Un député UMP demande l'interdiction d'un clip de rap

manu chabat Membre 64 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

En voyant l'info, sur le coup je me suis dit:

" par rapport au nombre de députés que les rappeurs voudraient voir interdire..."

Et puis j'ai lu les paroles ..

Quelle nullités..

Dire qu'il y a des producteurs qui misent leur argent sur des morceaux pareils. Je me demande si c'est le bon chemin pour sortir l'industrie du disque des problemes qu'elle connait.

Je ne pense pas que Napoléon ou De Gaulle soient le moins du monde génés par les jets urinaires d'un guignole qui sort sa nouille pour la première fois sans sa mère.

On en reparlera dans un an pour savoir desquels des trois l'histoire se souvient , et lesquels ont eu une influence par leurs paroles.

Vla que je deviens presque sérieux

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

sarah69 Membre 673 messages
Forumeur forcené‚ 43ans
Posté(e)
c'est beau le rap français ;)http://nem.over-blog.com/article-11448.html

Punaise je viens d'aller sur ce blog et j'ai lu les quelques paroles de certains groupe de rap Français. Franchement ça craint vraiment. Maintenant j'espère que ce n'est une petite minorité de jeunes qui pense comme ça :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Issiaka Membre 420 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)

La haine entraine la haine. Ils ne sont pas devenus comme ca tout seul.

C'est vrai que certains groupes de raps abusent vraiment dans leurs propos et c'est bien dommage. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Emeric
Invité Emeric Invités 0 message
Posté(e)
La haine entraine la haine. Ils ne sont pas devenus comme ca tout seul.

Ce n'est pas une raison pour légitimer ce qu'ils font, il y en a qui ont subis beaucoup plus d'oppressions qu'eux et qui ont relevé la tête pour aller de l'avant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sweet_Mama Membre 131 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

C'est vrai qu'en France il y a pas mal de rappeurs idiots qui écrivent des conneries pour vendre en ce moment (Booba par exemple).

Mais Mr. R n'est pas du tout de ce genre. Ni un raciste anti-français. Prendre deux ou trois phrases pour résumer un seul morceaux, c'est pas vraiment représentatif de ce qu'il fait. Ces critiques sont politiques avant tout. Il vise principalement les instiutions françaises (je ne sais pas trop si le mot institution est juste ou pas désolée, j'espère que vous voyez ce que je veut dire). Comme quelqu'un l'a dit avant de se rétracté, il faut parfois voir plus loin que les mots, surtout dans la musique.

Ca me rappel un peu tout les gens qui disaient que le suprême NTM c'était des voyous, seulement en se basant sur le nom du groupe, le morceau "Police" ou leur vie privée (enfin ce que la presse en disait). Mais ils ne tenaient pas compte des morceaux comme Le monde de demain, Laisse pas traîner ton fils, Odeur de souffre (qui parle de la misère), J'appuie sur la gâchette (et non ce n'est pas un appel au meutre, ça parle de suicide), Plus rien ne va, Qui paiera les dégâts, Plus jamais ça, etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brownie Membre 929 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

C nul et vulgaire.

"Le déserteur" de Vian avec des paroles simples et sans aucune vulgarité a fait bouger dix fois plus les choses en l'occurrence pour l'antimilitarisme, surtout en cette époque de guerre d'algérie.

Pour défendre des idées, l'emploi des mots est important, le vocabulaire de ce rappeur est pauvre et imagé,il prend son public pour des abrutis.

Qu'il élève le niveau, le fond ne doit pas être mauvais mais la forme pèche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Caez Administrateur 14 031 messages
Clyde Barrow‚ 34ans
Posté(e)
C'est vrai qu'en France il y a pas mal de rappeurs idiots qui écrivent des conneries pour vendre en ce moment (Booba par exemple).

Mais Mr. R n'est pas du tout de ce genre. Ni un raciste anti-français. Prendre deux ou trois phrases pour résumer un seul morceaux, c'est pas vraiment représentatif de ce qu'il fait. Ces critiques sont politiques avant tout. Il vise principalement les instiutions françaises (je ne sais pas trop si le mot institution est juste ou pas désolée, j'espère que vous voyez ce que je veut dire). Comme quelqu'un l'a dit avant de se rétracté, il faut parfois voir plus loin que les mots, surtout dans la musique.

Ca me rappel un peu tout les gens qui disaient que le suprême NTM c'était des voyous, seulement en se basant sur le nom du groupe, le morceau "Police" ou leur vie privée (enfin ce que la presse en disait). Mais ils ne tenaient pas compte des morceaux comme Le monde de demain, Laisse pas traîner ton fils, Odeur de souffre (qui parle de la misère), J'appuie sur la gâchette (et non ce n'est pas un appel au meutre, ça parle de suicide), Plus rien ne va, Qui paiera les dégâts, Plus jamais ça, etc.

Le clip vidéo : une propagande anti-française

L'autorité Française est représentée par « Monsieur R » en gendarme ridiculisé.

La France est symbolisée par deux femmes européennes totalement nues : une blonde et une brune aux allures d'actrices pornographiques se disputent le drapeau français et le transforment en un accessoire d'exhibition, rampant sur le capot d'une voiture.

Des scènes X cryptées apparaissent dans le clip, au son du refrain :

« La France est une garce, n'oublie pas de la baiser jusqu'à l'épuiser, comme une méchante il faut la traiter, mec ! ».

Simultanément, de jeunes caricatures urbaines adressent aux deux femmes sensées représenter la France et ses citoyens des gestes sans ambiguïté.

« Monsieur R », en plus de comparer la décolonisation avec la politique d'Adolf Hitler, accable notre pays de tous les maux, manipulant les images de nos forces militaires en Côte d'Ivoire pour leurs donner des accents de répression sanguinaire.

Les paroles : « Putain de flics de fils de pute »

« Mes « négros » et mes « rabzas » (arabes), on trouve un terrain de jeux, la rue, là ou l'on trouve le plus d'armes à feu »,

« La France est une de ces putes de mères qui t'a enfanté »,

« Je suis pas chez moi et j'en ai rien à foutre, d'ailleurs par là même que l'Etat aille se faire foutre »¿

« Moi je pisse sur Napoléon et leur Général De Gaulle »

« Putain de flics de fils de pute » ¿

« Monsieur R » conclue sur une précision qui tente de nous faire accepter l'inacceptable, marketing oblige : « Quand j'parle de la France, je ne parle pas du peuple Français mais des dirigeants de l'Etat Français [écrit en majuscule en référence à Vichy]¿ ». Les paroles de sa chanson et l'imagerie utilisée prouvent malheureusement pour lui le contraire.

Non, il n'hait personne, il est presque parfait.

A partir du moment ou tu es connu, tu dois faire attention a ce que tu dis, il c'est tres bien que ces paroles seront repris et feront le tout de France.

Une chanson comme la sienne est fait pour choquer pour qu'il y est des réactions, de la polemique!

Je suis loin d'aimer les flics, mais de la a dire "« Putain de flics de fils de pute »" il y a un grand pas.

Comment veux ils qu'apres, les flics ne se fassent pas tabasser des qu'ils entrent dans une cité....

C'est de la violence inutile.

Quand a NTM et leur polemique, ils n'etaient pas mal non plus:

Meme si ce n'est aps representatif de toute leur carriere, c'est ce que tout le monde connait:

"Pour notre part ce ne seras pas "fuck the police",

mais un spécial Nick Ta Mère de la part de la mère patrie du vice.

Police machine matrice d'écervelés mandatés par la justice sur laquelle je pisse.

Police machine matrice d'écervelés mandatés par la justice sur laquelle je pisse.

"

"Aucunement représentatif de l'entière populace,

que dois-je attendre des lois des flics.

Qui pour moi ne sont signe que d'emmerdes?

Regarde je passe à coté d'eux.

Tronche de con devient nerveux;

"Oh oh contrôle de police, monsieur"

Systématique est la façon dont l'histoire se complique.

Palpant mes poches puis me pressant les balloches.

Ne m'accordant aucun reproche à part le fait de passer proche.

Portant atteinte à leurs gueules moches.

Traquer les keufs dans les couloirs du métro,

Tels sont les rêves que fait la nuit Joey Joe,

Donne-moi des balles pour la police municipale.

Donne-moi un flingue...

"

C'est pas mieux!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
manu chabat Membre 64 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

Je suis d'accord avec Caez sur le fond.

Mais je voudrais redire 2 points qui paraissent essentiels.

L'industrie du disque ( et celle du rap qui a été récupéré en France bien avant NTM) tourne en grande partie grace à la jeunesse.

"Pour qu'un style de chanson ou de musique plaise à la jeunesse, il faut qu'elle soit détester par les adultes". Je cite de tres tres loin un producteur qui était interrogé à l'époque du Rock'n roll . ( J'avais lu ça dans un bouquin sur les années 60). Je crois que rien à changé. Sauf que par définition la provocation verbale dans les chansons, doit etre des plus en plus forte. Puisque les générations précédentes l'on fait avec des mots choisis , aujourd'hui c'est fait avec des mots crus qu'on doit le faire

La chanson "le déserteur" a été citée. La premiere version de B Vian se finissait ainsi : "

"Si vous me poursuivez Prévenez vos gendarmes Que j'emporte des armes Et que je sais tirer... "

Ca me semble pas tres loin de NTM dans la forme . ( le fond étant , je le concède, radicalement différent )

Je vous laisse tirer les conclusions.

Récement un jeune homme m'a dit à propos de Boris Vian : " oh c'est un vieux con"

J'ai su qu'on avait sauté une génération

Le deuxieme point, et j'en ai déjà parler dans ce sujet de forum c'est que le chanteur des textes dont on parle n'est rien à lui seul. Il lui faut:

-un producteur pour ces disques

- des radios pour passer ses chansons

- un producteur pour son clip

- des chaines de télé pour passer ce clip.

donc il y a quand meme pas mal de gens, et je pense pas que se soit tous des habitants des banlieux qui mettent de l'argent sur des chansons pareils.

Qu'on ne se cache pas derrière la censure en disant que si on ne les diffuse pas c'est que la censure prendrait le dessus.

Moi qui n'ait aucun gout pour le rap en particulier , et la musique FM en général, je sais qu'il existe pléthores de nouveaux groupes en tous genres et que l'on entend nul part .

Qu'est ce que je veux prouver alors?

Que pour des raisons économiques on ne passe que des morceaux qui peuvent plaire à la jeunesse, et la jeunesse c'est ça qu'elle aime.

Le pire reste t il à venir ?

Qu'en sera t il de la prochaine génération.

Peut etre un replis sur des bonnes idées bien rétrogrades sur famille, travail, patrie ? Je suis pas sur que ça soit mieux.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Emeric
Invité Emeric Invités 0 message
Posté(e)
Que pour des raisons économiques on ne passe que des morceaux qui peuvent plaire à la jeunesse, et la jeunesse c'est ça qu'elle aime.

Je suis partiellement d'accord avec toi, mais je voudrais souligner quelque chose, le rap c'est fondamentalement différent du rock, ce n'est même pas comparable ! En écoutant un morceau de rock, on sent que les gens chantent (des paroles contestataires ou non), alors que dans le rap, ils vocifèrent un flot de paroles haineuses (c'est quand même bien différent pas vrai ?) !

Nous ne pouvons donc pas mettre le rap et le rock sur un pied d'égalité ! Je suis presque offensé d'écouter du rap, tellement c'est haineux ! Alors quand les paroles sont clairement racistes, je ne vois pas ce qu'on pourrait légitimer...

Je suis las de tergiverser à ce propos, car je ne comprends pas comment on peut, à la manière de notre chère Sweet Mama, trouver des significations cachées derrière des paroles criantes de vérité ! Moi je dis va te faire enculer Sweet Mama, mais ça ne veut pas dire qu'il faut que t'aille te faire enculer, c'est juste pour te montrer que je ne suis pas d'accord avec toi, je pense que tu comprendras, vu que tu comprends M. Raciste (pas mal finalement son pseudonyme) !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loïc Membre 1 604 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)
C'est super triste... J'te foutrais ca en prison direct.

Ouais. :) Ou alors directement sur la chaise éléctrique tant que tu y es... ;)

Je condamne évidement de telles paroles (même s'il y a de fortes chances qu'elles n'aient été écrites que dans le but de faire parler d'elles et donc de faire de la pub à leur crétin d'auteur) mais il faut savoir garder une certaine mesure dans nos réactions...

L'interdiction, par contre, me parait toute indiquée, avec pourquoi pas des poursuites pour incitation à la haine raciale...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sweet_Mama Membre 131 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Caez, c'est exactement ce que je disais !!!! Tu retiens les paroles du morceaux "Police" et tu oublies tout les morceaux que j'ai cités !!!!

C'est criant de vérité en ce qui concerne la façon dont les gens jugent une musique, et même portent un jugement en général. On prend un morceau ou 2 et on dit regarder c'est tous des voyous et des racistes ou encore d'autres choses.

Emeric, apparemment tu connais bien le rock, moi je n'y connait rien, mais je connais le rap. Je connais le rap français et ses dérives (les dérives commerciales genre Skyrock pas celles dont vous parlez là). Je suppose que si je sortais tous les clichés du rock du style c'est que des shootés à la cocaïne par exemple, tu essaierai de me convaincre qu'il faut regarder plus loin que ça. C'est exactement ce que j'essaye de faire en disant que dans le rap il faut regarder plus loin que les clichés qu'on voit de l'extérieurs. Mais on dirait que c'est plus dur à comprendre que ça en à l'air.

Certains titres plus subtil mais tout aussi provocateurs ont été censurés ou ont failli l'être dans le passé. Aujourd'hui on considère leurs auteurs comme des artistes "engagés" alors qu'avant ils choquaient. Les rappeurs d'aujourd'hui sont justes plus directs.

Voici quelques morceaux pour essayer de vous convaincre que le rap n'est pas que haine et violence gratuite. (Même si mon petit doigt me dit que ça sera en vain et que vous ne changerez pas d'avis).

Odeurs de soufre (NTM)1998

Réagissez à tout prix, vous ne sentez pas l'odeur du souffre?

C'est le souffle de l'individualisme, moi ça me rend ouf!

Y'a rien à faire, le fardeau pour l'homme a toujours été lourd.

Quelle que soit l'époque, la misère n'a pas de beaux jours.

Elle a toujours été là dans des conjonctures similaires.

Nichée aux mêmes endroits à toute époque, elle est millénaire.

Ne serait-il pas temps qu'on mette fin à ce règne?

Il est temps de voir plus loin pour ceux que la vie malmène.

Le politicard se dit sur le terrain, c'est bien!

Mais bien trop loin, gros roublard, du vrai quotidien!

Pour eux y'a pas le feux, c'est pas comme d'autres qui vivent dans l'attente.

Putain! Mais qui a mis cette la misère sur cette longue liste d'attente?

Personne n'avait le droit, faut interdire la misère

à tout prix, prendre parti, se débarrasser de l'hypocrisie.

C'est pas gagné, surtout avant les étrennes.

On préfère attendre qu'il gèle, désensibilisés parce que c'est pas notre problème.

J'ai pas de mots savant pour exprimer ce que ça sent, ce que je ressens.

Mais les gens savent, sont forcément au courant.

Il y a bien longtemps que je ne demande plus

ce que l'état pourra faire le jour où le nombre d'exclus

deviendra si lourd, que même dans le 16ème

les trottoirs finiront par avoir mauvaise haleine.

Cela dit, dormez tranquilles.

L'hiver sera rude, ils seront moins nombreux en avril

et puis de toute façon, depuis quand les gouvernements

s'occupent-ils des gens qui meurent?

C'est pas l'heure, non! L'heure est au redressement de leur France.

Même le ventre vide, il faut que tu y penses!

Chaque jour, boy, dans le béton des tours,

pour ceux qui ont la chance d'avoir quatre murs autour d'eux.

Mais qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu?

Juste d'être un peu plus nombreux

car y'a beaucoup plus de oufs, que d'odeurs de bouffe

dans les quartiers de ceux qui souffrent y'a comme une odeur de souffre.

T'as vu les Français se bouchent le nez face à l'urgence qui émane

du pourrissoir que sont les banlieues autour de Panama

et d'ailleurs c'est normal les gens n'ont pris que du macadam dans la tronche.

Attachant plus d'importance à leurs petites bronches,

endommagées par leur pollution, leur progrès élitiste.

C'est comme d'attendre une catastrophe pour qu'elle s'accomplisse,

pas de solution donnée, mon plafond reste ton plancher.

C'est ce que tu liras dans les yeux de ceux qui n'ont pas où crecher.

Y'a comme une grosse odeur de souffre et moi ça me rend ouf.

Y'a comme une grosse odeur de souffre et puis y'a plein de gens qui souffrent

Y'a aussi comme un vent de mépris et ça tout le monde le sait aussi.

On s'enlise salement, ce qui est sûr, c'est que c'est pas fini.

C'est arrivé près de chez toi (NTM)1998

JoeyStarr:

Au microphone, le "boug" d'en bas, prêt à se "pé-ta" pour des "scal-pas"

Pas par choix non, c 'est la vie qui veut ça

Et sincèrement je s'rai pas c'est sur ! En aucun cas grand commis de l'état

Je roule en parallèle à ça, qu'est ce qui a ?

Tu sens pas que ça pue, c'est l'état d'esprit qu'il y a près de chez toi !

Et pour moi, l'exclusion c'est aussi simple que ça

C'est rien que du "direct-live" et des choses qu'évoluent pas

C'est les mêmes qu'en font les frais, le peuple subit, subira

Le vent contraire d'un système impotent parce que trop lent

De tout temps pour les problèmes latents

Tant ignorés, sauf quand faut s'faire réélire mais attends, y a pire !

Si t'attend le réveil des foules, c'est qu'tu conspires

On nous tiens a la gorge par le biais de grandes espérances

C'est comme ça que subsiste l'attentisme en France

Dans ce pays ou on laisse passer l'intolérance

Sans se masser pour contrer les suppots des survivants du passé.

{Refrain: x2}

C'est arrivé près de chez toi

Ouais presque sous ton nez

Cesse d'être étonné

Pas le moment d'abandonner

Faut tout donner afin de changer les données

It's undeground o'clock, le glock va détonner.

Jahyze:

Crises et intempéries, Babylone m'étreint

Je déperis , paumé a me demander où est le bon chemin

J'suis pas le seul dans ce cas a vivre en astreinte

On est tout un tas près de chez moi a vouloir porter plainte

La populo demande pas d'opulence sans souffrance

Juste représenter, faire acte de présence

Sans papier, sans emploi, on ne compte plus les laissées pour compte

Pour couronner le tout dans les sondages le FN monte

Qu'ils fassent leurs figures sur la glace pendant qu'elle est encore dure

Nos nerfs et l'effet de serre les auront a l'usure

"Pschitt" coups de "krylon", ça ne s'efface pas, c'est sur oh non !

Y a trop de NTM peint sur les murs

Bloc par bloc, les cités débloquent

Le lascar moyen vit de troc, chasse le "gaspi" deale les blocs

C'est de plus en plus tôt qu'il sort son dard

Place aux jeunes avatars, c'est qu'il y a trop de bâtards

Sous l'étiquette et les codes barres

Survie oblige, c'est un système barbare

On n' va pas colmater la fracture sociale de plâtre

9.8 encore plus qu'en 68 il va falloir se battre.

{Refrain: x2}

C'est arrivé près de chez toi

Ouais presque sous ton nez

Cesse d'être étonné

Pas le moment d'abandonner

Faut tout donner afin de changer les données

It's undeground o'clock, le glock va détonner.

Kool Shen:

Y a qu'ici que dans les églises, les CRS peuvent faire des perquises

Preuve que chez nous, on se décivilise, on se trompe quand on vise

Et puis s'il y meurtre, on déguise l'affaire, on dit qu'y a méprise

Technique de "de-kiz"

Bien, connue, du reste reconnue , devenue quelque chose de convenue

Les bavures sont au menu, j'te souhaite la bienvenue

Dans la france de ceux qui pensent qu'en banlieue

On ne peut pas penser puisqu'on pense qu'à danser

Rapper sur des beats cadencés

Remarque ils pensent aussi ques 3 millions de chômeurs c'est

3 millions d'immigrés, donc c'est clair que c'est

Pas gagné, qu'avec leur vision bornée

J'me dis même, que le mec qui redressera le pays

Il est pas encore né

Ouais, c'est ici qu'on vit et c'est ici aussi qu'officie

La plus grande bande de fachos qui fit si

Peur en son temps, fils ! Si on laisse couler on est mort

Coupons les couilles du porc ! Ouah ça c'est fort !

Mais y a plus fort encore ! Y a des ex-nouveaus ministres grillés

Qui viennent parler, se faire réélire a la télé

Briller, crier leur innocence, prier

Pour qu'on oublie que l'histoire du sang contaminé

C'est pour du fric qu'ils l'ont pas trié.

{Refrain: x2}

C'est arrivé près de chez toi

Ouais presque sous ton nez

Cesse d'être étonné

Pas le moment d'abandonner

Faut tout donner afin de changer les données

It's undeground o'clock, le glock va détonner.

J'appuie sur la gâchette (NTM) 1993

Seul dans la pénombre, avec mon passé,

cherchant à me remémorer les joies et les raisons

pour lesquelles j'encaisse la monotonie de cette vie.

Plus désarmé qu'au premier jour,

les années blanches de ma jeunesse

se sont laissées posséder.

Quant au futur! Le futur j'ose même pas y penser.

Vide est ma vie et pourtant je n'ai pas choisi

tant le présent n'est que néant...

Tout a commencé sûrement le jour où je suis né,

le jour où je n'ai pas croisé la bonne fée

qui aurait fait de moi ce que je ne suis pas.

Ceux qu'il m'arrive d'envier parfois,

ceux que la vie à doté d'une chance,

mais moi malheureusement voilà, je n'en suis pas là,

et privé de ça, pourquoi devrais-me mener un combat?

De toutes façons pas la peine,

je connais la rengaine mais je n'ai pas de force.

Mon amour pour la vie s'est soldé par un divorce,

moi aussi j'ai rêvé de connaître l'idéale idylle,

le désir, la passion de ne pas perdre le fil.

Quitter sur le champ la ville, s'isoler sur une ile.

Au lieu de ça, ma vie file, se faufile et défile

sans domicile fixe.

J'ai toujours relevé la tête, même à genoux.

Mais ce soir, je suis fatigué de lutter

et pense sérieusement à tout déconnecter.

L'hiver a posé son manteau,

comme si la mort était déjà là, tout près de moi.

Le froid me lacère la peau,

comme cette vie, dont je n'ai plus envie.

Egaré dans ces pensées, où tous ne cessent de m'apitoyer.

Voilà, ce soir je vais craquer, ne pouvant échapper à mon destin.

L'âme stressée, le cerveau compressé,

comme usé par la guerre des nerfs

à laquelle je dois me livrer.

Subir sans pitié, sans répit, voilà ma vie.

Gris semble l'avenir et noir est a couleur de mon esprit.

Je n'essaye plus de comprendre, ni de me faire entendre,

je suis le troupeau avec un numéro collé dans le dos.

Métro, boulot, aseptisé du cerveau.

