l'école les gosses qui la croisent, se poêlent

C'est rien Léa, si on n'était moins scrupuleux

Un peu de jeu du feu on serait comme eux

Mais j'ai pleuré pour avoir un job, comme un crevard sans boire

Les "je t'aime" à mes parents, seul dans mon lit le soir

Chacun son boulet, sans ambition la vie c'est trop long

Ecrire des poèmes, tout est violent dans un violon

Tu te fixes sur le wagon, c'est la locomotive que tu manques

C'est pas la couleur, c'est le compte en banque

J'exprime mon avis, même si tout le monde s'en fiche

Je ne serais pas comme ça si j'avais vu la vie riche

REFRAIN :

La vie est belle, le destin s'en écarte

Personne ne joue avec les mêmes cartes

Le berceau lève le voile, multiples sont les routes qu'il dévoile

Tant pis, on n'est pas nés sous la même étoile

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fiona7
Invité Fiona7 Invités 0 message
Posté(e)

ZAZIE ; je l'aime de plus en plus cette femme, et sa music

Je suis partie bien à l'heure

J'ai pris le train

En direction du c¿ur

Pas vu le train

Qui mène à grande vitesse

Tu me délaisses

Une fille de seconde classe

A pris ma place

Chaque fois mon train qui déraille

Je ne suis pas de taille

Chaque fois mon c¿ur qui déraille

Et ma tête, alouette, ma vie n'a ni queue ni tête

Chaque fois mon train qui déraille

S'engouffre dans la faille

Chaque fois mon c¿ur qui déraille

Et la tête, alouette, ma vie n'a ni queue ni tête

Et qu'est-ce qu'on fait ?

On prendra le prochain

Sur l'autre quai

Nos corps, ces grands voyageurs

Roulent, oui mais

Oui mais les sautes d'humeurs

C'est sans arrêt

Et chaque fois nos trains qui déraillent

Nous ne sommes pas de taille

Chaque fois nos c¿urs qui déraillent

Et nos têtes, alouette, la vie n'a ni queue ni tête

Chaque fois nos trains qui déraillent

S'engouffrent dans la faille

Chaque fois nos c¿urs qui déraillent

Et la tête, alouette, la vie n'a ni queue ni tête

Chaque fois les hommes déraillent

Et se livrent bataille

Chaque fois les hommes déraillent

Et se livrent bataille

Et pourquoi ?

Oui pourquoi ?

Et ça cogne, et ça saigne,

Et ça sent la fin de règne

Mais pourquoi les hommes déraillent ?

Et se livrent bataille ?

Dis pourquoi les hommes déraillent ?

C'est un fait, alouette, la vie n'a ni queue ni tête

C'est pourquoi le monde déraille

Et à mort la bataille

Mais pourquoi le monde déraille ?

Et ça cogne, et ça saigne,

Et ça sent la fin de règne

C'est un fait, alouette, la vie n'a ni queue ni tête

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maki Membre+ 10 092 messages
Maki Sard... Tsar... euh Star ! ‚ 25ans
Posté(e)

Silbermond => Machs dir Sebst

Du willst Ferrari fahrn

Doch du fährst Straéenbahn

Träumst von nem Haus am Strand mit Blick aufs Meer

Das Leben ist nicht fair, oder ?

Täglich von acht bis drei

Siehst du nur Talkshowbrei

Dein Leben ist so geil, wie Treetboot fahrn

Ey da hab ich n`bessren Plan

Machs dir selbst

éberleg nich

Machs dir selbst

Besser gehtŽs nich

Du willst viel und noch mehr

Es kommt nichts von ungefähr

Jetzt liegt es in deiner Hand

Und machs dir selbst

Der Blick vom Tellerrand,

Ist dir schon zu riskant

Wenn alle andren spring dann springst auch du

Da gehört nicht viel dazu

Weiét du wieŽs Leben schmeckt

Wenn manŽs für sich entdeckt

Wenn man zum ersten Mal fühlt, was es heiét

Wenn man selbst was reiét

Machs dir selbst

éberleg nich

Machs dir selbst

Besser gehtŽs nich

Du willst viel und noch mehr

Es kommt nichts von ungefähr

Jetzt liegt es in deiner Hand

Und machs dir selbst

Und du wirst sehn

Jeder Scheié löst sich von dir im handumdrehn

Machs dir selbst

Machs dir selbst

Refrain

"Fais Le Toi Même"

