Aller au contenu

Lucky Peterson nous donne le blues.


Messages recommandés

Ines Presso Membre 8908 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)

 

Lucky Peterson, une mort soudaine qui donne le blues

Le guitariste et bluesman américain, décédé dimanche 17 mai à 55 ans, avait commencé la musique un demi-siècle plus tôt dans le club de son père. En France notamment, le public plébiscitait la générosité de ses concerts 

Mi-mars, Lucky Peterson avait improvisé un Coronavirus Blues en direct sur sa page Facebook : « Salut à tous, je suis coincé ici à Paris, France / Le monde est foiré à cause du coronavirus / On dirait que tout le monde a le coronavirus blues. » Deux semaines plus tard, cette fois confiné à Dallas en famille, avec son épouse et chanteuse Tamara, il donnait à nouveau un concert, déguisé en aigle et commençait : « Je n’étais qu’un jeune homme et je ne savais pas / Que le blues et moi ferions une longue, longue route ensemble. » La route s’est arrêtée, dimanche, dans un hôpital de la ville après que le bluesman – guitariste, organiste et chanteur – fut soudainement tombé malade. Il n’avait que 55 ans et avait récemment fêté son demi-siècle de carrière, par l’intermédiaire d’un album (50 – Just Warming Up !) suivi d’une tournée qui avait fait étape en février à La Maroquinerie, à Paris – sa dernière rencontre avec le public français qui lui fut particulièrement acquis.

Lucky Peterson a donc commencé sa carrière à 3 ans, sur la scène du club tenu par son père – lui-même bluesman – à Buffalo, New York. Un juke joint où faisaient étape Muddy Waters, Buddy Guy, Jimmy Reed ou James Cotton, mais aussi Willie Dixon qui, ayant pris le gamin sous son aile, dirigea l’enregistrement de son premier album, Our Future, sur lequel il chante (sa voix est formée au gospel) et joue de l’orgue Hammond B3 à… 5 ans. Sa précocité le conduit alors sur les plateaux de The Tonight Show ou The Ed Sullivan Show pour interpréter son 45-tours 1-2-3-4, un rhythm’n’blues calqué sur Please, Please, Please de James Brown.


Source et suite de l'article https://www.telerama.fr/musique/lucky-peterson,-une-mort-soudaine-qui-donne-le-blues,n6642647.php

:coeur:
 

 

 

À Marciac dans le Gers en 2016

:coeur:

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×