Aller au contenu

grenouille11

Membre
  • Contenus

    182
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de grenouille11

  • Rang
    Forumeur inspiré
  • Date de naissance 07/14/1970

Contact

  • Facebook
    antifacedebouc

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Gaïa
  • Intérêts
    Où sont passées les gazelles ?.

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. C'est une solution, mais la wi fi c'est pas mieux, si on peut l'éviter...
  2. Peut-être dans ma prochaine incarnation, qui sait ?
  3. Il prend très peu de place pour moi, quand je travaille je ne suis ni homme ni femme dans l'identification. Idem pour le sport, les loisirs. Par contre dans le jeu de séduction il a une énorme place. Mais comme je suis casée, je ne m'en sers plus. Ou peu, juste pour le plaisir de me sentir femme avec mon homme.
  4. A comment dévier les ondes électromagnétiques de ma barre de son sans utiliser la prise de terre.
  5. grenouille11

    suis je bisexuelle?

    Bonjour, Outre le fait qu'on nous apprend tout petit que quand on est une femme on doit se mettre avec un homme (et l'inverse), il semblerait que si on écoute notre nature profonde, cette loi ne marche pas toujours. Pour ma part j'ai remarqué que ce n'est pas le genre qui m'attire, mais plutôt ce qu'elle est (beauté intérieure), qu'elle soit homme ou femme. Du coup je suis tombée amoureuse de femmes parfois, mais sans passer à l'acte, ayant été conditionnée à "aimer les hommes seulement". Pour ce qui est des préférences dans les vidéos pornographiques, c'est peut-être parce qu'on s'identifie aux femmes qui prennent leur pied ?
  6. Tout simplement lucide. Entre surconsommation et radinerie, il y a les deux extrêmes, il faudrait trouver l'équilibre entre les deux. J'ai encore le souvenirs de mon dernier passage dans un grand magasin. Il y avait cette personne qui poussait son chariot, les yeux rivés sur son smartphone. Je lui ai dit "hey, salut, comment ça va ?". On a discuté un peu et elle m'a montré ce qu'elle regardait. C'était une appli à l'enseigne du magasin qui faisait défiler les promos du jour. Dans son chariot se trouvaient des produits de grandes marques, tous en double ou triple exemplaires. Elle m'a demandé "tu connais pas ?". J'ai eu envie de lui répondre " j'ai pas de smartphone car je n'en ai pas l'utilité. Ces promos t'obligent à prendre des produits plus chers et à rester fidèle à l'enseigne et tu ne verras jamais que les prix sont plus bas ailleurs.". Mais j'ai répondu "ha non..." et je suis partie avant que la gène s'installe. Il y a un fossé qui se creuse de plus en plus. Dans les hauts parleurs la pub défilait sans interruption, diffusant des messages répétitifs, comme une litanie "achetez vite !, dernier arrivage !, il faut en profiter ! réduction massive ! produit miracle ! etc..." Et visuellement partout dans les rayons, des écrits rouges pétants, jaunes fluo, avec des points d'exclamation, des moins et des plus, des labels. Et des écrans de démonstration vantant les mérites d'un produit en particulier. Et des gens aux visage fermés, pressés, le chariot rempli à ras bord. Des caissières au bord des larmes parfois, en prise avec des clients stressés eux aussi. Je me souviens aussi des articles de la personne devant moi à la caisse. Du pq triple épaisseur parfumé, des saucisses herta 100 % pur porc (mais avec 14 % de porc écrit en tout petit), des rillettes bordeaux chesnel avec le fond de la boite incurvé comme jamais, un paquet de bonbon "nouvelle saveur et nouveau poids !" au même prix au kilog et saveur chimique... Mais que rien ne change à la finale, sauf le packaging qui nous leurre. Sauf les pubs qui deviennent plus agressives, intrusives, mensongères. Le black Friday ça m'a tué de voir qu'il soit arrivé en France et que les propagandes publicitaires et média aient réussit à faire croire que c'est un événement extraordinaire où tout le monde fait des affaires. C'est une incitation de plus à la surconsommation. J'ai discuté avec un petit commerçant hier qui m'a dit que c'était ses clients qui étaient en demande du black Friday. Lui il est contre, mais il ne veut pas perdre ses clients. Alors il a mis moins 10 % sur certains articles pour la journée. L'engrenage se met en route de cette manière. J'avais une collègue qui est à fond la dedans et avec qui je discutais pendant les pauses, jusqu'à ce que je la fuit, quitte à passer mes pauses dehors, dans le froid. Je lui ai demandé un jour combien elle avait de paires de chaussures, de sacs à main, de manteaux, etc... J'étais effarée. Pour les sacs à main ça devait être 15 environ et les chaussures une quarantaine. Elle trouvait ça drole, et comme si elle se vantait, elle me disait faire des stocks assez conséquentsde produits ménager, de bouffe, de produits de beauté, etc.. et pourquoi ? Parce que c'était en solde, et qu'il fallait acheter avant que ce ne soit plus en solde, par peur de payer plus cher. Je lui ai dit "mais par exemple, pour les chaussures, tu en as assez, non ? Et les sacs à main ? Tu n'auras pas assez de toute ta vie pour tous les user..." Elle m'a dit alors "c'est vrai, mais ça me fait plaisir d'acheter, alors j'achete, même si je n'en ai pas besoin". A ce moment j'ai des milliers de paquebots en tête qui sillonnent la mer pour importer... le carburant non taxé... la pollution... ça me dégoute, je suis révoltée de ces comportements de surconsommation irréfléchis. Je me suis isolée de tout ça, mais même chez nous la propagande continue avec le démarchage.
  7. Bonjour, Pour moi c'est analyser sans passer par l'exterieur. Ca serait de se poser des questions et de savoir y répondre sans demander d'aide. De croire en soi plutôt que de croire autrui. C'est de ne plus mettre de crédit sur tout ce qu'on entend et de chercher sa réponse en soi. C'est de remettre en question tout ce qu'on a appris et de le reconsidérer soi-même.
  8. Beaucoup ont plus de respect pour l'argent que pour le vivant de nos jours.
  9. grenouille11

    le black friday

    Vous avez vu juste, les prix sont gonflés bien avant le black friday. Sur les sites de vente, le message trompeur des prix barrés est une technique de marketing bien connue et utilisée depuis longtemps. Ceux qui boycottent le black friday le savent. Comme ceux qui font leurs courses dans les grandes surfaces connues qui se disent "les moins chères du marché", et qui ne vont jamais ailleurs, ils y croient. Quand ils seront amenés à chercher ailleurs, ils verront que ce sont "les plus chers". C'est en grattant qu'on découvre la supercherie. Et pour ceux qui s'accrochent encore aux cartes de fidélité, je les invite à fouiner pour comprendre ce qu'il y a derrière. On est des produits de consommation dans cette société de consommation avec le black friday.
  10. A mon avis il est fait pour créer, du point de vue de son physique et de son cerveau, comparé aux autres espèces qui sont plus limitées dans le maniement des objets et de la conscience. Chercheur/créateur. Mais aussi la capacité d'évoluer plus vite vers les solutions d'adaptation au monde matériel.
  11. Au moment où elle a été trouvée, oui, mais avant et après, non. Pour quelqu'un qui se remet constamment en question avec l'esprit bien ouvert. C'est à chacun de voir si on s'arette sur une vérité et d'y croire dur comme fer jusqu'à la fin de sa vie, ou de chercher encore en la remettant en question et en regardant plus large les autres possibilités.
  12. Alors moi aussi je serais dans le déni J'ai essayé de chercher plus loin dans cette théorie spirituelle en trouvant cette autre théorie: les opposés s'attirent, mais dans quel but ? Là aussi je dis "joker".
  13. Bonsoir, Je me suis installée avec une petite binouze devant mon ordi et me suis connectée sur le forum. Enfin la fin de la semaine, le week-end, décontractation et relâchement du bulbe bien mérité. Je trouve mon plaisir à discutailler avec certains d'entre-vous, il fallait que je vous le dise. Les échanges sont riches et humains, j'aime beaucoup. Alors je vais rester une partie de la soirée ici à siroter ma binouze, je me sens bien. Et vous, que faites-vous ce soir et comment vous sentez-vous ?
  14. J'en ai un qui me subjugue, c'est mon banquier. Je deteste le role qu'il joue à la perfection dans sa profession, même que j'ai parfois envie de lui mettre des baffes tellement il est robotisé. Mais quand même je l'aime bien dans le fond, même si je le deteste. Trop bizarre.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité