Aller au contenu
  • billets
    7
  • commentaires
    24
  • vues
    1104

Conscience : définition descriptive

Fraction

567 vues

Bonjour,

Les sciences réalistes s'appréhendent par les instruments de mesure et l'interprétation objective, alors que la science de la conscientisation s'appréhende par la  conscience elle-même.

En effet, quel instrument de mesure serait capable de mesurer le goût en tant que goût, la couleur en tant que couleur, mais même un concept en tant que pensée ?

Vous allez comprendre cette auto-référence des modes d'existence par un exposé simple, complémentaire de mes autres billets.

 

Par son caractère globalisant, la conscience ne s’étudie pas dans une direction transcendante mais dans une direction immanente, c’est-à-dire de l’extérieur vers l’intérieur.

L’immanence la plus directe de la conscience sont les notions.

Qu’est-ce qu’une notion ?

Une notion est une dimension auto-référente, ou récursive.

C’est-à-dire que la notion du bien, par exemple, ne peut se définir que par elle-même :

Pourquoi le Bien est-il bien ?

Parce que le meilleur est mieux que le pire ! C’est irréductible, on appelle cela la récursivité, mais moi j’appelle ça l’auto-référence.

La conscience du bien est innée, elle existait dès la conception de la conscience, sans formalisme.

Elle est logiquement équivalente à la conscience d’avoir conscience, elle aussi auto-référente.

Notons que la conscience d'avoir conscience est gratuite de formalisme et de concentration.

 

Puis la notion du bien implose en une grammaire vertueuse :

_ La récursivité de la volonté : il nous est ontologiquement impossible de ne pas vouloir vouloir, ou de vouloir contrer notre volonté, sauf à créer une volonté transcendante.

_ La récursivité de la légitimité (et de son complément d’objet naturel : la vérité) : il nous est ontologiquement impossible de douter de notre véracité (même si nous pouvons douter de son COD : la proposition vraie).

_ La récursivité du réalisme (et de sa valeur essentielle : le pragmatisme) : il nous est ontologiquement impossible de dénier notre réalisme (même si nous pouvons douter de son COD : la réalité).

 

Toutes ces récursivités sont symptomatiques d’un inceste transcendant-immanent, que je nomme « Moteur paradoxal », tout comme avoir conscience d’avoir conscience est un inceste entre le neurone et le média.

La conscience c’est le moteur notionnel d’elle-même.

Cette circularité est extrapolative, comme la circularité qu’il existe lorsqu’on croit ce qu’on voit et qu’on voit ce qu’on croit simultanément, dans l’imagination ou le rêve.

Cette circularité extrapolative n’a pas de limite plastique dès lors que le formalisme et le perçu (mêmes imaginaires) sont transcendés par le cru.

L’auto-référence a donc une vertu circulaire extrapolative, qui incarne la création (tantôt maîtresse, tantôt géniale) dans son paroxysme.

 

Il n’existe pas de mémoire morte.

Mêmes les neurones offs, non conscientisés, sont vigilants en permanence parce qu’ils sont tous rétroactifs : ils sont vigilants même lorsqu’ils sont « éteints ».

Je ne parle pas ici du neurone biologique du cerveau, mais du neurone analogique de l’esprit.

La conscience est une grammaire systématique tendue par la polarisation entre le sujet et son objet.

La définition de l'énergie est réductible à un rapport de contrainte et de plasticité entre ce sujet et cet objet : c'est le verbe.

Le verbe devient scénario en murissant : le scénario est un verbe macro.

Votre vie n’a pas de scénario, car la vie n’est pas une vie mais un éveil, la vie n’est initialement qu’une intendance de l’éveil :

Globalement, ce sont les verbes "reconnaître" et "représenter" qui conditionnent vos autres verbes : votre "faire" est immanent à votre représentation et votre reconnaissance.

Même si vous croyez au scénario du Big bang, vous pouvez concevoir que la notion de « précédence » peut être chronologique comme elle peut être ontologique, tout comme le verbe « faire » est précédé par le verbe « être » dans son processus ontologique, par implosion et non par explosion.

Pour un scientifique éclairé que je ne suis pas, il est envisageable de concevoir le Big Bang comme une précédence chronologique et le Principe Anthropique comme une précédence ontologique ou encore référentielle.

 

Dans l’esprit, il n’y a non pas une causalité, mais un triple déterminisme.

Trois déterminismes pour trois natures d’implications :

_ Le déterminisme causal : La cause suffit à l’effet, l’effet nécessite la cause. (c’est une double implication non équivalente, parce que qualifiée asymétriquement)

_ Le déterminisme référentiel : je suis à Paris donc je suis en France ; Je possède la France donc je possède Paris.

_ Le déterminisme analogique, homothétique : Le PIB est au marché ce que la décision est à la volonté.

Ces trois déterminismes offrent aux notions fondamentales (les trois dimensions auto-référentes primaires dont je vous ai parlé) un langage logico-mathématique élémentaire.

Ces trois formes d’implications sont visualisables dans l’art fractal : l’arborescence, le nid de bulles, l'homothétie, vous voyez bien que je ne sors pas cela de mon chapeau.

Chaque neurone analogique a donc trois qualités synaptiques, si bien que si le rationnel Pythagore n'avait ni synapse objective ni synapse subjective, alors nous finirions par l'oublier comme on oublie un rêve sitôt son irréalisme signifié.

 

La conscience est localement strictement néguentropique, mais elle consomme de l’énergie et de l’ordre à ses environnements, ses médias, mêmes intimes, et son formalisme pessimiste et anxiogène peut même être destructeur.

La subjectivité est globalement animée par une ondulation confiance-doute qui, sous l’effet psychotrope par exemple, peut gagner en amplitude vers une ondulation euphorie-anxiété, ou encore démence-dépression.

Cette ondulation n’est initialement ni rationnelle ni objective, mais elle est susceptible de se conjuguer avec le rationnel et le factuel.                                                                                                                                                                                     

Cordialement, Fraction



Annonces
Maintenant

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité