Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'guide'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

18 résultats trouvés

  1. Hello toute le monde... Ceci n'est pas un guide des bons plans ou des bonnes adresses pour trouver des rencontres ! Ceci n'est pas non plus en rapport avec l'âme soeur, car il faut être réaliste, avant de parler d'âme soeur, on doit déjà faire des rencontres et avant de rencontrer il faut savoir communiquer, échanger avec quelqu'un et l'intéresser ! Pour se faire, il faut déjà avoir quelque chose à "vendre" ! Et oui, on doit être quelqu'un qu'un ou une autre, puisse désirer, sinon pour quelle raison ces personnes vous accorderaient un rendez-vous avec eux ou ne serait-ce qu'une occasion de communiquer avec eux ? Par communication, j'entends, parler sur internet, dans la rue, avec un collègue, dans une soirée d'invités, etc... Pour se vendre, cela peut passer par beaucoup de choses, mais en général, comme dans le marketing, on parle de "packaging" ! C'est à dire, tout simplement, l'emballage ! Cela peut être votre tronche, comme cela peut être vos fringues ou encore votre bagnole ! Sur internet, à moins de pouvoir poster votre photo fièrement, ce qui n'est vraiment pas le cas de tout le monde, c'est surtout l'introduction ou alors, au minimum, son profil, avoir des intérêts dans la vie, définis clairement ! J'aime le Cinéma, j'aime le ski, j'aime la litterature, j'aime... Que les gens puissent se dire: "ah tient, il aime ça aussi, ça m'intéresse..." Dans la vie de tous les jours, ce qui vous vendra le mieux, sera, avant tout, votre sourir, le fait que vous ayez l'air joyeux, content, heureux, etc... Lors que vous vous adressez à quelqu'un et que vous faites la tronche, on a 2 envies, l'une est de fuir et l'autre est de motiver la curiosité malsaine de quelqu'un ! Quand vous souriez, quand vous rayonnez, alors vous attirez, les gens viennent à vous ou ont envie de vous laisser venir à eux ! La plus grande des qualités qu'une personne peut et devrait avoir, c'est l'honnêteté, non pas pour dire à l'autre qu'il est laid ou qu'il devrait changer de chaussures, mais que quand une personne parle, on doit pouvoir penser, d'entrée, que c'est la vérité que l'on entend... Plus vous êtes honnête avec vous-même, plus vous le serez avec les autres et ça se sentira tout de suite ! Cela ne sert à rien de balancer des trucs pour vous faire paraître mieux que ce que vous êtes à vos yeux ! Si vous ne vous aimez pas, ne vous attendez pas à ce que quelqu'un vous aime à votre place, même si cela peut arriver, vous n'en vivrez pas forcément mieux... Un travail est à faire sur vous-même, dans le sens où ce mal-être est avant-tout dans votre tête ! Douter, penser que l'on est nul, que ça ne sert à rien de... Ne vous apportera rien et vous le savez, mais en même temps, difficile de se débarrasser de ce sentiment gluant qui vous empèche de voir les choses simplement... Vous voudriez savoir comment améliorer cet état ? 1/ Commencez sérieusement à vous intéresser à vous-même ! 2/ Intéressez-vous à ce que vous manger, comment, quand, quoi... 3/ Questionnez-vous, formulez des questions que l'on pourrait vous poser et répondez-y 4/ Observez les autres et en premier les membres de votre famille, en ciblant ce qui est, pour vous, à faire ou à ne pas faire ! (Une sorte de développement de votre propre moralité) 5/ Fixez-vous un objectif = Franchir une difficulté, faire un truc que avez sur le feu depuis longtemps, réaliser un souhait, passer un bon moment, etc... 6/... Si vous avez d'autres suggestions n'hésitez pas... La première règle qu'il faut connaître en rencontre = L'autre n'est pas meilleur que vous, l'autre doute autant que vous, ni l'un, ni l'autre, ne pouvez savoir ce qui se passera après... Donc ne donnez pas une valeure démesurée à l'autre, cela vous placera dans un sentiment d'infériorité qui vous empèchera d'être bien avec cette personne ! (Admirer quelqu'un et l'aimer, ce n'est pas pareil !) Les rencontres doivent se passer simplement, sans fioriture, sans étaler la confiture, juste échanger en commençant par une règle FONDAMENTALE = S'intéresser à l'autre ! Si vous allez à un rendez-vous pour ne parler que de vous, autant parler à votre miroir ! :D L'autre s'intéressera à vous, si vous, vous lui donnez également de la valeur ! Si vous ne vous sentez pas d'intérêt pour la personne avec qui vous parlez, alors vous savez ce qu'il en est de la suite, il n'y en aura pas ! Si l'échange est vraiment sympa, les choses dont vous parlez vous plaisent, alors ne vous emballez pas, on est pas des bêtes, passer à l'action (= Vouloir un contact physique), ne vous amenera rien de stable, si vous voulez marquer des points, soyez tendre, soyez correct, prenez sa main, prenez le ou la, dans vos bras, échangez-vous des regards, mais n'essayez pas d'aller plus loin tout de suite, ça ne rendra que les choses plus intéressantes et stimulantes à en savoir plus ... Si l'autre est insistant, veut passer tout de suite à l'étape physique, alors à vous de décider, mais il n'y a que très peu de chances que ça aille sur du sérieux... Souvent les gens font l'erreur de passer à l'étape physique pour se prouver quelque chose, se prouver qu'ils plaisent, par exemple ! :blush: Aux femmes: Si un homme vous veut physiquement, là, tout de suite, le premier soir, ne vous dites pas que c'est parce que vous lui plaisez ou que vous allez râter une occasion qui ne se retrouvera pas, respectez-vous et on vous respectera ! Fin de la première partie...
  2. Invité

    Un guide du fait religieux en entreprise

    Le ministère du Travail prépare un guide du fait religieux en entreprise lefigaro.fr Publié le 12/09/2016 Ce guide fera état de situations concrètes concernant aussi bien les demandes de congés pour les fêtes religieuses, la restauration, la tenue vestimentaire, la sécurité, ou les demandes de salles de prière. Le ministère du travail présentera le 20 octobre un guide pratique du fait religieux dans les entreprises privées, a annoncé lundi Clotilde Valter, secrétaire d'Etat à la Formation professionnelle et à l'Apprentissage dans le cadre d'un colloque organisé par l'Institut Montaigne sur le sujet. L'objectif: aider les employeurs confrontés à la question de l'expression des convictions religieuses de leurs salariés. «Derrière cette question se dessine celle, cruciale, des discriminations, persistantes», a souligné Clotilde Valter. Refus d'effectuer certaines tâches, d'obéir à un supérieur hiérarchique, de s'adresser à un collègue, invocation d'un motif religieux pour justifier une absence, refus d'une visite médicale obligatoire...: ce guide vise à «clarifier des notions-clefs telles que la laïcité, la neutralité, les libertés fondamentales». Il apporte «des réponses à des cas concrets tout en suggérant les attitudes permettant de favoriser la recherche de solutions consensuelles», selon le ministère. La suite sur : http://www.lefigaro.fr/societes/2016/09/12/20005-20160912ARTFIG00249-le-ministere-du-travail-prepare-un-guide-du-fait-religieux-en-entreprise.php
  3. La photo pour les nuls Lundi 06 Juillet - 11:16 A moins d'être photographe professionnel, il n'est pas toujours facile d'appréhender un appareil photo. Il existe bien des manuels plus ou moins pédagogiques mais l'apprentissage reste le plus souvent ardu. L'artiste letton Ivars Gravlejs vous propose une façon inédite d'aborder la photographie avec un guide en ligne privilégiant l'exemple. Image © DR Les 78 «conseils utiles pour les photographes» se présentent sous la forme de deux photos côte à côte: à gauche le mauvais exemple et à droite l'exemple à suivre. Vous apprendrez par exemple que, pour un portrait, il est préférable d'être au plus près du sujet. «Faites attention à ne pas mettre votre doigt sur l'objectif», rappelle un peu plus loin l'artiste, avec un exemple flagrant du résultat. Autre conseil avisé: «Si le sujet porte des lunettes, évitez les reflets.» Mais ce guide unique en son genre regorge aussi de remarques loufoques: «Il est préférable de photographier les nuages quand il y a des nuages», s'amuse ainsi Ivars Gravlejs. Tout aussi absurdes, ces conseils vous invitant à ne pas oublier de retirer le capuchon de l'objectif ou à ne pas prendre de photos si vous avez bu un verre de trop! Sur le web > La photo pour les nuls Par Jacques Meyer Suite de l'article... Source: Le Matin
  4. Touristes radieux sur le site irradié de Tchernobyl Mercredi 22 septembre - 10:42 © AFP | Un guide montre un compteur Geiger enregistrant une radioactivité 35 fois supérieure à la normal alors qu'une touriste prend des photos devant le sarkophage du réacteur nucléaire de Tchernobyl. Voyages «exclusifs» | Bienvenue à Tchernobyl, théâtre en 1986 de la pire catastrophe nucléaire de l'Histoire, qui attire chaque année des milliers de touristes occidentaux. AFP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  5. Comment choisir sa maternité? Mercredi 09 mars - 17:09 Un nouveau guide en ligne donne des clés... Difficile de faire un choix quand il s'agit de s'inscrire à la maternité pour une naissance à venir. Si plusieurs sites existent déjà pour se repérer dans les établissements, un nouveau guide des maternités vient d'être mise en ligne. Sa particularité? Compiler des ... Suite de l'article Source: 20minutes
  6. Bonjour tout le monde! Alors voilà, je viens vous poser une petite question, parce que l'été est bientôt là, et j'aurais voulu me trouver une petit caméra embarquée à pouvoir porter sur sois (pas sur un casque, etc.). Je m'explique: ayant la chance de pouvoir participer au Tomorrowland, j'aimerais que ce festival reste à jamais un souvenir pour moi, mais pas que dans ma tête : j'aimerais pouvoir créer un montage, après les 5 jours, de cette expérience.. Auriez-vous une idée de marque vers laquelle me diriger pour trouver ce dont j'ai besoin? Je ne l'utiliserai pas pour d'autres occasion spécialement, donc je ne compte pas investir.. Merci d'avance, Aurélia. :)
  7. Bonsoir, En fouinant sur le site de 30 millions d'amis, je suis tombée sur un article intéressant qui relate des faits qui vont dans le sens de l'évolution de la société et l'intégration des aveugles. C'est un pas en avant qui est fait avec le projet de loi de la ministre Marie-Arlette Carlotti. Ce projet de loi, s'accompagne de l'investissement de plusieurs acteurs: l'association nationale des maîtres de chiens guides d'aveugles qui ont réunis 30 000 signatures. L'intérêt est de permettre aux chiens d'accéder à des lieux comme les magasins, les administrations et autres lieux qui sont souvent refusés non pas aux aveugles mais à leurs chiens... Et comme l'un ne va pas sans l'autre pour certains aveugles, nous étions face à un problème discriminant pour ces personnes. Les chiens déjà en famille et les chiens en formations seront donc et souhaitons-le admis dans de nombreux lieux publiques afin de faciliter la vie des aveugles et de compléter la formation des chiens en cours d'éducation. Source: http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/6183-un-statut-juridique-pour-les-chiens-guides-daveugle.html Petit à petit les choses tendent à évoluer dans un domaine qui est à mon sens encore trop mal encadré et institutionnalisé. Je laisse ce sujet à votre appréciation, et à vos claviers... Quelles sont les perspectives que cela ouvre, selon vous? Une évolution notable des chiens d'assistance dans l'espace publique ? La reconnaissance de l'importance de ces chiens dans la vie des aveugles ? Bonne lecture :)
  8. Je veux écrire comme Marc Levy Samedi 18 septembre - 10:03 - Lovers embracing on the beach at sundown / Mike Baird via Flickr CC License by - Pour réussir à écouler des livres par millions, suivez le guide. Par Titiou Lecoq Suite de l'article... Source: slate.fr
  9. Jeux Olympiques de Vancouver: Le guide du spectateur Dimanche 10 janvier - 15:40 De la ville hôte effervescente de Vancouver, à la ville site de Richmond et à la beauté naturelle de la Municipalité de villégiature de Whistler, les sites de Vancouver 2010 accueilleront des Jeux olympiques d'hiver extraordinaires. Les Jeux olympiques d'hiver de 2010, officiellement appelés les XXIe Jeux olympiques d'hiver, se dérouleront du 12 au 28 février 2010 à Vancouver, dans la province de la Colombie-Britannique au Canada. Le comité d'organisation, autant pour les Jeux olympiques que paralympiques se nomme le COVAN en français, et le VANOC en anglais. Ces Jeux olympiques seront les troisièmes organisés au Canada. Antérieurement, le Canada fut hôte des Jeux olympiques d'été de 1976 à Montréal ainsi que des Jeux olympiques d'hiver de 1988 à Calgary. Le village de Whistler, un des emplacements où se tiendront les Jeux de 2010, avait sans succès soumis sa candidature en 1976. Suivant la tradition olympique, l'ancien maire de Vancouver, Sam Sullivan, a reçu le drapeau olympique durant les cérémonies de clôture des Jeux olympiques d'hiver de 2006 à Turin. Le drapeau fut hissé le 28 février 2006 lors d'une cérémonie spéciale, et est depuis exposé à la mairie de Vancouver jusqu'aux cérémonies d'ouverture qui se tiendront le 12 février 2010. Pour suivre les Jeux Olympiques, quelques liens: > www.vancouver2010.com > Vancouver 2010, en bref > L'histoire des Jeux Suite de l'article... Source: vancouver2010.com
  10. Bonjour ! Je suis en Licence d'Histoire de l'art et Archéologie et j'aimerais me spécialiser (en master) dans l'Histoire et l'Art Grec et Romain. Par la suite, je ne sais pas trop encore quoi faire mais je me demandais si le métier de guide de croisière ou de circuit existait ? Par exemple, un guide qui ferait visiter Pompéi, puis Athènes deux jours après, puis Rhodes, Alexandrie ... ? Ou encore, sur le Nil, Louxor, Gizeh, Assouan ... ? Et donc qui serait présent avec les touristes durant leur séjour. Est ce que ce métier existe ou est ce que les tours opérateurs emploient des guides locaux ?
  11. EB75

    Paris étudiant, le guide :)

    Un guide sur le Paris des étudiants par Lonely Planet, que j'ai découvert un peu par hasard, et j'en suis bien contente, il me suit partout ! :) A la clé, des bonnes adresses pour chaque quartier ! Pour ceux qui voudraient jeter un oeil avant d'acheter, il y a la page Facebook : https://www.facebook.com/Paris.Etudiant.by.Lonely.Planet?ref=ts :)
  12. Bonjour, Depuis que les relations entre la République islamique et les pays occidentaux se sont apaisées, le tourisme en Iran semble avoir le vent en poupe. Le quotidien britannique "Financial Times" a d’ailleurs placé le pays en tête de la liste des lieux à visiter en 2014, tandis que les tours-opérateurs notent une augmentation de l’intérêt des voyageurs pour cette destination. Deux touristes partagent leur expérience et leurs conseils. La révolution iranienne de 1979 a porté un coup d’arrêt au tourisme en Iran à une époque où le pays était essentiellement une destination de hippies. Mais depuis le milieu des années 2000, l’Organisation mondiale du tourisme note une augmentation du nombre de visiteurs étrangers. Et les nouvelles autorités iraniennes ont récemment annoncé qu’elles espéraient multiplier par cinq les revenus nationaux du tourisme. Le gouvernement prévoit notamment d’assouplir la réglementation d’entrée sur le territoire. La liste des pays n’ayant pas besoin de visa ou pouvant prendre un visa à l’aéroport devrait bientôt être élargie. Deux de nos Observateurs - Miyu, une étudiante japonaise, et Manu, un Italien vivant en Suisse - ont visité le pays en 2013 et nous font part de leurs impressions.Ci-dessus : Miyu pendant son voyage Pourquoi y être allé ? Miyu : Lors d’un voyage en ferry entre le Japon et Shanghaï, j’ai rencontré un Iranien qui m’a raconté à quel point son pays était beau. Je pensais, comme beaucoup, que l’Iran était un pays dangereux, mais il m’a convaincu du contraire et j’ai décidé de m’y rendre. Manu : Pour les Occidentaux comme moi, l’Iran est un pays que l’on pourrait qualifier de "politiquement exotique". Un endroit dont on ne sait pas grand-chose, mis à part tous les points négatifs avec lesquels les médias nous rebattent les oreilles. Des voyageurs revenant de là-bas m’ont en revanche raconté l’inverse. Ne sachant plus quoi penser, j’ai décidé d’aller voir par moi-même. Hébergement : "J’ai dormi quasiment tout mon séjour chez l’habitant" Miyu : Il n’est pas possible de réserver des hôtels de l’étranger. Mais en faisant quelques recherches en ligne, vous tombez sur des forums de voyageurs qui donnent de bons conseils et des noms d’hôtels pas cher [en moyenne, une nuit d’hôtel coûte entre 15 et 30 euros, NDLR]. Le mieux, c’est de noter les noms des hôtels et à l’arrivée, vous demandez à un taxi de vous y amener. Dans mon cas, en passant par des sites de couchsurfing, j’ai réussi à dormir quasiment tout mon séjour chez l’habitant. C’est très facile de trouver des hôtes sur place. Manu : Je n’avais rien réservé. Dans tous les endroits où je suis allé, des gens m’ont indiqué des hôtels pas chers. Argent : "Que du liquide !" Miyu : Ni les cartes Visa ni les Mastercard ne fonctionnent en Iran. J’ai donc dû partir avec du liquide que je gardais en permanence sur moi. Ce n’est pas toujours simple parce que sur place les gens parlent en tomans plus qu’en rials [10 rials = 1 toman]. Mais on s’habitude. Manu : Les Travellers chèques sont acceptés mais c’était bien plus simple de garder tout mon argent sur moi. J’avais tout en coupures de 100 dollars [le change est possible dans les banques ou dans les bureaux de change privés, NDLR]. C’était vraiment pas cher pour moi de voyager sur place avec l’inflation que connaît la monnaie nationale.Communication : "Le 'taruf', un principe à connaître" Miyu : Beaucoup d’Iraniens parlent anglais donc je n’ai pas rencontré de problèmes. J’ai aussi appris quelques rudiments de farsi. Les gens sont extrêmement accueillants avec les étrangers. Manu : Un Iranien sur place m’a expliqué le principe du “taruf”, une pratique que vous devez absolument connaître quand vous voyagez là-bas. En quelques mots, ça signifie que la bienséance veut que vous refusiez ce que des gens vous offrent par politesse. Dans un restaurant, il est possible que le propriétaire vous dise que c’est lui qui invite, mais il est indispensable d’insister pour payer. Où si quelqu’un vous invite chez lui, il faut poliment décliner. Si vraiment la personne insiste à plusieurs reprises, alors là vous êtes à peu près certain que c’est une vraie invitation et vous pouvez accepter ! Les Iraniens Manu : Comme disait un ami iranien : "Ce que le gouvernement veut, on ne le fait pas. Et ce qu’ils ne veulent pas, on le fait !" Et même si la vie est difficile à Téhéran, les gens se battent au quotidien pour obtenir plus de libertés : les femmes ont des voiles de plus en plus lâches et tout le monde regarde les chaînes occidentales via des satellites [ce qui est interdit en Iran] Points forts : "La richesse du monde underground" Miyu : Ce pays a tout ce dont peuvent rêver les touristes. Les paysages sont époustouflants. J’ai escaladé le Mont Damavand et c’est l'un des plus beaux souvenir de ma vie. La nourriture est la meilleure que j’ai pu goûter au Moyen-Orient. Je continue d’ailleurs à aller dans des restaurants iraniens au Japon. Mais j’ai été particulièrement fascinée par la richesse du monde underground - des gens boivent de l’alcool, dansent à des fêtes gay. Il y a vraiment un monde à part quand on dépasse les apparences. C’était aussi passionnant de voir les hauts lieux historiques comme le mausolée de l’imam Reza à Mashdad [une des plus grandes mosquées du monde]. Manu : Le voyage en train d’Ankara (Turquie) à Téhéran a été fantastique. On traverse vraiment plusieurs régions du pays et ça permet de se faire une idée de toute sa diversité culturelle. J’ai particulièrement aimé passer du temps dans les provinces d’Azerbaïdjan [nord-ouest] où la minorité azéri parle le turc. Le contraste avec le niveau de vie des habitants de la capitale est saisissant. Beaucoup m’ont expliqué vouloir l’autonomie pour la région mais leurs demandes sont ignorées.À quoi faire attention ? "Rien de plus qu’un vol de chaussettes" Manu : Certains moto-taxis tentent de vous arnaquer et on m’a volé des chaussettes à la laverie…donc on ne peut pas dire que j’ai rencontré de réels problèmes ! Miyu : Voyager seule pour une femme peut être dangereux. Des hommes ont essayé de me toucher dans la rue. Mais j’ai aimé le pays et tout ça ne m’empêchera pas d’y retourner. Un dernier conseil ? "Laissez-vous porter!" Miyu : Je conseille aux visiteurs d’étudier l’histoire iranienne avant de partir. C’est indispensable pour comprendre le pays. Je ne connaissais ni Cyrus le Grand [fondateur de l’empire perse au VIe siècle avant J.-C., ni Zoroastre [fondateur du zoroastrisme, la religion officielle des Iraniens avant la conquête islamique de la Perse au VIIe siècle.] Certains touristes n’aiment pas partir pendant le mois de Ramadan mais personnellement j’ai vraiment aimé cette période – en partie pour les pâtisseries de la rupture du jeûne ! Manu : Prenez votre temps ! Deux semaines au minimum et laissez vous porter. Il y a tellement à voir.Petit guide des Observateurs à l'intention du touriste en Iran *********************************************************************************************************************************************** Petit lexique à l'usage des touristes : bonjour : salâm Au revoir : khodâ hâféz merci : motchakéram quelle heure est-il : sâat tchand é ? A quelle heure : tché sâati Oui : balé Non : nâ ; kheyr Je ne comprends pas : né mifahmam à droite : dasté rast à gauche : dasté tchap en ville : dar chahr à la campagne : birouné chahr montagne : kouh mer : daryâ chemin : râh je suis français : man farânsavi hastam je parle anglais : man enguelici harf mizanam je voudrais... : mikhâm combien coûte : tchand é ? monnaie : vâhédé poul cher : guéroun route : zamini voiture : mâchine gare : istgâh où est la gare : istgâh kodjâst ? avion : havâpaymâ aéroport : foroudgâh bateau : kachti entrée : voroud sortie : khoroudj Et si vous y allez, n'oubliez pas le principe du "taruf" (valable aussi dans d'autres pays d'Orient comme parfois en Turquie).
  13. SDF et guides touristiques : l'initiative originale d'Utrecht aux Pays-Bas Mardi 17 novembre - 18:12 Riko, l'un des participants au projet de la ville d'Utrecht [sonia johnson / rsr] La municipalité d'Utrecht aux Pays-Bas est à l'origine d'un projet urbain audacieux et socialement exemplaire: redonner leurs lettres de noblesse aux lieux insalubres de la ville tout en relogeant les centaines de sans-abri qui les occupaient. Depuis un mois, cinq SDF se sont ainsi transformés en guides touristiques. Suite de l'article... Source: urbanites.rsr.ch
  14. Bonsoir , Eh non, les jeunes ne respectent vraiment plus rien ! Ce sont sept caractères qui ont déclenché une belle polémique en Chine: "Dīng Jǐnhào dàocǐ yīyóu" (丁锦昊到此一游), "Ding Jinhao en visite ici". Les traces du passage d'un jeune touriste chinois de 14 ans dans un des monuments égyptiens les plus célèbres, à Louxor. Le graffiti a été écrit sur le corps du Dieu Amon à l'extérieur du sanctuaire d'Alexandre le Grand, qui est lui même à l'intérieur du temple d'Amenhotep III. "C'est presque comme un graffiti dans la salle du trône de la Cité interdite ou dans la chambre à coucher du roi à Versailles", dit Renaud de Spens, sinologue et égyptologue. C'est le message d'un autre touriste chinois sur son compte de microblog, avec la photo du délit prise le 6 mai, qui a tout déclenché vendredi. "En Egypte, un moment triste. La honte à ne plus savoir où se cacher. J'ai dit au guide égyptien: je suis désolé!". Le guide lui a répondu: "C'est aussi la faute du guide qui aurait dû l'empêcher". "Nous avons utilisé du papier pour tenter d'effacer cette honte, mais c'est difficile de nettoyer, on ne peut pas utiliser de l'eau, c'est un monument d'il y a 3 500 ans", a expliqué l'internaute, qui ne s'attendait pas à ce que son message puisse déclencher une telle tempête. Le post a suscité plus de 15 000 commentaires et a été retweeté plus de 90 000 fois. Le sujet est devenu depuis l'un des plus commentés sur Sina Weibo, le principal site de microblogs en Chine, qui lui consacre une page spéciale. Beaucoup de commentaires insistent sur l'histoire millénaire du monument, relève Renaud de Spens. Les internautes se sont lancés à la chasse pour retrouver l'auteur d'un tel sacrilège. Il s'agit d'un adolescent de Nankin, Ding Jinhao, membre d'une famille aisée. Selon les médias locaux, sa mère a présenté ses excuses. Mais certains critiquent la cible facile que représente l'adolescent, désormais soumis à une forte pression en raison de la tempête médiatique. "Quelle influence cela aura-t-il sur sa vie future? Qui s'en préoccupe? Le garçon a commis une erreur, mais la responsabilité principale vient des adultes. Qui a enseigné à ce garçon? Dans la plupart des lieux touristiques en Chine il y en a (des graffitis). A l'étranger, tout le monde sait que c'est une honte de faire ça, pourquoi ne le sait-on pas en Chine. C'est un problème auquel nous devons réfléchir. Le garçon peut être pardonné, les adultes doivent se réveiller", écrit @Xingxu-Think. Pour Li Bo, professeur d'une université de Nankin et célèbre pour ses apparitions à la télévision, Ding Jinhao a certes commis une erreur, mais pas un crime. Ce n'est pas Li Tianyi, s'exclame Li Bo, qui fait référence au fils d'un célèbre général mis en cause dans une affaire de viol au début de l'année. Plus généralement, cette affaire remet au goût du jour une vieille polémique sur l'attitude de certains touristes chinois à l'étranger. "C'est l'erreur d'un enfant, mais tout le monde doit y réfléchir! N'oublie pas qu'à l'étranger tu représentes la Chine!", souligne un internaute. La plupart des touristes chinois en Chine même ont pris l'habitude de laisser les traces de leur passage, en particulier à la Grande Muraille. "Cela m'a fait penser à ce que j'ai vu l'année dernière au moment de la Fête nationale du 1er octobre, cet homme a pris un caillou pour graver des caractères profondément sur la Grande Muraille", témoigne une internaute.
  15. 101 lieux à ne pas voir avant de mourir 06/2012 Guide à l'envers qui vous invite à ne pas visiter les endroits qu'il cite Auteur: Catherine Price Editeur: Hoëbeke Genre: guide Nombre de Pages: 241 p. Synopsis [/TAB]A voir absolument ! A ne pas manquer ! Vaut le détour ! 3 étoiles ! Les guides regorgent de bons conseils. Les livres des 1001 choses à faire ont, depuis quelques années, envahi les librairies. Catherine Price, journaliste au New York Times, au Los Angeles Times et au San Francisco Chronicle, et grande voyageuse, en a eu assez que l’on décide pour elle et qu’on lui impose une sorte de ligne de vie permanente. « Quel intérêt à passer des vacances à cocher des listes » se demande-t-elle. Et quid de son libre arbitre ? Pour elle « Le voyage doit être une aventure et non une corvée ». Et si le plus important n’était pas de désigner les meilleurs endroits au monde mais les pires ! Une liste d’endroits ou d’expériences que vous vous féliciterez de ne pas avoir vécus. Un tour du monde du pire en quelque sorte, qui va d’endroits tout à fait repoussants comme le mur de chewing-gum (usagés) à Seattle, terrifiant comme la route qui a eu l’honneur d’être classée comme la plus dangereuse du monde en Bolivie. D’autres sont simplement stupides, surréalistes, complètement kitch ou attrape-touristes, comme le plus grand centre commercial du monde en Chine qui a couté une fortune et n’a reçu à aujourd’hui aucun visiteur, Euro Disney ou une retraite dans un temple coréen. Contrepied humoristique, les 101 lieux à ne pas voir avant de mourir vous propose donc de ne pas voir le festival de la Testicule dans le Montana où pendant un week-end s’écoulent (et se mangent) vingt tonnes de ces organes (de taureau, faut-il préciser) paraît-il délicieux au milieu autres réjouissances et d’une foule en liesse. A ne pas voir non plus selon l’auteur (et surtout ne pas y participer) le lancer d’une roue de fromage du haut d’une colline particulièrement pentue en Angleterre et les 3000 personnes qui se jettent (au sens propre) à sa poursuite engendrant tous les ans nombre d’accidents parfois très graves. Inutile également de faire l’expérience d’un bain de bière en République Tchèque ou d’envisager un séjour à Ibiza avec ses jeunes enfants (sauf à leur apprendre tous les bienfaits de certaines drogues)… 101 lieux donc à ne pas voir, mais, si le cœur vous en dit, personne ne vous empêche d’aller vous y rendre compte par vous-mêmes ! Et de faire vôtre la maxime suivante : « les pires endroits font les meilleurs souvenirs ». (Hoëbeke.fr) Notre Avis Notre Note : /5 [TAB]
  16. Bonjour à tous, J'ai 24 ans et il y a deux ans j'ai eu la joie de voir paraître mon second roman aux éditions Les Presses littéraires "Une vue à deux" ; l'histoire d'une jeune femme qui perd subitement la vue et va remonter la pente grâce à son chien guide d'aveugle. Une dame m'a inspiré le début du roman : un jour, alors qu'elle rentrait de l'école, elle n'a plus rien vu... La moitié de mes droits sont reversés à la Fédération de chiens guides, car ces derniers sont remis gratuitement aux personnes déficientes visuelles. Etant très jeune j'ai besoin de conseils et de remarques de la part de lecteurs !! Belle fin de journée à tous, Justine https://www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/livres/une-vue-a-deux-le-livre-qui-ouvre-les-yeux-sur-le-travail-des-chiens-guides_109267
  17. Le Canon EOS 7D taillé pour la photo d'action Mercredi 16 Juin - 14:54 [/Justifier] [Justifier] Le photographe Philippe Garcia signe un guide pratique très réussi sur le Canon EOS 7D, en se focalisant sur les points forts du boîtier, qui font merveille dans le domaine de la photo d'action. Suite de l'article... Source: lemondedelaphoto.com
  18. Comment faire l'amour (selon un guide de 1936) 24/08/2016 En 1936, un guide adressé aux hommes intitulé "Comment faire l'amour" arrivait en librairie. Déterré par Internet, le livre bourré de conseils drague refait aujourd'hui parler de lui. L'occasion de se rendre compte du caractère obsolète d'un ouvrage considéré comme un pamphlet à sa sortie. Il y a 80 ans tout pile, Franklin Publishing Company, une maison d'édition américaine, publiait Comment faire l'amour (How to Make Love), un guide romantique illustré à destination de la gent masculine rédigé par un certain Pietro Ramirez Sr. Considéré comme déplacé par une certaine partie de la population, le pamphlet en question évite pourtant d'aborder le sujet qui transparaît dans son titre, à savoir : comment réussir à glisser une demoiselle dans son lit. Point de sexe donc, mais des conseils drague désuets, et on s'en doute, un brin sexistes. Le site Brain Pickings, qui a déterré Comment faire l'amour, a eu la bonne idée de publier quelques exergues. On apprend ainsi que Pietro Ramirez Sr. considérait son ouvrage comme un guide moderne. Et pour l'époque, il l'était sûrement. L'auteur indique ainsi ne pas croire au fameux coup de foudre. Il met également les choses en perspective, expliquant que les étiquettes sociales ont changé, qu'il y a encore quelques années, les jeunes filles ne devaient pas entrer en contact physique publiquement avec des hommes, sous peine d'être très mal vues. Mais le côté progressiste s'arrête ici. L'ouvrage se concentre ainsi sur des couples blancs, hétérosexuels (après tout, nous sommes en 1936) et considère le mariage comme la norme sociale absolue : "Le mariage est le point culminant d'une histoire d'amour. Deux personnes ne devraient jamais tomber amoureuses à moins qu'elles aient pleinement conscience que l'amour qu'elles se portent les mènera à un futur mariage". (...) Source: terrafemina.com Source et suite de l'article
×