Aller au contenu

  • (7 Pages)
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »


Note : - - - - - l'importance des etudes supérieures incontestable?

15 février 2009 - 19:01 #1

0
voila je (re)lance le sujet:

est ce que la théorie du "passe d'abord ton bac" est toujours d'actualité?

en ce qui me concerne, mes parents m'ont toujours baigné (pour ne pas dire noyé) dans la culture du maximum de diplomes en priorité coute que coute, je voudrais connaitre d'autres avis sur ce sujet.

en effet je n'arrive pas à concevoir l'idée que certains optent pour l'alternative (que je qualifie de "facilité") qui consiste à faire de courtes etudes alors qu'on a les moyens d'aller plus loin.
j'ose avoir le préjugé de dire que trop de personnes se décourage trop vite devant la difficulté et l'éffort pour se contenter du minimum.

a vrai dire ce qui me gène dans ce choix personnel après tout, c'est que souvent ce sont ces mêmes personnes qui se plaignent de leur misérable conditions de travail, voir pire, ce sont ces mêmes personnes qui jalousent ce qui ont reussi et qui ramassent des millions à la pelle.

voila, le pavé est lancé dans la mare, si vous avez été éclaboussé, venez donner votre avis. :smile2:

L'utilisateur est hors-ligne femzi   Animateur
débatteur invétéré, 28 ans


À l'Instant

15 février 2009 - 19:18 #2

0
être n'est-il pas mieux que de vouloir être

L'utilisateur est hors-ligne WEAPON
Forumeur alchimiste


15 février 2009 - 19:18 #3

0
je n'ai pas fait de grandes études, c'est tout juste si j'ai le brevet des collèges, pourtant je gagne bien ma vie, j'ai un bon boulot, je ne jalouse pas les gens qui en ont fait au contraires, dans mon métier ce sont eux qui me tirent vers le haut, mais ce que j'ai du mal à concevoir, c'est comment peut-on juger les gens sans les connaître, je veux dire par là dans le monde du travail ou même dans la vie tout court, comment peut-on se dire que c'est forcément un choix que de faire de courtes études sachant que dès le collège et ce depuis des années des élèves sont déjà dirigés et orientés vers des voies de garages de part leurs origines sociales (parents divorcés, famille vivant dans la précarité, décès d'un parent...etc...)

effectivement Femzi c'est un pavé que tu jettes dans la mare car même si je ne me sens pas éclaboussé, je trouve qu'avec ce genre de préjugés tu généralises un peu.

L'utilisateur est hors-ligne Indy   Membre+
Forumeur "Fucking" Moyen


15 février 2009 - 19:48 #4

0
Puisque le bac n'a aujourd'hui plus aucune valeurs, il me semble que les jeunes doivent suivre des études supérieurs. D'un autre côté rester dans le "cycle scolaire" jusqu'à 23-25 ans d'un point de vue financier ça me parait compliqué.

L'utilisateur est hors-ligne Charolais21
Forumeur balbutiant, 26 ans


15 février 2009 - 20:31 #5

0
je pense qu'avant toute chose, il faut que chacun trouve "sa voie", études ou pas

L'utilisateur est hors-ligne WEAPON
Forumeur alchimiste


15 février 2009 - 20:34 #6

0
En fait, tout dépend du métier choisi. Si mes enfants avaient souhaité faire un métier manuel, je les aurais dirigé vers l'apprentissage, afin qu'ils acquièrent une bonne expérience pratique, suivi d'une formation intensive en gestion. En effet, ma petite expérience de la vie m'a prouvé qu'être patron ou propriétaire de sa boutique étaient plus revalorisant et financièrement intéressant, que de rester employer ou ouvrier toute sa vie.

Pour tout autre métier, je pense qu'il vaut mieux aller le plus loin possible dans la branche choisie, déjà pour des raisons de salaire.

Il n'est pas toujours simple d'encourager des jeunes qui, au bout d'un moment, aspirent à acquérir leur autonomie. Ma fille a arrêté l'école traditionnelle et poursuivi ses études par correspondance, tout en travaillant, pour acquérir son indépendance. Elle se rend compte maintenant qu'elle n'a pas choisi le cursus le plus simple.

Quant à mon fils, pour suivre nos conseil, il a décidé d'aller le plus loin possible dans sa voie. En contre partie, il poursuivra ses études supérieures en alternance, afin d'acquérir l'indépendance physique et financière qui lui manque. C'est un bon compromis et l'avantage est qu'il bénéficiera d'une expérience pratique, en plus de son expérience théorique.

L'utilisateur est hors-ligne a2line   XBannisX
Forumeur accro


15 février 2009 - 20:48 #7

0

Voir le messagea2line, le dimanche 15 février 2009 à 20h34, dit :

En fait, tout dépend du métier choisi. Si mes enfants avaient souhaité faire un métier manuel, je les aurais dirigé vers l'apprentissage, afin qu'ils acquièrent une bonne expérience pratique, suivi d'une formation intensive en gestion. En effet, ma petite expérience de la vie m'a prouvé qu'être patron ou propriétaire de sa boutique étaient plus revalorisant et financièrement intéressant, que de rester employer ou ouvrier toute sa vie.

tout le monde ne veut ou ne peut pas être dirigeant de société. De plus il y a d'excellents ouvriers, employés qui par leurs compétences sont très bien payés et recherchés qui se complaisent à rester "sous les ordres".

Pour tout autre métier, je pense qu'il vaut mieux aller le plus loin possible dans la branche choisie, déjà pour des raisons de salaire.

ne pas oublier que parfois il faut quand même passer par la case départ avant de prétendre à un poste répondant aux diplômes obtenus surtout quand il y a un manque d'expérience



Il n'est pas toujours simple d'encourager des jeunes qui, au bout d'un moment, aspirent à acquérir leur autonomie. Ma fille a arrêté l'école traditionnelle et poursuivi ses études par correspondance, tout en travaillant, pour acquérir son indépendance. Elle se rend compte maintenant qu'elle n'a pas choisi le cursus le plus simple.

Quant à mon fils, pour suivre nos conseil, il a décidé d'aller le plus loin possible dans sa voie. En contre partie, il poursuivra ses études supérieures en alternance, afin d'acquérir l'indépendance physique et financière qui lui manque. C'est un bon compromis et l'avantage est qu'il bénéficiera d'une expérience pratique, en plus de son expérience théorique.


maintenant il n'y a pas de recette miracle on compose avec les moyens que l'on a

L'utilisateur est hors-ligne WEAPON
Forumeur alchimiste


15 février 2009 - 20:52 #8

0
De nos jours on assiste à une génération de surdiplomés et j'en fais partie. En gros, de nos jours on demande le bac pour un poste de caissière, avec tout mes respects à ce travail pénible. D'autant plus que l'écart entre la matière enseignée donc le bagage académique acquis et la réalité se creuse de façon exponentielle, de nos jours, tu peux avoir un doctorat d'économie et être sous le commandement de quelqu'un qui n'a même pas une licence et d'ailleurs c'est souvent le cas.


Conclusion perso: si j'avais à refaire, je ferais pas des longues études.

Ce message a été modifié par Riverback - 15 février 2009 - 20:54.

L'utilisateur est hors-ligne Riverback   XBannisX
Forumeur alchimiste, 35 ans


15 février 2009 - 20:55 #9

0
Je pense qu'il y a études et études. Je veux dire par là que études longues et études courtes ne sont plus du tout appropriées dans la vision de la société de nos jours. Je vais prendre deux exemples, de nos jours un jeune qui fait un CAP/BEP en boulangerie ou autre métier de l'artisanat à une tout aussi belle (pour pas dire plus) belle perspective de carrière que quelqu'un qui à fait 5ans de fac. Il y a études et études, quelqu'un qui sort d'un doctorat d'histoire de l'art et un qui sort de 3 ans d'école de commerce, les perspectives sont totalement différentes et des études longues ne seront pas toujours avantagée.

Il vont pas concevoir en terme de quantité d'étude, mais de choix d'études. Un BAC +2 qui sort de BTS et qui l'a fait dans une optique de carrière bien précise n'a absolument rien à envier a un BAC +5 qui sort d'un master pour une tout autre perspective de carrière..

L'utilisateur est hors-ligne I_Love_Myself   Membre+
Vendeur de rêve, 25 ans


15 février 2009 - 21:21 #10

0

Voir le messageWEAPON, le dimanche 15 février 2009 à 20h48, dit :

maintenant il n'y a pas de recette miracle on compose avec les moyens que l'on a

Je ne dis pas qu'il n'est pas honorable d'être ouvrier, mais, après l'apprentissage, si le jeune poursuit une formation en gestion, c'est pour avoir la possibilité d'évoluer, voire de montrer son entreprise, si un jour il en avait assez de n'être qu'un employé.

Et pour les études supérieures en alternance, elles permettent justement de pouvoir prétendre à un poste à responsabilité, sitôt après le diplôme. Un exemple : lors d'une formation d'ingénieur en science de l'électronique, en alternance, le jeune, durant ses 5 années d'études, passera par tous les postes de l'entreprise, en commençant par celui de l'employé de base. Il sera donc apte, à la sortie de l'école, à encadrer une équipe puisqu'il connaîtra le travail de chacun. Et si le jeune ne veut prétendre à aucunes responsabilités, il sera un excellent employé, doté de 5 années d'expérience professionnelle, pour débuter.


Voir le messageRiverback, le dimanche 15 février 2009 à 20h52, dit :

En gros, de nos jours on demande le bac pour un poste de caissière
non, rassure toi, ce n'est pas le cas. Et l'état tient désormais compte des jeunes qui ne possèdent aucuns diplômes, puisqu'ils peuvent maintenant se présenter aux concours administratifs de premier échelon.


Voir le messageI_Love_Myself, le dimanche 15 février 2009 à 20h55, dit :

Je pense qu'il y a études et études. Je veux dire par là que études longues et études courtes ne sont plus du tout appropriées dans la vision de la société de nos jours. Je vais prendre deux exemples, de nos jours un jeune qui fait un CAP/BEP en boulangerie ou autre métier de l'artisanat à une tout aussi belle (pour pas dire plus) belle perspective de carrière que quelqu'un qui à fait 5ans de fac. Il y a études et études, quelqu'un qui sort d'un doctorat d'histoire de l'art et un qui sort de 3 ans d'école de commerce, les perspectives sont totalement différentes et des études longues ne seront pas toujours avantagée.

Il vont pas concevoir en terme de quantité d'étude, mais de choix d'études. Un BAC +2 qui sort de BTS et qui l'a fait dans une optique de carrière bien précise n'a absolument rien à envier a un BAC +5 qui sort d'un master pour une tout autre perspective de carrière..

Tout à fait d'accord..

L'utilisateur est hors-ligne a2line   XBannisX
Forumeur accro



  • (7 Pages)
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »