• billet
    1
  • commentaires
    4
  • vues
    4 582

À propos de ce blog

Me, myself and I

Billets dans ce blog

Calie-Toad

On se connait ?

ben non, on ne se connait pas, et pour cause, je ne me suis pas présentée :blush:

Alors, je suis Calie, presque trentenaire et desesperée de l'être parce que je n'ai pas l'impression d'avoir fait grand chose de ma vie pour le moment. Non, non Lecteur, ne fuis pas tout de suite, je promet de ne pas faire (trop) de misérabilisme pour ce premier post.

Bon, pour se présenter, quand on n'a pas l'option questions-réponses, le mieux c'est de faire comme si on se faisait un speed date, non ? non ? ben si, on va quand même faire comme ça.

Première chose, on se voit. Je ne sais pas pour toi, Lecteur (moi ce que je vois c'est un écran de pc), mais toi, tu verrais une nana blonde rousse, grasouillette, à la peau blanche desesperement piquetée de taches de rousseur, cheveux aux épaules, et si on a la chance d'être en été en robe taille empire (j'adore).

Petit sourire un peu timide, et tentative d'humour. J'ai un humour pourri quand je rencontre quelqu'un. C'est bête, parce qu'après quand je connais, je peux dévoiler des trésors d'humour brillantissimes et pétillants, mais à la première rencontre, je brille par la platitude de mes piques. Tu me diras, Lecteur, ça aide à faire du tri dans les relations. Le fait est que graçe à cela, mon environnement social est essentiellement composé de personnes généreuses, et prêtes à accepter des lourdaudes dans mon genre.

Côté vie... ma vie professionnelle est compliquée : je suis dans le domaine scientifique et dans les missions sur chantiers. Un choix de vie pro pas evident quand on a un vagin. Il faut une bonne dose de force d'âme pour ne tuer personne, de patience pour ne casser aucun bras, et de souplesse de corps et d'esprit pour éviter les mains pleines de doigts aux fesses (les miennes). Je vous rassure, on s'y fait. Enfin, on essaie.

Côté vie privée, ben y a rien à raconter. Rien de rien. Nan, nan je deconne pas, le vide sentimental le plus intersidéral qui soit. Disons que j'ai trop et trop longtemps regardé le soleil et que je n'ai pas vu les étoiles autour. Ouis, je sais, j'essaie de cacher sous du pseudo lyrisme que j'ai perdu mon temps avec un mec qui n'en valait pas la peine. Ca va, hein, je cache le pathétisme de mes choix comme je peux. :p

Que dire d'autre ? ben rien. C'était un speed date, je te rappelle, je vais pas m'étaler non plus. On verra pour la suite plus tard, au fur et à mesure...

:o°