Aller au contenu
  • billets
    56
  • commentaire
    1
  • vues
    11 351

Que faire pour réaliser un rêve…


ElisabethCharlie

88 vues

C’est un endroit qui me rappelle quelque chose…

« Oui, je me souviens de ce bâtiment. » je dis à moi-même.

Je me trouve dans un grand salon dans lequel il y a comptoir au fond. On peut y acheter des salades et sandwichs. À côté, ce sont des tables et des chaises comme dans une cantine de l’université mais beaucoup plus arrangés et propres. Pourtant, il n’y a ni vendeur ni client. Les lampes sont allumées mais Je me sens un peu froid car personne ne m’accompagne dans ce salon.

Derrière les tables je trouve une porte en verre. À travers cette porte, j’aperçois qu’il fait déjà nuit puisque les étoiles palpitent.

Je sors de ce salon en jetant un dernier coup d’œil sur les sandwiches. Devant moi, un escalier en limaçon qui descend vers une grande place se présent. Je suis en première étage d’un édifice ! Sous le ciel tranquille, cette place s’avère triste. Des taxis se tiennent silencieusement parmi d’autres voitures sous les lumières lugubres des réverbères.

Je me dirige vers l’escalier. Je descends facilement mais à vitesse modérée.

Au bout de l’escalier, je prends une allée de gravier qui m’entraîne à un petit restaurant. Sur une plaque de bois il est écrit « food ».

« Voulez-vous manger quelque chose ? », me demande un homme en veste noir.

« Nous avons Boulettes, Riz frit, Mine frit, Gâteaux piments, Briani, Faratha, Halim… », ajoute-il en trouvant que je suis confuse.

« Halim ? », je l’interromps aussitôt que j’entends Halim.

« Oui Halim, c’est un soupe délicieux… »

« Oui, oui, oui, je sais, combien ça fait ? »

« 30 roupies. »

Je me hâte de me fouiller pour chercher mes monnaies. Malheureusement, toutes mes poches sont vides. Je n’ai rien, même pas un centime.

« Pourquoi ? Où sont mes choses ? Où est mon argent ? Halim, Halim… », je me fais du mauvais sang et la sueur coule sur mes joues…

Je me suis réveillé tout d’un coup en marmonne « Halim, Halim… », et, j’ai entendu mon l’estomac grogne !

« Mon dieu ! J’ai faim ! À quatre heures du matin ! » Je plantais mon regard sur la pendule lumineuse juste devant mon lit.

Deux minutes après, j’ai sorti du lit sans aucun plus sommeil. Dans mon frigo, je n’ai rien trouvé à manger, ni dans toute la maison.

« Pauvre fille ! », j’avais la compassion pour moi et je me souvenais de mon rêve.

« À vrais dire, Halim me manque… », je murmure sans arrêter de fouiller dans la cuisine.

J’ai ensuite très envie de faire la cuisine, plus précisément faire le repas Halim.

Mais franchement, je ne sais pas cuisiner. J’ai besoin d’une recette. Comme d’habitude, j’ai consulté 16lao, www.16lao.com, il peut toujours m’aider.

Bien sûr que j’ai trouvé la recette à travers le site 16lao, voici la recette :

« Laisser tremper les lentilles et le dholl gram pendant 10 à 20 mins avant de commencer la cuisson.

Entre temps, hacher les oignons et découper la viande.

Dans une marmite à pression, faire chauffer l’huile.

Mettre l’ail et le gingembre haché, ensuite la viande, le garam masala, et le safran.

Faire cuire pendant 5 mins pour une demi-cuisson.

Ajouter de l’eau, les lentilles, le dholl gram et les oignons.

Ajouter une dizaine de clous de girofle, un bâton de cannelle et quelques graines de cardamone.

Fermer le couvercle.

Cuire pendant 1H30 à feu doux.

Ouvrir la marmite pour vérifier la cuisson.

Ajouter le blé concassé pour épaissir.

Cuire encore 30 minutes à feu doux.

Laisser reposer 15 minutes.

Pour servir, parsemez de coriandres hachées et un filet de vinaigre. »

Génial !

Mais l’autre problème : où je vais acheter ces ingrédients à telle heure – à quatre heure du matin !

0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Invité
Ajouter un commentaire…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×