Aller au contenu

Prelune

Membre
  • Compteur de contenus

    9
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Points

    74 [ Donate ]

À propos de Prelune

  • Rang
    Baby Forumeur
  • Date de naissance 24/12/1993

Visiteurs récents du profil

83 visualisations du profil
  1. On pourrait faire un chouette truc avec des souris dans un premier temps. Un groupe avec le microbiote classique. Un autre groupe à qui on ferait subir un lavement puis leur faire manger le caca de leurs ancêtres. A voir quel groupe serait le plus heureux en fonction du temps. Pas dit que ça marche sur les souris... Tant de possibilités. La fécalothérapie serait à nos portes.
  2. Ok, je vois ce que vous voulez dire. Attention cependant, ce n'est pas la dépression, par exemple, qui est responsable d'une modification des populations microbiennes. Mais bien l'inverse. Comme le cite l'un des papiers que vous citez, cette science est encore jeune et nous n'avons que peu d'exemples de causalités. Il semblerait de plus que l'action soit indirecte. ^^
  3. Je n'ai jamais vu d'études démontrant cela. En revanche, il en existe démontrant que le manque ou la faible quantité de certaines espèces induit des "désordres" (psychologues, excusez-moi pour ce terme) psychiques. Si tu remets la main dessus ça m'intéresse ! ^^
  4. Prelune

    Bonjour ou Bonsoir !

    Parce que le "drable" nous "couette" ?
  5. Bonjour ou bonsoir, Nouveau sur le forum et dans le monde des forums ; j’attends de découvrir comment fonctionne cette communauté et son outil ! Pour me décrire brièvement, j’aime : - Conduire la matin, tôt, dans les campagnes - Le chocolat, la bière et le tabac - Lire, «surtout» ^^ Je n’aime pas : - Nettoyer mes chaussures après une randonnée - Changer mes draps dans des endroits exigus - Oublier de boire mon thé alors qu’il était chaud A bientôt alors et merci à ceux qui m'ont déjà accueilli ! Prelune
  6. Prelune

    Tu es qui gros gourmand?

    Cossus cossus ! Dommage que le papillon soit moins coloré. ^^
  7. Bonjour, L'article que tu exposes et qui relaie l'article paru dans Nature utilise des termes mal choisis. Le sens biologique d'"extinction" désigne la disparition absolue de certains espèces. Or, dans ce cas précis nous nous intéressons à une relation hôte/micro-organismes. Ce n'est donc pas une extinction absolue (plutôt relative) mais une modification de la diversité des espèces constitutives de notre microbiote. (Comme l'a d’ailleurs souligné Répy) Cette observation est justifiée par le comparatif avec notre microbiome moyen actuel. L'idée majoritaire a retire
  8. Bienvenue sur ForumFr Prelune

    1. _RaY

      Bienvenue sur ForumFr Prelune :)

×