Aller au contenu

Raph01

Membre
  • Contenus

    314
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Raph01

  • Rang
    Forumeur survitaminé

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  • Pays
  • Lieu
    Lyon
  • Intérêts
    Géopolitique-Sport-Voyages
  1. La religion est une croyance. Il faudrait déjà établir à partir de quel moment l'homme a cru ou plutôt a t il connu une période sans idole ou superstition ? je ne connais pas de telle société...
  2. partant du constat que je ne ressens aucune crainte, que je ne suis pas mystique, je rentre dans quelle case ?
  3. ouééééé Enfin quelques passages de la bible hébraïque ou de l'Ancien testament abordent ce sujet. C'est d'ailleurs pour cela qu'il n'y a rien de proprement sectaire de croire, mais la pensée sectaire menace tout croyant. Un autre point que l'on pourrait développer.... Sinon, si je comprend bien le sujet de ce forum, c'est se foutre de la gueule des athées ou des croyants. On a le choix ?
  4. Bon, déjà t'es pas top dans l'humour. :D C'est par l'étude philosophique que l'on sert Dieu (autant te dire que tes vannes à la Kave Adams sont pas de niveau). C'est pourquoi l'homme doit concentrer ses efforts pour approfondir aussi bien les sciences "profanes" que spirtuelles. Par ailleurs, ou ai je écrit qu'il attend quelque chose de nous ? Il m'a fait à son image...Amplement suffisant que je ne vaille pas moins que lui, tout en étant loin du rang d'Avraham.
  5. Je crois qu'un flingue peut me fumer en moins d'une seconde, je crois que la foudre peut s'abattre sur ma maison, je ne crois pas en l'enfer ni même que Dieu puisse changer ma condition d'homme. Mais ça ne m'empêche pas de le respecter. Servir Dieu par crainte est un stade inférieur, que celui de le servir par amour. Courber l'échine face à Dieu par peur est un statut inférieur que celui de lui parler d'égal à égal.
  6. ou de liberté.... Si vous en foutez pas la peine de répondre....Ma question s'adressait à Alain75.
  7. Vous pensez que l'on adopte une croyance par peur ou crainte d'une quelconque divinité ?
  8. Je suis contre la peine de mort. Mais je doute que le plaidoyer de son avocat ait été dans ce sens. Il est là pour défendre son client pas pour réviser les lois en vigueur dans le pays. Au mieux, il aurait pu demander pourquoi le moratoire n'est plus appliqué.
  9. je ne conteste rien, je ne me prononce même pas mais ma question reste "Le droit a t il été appliqué?" Ou s'agit il d'une mascarade de justice ? Si mascarade sur quoi se base t on ?
  10. C'est quoi le fond du sujet ? Ben oui les athées ont le droit de se foutre de la gueule des religions et les croyants ont le droit de se foutre d'eux. Une fois qu'on a dit ça.
  11. Je ne vais donner mon opinion sur la peine de mort, de toute façon elle ne changera rien au sort de cet homme. Mais avec tous ces recours qui ont eu lieu, peut on réellement dire que les principes de justice ont été bafoués ?
  12. Vous voulez faire un pèlerinage vous allez à Birkenau- Aushwitz.....Vous pourrez toujours ramener un souvenir en faisant une quenelle devant un wagon. C'est une chose de lire des thèses sur le Web, une autre d'affronter la réalité. La parole de ceux qui l'ont vécu n'a pas de sens ? Et au nom de quoi celle de vos "idéologues" en aurait un ? Celle là on me l'avait jamais fait. Du fait qu'ils ont été des victimes ils ne pourraient pas rentrer dans le débat et contredire vos thèses. Vous leur laissez encore une légitimité à vouloir affirmer que l'existence des camps de la mort n'ont jamais fait débat à leurs yeux ou cela n'est réservé qu'à une bride textuelle après les années 70 ? Par ailleurs, vous ne connaissez visiblement rien d'eux, la plupart ne sont pas dans une situation victimaire si chère à vos théologiens du "soralisme" mais de témoins. Cela est bien plus gênant pour les révisionnistes et negationistes. Ils ne sont pas dans la pensée du "avec" ou "sans" nazisme mais dans le vécu. Au final, commme je vous l'écris, une nouvelle fois, il ne peut y avoir de débat entre vous et moi. Vous n'êtes même pas dans le débat mais dans une énumération de clichés sur cette période, un processus de délégitimation et non de l'histoire. Toujours dans le flou, ne jamais aller au fond de sa pensée et rester dans les codes de langage et du courant révisionniste : relgion, interdits, mots magiques, shoah business, intouchable... Vous êtes enfermé dans un système de pensée qui vous oblige à nier la qualité des intervenants (les anciens déportés), des associations dont la plupart sont irreprochables comme la fondation Birkenau-Aushwitz ou celle de la mémoire de la Shoah. Et faute de pouvoir apporter des éléments concrets, vous êtes dans des parallèles totalement inappropriés mais habituels des youtubeur révisionnistes et ou pseudo-humoristes qui faute de fond font mouche avec des mots trash. Placer le terme gang bang dans un échange sur un génocide, je me demande vraiment par quel processus vous êtes passé. Alors je ne sais pas de quoi vous voulez encore discuter. Si c'est pour me demander si vous pouvez utiliser le terme d'hystérie juive ou de gang bang pour parler d'un nazisme et du genocide, vous pouvez le faire. La loi gayssot ne vous en empêche pas ni votre conscience d'ailleurs.
  13. Moi perso, je voulais seulement voir si vous aviez le même courage derrière un clavier que devant un homme. Décidément, vous êtes dans la défilade, soit vous ne dites pas toute votre pensée, soit vous fuyez. Vous ratez cette occasion d'enfiler l'uniforme des révisionnistes que vous adulez. Vous allez me relancer sans doute pendant un petit moment sur ce sujet, mais ce n'est pas en répétant bêtement les textes que vous lisez sur Egalité et Reconciliation ou équivalent que je vous trouverai plus crédible. Comme je vous ai dit, restons en là, pour moi vous êtes formaté et et je suis certain que vous pensez pareil en ce qui me concerne. Bonne soirée.
  14. ps: pour moi le débat est clos,à un moment on tourne en rond. Ma proposition est là, vous en faites ce que vous voulez, je pourrais vous organiser ça pour septembre sans souci.
×