Tu veux conduire une Ferrari

Mais tu voyage en tramway

Tu rêves d'une maison au bord de la plage avec vue sur mer

La vie n'est pas juste

Quotidiennement de huit à trois heures

Tu ne regardes que de la purée de talkshow(1)

Ta vie est aussi géniale, que faire du pédalo

J'ai un meilleur plan

Refrain :

Fais le toi même !

Ne réféchis pas,

Fait le toi même !

Il n'y a pas meilleur

Tu veux beaucoup et encore plus,

Rien ne vient de rien,

Maintenant tout est entre tes mains,

Et fait le toi même !

Le regard hors de bout de l'assiette est déja trop risquer pour toi,

Si tous les autres sautent toi aussi tu saute,

Il n'y a pas beaucoup de solutions à ça,

Sais-tu quel goût à la vie,

Quand on la découvre pour soi-même ?

Quand pour le première fois,

On sent ce que veux dire,

Quand fait quelque-chose soi-même

Refrain

Et tu vas voir,

Que tu te débarrasse vite fait de chaque merde,

Fait le toi même !

Fait le toi même !

(1) : émission indigeste, joué par des acteurs nuls...

J'adore cette chanson, elle à du punch ! :o

ps : si il y a une faute...dites le moi ! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
reveuse Membre 917 messages
Forumeur accro‚ 28ans
Posté(e)
Je vais reprendre le même groupe que toi fedelac !

Depuis quelques temps je ne fait qu'écouter leurs chansons, nostalgie peut être ^^

Mais moi j'ai choisi Né sous la même étoile - IAM

La musique est magnifique en plus de ça!

La vie est belle, le destin s'en écarte

Personne ne joue avec les mêmes cartes

Le berceau lève le voile, multiples sont les routes qu'il dévoile

Tant pis, on n'est pas nés sous la même étoile

Pourquoi fortune et infortune, pourquoi suis-je né

Les poches vides, pourquoi les siennes sont-elles pleines de thunes

Pourquoi j'ai vu mon père en cyclo partir travailler

Juste avant le sien en trois pièces gris et BMW

La monnaie est une belle femme qui n'épouse pas les pauvres

Sinon pourquoi suis-je là tout seul marié sans dote

Pourquoi pour lui c'est crèche et vacances

Pour moi c'est stade de foot sans cage, sans filet

sans même une ligne blanche

Pourquoi pour lui c'est l'équitation pour moi

Les bastons, pour lui la coke, pour moi les flics en faction

Je dois me débrouiller pour manger certains soirs

Pourquoi lui se gave de saumon sur lit de caviar

Certains naissent dans les choux d'autres dans la merde

Pourquoi ça pue autour de moi quoi ! Pourquoi tu me cherches ?

Pourquoi chez lui c'est des Noël ensoleillés

Pourquoi chez moi le rêve est évincé par une réalité glacée

Lui a droit à des études poussées

Pourquoi j'ai pas assez d'argent pour acheter

leurs livres et leurs cahiers

Pourquoi j'ai dû stopper les cours

Pourquoi lui n'avait pas de frère à nourrir, pourquoi j'ai dealé chaque jour

Pourquoi quand moi je plonge, lui passe sa thèse

Pourquoi les cages d'acier, les cages dorées agissent à leur aise

Son astre brillait plus que le mien sous la grande toile

Pourquoi ne suis-je pas né sous la même étoile

REFRAIN (x2) :

La vie est belle, le destin s'en écarte

Personne ne joue avec les mêmes cartes

Le berceau lève le voile, multiples sont les routes qu'il dévoile

Tant pis, on n'est pas nés sous la même étoile

Comme Issa, pourquoi je ne suis pas né la bonne étoile

Veillant sur moi? Couloir plein de toiles, crachats

Tchatche à deux francs, courbettes des tapettes devant

Supporter de grandir sans 1 francs, c'est trop décevant

Simplement en culotte courte

Ne pas faire la pelle mécanique plate avec des pots de yaourt

C'est pas grave, je n'en veux à personne si mon heure sonne

Je m'en irais comme je suis venu

Adolescent incandescent chiant à tour de bras sur le fruit défendu

Innocents, témoins de types abattus dans la rue

C'est une enfance? De la pourriture, ouais

Je ne draguais pas mais virais des tartes aux petites avec les couettes

Pâle de peur devant mon père, ma soeur portait le voile

Je revois, à l'école les gosses qui la croisent, se poêlent

C'est rien Léa, si on n'était moins scrupuleux

Un peu de jeu du feu on serait comme eux

Mais j'ai pleuré pour avoir un job, comme un crevard sans boire

Les "je t'aime" à mes parents, seul dans mon lit le soir

Chacun son boulet, sans ambition la vie c'est trop long

Ecrire des poèmes, tout est violent dans un violon

Tu te fixes sur le wagon, c'est la locomotive que tu manques

C'est pas la couleur, c'est le compte en banque

J'exprime mon avis, même si tout le monde s'en fiche

Je ne serais pas comme ça si j'avais vu la vie riche

REFRAIN :

La vie est belle, le destin s'en écarte

Personne ne joue avec les mêmes cartes

Le berceau lève le voile, multiples sont les routes qu'il dévoile

Tant pis, on n'est pas nés sous la même étoile

:D elle est exellente! :o je connaisais pas celle la :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Farah Whifel Membre 9 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

HOW TO SAVE A LIFE - THE FRAY

Step one you say we need to talk

He walks you say sit down it's just a talk

He smiles politely back at you

You stare politely right on through

Some sort of window to your right

As he goes left and you stay right

Between the lines of fear and blame

And you begin to wonder why you came

Where did I go wrong, I lost a friend

Somewhere along in the bitterness

And I would have stayed up with you all night

Had I known how to save a life

Let him know that you know best

Cause after all you do know best

Try to slip past his defense

Without granting innocence

Lay down a list of what is wrong

The things you've told him all along

And pray to God he hears you

Where did I go wrong, I lost a friend

Somewhere along in the bitterness

And I would have stayed up with you all night

Had I known how to save a life

As he begins to raise his voice

You lower yours and grant him one last choice

Drive until you lose the road

Or break with the ones you've followed

He will do one of two things

He will aDmit to everything

Or he'll say he's just not the same

And you'll begin to wonder why you came

Where did I go wrong, I lost a friend

Somewhere along in the bitterness

And I would have stayed up with you all night

Had I known how to save a life

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicar Membre 1 558 messages
N'éveillez pas le lion qui dort.‚ 44ans
Posté(e)

Moi je choisi pour les paroles Calogero, drole d animal :

Qui ne sait pas voler,

Mais chasse les oiseaux.

Qui sous l'eau ne sait pas respirer.

Mais qui suis je donc ?

Pour me croire le plus fort.

Pour me croire tout permis.

Me donner le droit de vie et de mort,

Devine que dire encore.

Je suis le moins humain des animaux,

je suis le pire.

Je pense à rien qu'à sauver ma peau. (pour ainsi dire)

Le plus sauvage des fauves en cage.

Je suis de loin le moins beau.

Qui invente la bombe ?

Qui se moque du monde ?

Qui tue pour le plaisir de tuer

Mais qui suis-je donc ?

Pour me croire au dessus

De tout ce que je tue.

Qui ne respecte rien ni personne,

Qui donc si ce n'est l'homme ?!

Je suis le moins humain des animaux.

Je suis le pire.

Je pense à rien qu'à sauver ma peau (pour ainsi dire).

Le plus sauvage des fauves en cage.

Je suis de loin le moins beau.

Je suis le dernier maillon de la chaîne.

Un homme qui n'a plus figure humaine.

Le plus sauvage des fauves en cage.

Je suis de loin le moins beau.

Oui je suis bien

Le plus sauvage des fauves en cage.

Je suis de loin le moins beau.

A quoi me sert mon cerveau ?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
_Fred Membre+ 15 765 messages
Noyé dans un océan de couleurs‚ 32ans
Posté(e)

Une magnifique chanson de Léo Férré

Avec le temps...

avec le temps, va, tout s'en va

on oublie le visage et l'on oublie la voix

le c¿ur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller

chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien

avec le temps...

avec le temps, va, tout s'en va

l'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie

l'autre qu'on devinait au détour d'un regard

entre les mots, entre les lignes et sous le fard

d'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit

avec le temps tout s'évanouit

avec le temps...

avec le temps, va, tout s'en va

mêm' les plus chouett's souv'nirs ça t'as un' de ces gueules

à la gal'rie j'farfouille dans les rayons d'la mort

le samedi soir quand la tendresse s'en va tout' seule

avec le temps...

avec le temps, va, tout s'en va

l'autre à qui l'on croyait pour un rhume, pour un rien

l'autre à qui l'on donnait du vent et des bijoux

pour qui l'on eût vendu son âme pour quelques sous

devant quoi l'on s'traînait comme traînent les chiens

avec le temps, va, tout va bien

avec le temps...

avec le temps, va, tout s'en va

on oublie les passions et l'on oublie les voix

qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens

ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

avec le temps...

avec le temps, va, tout s'en va

et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu

et l'on se sent glacé dans un lit de hasard

et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard

et l'on se sent floué par les années perdues- alors vraiment

avec le temps on n'aime plus

----------------------------

ou celle ci :

La valse à mille temps send.gif Paroles et Musique: Jacques Brel 1959

nomArtis="Jacques Brel"; rightfloat();d = new Date(); var contextmot = (typeof(nomArtis) != "undefined") ? nomArtis : ""; document.write ("");

Au premier temps de la valse

Toute seule tu souris déjà

Au premier temps de la valse

Je suis seul mais je t'aperçois

Et Paris qui bat la mesure

Paris qui mesure notre émoi

Et Paris qui bat la mesure

Me murmure murmure tout bas

{refrain:}

Une valse à trois temps

Qui s'offre encore le temps

Qui s'offre encore le temps

De s'offrir des détours

Du côté de l'amour

Comme c'est charmant

Une valse à quatre temps

C'est beaucoup moins dansant

C'est beaucoup moins dansant

Mais tout aussi charmant

Qu'une valse à trois temps

Une valse à quatre temps

Une valse à vingt ans

C'est beaucoup plus troublant

C'est beaucoup plus troublant

Mais beaucoup plus charmant

Qu'une valse à trois temps

Une valse à vingt ans

Une valse à cent temps

Une valse à cent ans

Une valse ça s'entend

A chaque carrefour

Dans Paris que l'amour

Rafraîchit au printemps

Une valse à mille temps

Une valse à mille temps

Une valse a mis le temps

De patienter vingt ans

Pour que tu aies vingt ans

Et pour que j'aie vingt ans

Une valse à mille temps

Une valse à mille temps

Une valse à mille temps

Offre seule aux amants

Trois cent trente-trois fois le temps

De bâtir un roman

Au deuxième temps de la valse

On est deux tu es dans mes bras

Au deuxième temps de la valse

Nous comptons tous les deux une deux trois

Et Paris qui bat la mesure

Paris qui mesure notre émoi

Et Paris qui bat la mesure

Nous fredonne fredonne déjà

{refrain}

Au troisième temps de la valse

Nous valsons enfin tous les trois

Au troisième temps de la valse

Il y a toi y a l'amour et y a moi

Et Paris qui bat la mesure

Paris qui mesure notre émoi

Et Paris qui bat la mesure

Laisse enfin éclater sa joie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LaClandestina Membre 19 730 messages
Agent Publicitaire‚ 29ans
Posté(e)

gitano de abigail, je peux pas mettre les paroles c'est en espagnol et j'ai le truc anti sms ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
luce Membre+ 16 596 messages
Rabat joie‚ 33ans
Posté(e)

The Carpenters --- Close to you :o

Why do birds suddenly appear

Every time you are near?

Just like me, they long to be

Close to you

Why do stars fall down from the sky

Every time you walk by?

Just like me, they long to be

Close to you

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pinkwater51 Membre 461 messages
Forumeur survitaminé‚ 45ans
Posté(e)

The Kill- 30 Seconds To Mars

What if I wanted to break

Laugh it all off in your face

What would you do?

(oooh ooooh ooooh ooooh)

What if I fell to the floor?

Couldn't take this any more

What would you do?

(Do, do, do, do, do)

Come break me down!

Bury me, bury me!

I am finished with you!

What if I wanted to fight

Beg for the rest of my life

What would you do?

(Do, do, do)

You say wanted more

But I'm waiting for

I'm not running from you (from you)

Come break me down!

Bury me, bury me!

I am finished with you!

Look in my eyes!

You're killing me, killing me!

All I wanted was you!

I tried to be someone else

But nothing seemed to change

I know now, this is who I really am inside!

Finally found myself! Fighting for a chance I know now,

THIS IS WHO I REALLY AM!

Ah, haaah

Ah-ha ohh

Ah, haaah

Come break me down!

Bury me, bury me!

I am finished with you!

(You! You!)

Look in my eyes!

You're killing me, killing me!

All I wanted was you!

Come break me down!

Break me down, break me down!

What if I wanted to break?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
trucbidule Membre 40 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

moi c'est desert de émilie simon

Oh mon amour, mon âme-soeur

Je compte les jours je compte les heures

Je voudrais te dessiner dans un désert

Le désert de mon coeur

Oh mon amour, ton grain de voix

Fait mon bonheur à chaque pas

Laisse-moi te dessiner dans un désert

Le désert de mon coeur

Dans la nuit parfois, le nez à la fenêtre

Je t'attends et je sombre

Dans un désert, dans mon désert, voilà

Oh mon amour, mon coeur est lourd

Je compte les heures je compte les jours

Je voudrais te dessiner dans un désert

Le désert de mon coeur

Oh mon amour, je passe mon tour

J'ai déserté les alentours

Je te quitte, voilà c'est tout

Dans la nuit parfois, le nez à la fenêtre

J'attendais et je sombre

Jetez au vent mes tristes cendres, voilà

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lololaure Membre 112 messages
Forumeur inspiré‚ 38ans
Posté(e)

On s'attache, et on s'abandonne

de christophe maé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

FAITH NO MORE : I started a joke:

I started a joke

Which started the whole world crying

Oh but I didnt see

That the joke was on me...oh no..

And I started to cry

Which started the whole world laughing

Oh if Id only seen

That the joke was on me

And I looked at the skies

Running my hands

Over my eyes

And I fell out of bed

Cursing my head

For things that Ive said

Till I finally died

Which started the whole world living

Oh if Id only seen

That the joke was on me

And I looked at the skies

Running my hands

Over my eyes

And I fell out of bed

Cursing my head

For things that Ive said

Till I finally died

Which started the whole world living

Oh if Id only seen

That the joke was on me

That the joke was on me.........me.........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NiNoUsS Membre 1 851 messages
Loukoumotive‚
Posté(e)

Des paroles en créole pas grand monde me suivrait ^^

Je passe mon tour :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sosoleil Membre 63 messages
Forumeur en herbe‚ 28ans
Posté(e)

En ce moment je suis à fond sur Mika, mais peux pas vous cité une chanson en particulier, son album entier est génial!! :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RENAUD 45 Membre 1 message
Baby Forumeur‚
Posté(e)

jj goldman - on ira

couplet 1

on partira de nuit l'heure ou l'on doute

que demain revienne encore

loin des villes soumise on suivra l'autouroute

ensuite on perdra tous les nords

couplet 2

on prendra nos clefs nos cartes et nos codes

prison pour nos retenir

tous ces gents qu'on voit vivre comme si il s'ingnorait

qu'un jour il faudrat mourir

et qui se font surprendre au soir

refrain

ho belle on ira on partira toi et moi

ou je sais

refrain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonus-salade Membre 1 681 messages
Plutôt Fantôme à Tic‚ 31ans
Posté(e)

en ces temps d'élections j'en vois qu'une ^^

iam-rap de droite

Akhenaton :

Les diamants dehors, les biftons, les salaires exhibés

Les nibards en silicone et les filles désinhibées

Les Audi, les BM, les Humer et les Merco, le cuir et

Les pots, le show des VS sapés, l'ego des mytho

L'élevage, la race, le combat, les crocs, les clébards, les sapes

Et les marques, les parts de marché, le roro et les strass

Les armes paradent devant les caméras, les camarades

Apportent le jus à la haine, posée sur son quai d'amarrage

Pas facile à chaque instant, j'essaie d'y échapper, la pub

La vie de chaque jour, pousse, maintient la pression

Avoir, ouvrir et acheter, comptant pire qu'une agression

Alors maintenant dans les clips, ça vient pour compter le blé

On big up, ces tours et ces blocks qui strient le paysage

Les cités, les rues, les bars, les villes qui le dévisagent

On jalouse, on hait, on crache, on râle, on est médisant

En ce sens la France est dans nos veines, on fait de bons paysans

Le système de l'état, produit le crime par la force

Et en face on répond, créant la force par le crime

On exige, on impose, le silence par les cris

On garde la création du rap juste à deux doigts de l'amorce

Juste à deux doigts de la mort, les couleurs fondent et tous bavent

T'entends des bicots, des niaks, des négros, des toubabs

On s'croirerait au Puy du Fou, au front ou à l'UMP, ah ah

T'as bien le cul posé au milieu du rap français

Refrain :

Munitions, flingues et balles, c'est du rap de droite

Femmes soumises ou à poils, c'est du rap de droite

Corruption, copinage, c'est du rap de droite

Slogans chocs, affiches et battes, pour un bon rap de droite

Vrai fachos, faux rebelle, c'est du rap de droite

Trop de vent, de cocktail, c'est du rap de droite

Plein de bouche, pas d'oreille, c'est du rap de droite

Doucement la vie nous formate, pour un bon rap de droite

Shurik'n :

Je voyais le truc libre sans limite et c'est presque une prison

Où que tu ailles on t'épie, comme commère au balcon

éa mate chez le voisin au lieu de passer un coup de balai devant sa porte avec l'ego bien plus gros que le K2

On prend le moyen, on fait croire que c'est bon, souvent

L'emballage est plus solide que ce qu'il y a dedans,

On sème et on récolte immédiatement, comprend y a plus le temps

Avant c'était le goudron mais c'est l'passé et à présent

On veut du caviar, bien gras, pas du 0%

Gros cigares et vodka, loin du merguez d'antan

VIP et Cristal, diamants dans les dents, tous dans la tendance,

Comme tous, y a aussi les juges et leur jugement souvent émis dans le noir

Les putes et les ptits cons souvent tapis dans le bois,

On parle plus de fesse que de fond, de fric ou de flow

Toute façon ça sert à rien, ça rapporte moins que les strings en vidéos

Y a des réseaux de surveillance qui voient pas du bon oeil, des rumeurs et des ragots

Mais pas à la même taille, ok parfois ça vole pas haut,

Mais regarde un peu ma grosse médaille

On aurait dû tourner ailleurs on s'est perdu ça fait un baille

peace!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raph33
Invité raph33 Invités 0 message
Posté(e)

"tu peux cracher à la gueule des bourgeois

ou jeter le pavé sur le crane d'un sale CRS

n'oublie pas, n'oublie pas, n'oublie pas

n'oublie pas, que tu n'es qu'un pion"

HIGH POWER "n'oublie pas"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant