Aller au contenu

Annette (2021)

Noter ce sujet


Jim69

Messages recommandés

Membre, 25ans Posté(e)
Jim69 Membre 4 251 messages
Mentor‚ 25ans‚
Posté(e)
Peut être une image de texte

Henry est un comédien de stand-up. Ann, une cantatrice. Ensemble, sous le feu des projecteurs, ils forment un couple épanoui et glamour. La naissance de leur premier enfant, Annette, une fillette mystérieuse au destin exceptionnel, va bouleverser leur vie.
 
Ça c’était le pitch. Un opéra rock avec une histoire qui semblait intrigante. C’était le pitch…
 
Bon comme les gens n’aiment pas lire trop long, je résume ça en quelques mots : musique des Spark, une fillette marionnette à ficelles, entonner une chanson en pratiquant un cunni et le classique « mort de Marion Cotillard ».
Pour savoir si j’ai aimé, allez à la fin.
 
Pour les autres, bonne lecture.
Alors je te fais le topo. Quand je lis « opéra rock », moi je pense « Phantom of the Paradise » (1974), « The Rocky Horror Picture Show » (1975), « The Wall » (1982), « Hedwig and the Angry Inch » (2001) ou le moins vieux « Across the Universe » (2007). Je n’ai pas honte à dire que j’aime bien ce style-là. Donc je vais au Comœdia, me disant qu’après cette longue disette cinématographique liée à COVID-19/20/21, j’allais peut-être plus attaquer par du cinéma Art & Essai (ça fait pompeux hein ?), que par du bon gros blockbuster (mais j’ai beaucoup aimé Free Guy malgré tout).
 
Bon je vais tranquille au ciné, la fleur au fusil, je ne sais pas trop à quoi m’attendre.
 
Le film débute d’entrée sur une chanson, chantée par les Sparks, groupe des années 70/80 et au retour de flammes dans les années 2010. Groupe qui est passé par beaucoup de styles au fur et à mesure des années, dont le glam-rock, le pop-rock et même un peu l’électro-rock. Etant assez fan, je me suis dit « chouette, au moins y’a un début sympa ».
 
Bon c’est sans surprise que le film enchaîne sur les acteurs principaux du film, à savoir Adam Driver, Simon Helberg (Howard de The Big Band Theory) et puis notre Marion Cotillard nationale qui entonnent la chanson avec les Sparks. Bon c’est pas la grosse surprise non plus, je savais qu’elle était dans l’affaire, mais j’avais mis un mouchoir sur ce grand désespoir.
 
Tout ce petit monde se dirige (physiquement) « vers l’histoire ». Et puis là… au lieu de parler… ça chante les paroles façon « Les Parapluies de Cherbourg » sur les musiques du regretté (ou pas) Michel Legrand, ou pour les connaisseurs, façon pub pour le PQ « le trèfle parfumé ».
 
Là j’avoue que j’ai commencé à m’inquiéter. « The Rocky Horror Picture Show » ok, mais « Les Parapluies de Cherbourg » bof bof.
Heureusement ce n’était pas le cas pour tout le film, mais y’en a pas mal.
 
Bon comme dit dans le Pitch « le comique » Adam Driver se marie « la chanteuse d’Opéra » Marion Cotillard (arf). Lui se fout d’elle de temps en temps, en lui disant qu’elle passe sont temps à mourir sur scène. Je pense qu’elle a été embauchée que sur cette compétence pour ce film encore une fois.
Et puis vient le moment où ils font une môme (non pas Edith, c’est un autre film avec « la » Cotillard) prénommée Annette (hannn le titre du film, mais tout s’explique).
 
Ouais enfin quand on voit la gosse on se dit « WTF !!! Mais putain sont pourris les effets spéciaux, ça se voit que la gosse c’est un pantin ». Vous savez un truc avec des ficelles un peu genre Pinocchio. Là je me dis « non mais heu oui mais heu quoi ? oO ». J’avoue qu’à ce moment j’étais à 2 doigts de décrocher.

Enfin bon… en suivant les 2h20 (ah ouais tout de même – note à moi-même penser à regarder la durée des films avant d’y aller), on découvre bien sûr le pourquoi du comment de la gosse ficelle et aussi la grosse ficelle qui va avec (ça devient vite évident le sens « caché » de l’aspect de cette gamine).
 
On découvre également (et surtout), une réelle très bonne BO originale, c’est d’ailleurs ce qui porte le film (quoi de plus normal pour un Opéra rock en même temps), car vraiment l’histoire tiens sur post-it (les carrés, même pas les rectangulaires). Il n’y a pas que les blockbusters qui font tourner 3M apparemment.
 
EN CONCLUSION :
j’ai aimé ou pas ? Ben j’ai encore un peu de mal à savoir. J’ai déjà un peu de mal à comprendre ce que j’ai vu, à savoir si c’est vraiment bien au niveau du scenario.
Une chose est sûre, c’est que je vais probablement essayer de me récupérer la BOF. Elle est entièrement faite par les Spark, chose que j’ai découverte sur le générique de fin du film,. Il y a vraiment de très bons passages, notamment un passage symphonique avec Howard, enfin Simon Helberg, qui parle et raconte ce qu’il ressent (ouais ils ont évité de le faire chanter). C’est assez chouette.
Le film est « un peu long » mais finalement j’ai passé un agréable moment.
 
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×