• billets
    17
  • commentaires
    50
  • vues
    9 432

Le génie - JS Bach

zenalpha

61 vues

Dans cette relation de la couleur à l'âme dont parle Kandinski dans mon billet précédent, il en est un qui soit parvenu à m'atteindre par... l'oreille.

JS Bach est considéré comme le plus grand ou un des plus grands et on nous assène cette prétention comme une forme d'évidence.

Maître du contrepoint et de l'harmonie lyrique, certes.

Mais ce que je dois dire, c'est que je suis totalement hermétique aux critiques en matière d'art et de musique.

Qu'en revanche, Bach est le seul compositeur qui soit parvenu à me glisser l'image de la perfection et de l'atteinte d'absolu au travers se sa musique.

Je n'y vois pas que de la musique, j'y vois des mathématiques, de la logique, de la rationalité avec un mariage à la passion, à l'emportement, au rêve.

Bref, Monsieur Bach, j'aimerai faire l'amour à votre âme et pour dire cela à un homme, dieu sait que votre divine musique m'a touché.

J'aimerai donc proposer deux morceaux de JS Bach ici qui me sont particulièrement chers.

Et j'aimerai aussi glisser ce reportage étonnant qui fera aimer Bach.

Parce que bien que sa musique soit divine, elle ne peut être appréciée qu'en étant vécu profondément très profondément à l'intérieur de sa chair.

Et c'est pourquoi j'aimerai vous glisser une interprétation du maître par un maestro : David Fray

Je m'étais intéressé à David Fray après avoir vu le reportage d'Arte sur lui que vous retrouverez dans ce billet.

Si on ne connait pas Bach, si on apprécie pas le classique, je vous invite vraiment à voir ce reportage en entier et ne pas rester sur les premières images.

Les images valent mieux qu'un discours mais voici ce qu'il dit du maître.

Et quand je l'ai vu puis quand je l'ai lu, j'ai su que nos âmes avaient emprunté le même bateau vers l'absolu quiétude.

«C'est un devoir de l'interprète que d'avoir une idée claire et d'être capable de la justifier, dit-il. Mon interprétation idéale de Bach est celle qui concilie le lyrisme et la poésie à une vraie pensée structurelle et à une certaine faculté d'abstraction. Il est difficile d'avoir une interprétation lyrique qui soit, en même temps, intellectuellement solide et bien construite. Chez Bach, plus que chez tout autre compositeur, il faut concilier la tête et le coeur.»

Merci Monsieur Bach.

https://www.youtube.com/watch?v=dW1N_q6ylOM

https://www.youtube.com/watch?v=eU-4jQs8cbo

https://www.youtube.com/watch?v=lH7UT7NuL9o




0 Commentaire


Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant