• billets
    3
  • commentaires
    8
  • vues
    808

2- Boulimie/Anorexie

May666

164 vues

Je suis une grande accidentée de la vie.

-En vérité je pensais être morte il y a plus d'une dizaine d'années. Mon cerveau, à cette époque bloquait sur cette période la. En fait je me sentais dégueulasse- on aura beau dire ce qu'on voudra quand tu est bloqué dans un environnement qui ne te laisse pas t'épanouir alors ton âme se meurt et tu commence a sentir que tout est pourri en toi. Que le combat pour la vie te fatigue. Que la survie n'est plus faite pour toi.

Je me sentais de plus en plus sauvage en vivant dans cette jungle je tentais de rester hermétique à mon environnement mais c'était de plus en plus dur. Après le cocon familial étouffant je dus affronter le mal être du sur poids au lycée. Avec tout ca je me sentais de moins en moins humaine je vivais forme de vie à l'état naturel, une vie ou tu n'a plus rien d'humain, tu es un animal-objet, un mélange raté entre un chien et une éponge (drôle de références me direz vous), eh bien voila pourtant ce que j'étais, un chien fidèle ,celui qui pardonnais tout, qui encaissait tout, et une éponge super-absorbante lorsqu'il s'agissait de ravaler mes larmes.

Enfin voila, je me suis laissé aller au pire des état, dans un stade de l'enfance ou tu as pourtant tout à apprendre de la vie mais de toute façon, je ne voulais plus apprendre, je n'avais plus le gout à rien. Je détestais mon poids, mon visage, le regard que les autres portaient sur moi j’allais jusqu’à détester chaque centimètres de mon corps et dans mes nuits, rêvais d’être à la place d'une autre.

-Tu veux devenir une autre afin d'oublier ce qui c'est passé, oublier... tout oublier.

Alors tu te décide a ne plus manger.

Plus rien c'est dit et tu sais que tu en à la volonté après tout . Mais on insiste pour que tu le fasse, tu dois manger. Alors, sous la contrainte, tu l'avale cette putain de part de quiche, et ton estomac se révolte, il n'avais pas reçu de nourriture depuis 3 jours. Quelle importance? tu mérite d'avoir mal au ventre pour avoir failli à ta promesse de toute façon. Et puis tu aimes faire mal a ton corps, il le mérite. Il s'agit de leur prouver qu'ils ont eu tord de te forcer, que tu est seul maître de ton destin.

Tu reprend alors une deuxième part de quiche, cette part la est délicieuse, encore une autre part, c'est nul, tu ne dois pas aimer la quiche mais ton ventre à vraiment fin, tu veux le punir, une quatrième part, puis une cinquième, une sixième, tu as très mal au ventre mais tu le mérites. Tu te sens vraiment lourde mais ce n'est pas encore bon, un dernier petit effort et tu avales encore la dernière part.

S'en est trop, ton estomac va exploser et c'est inévitable, tu le sais. Tu te lèves de table, direction les toilettes, il est temps de mettre un terme a tout ça. C'est parti pour dernière danse. Tu te penches, te force à vomir toutes ces putains de parts de quiches, tout tourne autour de toi, les gens, les gens tellement beaux, si minces et si heureux.

Demain encore, à l'école, on te demanderas ce qui ne vas pas mais, esquissant un sourire tu leur assurera que tout va à merveille .

349212DSC01940.jpg




4 Commentaires


Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant