Aller au contenu

James Bomb

Membre
  • Contenus

    32
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de James Bomb

  • Rang
    Forumeur balbutiant
  • Date de naissance 01/19/1991

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Nord, France
  • Intérêts
    Sport et Culture
  1. Réaction de fainéant, pour moi le travail est une valeur, si seulement on l'utilisait pour réinsérer les criminels récupérables au lieu de les entasser dans des cellules, ça désengorgerait les prisons et en plus, ça leur apprendrait les vraies valeurs de la vie, au lieu de les heurter à des Javert.
  2. Soit on serait toujours aussi racistes que dans les années 1930 (ligues d'extrême droite de l'époque) soit une autre jurisprudence serait intervenue dans l'histoire et on en serait au même point. On ne le saura jamais.
  3. Moi ce que je refuse c'est l'amalgame entre les étrangers et l'assistanat. Ils ne sont pas tous des assistés et tous les "français de souche" pour parler vulgairement ne sont pas des bourreaux de travail.
  4. Du conservatisme social surtout dans ce pays
  5. James Bomb

    La citation du jour

    Si l'argent ne fait pas le bonheur, rendez-le (Jules Renard)
  6. Les gens lambda perçoivent le travail comme un mal nécessaire, avec autant de poids dans le mal que dans la nécessité. Le mal parce qu'il faut se lever aux aurores pour se tuer à la tâche, et nécessaire car en échange de cette démolition physique et donc morale, on peut nourrir les siens et soi-même aussi, bien sûr. C'est une réalité qu'on se bouge physiquement et que ça nous permet de vivre. Mais je vois également dans le travail un moyen de fuir la maison et les soucis qui y sont associés, au profit de soucis professionnels. Que serait une vie sans souci ? Trop calme, vite ennuyeuse. Oui c'est un mal nécessaire aussi d'avoir du souci à se faire, car c'est contraignant mais ça occupe. Et moi je suis du genre à déprimer dans l'inactivité.
  7. Personnellement ça me paraît discriminatoire. Ce qu'il faudrait vraiment c'est faire la chasse aux fraudeurs des organismes payeurs, mais au cas par cas, au lieu de rester continuellement dans la société de masse, où l'individu n'existe pas. Je dis ça car je perçois cette mesure comme un moyen de chasser ceux qui viennent en France uniquement pour profiter de ses avantages sans rien lui apporter en retour (je pense au travail). Inutile de crier au racisme : des fainéants il en existe de toutes origines. Même ce que j'ose appeler des "autochtones" peuvent compter des brebis paresseuses (pour ne pas dire galeuses, un terme inapproprié ici) dans leurs rangs. Je ne suis pas raciste, je suis juste contre l'assistanat injustifié. Mais évidemment pas contre ceux qui, d'une part, viennent en France pour chercher une situation meilleure (travail, libertés) et d'autre part, ceux qui ont de bonnes raisons de percevoir autre chose qu'un salaire (handicap physique ou psychique, par exemple). Je tiens à éloigner tout amalgame d'ici, c'est ma spécialité.
×