Aller au contenu

marginale2

Membre
  • Contenus

    225
  • Inscription

  • Dernière visite

6 abonnés

À propos de marginale2

  • Rang
    Forumeur activiste
  • Date de naissance 27 février

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  • Lieu
    Beyrouth
  • Intérêts
    Expertise en tapis d'orient anciens et antiques.
    Cuisine.
  1. marginale2

    Le "moi" serait-il haïssable ou adorable ?

    Ça rejoint un peu l'étude d'Eric Berne. Je comprends par lá, la curiosité du "moi"? C'est le "moi je..." qui m'a donné l'idée du post.
  2. marginale2

    Le "moi" serait-il haïssable ou adorable ?

    C'est être trés fort de caractere que d'être immunisé contre les méchancetés d'autrui; quand cette méchanceté vient de personnes que nous trouvons insignifiantes, elles sont insignifiantes pour nous, mais quand elles viennent d'un être aimé, elles sont ressenties cruellement. C'est un peu comme la chanson d'Aznavour "Il faut savoir " . On sait qu'il faut taire sa haine, devant une trahison, et même si on arrive á le faire, la cicatrice est lá et fait mal au "moi". D'un autre côté comme tu dis " je m'aime trop pour m'infliger une quelconque souffrance", je comprends par lá " je n'aime que moi et tout ce font les autres m'est indifférent, du moment que personne á part "moi" ne compte . Je découvre que l'on peut s'aimer jusqu'á se sentir planer au dessus de l'humanité, et ça c'est trés fort, bravo.
  3. marginale2

    Le "moi" serait-il haïssable ou adorable ?

    Mr. Hyde, ce ne serait pas un peu la schizophrénie ?
  4. marginale2

    Le "moi" serait-il haïssable ou adorable ?

    Parce qu'on ne peut pas ne pas s'aimer généralement, c'est de lá que vient l'amour propre. Si quelqu'un blesse verbalement un être si cher soit-il á nous, ce n'est pas ressenti comme si on nous blesse, car on a atteind la chose la plus sacrée qui est le "moi". Par contre, si on accepte les brimades de toutes sortes , on n'a pas d'amour-propre et on ne s'aime pas, mais cela nous rend aigris et passifs devant les sentiments á autrui. Joli jeu de mots.
  5. Bonjour Louise, merci pour le compliments, mais on dissimule souvent beaucoup de choses derriere un sourire, c'est un masque. Je suis trés contente de te retrouver aussi. Je vais bien, je me suis absentée pendant un certain temps car j'étais chez mes enfants en voyage. Et toi, tu vas bien ? Bisousssss

  6. Bonjour Oum ! J'espère que tu te trompes sur le sourire

    des gens ! Le tien est magnifique et communicatif ...

    J'espère que tu vas bien ... contente de te retrouver !

    Bises

  7. marginale2

    Le "moi" serait-il haïssable ou adorable ?

    Pour Blaise Pascal, le "moi" narcissique est haïssable, parce que le monde est peuplé de milliards de "moi" qui veulent chacun devenir le centre du monde. Chaque "moi" voudrait être le tyran de l'autre. En contrepartie, il est dit que pour aimer ou haïr autrui, il faut d'abord s'aimer ou se haïr soi-même, si nous haïssons notre "moi", nous serions incapables d'aimer autrui; avoir une pietre idée de soi, peut mener á haïr les autres encore plus. Mais aussi le nombrilisme qui nous mene á nous adorer plus que tout, nous rend aveugles, car c'est l'image imaginée de nous que nous aimons, et pas ce que nous sommes vraiment, nous nous idéalisons, ce qui peut nous rendre subjectifs et d'une arrogance maladive. S'aimer ou se haïr, pourrait mener á l'échec, quelle est donc la troisieme solution ? Mais encore, "je t'aime" ne veut-il pas dire "aime-moi" ? Les crimes passionels ne seraient-ils pas á l'origine de cet amour de soi ? Le sentiment de trahison lese notre égo, c'est nous qu'on aime, et pas l'autre qui nous a trahi.
  8. marginale2

    Le Miroir.

    C'est beaucoup plus loin qu'un spectacle : nous sommes les peres de l'astrologie et le duodécimal dont dépend les années, les mois, les heures, les secondes....est originaire de chez nous et se base sur l'étude des saisons á travers l'astronomie. Ce n'est pas une histoire de bergers, mais de savants. 12 mois dans l'année, 12 x 2 heures la journée, 12 minutes l' heure.....tout ceci vous l'avez hérité de chez nous , inspiré des 12 planetes solaires qui ont crée les 12 dieux Sumériens, que les Grecs emprunteront beaucoup plus tard, et que les Romains emprunteront encore plus tard. 12 tribus d'Israel, 12 fils d'Ismael, 12 apôtres du Christ, 12 signes du zodiaque.....Vous sous estimez trop la Mésopotamie et ses environs ( les bergers qui regardent le ciel et s' inventent des histoires) pourtant ces bergers - astronomes, sont la base de toute votre civilisation. Si la Lune a été imputée á la femme, c'est parce que ses menstruations sont réglées sur le mois lunaire, et connaître le mois lunaire de 28 jours á cette époque de bergers reculés, c'est en savoir assez sur l' astronomie. En ce qui concerne le soleil imputé aux hommes, ceci remonte au Yin et Yung des Chinois.
  9. marginale2

    Le Miroir.

    C'est assez bluffant les " grimaces" de cette pie devant le miroir.
  10. marginale2

    Le Miroir.

    En effet. C'est á se demander si les animaux arrivent á percuter si leur reflet dans le miroir n'est pas un autre animal. Donc si la Lune n'existait pas, on ne s'en porterait pas plus mal ? Vous avez probablement raison, j'ai tendance á " vouer un culte " pour la lune qui - dit-on - est l'astre de la femme par oposition au soleil qui est l'astre ' masculin ". 7 ANS DE MALHEUR ! Cette superstion remonte á la nuit des temps, on croyait que les miroirs étaient le refuge des âmes des morts ou des démons. Casser un miroir, c'est libérer âmes ou démons. Le chiffre 7 serait sans doute issu de la Torah ( ou la Bible) et ferait allusion aux 7 années de malheurs qui allaient frapper l'Égypte prédites par Joseph au Pharaon.
  11. marginale2

    Le Miroir.

    Merci Kid, je dois avouer que je n'ai plus en mémoire les "Harry Potter " bien que mes enfants en étaient fans. Le miroir a donc inspiré également l'auteur de Harry Potter. On lui donne beaucoup de pouvoir magique, comme vous le décrivez. Il devient l'ustensile indispensable du magicien.
  12. marginale2

    Le Miroir.

    La premiere fonction du miroir venant á l'esprit, est celle du reflet inversé, qui nous montre une image virtuelle qui n'existe nulle part ailleurs. Notre vie sur terre dépend d'un miroir naturel; il s'agit de la Lune qui peut-être considérée comme étant le miroir du Soleil. La Lune reflete la lumiere du Soleil sans en être la source. Mythologie, contes et légendes ont été inspirés des reflets du miroir. - Narcisse,- dans la mythologie Grecque - était d'une grande beauté, et quand il vit son image il s'éprend de son reflet et croit voir un corps dans ce qui n'est qu'une ombre. Il finira par se tuer par amour pour lui, cet amour impossible le détruisait. - Dans le premier conte d'Andersen - " La Reine Des Neiges " - , le Diable réussit un jour á fabriquer un miroir dans lequel le Beau et le Bien étaient rapetissés, tandis que le Mal y était amplifié. Quand ses suppots ont voulu élever ce miroir vers le ciel, il se brisa et éctala en mille morceaux qui s'éparpillerent sur la terre. Ceux qui en reçurent un dans les yeux virent partout le mal, ceux qui en reçurent un dans le coeur furent endurcis et ceux qui utiliserent ces morceaux de miroir pour en faire des lunettes connurent les pires mésaventures. - Dans le conte de Grimm, la reine au miroir magique,était belle mais trés orgueilleuse,et ne supportait pas qu'une autre personne la surpasse beauté. Chaque jour, elle posait la même question á son miroir magique : ' Miroir, de toutes les belles, quelle est de toutes la plus belle ? ' et le miroir répondait : ' c'est toi ô reine. " mais un jour il révéla l'existence de Blanche Neige, la fille la plus belle du Royaume, ce qui rendit la reine furieuse et prête á tout pour éliminer l'intrue. - Dans le roman de Lewis Caroll, " De l'autre côté du miroir " , qui a fait suite á Alice au pays des merveilles, Alice s'ennuie et rêve qu'elle passe de l'autre côté du miroir du salon et se voit progetée dans un monde inversé et fascinant. - Un conte de Jorges Luis Borges, peut nourrir notre reflexion. Il nous rapporte ce qui s'est passé au temps mythique de l'ancienne Chine, quand l'empereur Jaune Houang-ti avait séparé deux villages connus pour la valeur artistique de leurs créateurs, confiant la décoration de chacun des murs de la grande salle du palais á l'un et á l'autre village. Les murs vis-á-vis furent séparés pendant 6 mois par une tenture. De temps en temps, l'Empereur venait rendre visite pour se rendre compte de l'état des travaux. L'un des villages commençait une fresque éclatante de couleurs, illustrant la création depuis son origine, dont la beauté -même á l'état d'ébauche - coupait le souffle. De l'autre côté, les villageois s'afferaient également en plaquant sur le mur une sorte de roche inconnue, qu'ils frottaient avec obstination. C'était sale et triste, mais l'empereur les laissait faire. Le jour de l'inauguration, il commença par admirer la fresque retraçant la création du monde, puis fit ouvrir la tenture qui séparait la salle en deux et fut ébloui....sur l'autre apparaissait une fresque en tout semblable á premiere, mais plus lumineuse et plus limpide. les villageois du deuxieme village avaient réussi á transformer le deuxieme mur en un miroir oú l'empereur pouvait voir son image se déplacer, alors que dans les fresques, elle restait immobile. - Le miroir a influencé également les auteurs de bandes dessinées comme Peyo dans l'histoire " Le centieme Shtroumpf " oú la foudre frappe le miroir du Shtroumpf coquet et fait sortir l'image de ce dernier matérialisée. Ou dans " Le miroir aux alouettes " des aventures d'Iznogoud oú Gosciny et Tabary avaient imaginé un monde inversé qui pouvait permettre á Iznogoud de prendre le pouvoir. Ou encore dans les aventures Tintin, Hergé, décrit le capitaine dans "Le secret de la Licorne " comme quelqu'un de supersticieux, qui se démoralise en cassant un miroir se voyant 7 ans de malheurs annoncés, avant l'embarquement pour la recherche du trésor. On pourrait remplir encore des tas de lignes du le miroir, toujours est-il que - néfaste ou fascinant - le miroir nous a toujours asservi, nous dépendons de lui depuis la nuit des temps. PS: Je me suis documentée sur le net pour certains contes que j'ai abrégé. Je pourrais envoyer les liens á qui serait interessé de lire un conte en entier.
  13. marginale2

    La Victimisation .

    Salut Jacky, je l'ai expliqué un peu plus haut, ce post je l'ai ouvert un peu impulsivement, étant tombée sur un article sur le net déculpabilisant les auteurs de la fusillade de Charlie Hebdo, pretextant qu'ils avaient eu une enfance malheureuse ! Ça m'a mis hors de moi; ça ressemble un peu á logique americaine qui, quand une personne se sent mal dans sa peau et rejetée de la société, s'achete des armes et fait son massacre de " protestation " . Oú allons-nous si chaque fois qu'on a un coup de blues on tue des personnes qui n'ont rien á voir avec notre coup de blues et puis on appelle " maman, je veux pas, je suis malheureux " . Ça me rappelle une histoire réellement arrivée il y a une vingtaine d'années : Une femme au volant avait écrasé un homme et l'avait tué, et tout ce que son avocat avait trouvé pour plaider son innocence est : " elle avait ses regles, cette femme souffrait d'une remontée d'hormones " . et demandait l'acquitement de cette " malheureuse " . Je vous laisse la conclusion.
  14. marginale2

    La Victimisation .

    Ou á un complexe d'infériorité á l'égard d' une autre façon de voir les choses ? Je m'explique : Si on pense á la victimisation de jeunes déliquants issus d'une quelconque imigration qui n'arrivent pas á s'adapter dans le pays d'accueil qui n'arretent pas de faire des bétises et récidiver et qui en plus, s'attaquent aux jeunes issus de leur pays d'origine si ces derniers s'adaptent au pays d'accueil et s'integrent. Pourtant ce pays d'accueil leur offre plein d'opportunités pour se construire, pouvoir pousser des carrieres, bref, il leur offre tout ce que leur pays d'origine ne pouvait leur offrir. Pourquoi ces jeunes ne profitent pas de ces opportunités au lieu de s'imposer en victimes de la discrimination, de l'exclusion sociale....et passer leur temps en lamentations et pleurnicheries. Si ces jeunes ont émigré, c'est justement parce qu'ils étaient exclus dans leur pays et lá, ils sont accueillis ( pas exclus)dans le nouveau pays. Cette victimisation est en effet de la paranoia dûe á de la perversion. Elle est raciste á l'égard du pays d'accueil, mal intentionée et ingrate. Moi je l'explique par l'incapacité á pouvoir profiter des opportunités offertes, á se sentir un looser, un incapable et á vouloir rejeter la faute aux autres en les méprisant jusqu'á vouloir les détruire.
  15. marginale2

    La Victimisation .

    J'aimerais faire sauter ce post que j'ai fais impulsivement, mais je ne sais pas comment m'y prendre. Dans l'histoire les peuples sont parfois bourreaux, parfois victimes. Si l'apropriation des terres des Ameridiens, des Africains, des Byzantins......et les génocides perpetrés á leur égard sont considérés comme un court normal de l'histoire, je ne vois pas d'inconvénient que les Americains, les Turcs et autres bourreaux subissent le sort que leurs ancêtres avaient réservé aux peuples décimés. Le renard passe, passe, á chacun á son tour.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité