Aller au contenu

loana21

Membre
  • Contenus

    624
  • Inscription

  • Dernière visite

3 abonnés

À propos de loana21

  • Rang
    Forumeur forcené
  • Date de naissance 01/21/1989

Informations Personnelles

  • Sexe
    Femme
  • Pays
  1. Vous avez peut être oublié que Trump et Hilary sont de grands copains... si cool la Hilary de pactiser avec des fachos ? Personnellement si on m'ordonne (implicitement) d'être pour un candidat, j'ai la fâcheuse tendance à avoir soudainement un esprit de contradiction bien tenace (et au passage contrairement à d'autres de me demander : pourquoi?). Ton discours est désespérant d'amalgames... ta psychose avec le FN ça s'appelle un trouble obsessionnel... dommage... à part tes attaques ad hominem .... tes discours sont bien vides. Je n'ai vu personne argumenter positivement pour Clinton si ce n'est par la négation/le lynchage du camp adverse (qui lui a au moins le mérite de justifier ses choix). Vous prônez Clinton mais vous ne savez même pas pourquoi, juste le fait qu'elle porte les couleurs démocrates, ça vous suffit ! Vos discours accusateurs et moralisateurs tournent au totalitarisme de la bien-pensance, tout en ayant la prétention d'être maître du sujet... Vous voulez convaincre les pro-trump (que je ne suis pas au passage, ou bien par simple esprit de contradiction qu'il faut penser ainsi), argumentez sur les bienfaits de Clinton au lieu de vous complaire dans vos discours de fachisme censés vous rehausser dans votre narcisme et votre égo de gentil populiste (en restant perpétuellement dans la contradiction et non dans l'argumentation). Parce que ce n'est pas en dénigrant les gens que vous allez les convaincre (on se demande si ça a déjà un jour été votre but ! je suis pourtant sincèrement intéressée en tant que néophyte de savoir ce que madame a de si génial pour mériter une telle ovation et une farouche défense à l'aveugle des multitudes accusations qui pèsent sur sa personne). Pour ce qui est des pro-Clinton, je remarque simplement un profil de personnes dont la propension à fermer les yeux est grande en refusant d'admettre ne serait-ce qu'une seconde qu'il y a une part de manipulation de l'opinion public pour cette candidate. Celui qui l'admet a pourtant déjà fait la moitié du chemin pour être un minimum crédible d'avoir passé ce cap et choisi en toute conscience.
  2. Je vois que tu as mis 2 minutes pour taper Hilary clinton et pédophilie dans google pour me sortir le premier truc que tu as trouvé... il y a toute une communauté sur internet qui est en train d'éplucher les emails de Clinton et de tout recouper, mais pas que, je te laisse le soin de chercher un peu plus que 5 secondes (tu criais à la diffamation avant même d'avoir cherché visiblement, merci de l'admettre).
  3. Ok donc tu fais comme tout le monde en quelque sorte, tu gobes ce que les médias (ce que tu appelles "déontologique") daignent bien te montrer (qui sont entre guillemet "à la botte des gouvernements" concernés et respectivement). Non parce que, certes on est pas en Corée du nord, mais croire que même en France il y a 0 propagande, 0 manipulation de l'opinion public et 0 censure... C'est bien dommage de casser le travail d'Assange (et de ceux qui passent des heures à décortiquer) mais c'est bien la preuve que les médias font bien leur lavage de cerveau. Donc merci, c'est bien ce que je pensais.
  4. Je l'attendais gros comme une maison celle là, disons que je pense que l'enjeu est bien plus grand que 50 millions d'américains comparé à une potentielle 3e guerre mondiale... tu peux prendre l'idée à la légère et la trouver farfelue mais c'est bien dommage. (Sinon ton image de pédophile est très bien et je rebondis dessus, un pédophile assumé n'est pas moins dangereux qu'un pédophile qui se cache ? y'en a un tu vas le surveiller d'un peu plus prêt alors que l'autre tu mettras un peu plus de temps et quelques dégats de plus pour le découvrir... ou pas d'ailleurs). Ps : quelles sont tes sources à toi Zelig ? tu as été chercher un minimum pour avoir de telles affirmations ? Je suis bien sure que non... et ce sont toujours ceux qui cherchent le moins qui crient à la paranoia complotiste... Je pense que l'état américain n'attendrait pas qu'Assange n'ose mettre ne serait-ce qu'un pas dehors du trou où il se terre depuis des mois pour le coffrer si ses sources étaient fausses et sans impact pour leur petite affaire... mais ne nous posons surtout pas de question... Et je rejoins Gouderien sur le fait de faire passer Clinton pour une candidate de gauche... aïe !
  5. Je suis pas d'extrême droite du tout, je vote même extrême gauche voire communiste. Je parle sur le plan des 2 personnages (vu qu'on entend pas franchement parler de leur programme soyons honnêtes un minimum s'il vous plait, ou alors apportez moi un petit peu de fond dans la discussion si c'est vraiment le sujet ?). Et j'aime toujours les gens qui parlent de rumeurs sans chercher un peu... qui s'est tapé les mails de wikileaks ? non parce que y'en a pleins qui sont en train de le faire et que ça amuse... c'est tout aussi pathétique que de gober que Clinton est toute gentille toute rose de mon point de vue... si les américains se recentrent sur eux même moi (égoistement), ça me va.
  6. Je crois que personne n'a dit ici qu'ils accordaient toutes leur confiance à Trump ... entre la peste et le choléra je choisis le choléra :) Et entre un con mysogine assumé qu'on ne rate pas à la moindre occasion parce qu'il l'ouvre trop et une nana accusée de pédophilie ( "une erreur" ?) où règne les cachoteries et autres grandeurs je choisis le con (qui s'assume), personnellement. D'autant que comme certains l'ont dit, sa politique est moins dangereuse sur le plan international surtout vu le contexte actuel et les tensions grandissantes avec Poutine.
  7. Pour ce qui est des histoires de libéralisme et d'extrème droite de là bas et compagnie je n'y connais rien mais je serais plus rassurée de voir Trump en haut malgré tout. Les soupcons qui planent sur Hilary Clinton sont trop gros (trucages des primaires, pleins d'emails récents à charge [bombe lachée il y a quelques jours de la part de wikileaks sur un éventuel réseau pédophile avec un vieux langage codé à coup de "pizza" & "dogs"] dont on entend bizarrement pas parler, corruption, relaxée par le fbi malgré les preuves accablantes sur les histoires de secret défense et on en passe et des meilleures), elle a tous les grands derrière elle. Cette médiatisation à la limite de la propagande pour descendre Trump et voter Clinton donnait aussi un peu envie de creuser. Cette femme semble bien cacher son jeu, et sur le plan de la politique internationale elle est bien plus dangereuse que lui (guerre++). Je ne sais pas si les américains se porteront mieux avec trump mais les autres pays de la planète en tout cas (c'est mon avis et celui de beaucoup) oui.
  8. Effectivement je perds très légèrement mon sang froid lorsqu'un inconnu qui n'a pas un dixième des éléments et du contexte me fait un virulent procès alors qu'on fait tout pour bien faire, que le contexte s'y prêtait pleinement et que ces discussions étaient à l'initiative du patient et non l'inverse. Donc je vous retourne le conseil, je vous serais grès de ne pas juger de situations dont vous n'avez aucune donnée. A vous écouter j'étais dans la maltraitance (alors que c'était bien tout l'inverse), je suis bien certaine qu'il ne l'a pas vécu de la façon que vous voulez me forcer à admettre (vous n'étiez pas là mais vous savez mieux que moi c'est quand même assez fort), je suis bien contente d'avoir agit ainsi et si c'était à refaire je le referai encore 1000 fois. Vous voyez je suis en soins palliatifs et je trouverai votre discours de se cantonner à la technique très dangereux voire ahurissant de la bouche d'un médecin. D'ailleurs je n'arrive pas à croire une seconde que cela puisse être le discours de votre femme. Même les plus grands PU-PH froids et peu psychologues ne tiennent pas ce genre de discours.
  9. Visiblement votre épouse fait parti de l'ancienne génération de la formation médicale car aujourd'hui on apprend aux étudiants à devenir de bons médecins en prenant le patient dans sa globalité aussi bien somatique que psychique, sociale et j'en passe. Non le médecin n'est pas un technicien. Cela fait tout à fait parti de leur domaine de compétence ne vous en déplaise (si le patient y est ouvert évidemment). On voit l'intimité que le patient veut bien nous montrer, vous jugez sévèrement de situations de détresse auxquelles vous ne serez/n'avez jamais été confronté et c'est bien dommage.
  10. Que je n'aurai jamais...Savez vous bien quel va être mon rang ? Vous n'aurez pas la réponse mais visiblement j'ai plus de modestie que vous.. et si votre femme (médecin?) est une "technicienne", sachez qu'à mes yeux c'est un mauvais médecin.
  11. Révoltante.. j'hallucine complètement de ce message ! Vous feriez quoi vous ? Discuter et donner soumettre un questionnement c'est forcer les gens maintenant ? Prise en charge globale ça parle ? Il faudrait juste faire comme si de rien était et laisser les gens dans leur mouise ? Vous êtes très loin de la vérité et pleins de préjugés et votre jugement moi me révolte. Je n'ai absolument rien de paternaliste, vous n'avez surement pas vu ma gueule, j'étais une étudiante fébrile et mal assurée qui allait voir son patient tous les matins et qui trouvait en moi une oreille attentive parce que le personnel n'avait pas le temps, on discutait comme l'auraient fait 2 personnes tout à fait normales et je n'avais absolument pas une attitude autoritaire lorsque j'ai été confronté au cas (n'importe quoi !!!). Ca a été formulé sous forme de questionnement, de discussion Et en quoi dire petit papi est-il du mépris ? Pour moi c'est ce qu'il m'évoquait (sans lui en faire part), c'était plus une forme d'attachement que de mépris (vous avez un sérieux problème !). De toute façon on voit clairement que vous avez un problème avec le corps médical, vous faites parti de ces gens qui gueuleront toujours, quand on parle des gens avec un numéro ça vous va pas, quand on a une forme d'attachement pour eux non plus... J'ai juste une chose à dire, j'ai eu des patients qui m'ont remercié alors que je ne m'y attendais pas, j'ai toujours je pense une attitude bienveillante, peut être maladroite, mais alors me faire remettre en place par un vieil idiot aigri (recevoir des leçons de psychologie et de respect d'un mec agressif et survolté dans plus de la moitié des messages que j'ai lu de lui) bah ça me fait bien rire ! Les gens font toujours mieux que tout le monde, allez, j'arrête là !
  12. J'ai fait les 2 (job étudiant pour le centre pour personne âgée), mais tu sais dans la plupart des services ce sont des personnes âgées qu'on côtoie le plus. Je suis actuellement en soins palliatifs. La personne qui meurt décide pour elle même évidemment, de toute façon on est tenus au secret médical donc nous on est juste là pour lui souffler des solutions, et quand bien même parfois il y a demande de remise en contact avec de la famille avec qui il y avait rupture, c'est à eux de faire la démarche et de les contacter, on intervient pas. Et des trucs dégueulasses pour l'héritage oui, il y en a et c'est désolant mais on ne peut malheureusement pas y faire grand chose et comme d'habitude je te dirais de ne pas généraliser une situation. Après il y a des gens pour qui la rupture familiale est présente depuis des années et il faut que la personne soit mourante pour qu'il y ait une prise de conscience et se retrouver face à un mur : si j'y vais pas maintenant ce sera jamais. Le cas que j'ai en tête, le mourant avait réclamé à revoir certaines personnes de sa famille (qui elle n'était pas prête et n'en avait aucune envie mais avait exaucé le souhait du parent). Ce n'était d'ailleurs pas pour soulager leur conscience mais plutôt pour lui permettre à lui de partir en paix, mais au final ça leur avait permis à eux aussi de le devenir une fois la colère passée. Après si tu veux mourir tout seul personne te forcera à voir ta famille et si tu as des problèmes de conscience avec toi même c'est peut être que dans le fond tu fais pas le bon choix... moi je le vois comme ça!
  13. loana21

    Je sais plus quoi manger !

    Merci !! Tu mets tout ce qui te fait envie dans une cocotte ou un petit moule (maroille, oignon, lardons, ciboulette, courgettes etc) tu casses ton/tes oeuf pour recouvrir le tout sans mélanger le blanc et le jaune, tu mets au four, et y'a plus qu'à ! La soupe ça va venir, ma préférée c'est potimarron, butternut et co mais bon, faut prévoir à l'avance :)
  14. loana21

    Tous des brutes les médecins ?

    Je ne sais pas sur quoi tu te bases pour dire que c'est efficace dans la très grande majorité des cas, il y a une très grosse sélection de faite sur les patients opérés du dos pour des hernies et on attend souvent le dernier moment (avoir essayé tout le reste, et que ça handicape vraiment le quotidien) pour les opérer. Donc forcément opérer quasi que des gens pour qui ça peut aller que mieux, c'est efficace... Pour avoir fait le petit toutou auprès d'un chirurgien orthopédiste pendant 3 mois non-stop, je peux te dire qu'ils sont quand même assez frileux pour toucher au dos si c'est pas irrécupérable. Et a contrario j'en ai vu un se faire opérer et passer sa vie au centre anti-douleur. Se faire opérer de l'appendicite c'est des effets positifs comme négatifs prévisibles, se faire opérer du dos beaucoup moins (douleurs résiduelles, efficacité aléatoires, arthrose réactionnelle etc, sans compter les risques de l'opération en elle même). Une sciatique (ou autre douleur neuropathique similaire) c'est toujours hyper douloureux hyper inconfortable dès lors que le nerf est gratouillé/irrité, n'importe qui qui en a déjà eu sait que ça peut vite tourner au calvaire, et ça traine souvent un moment avant d'être opéré (et heureusement).
  15. J'ai poussé quelqu'un à changer d'avis.. ah bon, tu étais là peut être ? (ps : je m'en fous que tu sois pas d'accord, la bonne blague ! ). Je ne regrette absolument rien, d'ailleurs je ne l'ai pas poussé, j'ai juste discuté avec lui, ouvert des portes afin qu'il puisse prendre sa décision. Si tu cotoyais beaucoup de gens mourants tu saurais que la plupart pensent aux autres et à ce qu'ils vont laisser (et quand je dis ce qu'ils vont laisser je ne parle pas de leur image mais de la souffrance des proches), et que beaucoup ont derrière la tête le "j'ai peur de déranger mes enfants" ou encore "j'ai peur de les faire souffrir à leur annoncer, je veux les protéger encore quelques semaines au détriment de moi même et d'un potentiel soutien de leur part". Et quand tu dis que c'est laid et égoïste, je te rappelle que dans l'histoire je n'étais qu'une intervenante extérieure qui n'avait rien à y gagner sinon aider la personne que j'avais en face de moi. Le rôle d'un soignant face à quelqu'un en fin de vie c'est aussi de lui montrer certaines voies et certaines possibilités sans pour autant le persuader. D'ailleurs c'était avant tout pour lui qu'on a eu cette discussion car dans le fond il voulait ses enfants auprès de lui et c'était très clair. Il a pris sa décision tout seul comme un grand, ne t'inquiète pas ! Je n'ai absolument rien sur ma conscience. D'ailleurs je pourrais aussi avoir de petites anecdotes sur des gens fâchés qui se sont revus à la demande du mourant un peu malgré eux mais qui à l'opposé de toi, ont pris conscience quelques semaines après que oui, ouf, ils l'avaient fait. Tu ne peux pas prévoir toutes les situations possibles et imaginables de la terre et accessoirement, je me vois mal aller voir un patient en souffrance dans sa chambre et ne pas discuter avec lui de ce qui le fait souffrir, le bloque. Ce sont des gens en pleine remise en question, ils ont besoin qu'on les écoute et qu'éventuellement on leur tende des clefs. La discussion ça fait aussi partie de la prise en charge. J'aimerais bien t'y voir (mais je connais ton esprit de contradiction carabiné et je m'arrêterai là).
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité