Aller au contenu

Reichenbachfall

Banni
  • Contenus

    38
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Reichenbachfall

  • Rang
    Forumeur balbutiant

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Je ne suis pas trop d'accord; la laïcité de combat selon moi, c'est plus les hussards noirs de la république de l'école de Jules Ferry. C'est révélé dans les débats houleux qui ont abouti à la loi de 1905...mais depuis cette époque, c'est plus calme ....la loi dite de laïcité est un précieux allié de la république, indispensable allié.
  2. Je zappe les HS et autres déformations légendaires à la DDR des propos de ses contradicteurs..... Navrant et sans intérêt. Alors...croustillant cette sortie ....ce n'est pas que moi que vous qualifiez d'intégriste cher DDR, mais toute l'éducation nationale....! C'est à dire la république! Je n'ai fait que reprendre le discours des finalités de l'EN ......lol. Bon....vous n'avez pas saisi la perche sur Rousseau et son contrat social ....pourtant pour parler d'individu et de société, il n'y a pas mieux. Alors? qui est votre "individu" Chapati? psychanalytique, au sens de Freud peut être? avec ses pulsions de vie, de mort?
  3. Bonjour Ouest35; Je suis assez d'accord, c'est ce que j'écris en disant respecter la grosse majorité des catholiques de France, tout comme la grosse majorité des musulmans, les petits curés de campagne, certaines bonnes soeurs en Afrique etc.... Ce n'est pas la même chose avec le clergé. Intégrisme; Attitude et disposition d'esprit de certains croyants qui, au nom du respect intransigeant de la tradition, se refusent à toute évolution. Conservatisme intransigeant en matière de doctrine politique A partir du moment où le dogme prime sur l'évolution et l'adaptation à la société, il y a intégrisme, religieux ou politique. La démocratie préserve de l'intégrisme, car les citoyens élisent leurs représentants régulièrement, ça évolue sans cesse.... Contrairement à la dictature...le vatican a-t-il des indicateurs de démocratie ou de dictature? La religion catholique?
  4. C'est assez curieux de vous lire élever la discussion alors que dans le même temps le niveau élémentaire d'une dissertation n'est pas maitrisé. Dans un bon devoir, on définit en introduction les mots-clés, les termes important. Politique; Je lis plusieurs sens, retenons celui ci; "Relatif à l'organisation du pouvoir dans l'État, à son exercice" L'éducation prise dans ce sens est donc politique dans la mesure où les finalités su système scolaire précisent les valeurs à atteindre.... Valeurs qui permettent de vivre en société, dans notre société qui est une république. Par contre, pris dans le sens de politique encarté, l'éducation n'est pas politique; les objectifs actuels qui accordent une place nette à la formation de la citoyenneté sont partagés par tous les gouvernements depuis les années 2000. http://eduscol.education.fr/cid48537/les-finalites-les-enjeux.html%20-'>http://eduscol.education.fr/cid48537/les-finalites-les-enjeux.html%20- A vous de préciser le thème de votre discussion Chapati, je n'ai fait que vous reproduire le discours de l'éducation nationale. Si vous préférez le contrat social de Rousseau et sa conception de dévoiement de l'homme social par rapport au bon sauvage, je suis preneur aussi. Ce sont bien pourtant les finalités du secondaire Chapati ....je retournerais plutôt la phrase non? un être humain, ça ne suffit pas à faire un bon citoyen. Avec ce sens; "Personne jouissant, dans l'État dont il relève, des droits civils et politiques, et notamment du droit de vote (par opposition aux étrangers)." Nous sommes tous des citoyens, le bon citoyen c'est celui qui maitrise les compétences du système scolaire; De manière générale, la finalité est de préparer les jeunes à participer le mieux possible à la vie démocratique, en assumant et en exerçant leurs droits et leurs devoirs de citoyen et en les préparant au « vivre ensemble ». Dans les textes du ministère de l'Éducation nationale, il est fait référence à une éducation à la citoyenneté mais aussi aux comportements responsables, ainsi qu'à une éducation au jugement et au sens des responsabilités individuelles et collectives. L'éducation aux comportements responsables est une visée plus récente. Elle rend plus visible ce qui est attendu et devrait faciliter l'évaluation. L'évolution semble aller vers une citoyenneté en actes. http://eduscol.education.fr/cid48537/les-finalites-les-enjeux.html
  5. Politique? je n'ai parlé que d'éducation, les valeurs de l'éducation des gamins en 2016..... Marrant, l'union des deux valeurs, celles qui unissent et celles qui libèrent se retrouvent justement réunies dans le concept de "citoyenneté"....presque tous les projets d'établissement accordent une place de choix à la formation du citoyen. C'est le concept star des projets éducatifs depuis le début des années 2000. De la politique où ça? quelle def de politique? Pourquoi faut il qu'il émerge? le sensible est dans le royaume de l'intime non? ça ne regarde pas ceux qui n'y sont pas invités. L'individu dans l'éducation c'est toute la partie qui libère; la pensée critique, l'autonomie, l'argumentation, la culture etc ... Sans pensée critique? on ne sait pas débusquer l'intelligent design dans Sheldrake, on gobe tout ....on est vulnérable, un bon candidat pour la Syrie pourquoi pas? Le bien le mal, la morale ....le curé serait-il supérieur à l'instituteur dans ce domaine? non, ce n'est pas mon avis. La morale, ce sont des valeurs justement.....l'école développe les valeurs de la république. Les valeurs de l'église sur le bien et le mal ne sont pas identiques. On en a suffisamment discuté sur ce fil, non? Si ça vous fait plaisir, je raffole de la poule qui fit lo s'oeuf. Ah...individualiste c'était le monde? bof, c'est une vérité imposée. Pourquoi? on pourrait dire le contraire aussi. La sécu depuis 45 et les congés payés depuis 36, ce n'est pas de l'individualisme. On vit dans la société, que vous le vouliez ou pas ....vous êtes sur un réseau social là. Sinon il vous reste peut être encore quelques iles désertes. Ben oui, ça commence par là ...c'est plus qu'important. ben oui, la liberté en société n'existe que dans un cadre de valeurs, celles de la république en France. Je peux dire que je n'aime pas Hollande, mais je ne peux tuer mon voisin .... Le citoyen fait ce qu'il veut dans ce cadre de valeurs, il a des droits et des devoirs. Nietzsche apporté par vos soins? ça m'a échappé. Qui parle de politique? je n'ai fait que parler d'éducation. Mais l'éducation, c'est politique, certes.
  6. Un proviseur ne peut interdire le port d'une barbe en effet....il doit être la risée de ses collègues, et des profs. Il faudrait déjà que ce soit inscrit dans le règlement intérieur, modifié donc passé par le CA, visé par une autorité de tutelle en dernier ressort ....qui n'acceptera jamais ça.
  7. Il n'y a pas de pression particulière à appliquer en matière de laïcité DDR, juste à appliquer la loi; ce n'est pas acceptable d'interdire des territoires de la république, point. Voyez vous je serais encore plus intransigeant; j'interdirais même l'abattage rituel sans étourdissement au préalable. La souffrance animale n'est pas acceptable dans une société évoluée...
  8. Aux dernière nouvelles, le proviseur a même demandé au maire d'annuler un concert avec ce groupe dans la commune de Semy .....c'est dire son intégrisme, ne pas aimer le rock qui veut donner tout son amour...
  9. Ils prétendent à une lecture littéraliste, ce n'est pas la même chose; ils prétendent aussi à la seule bonne lecture du Coran. C'est une lecture dévoyée DDR....prenez la charia qui devient la loi islamique au sens juridique; ce n'est pas la lecture du Coran, il n'y a pas de prescription dans la lecture du Coran selon les érudits....cad sans isoler une sourate de l'ensemble du livre.
  10. Merci pour avoir pris ce temps pour détailler cette longue réponse; Ce n'est pas simple, non. L'évolution; que faut il entendre par là; le dogme n'évolue pas, est ce que c'est mieux d'évoluer ou pas? Prenons l'exemple du sida en Afrique, l'évolution qui consiste à ne pas refuser le préservatif est une bonne chose, c'est attendu par tout le personnel soignant qui traite le sida. Une évolution qui n'irait pas dans le bon sens peut toujours revenir en arrière puisque il y a évolution. Dans la république, les évolutions sont synonymes de progrès pour les citoyens. Moulinex a libéré la femme. Mon choix est vite fait; vous me proposez le dogme ou l'évolution, je choisis l'évolution; si elle ne me plait pas, je ne la suivrais pas car je suis en république, donc je peux, et en plus, si je suis éduqué correctement, je possède ma pensée critique; je sais évaluer avec des critères ce qui est bien ou pas. ---------------------------------------------- Les valeurs; elles seraient des croyances? Ca se discute; les valeurs sont le corollaire de toute éducation, elles sont souvent citées dans les finalités des instructions officielles de l'EN. Les valeurs évoluent; les croyances religieuses n'évoluent pas ou presque. Prenez les valeurs de l'état français dans les instructions officielles (IO) de 1940; il faut "être fort pour être utile" ....utile à la guerre bien évidemment. En 1945, il faut reconstruire le pays, les IO insistent naturellement sur la solidarité; Deux exemples de valeurs collectives qui" unissent" ....qui permettent d'insister sur le vivre ensemble. Pour autant les valeurs qui libèrent (l'individu), les valeurs individuelles ne sont pas mises de coté.(la santé par exemple, en 45) Les valeurs reflètent les modèles de sociétés, elles évoluent avec elles. "il n'est pas de vent favorable à celui qui ne sait où aller" ....les valeurs orientent vers le but, où on veut aller, dans un modèle de société. ------------------------------------------------ Les valeurs qui libèrent; elles libèrent le jeune pour préparer le futur adulte, le préparer à affronter la société. C'est l'argumentation attendue sur un devoir, la pensée critique, l'autonomie etc....ce sont des valeurs individuelles. Elles permettent aux individus de maitriser les armes pour argumenter, choisir, se défendre, etc... Les valeurs qui unissent sont collectives; c'est ce qui va dans le sens de l'adaptation à la société, le vivre ensemble; dans un TPE c'est pouvoir travailler dans un groupe avec des jeunes qui ne me ressemblent pas. C'est accepter les différences, la diversité. Les valeurs qui libèrent sont indissociables des valeurs qui unissent, sinon, l'individu serait bancal. ---------------------------------------------- La religion pas bien donc l'athéisme ? Des mots... des mots puisqu'il faut croire a ce qu'on dit savoir, sinon ça sert a rien. Alors tu dis vive les valeurs qui unissent mais la religion dit qu'elle unit ! La religion unit? elle unit qui? les musulmans et les catholiques? les catholiques et les anglicans au royaume uni? La république réussit en France à faire cohabiter les 3 monothéismes depuis plus d'un siècle ....peu d'états peuvent afficher ce palmarès. Ce n'est pas toujours facile de faire travailler en groupe un juif, un musulman et un catholique en classe ....mais le prof ne doit rien céder, c'est ça le vivre ensemble. Et ça marche souvent très bien. ------------------------------------------------ Pas de conditionnement ça n'existe pas....si ça existe, ça s'appelle la liberté. Mais c'est possible dans le cadre des valeurs justement. Je ne suis pas libre de tuer mon voisin pour lui piquer sa femme. On est libre dans notre société mais dans le cadre de nos valeurs, celles de la république, avec des droits et des devoirs. Quand on est d'accord avec des valeurs, on n'est pas conditionné. Qui peut refuser les valeurs que j'ai décrites? elles sont "res publica". ----------------------------------------------- L'individualisme; c'est un choix personnel, ce n'est pas bien, pas mal, ça dépend. Individualiste celui qui prend plus de dessert que les autres à la cantines, c'est mal. Celui qui n'a pas besoin des autres pour être heureux ne fait de mal à personne.
  11. Ce n'est pas incompatible avec ce que j'écris; la religion n'est plus un tout, on est français avant d'être musulman ou catho. La religion n'est plus politique; c'est bien ce que j'écris ....et il y a une limite sur un axe, plus près(de dieu) on chauffe ou on bascule, plus loin (vers la république laïque)on refroidit.
  12. Eduquer son chien avec l'aide de Pavlov sans doute. Eduquer(un enfant) n'est pas éducastrer. Je vous prends un exemple; savoir par coeur une table de multiplication ne sert à rien si l'enfant ne peut résoudre le problème qui consiste à trouver combien de gâteaux un paquet avec six gâteaux par ligne et 8 lignes contient. Apprendre c'est comprendre. Je vous prends une définition de l'acte éducatif empruntée à Olivier Reboul, "la philosophie de l'éducation". Il y a deux valeurs au dessus de toutes les autres, les valeurs qui unissent (vivre ensemble par ex) et les valeurs qui libèrent(autonomie...) Toutes les def de l'éducation tournent autour de ces deux notions, de tête je vous cite une autre def qui place l'acte éducatif sur un axe dont l'un des bouts est l'adaptation à la société et l'autre le développement de la personne. Conditionner c'est imposer une pensée unique ....c'est le contraire du développement de la pensée critique, une des valeurs importantes du système éducatif qui rend autonome (valeur qui libère). La comm du pape a été reprise par le ministre de l'EN ....ce n'était pas anodin. Je vous cite la définition d'intégrisme; -Attitude et disposition d'esprit de certains croyants qui, au nom du respect intransigeant de la tradition, se refusent à toute évolution. -Conservatisme intransigeant en matière de doctrine politique. A partir du moment où l'église défend des dogmes, elle se refuse à évoluer pour défendre avec intransigeance une tradition....la contraception, la famille, le créationnisme etc...
  13. Attaquer les programmes scolaires en les qualifiant de "endoctrinement" et de "colonisation idéologique" est de l'intégrisme. Rapporter la propagande de la manif pour tous sur la théorie des genres est de l'intégrisme. Ne pas accepter de faire évoluer la définition de la famille au nom du respect intransigeant de la tradition est de l'intégrisme.
  14. S'il est question de laïcité, on peut admettre que les cathos, voire le Vatican (bon gré mal gré) sont ok avec la laïcité. On ne peut parler de laïcité que pour la France, la définition de la république est unique et souvent incomprise à l'étranger. Pas du tout d'accord pour le vatican ....est ce laïc d'imposer une conception de la famille et de refuser un ambassadeur qui ne correspond pas à cette doctrine morale? Pour ce qui est du pape et des dogmes de l'église; Les prises de positions illustrent souvent des attaques de la laïcité; les dernières attaques des programmes scolaires de France par exemple, la reprise de la propagande de la "manif pour tous" sur la "théorie du genre", et les qualifications de "endoctrinement" et "colonisation idéologique"...!!!! C'est une intrusion inacceptable dans la république laïque, dans les valeurs éducatives. Sorti du religieux ....pour moi c'est être à distance de l'intégrisme contenu dans chaque monothéisme....la bonne distance imposée par la loi de 1905. C'est le catholique qui va à la messe, qui baptise ses enfants, et qui juge intégristes les propos du pape sur la contraception en Afrique ou la théorie du genre, qui est rebuté par les démonstration de richesses du Vatican et qui trouve l'action des petits curés de campagne souvent bien plus intéressante.
  15. Yes! Habemus Papam! ...alea jacta est. Le pape François... Celui qui annonce "une guerre mondiale pour détruire le mariage", une "théorie du genre" dans les programmes de l'EN avec donc de "l'endoctrinement" et de la "colonisation idéologique"... Si ça ce n'est pas de l'intégrisme aussi ... Au fait ....c'est aujourd'hui la manif pour tous...l'annonce du pape François tombait donc à pic ... Question; est-ce que la lutte contre les préjugés sexistes engagée dans les programmes scolaires détruirait la famille selon l'église catho(selon le représentant des cathos)?
×