Aller au contenu
  • billets
    7
  • commentaires
    46
  • vues
    681

Une journée bien ordinaire, pour notre amie Niou

soisig

296 vues

 

L’événement s'est passé, 28 mars 2018, à 8 heures 23...
 
Niou jette un coup d’œil par la fenêtre de son appartement, d'un petit immeuble coquet de la rue Shoo Sislenti, non loin du quartier Chinois.


Le temps est couvert, et il fait frais pour un début de printemps. Niou se dit alors qu'il a bien fait de mettre le petit pull en poil de belette, tricoté par sa tante Emma Faimal.  

Elle regarde la pendule et constate qu'elle risque d'être en retard si elle ne finit pas rapidement de boire son café. Il est maintenant 8 heures 24.

Après avoir fermé sa porte et verrouillé ses 17 serrures, elle tergiverse un peu ... n'est-il pas grand temps de prendre des risques ? la vie est si courte au fond.. un peu d'intrépidité que diable ! D'une main peu assurée, elle décide de déverrouiller une des 17 serrures, advienne que pourra ! 

Puis elle descend rapidement l'escalier jusqu'au rez de chaussée, franchit la porte et s'apprête à traverser l'avenue pour aller prendre son bus de 8 heures 33 lorsqu'elle s'aperçoit qu'elle a oublié son sachet de graines, dont elle ne se sépare jamais, afin de donner à manger aux pigeons, juste pour le plaisir, parce que c'est interdit ! 

Elle fait donc demi-tour rapidement et remonte chez elle pour chercher le sachet de graines. Elle déverrouille une serrure, deux serrures trois serrures ...  

Pendant ce temps, Illé Toujouhaleur, chauffeur du bus 69, d'origine Indou, tourne le coin de la rue Shoo Sislenti, avec 7 minutes d'avance sur l'horaire habituel, avance qu'il a pris volontairement afin de pouvoir écouter sur Radio-Paris-Centre, le dernier tube d'Yvette Horner. Il est venu vivre en France avec le secret inavoué de la rencontrer un jour... 

C'est donc à 8 heures 23 quand le bus arrive à la station " Poireaux Thon " où Niou monte généralement. Illé s'arrête quelques secondes, personne n'attend, il repart aussitôt !

Il est maintenant 8 heures quarante, le bus est reparti. 

Niou ne redescendra pas de chez elle, s'étant aperçue qu'on était mercredi, et qu'elle n'avait pas cours. Elle s'est même avachie dans le canapé pour écouter Yvette, sur Radio-Paris-Centre.

Si elle avait eu cour, elle aurait raté son bus ! A quoi ça tient, quand même la vie... ongles



Annonces
Maintenant

1 Commentaire


Commentaires recommandés

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité