• billets
    7
  • commentaires
    15
  • vues
    5 337

Juste un peu de magie

poison girl

30 vues

Voilà le premier chapitre d'une petite nouvelle sans prétention. J'espère que ça vous plaira. N'hésitez pas à commenter.



Du claire au sombre


Chapitre 1


Juste un peu de magie



Mélanie entra dans le bar d'un pas pressé, elle était en retard, pourtant aussitôt son avion atterri elle s'était précipité à son hôtel pour poser ses bagages et avait sauté dans le premier taxi pour être à l'heure au rendez-vous. 19 h 30 au Uncle Murby Bar's, et bien voilà pile à l'heure.

Mélanie scrutât la salle afin de trouver la personne quelle devait rencontrer. Finalement elle était dans un bar tout ce qu'il y a de plus classique. Au fond un grand comptoir derrière lequel s'activait des serveuses, toutes costumées au couleur de l'établissement. A l'opposé près des baies vitrées donnant sur la rue se trouve une série de table toutes occupées par des badots avalant un steack, une part de tarte ou parfois un donuts avec une tasse de café.
A la dernière table tout à gauche de Mélanie, un homme faisait de grand signe très certainement pour lui indiquer de venir vers lui.

« Ho non ! » se dit intérieurement la journaliste. "Mais qu'est ce que c'est que ce type encore ?"

L'homme portait un sweet shirt avec une capuche rabattu sur sa tête , la visière d'une casquette dépassait de la dite capuche, impossible de distinguer son visage.
Mélanie se dirigeât vers la table, la tête basse comme pour caché la honte qu'elle avait d'aller s'asseoir à la table de cet individu à l'allure si singulière.

Elle s'installa donc face à son interlocuteur et lui tendit la main en lui disant

"bonsoir, Melanie Winter."

L'homme serra vigoureusement la main de Mélanie l :

"Madame" en essayant de prendre un accent français qui au final fut ridicule « Je suis Daniel Slansky, mais appelez-moi Dany ou Dan vous pouvez même m'appeler D si vous le désirez ».

« Très bien Daniel, si nous commencions par commander quelque chose ? »

« Vous avez raison madame, je m'en occupe. »

Daniel se redressa et hurla en direction du comptoir :

Henrieta ! Hé Henrieta, tu nous fais des oeufs et avec ça tu nous sert du café et de la tarte ! Attention pas la tarte habituel, aujourd'hui je suis avec une dame, tu nous sert celle à la poire !"

Melanie cacha ses yeux derrière sa main et poussa un soupir discret. Elle se redressa et regarda à nouveau Daniel qui c'était remis en position assise.

"Daniel, rentrons dans le vif du sujet, vous savez pourquoi je suis ici. Hé bien allons-y, je vous écoute ?"

Dan redressa la tête ce qui permis à Melanie d'apercevoir son visage, Daniel devais avoir une trentaine d'année « tout comme moi » se dit la journaliste.

"Madame, je voudrais que vous me rappeliez pourquoi vous vouliez me parler ? »

"Hmm, méfiant ! "ce dit Melanie intérieurement « Il est peut-être plus intéressant qu'il en à l'air. »

« Très bien Daniel, je suis Melanie Winter, Journaliste au L.A Times, j'enquête sur la société Partie Fine Production et si je suis ici c'est parce que j'ai rendez-vous avec un certain monsieur Slansky qui doit me donner des informations utiles pour écrire un article. »

Au moment où elle termina sa phrase, Henrieta une serveuse obèse posa les oeufs et les cafés sur la table avant de se retirer.

Daniel reprit la parole.

« Très bien parlons de Partie Fine Production, vous n'êtes pas sans savoir que cette société spécialisé dans la production de film Pornographique à été fondée il y a un peu plus d'un an par Jordan Gostwood. Chacun des films produit par "Partie Fine" à été un succès sans précédent dans l'industrie de la pornographie. La société ne c'est pas contenté de s'attaquer au marché existant, elle à réalisé l'exploit de conquérir un nouveau public peux coutumier de ce genre de film. Ce succès a fini par être considéré par la presse généraliste du pays comme un phénomène de société. A force de s'intéresser au sujet, les médias ont fini par réaliser que les jeunes actrices jusqu'ici inconnues n'ont tous simplement pas d'existence . A ce jour aucun journaliste n'a réussi à avoir la moindre information sur ces femmes, on ne connaît d'elles que leur nom de scène, mais rien d'autre, pas d'âge, de ville, de pays d'origine ou de famille, rien ! Et vous madame, vous venez me voir car vous espérez que je vais vous permettre d'être la première à lever le mystère sur ces nymphettes ! »

« Très juste !" Repris Melanie "Mais vous ne m'apprenez rien jusqu'ici ! »

« Ne vous inquiété pas madame, tout vient a point à qui sait attendre. Mais tout d'abord piquez vous le doit et mettez du sang dans vos ¿ufs sur le plat. »

« Pardon ! »

« Tenez prenez cette aiguille si vous voulez » tout en parlant Daniel tendit une Aiguille à Melanie.

« Mais pourquoi voulez vous que je fasse une chose pareil ? »

« Ne discutez pas si vous voulez que je vous donne les informations pour lesquelles vous êtes venues, faite-le, sinon je part ».
Mélanie prit un air contrit, mais saisie l'aiguille et se piqua le doigt avant de répandre plusieurs goutte de sang sur les ¿ufs encore chaud.

"Voilà, maintenant racontez moi quelque chose que je ne sache pas déjà !" dit la journaliste d'un ton sec.

Daniel toussota comme pour s'éclaircir la voie
"Hé bien voilà, afin d'assurer le succès que l'on connaît à ces films, Jordan GoastWood à simplement usée d'un peu de magie !"

Melanie faillit s'étouffer avec la gorgée de café qu'elle était entrain d'avaler.

"Quoi ! vous m'avez fait faire le voyage jusqu'ici pour me dire ça ! Espèce de malade !"

Daniel leva sa main la paume face à Melanie pour lui intimer l'ordre de garder son calme.

"Vous pensez à Grany, Madame, vous pensez souvent à elle n'est-ce pas ? c'est surement la seule personne à laquelle vous arrivez à penser alors que vous êtes plongée dans le boulot."

"Hein ! Ma grand mère.... Heu oui... Quand vous avez parlez de tarte ça ma fait pensez à celle qu'elle me faisait... Mais comment vous savez ça ?"

"Juste un peu de magie Madame" Répondit Daniel en pointant du doigt les ¿ufs de Melanie.

Quand cette dernière posa les yeux sur son assiette, elle réalisa que les gouttes de sang qu'elle avait déposé c'étaient répandu sur la nourriture et que le liquide rouge formait le nom "GRANY" .

« Ho mon dieu » murmura Melanie.
« Mais comment est-ce possible ? Comment vous avez fait ça ? » dit la jeune femme d'un ton presque paniqué.


« Je vous ai déjà répondu madame. Ecoutez moi, si je vous ai donné rendez-vous ici, c'est parce que c'est dans cette ville que se trouve les studios de tournages de Partie Fine Production »

« Quoi, qu'est ce que vous dite, il est de notoriété publique que leur studio sont à Los Angeles ! »

« Non les studios de Los Angeles, ne sont qu'une façade, une couverture, tous les films de Gostwood sont tourné dans le plus grand secret dans cette ville. Si vous voulez en savoir plus rendez vous à l'adresse indiquée ici »

Daniel mit dans la main de Melanie un papier froissé avant de se lever et de quitter précipitamment le bar en heurtant maladroitement les tables.

La journaliste mit quelque secondes à rassembler ces esprits, le temps qu'elle se décide à sortir elle aussi pour rattraper Daniel, ce dernier avait déjà disparut. Mélanie regarda le papier resté dans sa main. Il s'agissait d'un flyer pour le Vidéo Star, un vidéo club. Si l'on en croyait l'adresse situé sur la brochure, il était situé dans le même quartier de la ville que celui ou elle se trouvait.





A suivre dans le chapitre 2....



Et pour patienter Partie Fine Production se propose de vous présenter une photo de Baby Doll une de ces actrices fétiches. Cette photo aurait été prise par un amateur avant que Baby Doll ne soit actrice.




0 Commentaire


Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant