placide3

Membre
  • Compteur de contenus

    465
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de placide3

  • Rang
    Forumeur survitaminé

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  1. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    Christ est là pour réparer le mal.(Lazare ressuscité, personnes affamées nourries, paralytique recouvrant l'usage de ses jambes, aveugle recouvrant la vue, femme qui a des saignements guérie...), il enseigne la compassion envers l'étranger (le samaritain) et les réprouvés (prostituée lapidée, les voleurs crucifiés...), l'humilité et le dépouillement. Ce qui pourrait me faire vaciller? Tiens...un jour un gars qui se présenterait comme étant le Christ étendrait ses mains au dessus de la foule de malades venant en pèlerinage à Lourdes et les guérirait tous à la fois sans exception!Ou alors il vient au cimetière avec moi et moi et ressuscite tous mes morts. Oui réparer pour mieux sauter car au final Lazare est mort et ne reviendra pas ! Car Dieu qu'il semblait devoir être facile ils claquait des doigts et guérissait => croc-croc et tel Astérix le potionné le magique, il bâtissait des charpentes soi-disant même chose en claquant des doigts, mais où sont les charpentes ? Pff si tu vas à Lourdes t'as une chance sur mille milliards d'être guéri mais pis que ça y'a des gugusses qui vont là-bas par pur snobisme et s'ils ne sont pas eux-mêmes du tout malades ils ne guérissent pas pour autant D'autres qui guérissent sans avoir rien demandé et même encore pis que ça d'autres encore qui sortent de là-bas plus malades qu'ils y sont allés quelle cata D'un cousin s'il y va ils le connaissent => ont guéri son fauteuil, est ressorti des piscines a deux roues neuves maintenant, t'as qu'à croire
  2. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    ... ça a l'art de me rappeler une réplique de Jugnot dans "Scout toujours" http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=33290.html si je ne me trompe pas => "arrêtez vos conneries ... et si c'était vrai ?"
  3. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    Je la connais pas celle-là ! Attends... je réfléchis... "Parce qu'ils marchent sur l'eau ?" ... parce qu'au lieu de faire ceci ils feraient cela, ramèneraient toute chose à eux qui trop embrassant mal étreignant, donc au lieu de nager ils couleraient plouf telles des pierres, tout simplement. Ce si dit blague juive à part mais à part ça du Créateur dans telle doctrine donc de cet Amour suprême tel l'Aimant suprême attirant à lui toute chose mais produisant toute chose dudit lequel pourrait au final succomber, couler plouf telle la pierre de trop étreindre, ce serait terrible pour tout le monde et déjà qu'il semblait faire des essais avec les dinos brrr quelle cata pour qui que ce soit ça pourrait être si c'était vrai hi hi !
  4. un peu comme pour le christ, rien d'écrit de son vivant et 60/70 ans après sa mort tout le monde avait une anecdote à raconter à son sujet même ceux qui ne l'avaient jamais croisé, du coup rien n'est vérifiable, une autre innovation Il était charpentier soi-disant mais hélas, montre-moi une seule charpente qu'il a construite ! ... s 'il l'avait été (charpentier) vers les 33 digne de cet état et en ces temps-là il aurait été probablement plus cassé de partout que relaté dans des écrits dits "sacrés" (sacralisés serait plus juste) au dire desquels il semblait devoir se porter comme un charme car à cette époque reculée de l'Histoire les (vrais) charpentiers de trimbaler des poutres très lourdes et la "médecine" d'antan ayant été ce qu'elle était vers les 33 ordinairement les vrais charpentiers le dos cassé et d'autres bobos, devaient avoir !
  5. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    ... les kamikazes du 11.09 avaient les pieds très bien sur la terre mais la tête dans la merde, non qu'il eut fallu qu'ils soient très cons pour agir comme ils ont agi et jusqu'à la dernière ils pouvaient infléchir les trajectoires, le cours de l'Histoire, mais ils ne l'ont pas fait => endoctrinement par surchauffe de casquette mais encore toujours très bien les pieds sur la terre, indissociablement !
  6. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    Tu es critique (OUI et faut l'être, dans tous les domaines) odieusement (NON) moqueur; tu utilises une prose de bas étage pour alimenter ta haine (NON) des chrétiens Pas du tout, je dis ce que je pense et ça en agace un brin mais ce n'est pas grave : "Il vaut mieux vivre sa folie, que tout le cinéma d'autrui. " c'est ce que je pense aussi !
  7. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    l'Incarnation et notre rapport à Dieu, ni l'Amour (le Vrai) qui nous lie à lui. Vous allez nous expliquer ces grands mots vides et pompeux d'intellectuels, j'espère ? - Y'a pas mal de présupposés foireux là-dedans mais ça a l'air d'aller de soi pour vous donc expliquez-nous ça qu'on rigole ! Perso la doctrine chrétienne de l'Amour-le-vrai, de ce que j'en ai compris dans la doctrine de l'exitus-reditus de Thomas dit d'Aquin dit saint ça a l'art de me faire penser à la blague juive vous savez la question "pourquoi les juifs ne savent pas nager ?" hi hi. Tout ce que je vois, ... perso c'que j'vois ce sont des grands gamins qui jouent aux parfaits des assassins qui sont canonisés et des honnêtes gens qui sont brûlés vifs sur des bûchers, des violeurs de vies privées des cérébraux décérébrés des surchauffés de la casquette genre pourris de la barbe et du goupillon qui s'octroient le droit de pirater des boîtes mails et le mensonge à tous les étages sauf peut-être au haut du top du sommet et le sale pognon qui coule des rayons un peu comme sur quelques radios ici ou là, la dialectique toujours très catholique du maître et de l'esclave => tout ce qui plaît aux riches et aux nantis et aux puissants de ce monde, en somme.
  8. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    … au sommet des papes qui croient de bonne foi car François, Jean-Paul ainsi de suite sont probablement de bonne foi mais hélas aussi dans la nuée pas mal d’athées, de trous du cul archétypiques, de perroquets notoires et des franc mac en grand nombre, assurément. Par ailleurs les chrétiens ne sont pas tous catholiques, d’autres sont protestants ou orthodoxes ou mormons ou témoins de Jéhovah ainsi de suite mais la structure catholique, pyramidale, sied très bien aux richissimes et aux puissants de ce monde attirés par tout ce qui brille et qui pue et par la dialectique catholique du maître et de l'esclave, donc des tas de richissimes s’improvisent « croyants » et s’y collent partout dans le monde ce qui n’est pas sans conférer quelqu’allures sectaires à la plus ou moins auto-dite, « divine » institution !
  9. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    Plus de vérité au moins un brin loin le mensonge institutionnalisé et les vieillards d'antan, qu'ils aillent se rhabiller. Croire pour mourir vieux c'est pas la peine coco => si t'as "jamais rencontré Dieu" comme qu'il disait Lenorman, tombe le masque et dis-le bonhomme !
  10. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    ... la physique suffit : des causalités en chaîne qui enclenchent des processus eux-mêmes productifs d’autres développements, etc., , par ailleurs était le présupposé d'Onfray or c'est faux car il était de mauvaise foi ou pas, mal renseigné ou quoi mais le résultat est le même : la physique pas plus qu'aucune autre (science dite exacte ou de la matière ou positive ou physique), n'est pas du tout capable de répondre, même en des termes propres ou spécifiques, à la question de la finitude ou de l'infinitude de l'univers. Donc ici bel exemple d'une pensée circulaire et qui divague car partie d'un présupposé foireux et qui y revient car qu'est-ce que le néant selon ces termes sinon l'idée-postulat de base que la physique aurait démontré, en des termes propres ou spécifiques, que l'univers physique est infini ? Idem les croyants créationnistes disent que les âmes humaines, réputées immatérielles, sont créées directement par ce qu'ils appellent "Dieu" mais hélas là encore postulat de base, foireux qui fait divaguer
  11. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    Le problème avec les athées c’est qu’ils sont minoritaires sur la planète et souvent taxés de « primaires », alors qu’en réalité il y a probablement autant de croyants primaires ou ne réfléchissant guère que d’athées non moins primaires (comparer en pourcentages non en nombre d’individus bien entendu). La foi « du charbonnier » du croyant de base ou « primaire » est la plus commune : le croyant « charbonnier » est heureux de vivre et croit croire, tout simplement, de même l’athée non moins « charbonnier» croit qu’il ne croit pas, non moins tout simplement. Les « charbonniers » susdits sont en réalité des croyants de base ou « primaires » s’il est possible de dire ce sont les plus exigeants en, amour : l’un croit croire et l’autre non moins charbonnier croit ne pas croire et voilà l’travail => au final les deux croient et pis c’est tout. Maintenant les intellectuels respectifs qui pondent les idéologies attenantes, « croyantes » et athées, souvent s’entravent eux-mêmes, s’emmêlent de mots foireux genre « Créateur » ou « néant », plutôt qu’avec des idées philosophiquement valides ils pensent avec des mots les malheureux => plaidoiries fumeuses comparables en ce sens que si je mets « néant » en lieu et place de « Créateur » dans les topos, au final pour ma petite pomme intellective perso l’effet fumeux risque d’être le même. Exemple Onfray dans Cosmos (Flammarion 2015) aux chap 1 et 2 dans sa Partie II (« LA VIE, la force de la force ») : chapitre 1 : « Au commencement n’était pas le Verbe, qui arrive toujours à la fin, à la fumée des cierges, mais le Foudre qui, au dire d’Héraclite l’Obscur, gouverne le monde (…) Pas d’autre nom de Dieu ici, ni même de retour de la métaphysique, la physique suffit : des causalités en chaîne qui enclenchent des processus eux-mêmes productifs d’autres développements, etc. Dieu est le nom qui arrête cette mise en abyme qui inquiète, angoisse et débouche sur de nouvelles questions ; il nomme la fiction qui stoppe l’exercice de l’intelligence, la trouvaille qui met fin à la kyrielle de questions sans fin pour permettre au croyant de répondre à toutes les questions qu’il se pose avec une seule et même réponse -Dieu. Le concept invite à la paresse mentale, à la jachère philosophique, il dispense de réflexion et dirige l’esprit vers la croyance qui est toujours obéissance aux récits fabuleux, mythiques et mythologiques qui enjolivent le réel et apportent couleurs chatoyantes et parfums capiteux là où la crainte de déboucher sur le néant angoisse, gèle, refroidit l’âme qui se perd à force de ne pas se trouver. » Idem partie II, chapitre 2 au terme : « Les neurones du cerveau d’un homme sont des nématodes qui grouillent avant disparition programmée dans le néant. Pas de place pour de l’immatérialité dans cette matière souveraine qu’est la vie. » => Evidemment le mot qui fâche dans ce topo est le néant Onfray se garde bien de le définir, idem dans d’obscurs bouquins les intellectuels dits « croyants » se gardent bien de définir ce qu’il entendent par « Créateur » ou « création »! S’ils le faisaient ils auraient du mal les pauvres mais bon, «le néant » ou « Créateur » ou « création », « Créateur » ou « création » ou « le néant » l’effet sera le même ça s’appelle se payer de mots, penser avec des mots vides et pompeux d’intellectuels et la Barbe dans le cul, c’est déjà ça mais bon
  12. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    ... en général les « croyants » prennent des airs supérieurs quand ils défendent leurs fichues croyances ce qui d'emblée les rend un brin moins sympathiques que les athées réputés plus tolérants et moins tranchés dans tous les domaines. Perso je pense que ça doit venir du fait qu’ils pensent qu’ils ont été divinement bénis, choisis, oints, et donc que de leur point de vue leurs contradicteurs sont d’emblée des bornés, des cinglés, des crétins ou des abrutis qui ne comprennent rien à leurs explications pourtant souvent foireuses, non parce qu’elles seraient elles-mêmes illisibles ou incompréhensibles, mais parce qu’ils le veulent bien. Ils semblent devoir mentir un brin plus que quiconque et donc sont forcément plus sur leur garde et acérés du pois chiche, se cabrent ou braquent plus aisément dès qu’il s’agit pour eux de défendre leurs nichées, les dogmes en grand nombre qu’ils ont eux-mêmes fabriqués genre création du monde en sept jours, incarnation, rédemption, péché-originel, transsubstantiation, vies ou damnations éternelles, ainsi de suite mais encore la légitimité d’actes peu louables et parfois ignobles qu’ils perpètrent ou inspirent ou ont eux-mêmes directement perpétrés ou inspirés dans le passé genre dictatures de l'esprit, Inquisition, bûchers mémorables, canonisations d’assassins pour la catholique et le foutoir pas possible que les intégristes islamistes mettent partout dans le monde de nos jours, pas besoin de faire des croquis.
  13. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    Perso ce que j'essayais de dire ou de faire comprendre c'est qu'ordinairement tout individu d'humaine obédience, grâce à la raison dont il est doté et contrairement aux autres animaux, progresse, évolue, au cours de son existence à telle enseigne qu'ordinairement (mais pas toujours hélas) au final il meurt moins con qu'il est né. Mais qu'hélas lors des dia-logues de sourds-dingues entre des athées et desdits "croyants" non moins ordinairement c'est tout le contraire qui se passe car hélas dans ces parties de "viens par ici que j'te cogne" ordinairement les protagonistes non seulement restent campés tout le long sur leurs positions respectives mais encore en se cabrant ils durcissent leurs certitudes de base, apprises par coeur dans d'obscurs bouquins pour les plus surchauffés de la casquette => au final ils n'évoluent ni ne progressent et au final du final ils n'entendent plus du tout les arguments de la partie adverse et sortent de là sourds comme des pots, et souvent dingues comme ils étaient au départ cela n'arrange rien à rien ni à personne ! Exemple 1 : "le ciel est bleu" brut de brut ça a l'air de ressembler à quelque chose mais en raisonnant trois secondes il apparaît clairement : 1) que le ciel n'est pas bleu car le soir il est noir et ennuagé il est gris, ainsi de suite 2) que "le ciel" en réalité n'existe pas du tout 3) ainsi de suite => au final suite à raisonnement ou évolution de la pensée, il ne reste plus rien ou pas grand chose du "le ciel est bleu" initial ... un brin comme dans les oranges pas chères dans un sketch de Fernand Raynaud en somme : Exemple 2 : Du centre de la Voie Lactée pendant toute ma vie - quelques décennies seulement mais bon c'est déjà ça - je vois le soleil immobile mais si je raisonne ou réfléchis un brin alors j'en viens à comprendre qu'en réalité il tourne autour de moi en 250 millions d'années => je meurs moins con que je suis né sachant cela car j'ai progressé, évolué au cours de mon existence et grâce à la raison dont je suis doté. Chose que ne peuvent pas faire, bien entendu, les autres animaux genre fourmis ou autres (et certaines espèces de fourmis n'ont pas évolué du tout pendant des centaines de millions d'années) non doués de raison. => mais hélas dans les dits "dia-logues" entre des dits "croyants" et des athées c'est tout le contraire qui se passe car ordinairement les gens s'étripent, se cognent, se tapent sur la gueule, se battent là-dedans à un point inimaginable car bec et ongles chaque partie défend ses positions propres sans tenir compte ou si peu que ce soit des arguments adverses qui pourtant pourraient la faire évoluer favorablement => au final viens par ici que j'te cogne, si tu m'crois pas tare ta gueule à la récrée va t'arriver des bricoles coco accepte ces quelques pruneaux non d'Agen que je t'ai concoctés avec amour bonhnomme ainsi de suite !
  14. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    Une façon de me faire croire à moi-même que je crois positivement, non négativement par peur ou par intérêt pourquoi pas, étant de me laisser moi-même endoctriner à un point inimaginable de telle sorte que passé un certain seuil d’endoctrinement j’en viens moi-même me persuader moi-même que l’objet de ma croyance et de mes actions attenantes est bien fondé autant que réel, non utopique ou imaginaire. - Croire par semblant de positivité ou « positivement » par endoctrinement n’est pas réservé aux kamikazes qui se font exploser ou qui précipitent des avions contre des gratte-ciel car partout il est aisé de se laisser, soi-même endoctriner ! - La question se posant par ailleurs de savoir s’il est possible pour quiconque de penser, réellement par lui-même ?
  15. Quels sont les arguments qui parfois vous font vaciller?

    Si ces raisons apparaissent bien pauvres à l’athée … pourquoi devrait-il inventer des raisons supplémentaires de ne pas croire dans une explication Oui et que fait donc ledit « athée » en analysant les raisons dudit « croyant » qu’il finit lui-même par juger trop pauvres pour son petit ego perso ? - la nature humaine est la même chez l’athée et chez ledit « croyant » donc pour juger des raisons dudit ledit, l’athée use forcément de la même raison ou logique dont use ledit croyant => au final ledit « athée » en raisonnant (avec les mêmes règles logiques) puis pour finir en jugeant que les raisons dudit ledit (« croyant ») sont trop pauvres, à son goût, apporte forcément lui-même des raisons capables de justifier sa position athée. => « trouver les raisons du croyant insuffisantes » comme vous dites, c’est juger donc conclure quelque raisonnement et donc apporter soi-même en retour des raisons (autres) qui conduisent à la position opposée, tout simplement. => à telle enseigne que dans l’affaire ledit « croyant » peut à son tour contredire les positions elles-mêmes dites « athées » qui lui sont opposées, ainsi de suite => dia-logue qui peut durer indéfiniment => sans fin car au final souvent c’est un dialogue de sourds-dingues et souvent les gens sont dingues avant d'être sourds mais bon, qui s’installe : chacun trouvant toujours quelques raisons de derrière les fagots qu’il juge lui-même fort valables bien entendu, selon son point de vue propre, et capables de contredire l’autre et ainsi de suite, incessamment. ... au final tout ceci revenant à dire que croire c'est penser et que penser c'est croire, d'ailleurs les gens disent indifféremment "je pense que " et "je crois que", me semble-t-il