Mon ultime évasion se trouve dans le flot de ces mots.

Quarante ans de déboires passés à la lumière du désespoir.

Tu peux me croire ça laisse des traces dans le miroir.

J'ai les neurones affectés et le c¿ur infecté,

fatigué de lutter, de devoir supporter la fatalité

et le poids d'une vie de raté.

Voilà pourquoi je m'isole, pourquoi je reste seul.

Seul dans ma tête libre, libre d'être

un esclave en fait battant en retraite,

fuyant ce monde d'esthètes en me pétant la tête.

OK, j'arrête net, j'appuie sur la gâchette.

Plus jamais ça (NTM) 1995

Ah non, cette non, plus jamais ça, seulement voila la

Il semblerait que des cas d'amnésie caractérisée soient

Relevés, tendant a prouver, qu'avec facilité

Les erreurs du passé peuvent se renouveler

Et faire l'affaire des supporters de la croix de fer

Le bras tendu en l'air, le sigle rebelle en bannière

BOUM BOUM BANG, BANG shoote-moi ça, double "R",

Avec plaisir, je les shoote dans la tête, même à terre

National est ce front, international est l'affront

Voila pourquoi je fais front, fronçant les sourcils

Quand le sénile s'amuse à faire un score de 25 % dans ma ville

Non plus jamais ça, stoppons tout ca

Stoppons l'hémorragie, cérébrale est l'embolie

Vous avez compris

Vous avez saisi, ressaisissez-vous

La jeunesse se doit d'être à l'heure, au rendez-vous

Fixer, en effet, pour pisser sur la flamme tricolore

Le putain d'étendard du parti des porcs,

Moi trop harcore ?

Mais j'aimerais les voir morts

Je rêve parfois de les voir en victimes, martyres dans un film gore

Oui, oui, vous avez compris qui je suis

Je combats ceux dérangés par les odeurs et les bruits

Car on est tous las de ce retour au même schéma

Auquel on avait déjà répondu : plus jamais ça !!!

{Refrain:}

Mais on est tous las de ce retour au même schéma (x4)

Ah non cette fois non, pas question, ils n'auront non, pas de pardon, non,

Ni d'indulgence, non, quand ma faction passe a l'action

Tous furibonds prêts à bouffer ces tronches de cons

Ah non, cette fois non, je leur fais encore front

Nationale est la lobotomie que nous acceptons

De toi, mais aussi de toi, vous qui restez sans voix

Pendant que ces pourris s'octroient continuellement le droit

De tenter, de morceler la populace par leurs idées,

Puis d'essayer d'amputer certains éléments de notre passé

Alors ne laissons pas le temps, prendre les devants

Ne laissons pas le temps aller en refermant

Toutes les blessures de ce cas de figure

Qui n'en avait pas simplement l'allure, mais qui furent :

L'apogée d'une idéologie de mort

Que fut l'épuration ultra-ethnique dès lors,

De nos jours cette bannière est encore là,

Assurée par les nouveaux butors...

ah ah (viens enculé... Pang pang pang)

{Refrain:}

Mais on est tous las de ce retour au même schéma {x4}

Les honneurs, la patrie, les conquêtes et les colonies,

On a déjà vu le résultat de ces conneries

Alors va-t-on continuer à se laisser man¿uvrer

Par la haine d'un déséquilibré mental

Je vous rappelle qu'il prône la ségrégation raciale

Je vous rappelle encore que cet homme n'est pas normal

Et ce, depuis la déconvenue de la guerre d'Algérie

Qu'il n'a pas digérée

Mais nous, on s'en bat les couilles, on n'était pas la

Et on est tous las de ce retour au même schéma

Mais on est tous las de ce retour au même schéma

Mais on est tous las de ce retour au même schéma

Mathématiquement c'était sur, ce passé chargé d'injures

Mais, ce qui est plus sur pour le futur

C'est qu'on aura droit a ce même climat

{Refrain:}

Mais on est tous las de ce retour au même schéma {x4}

Le monde de demain (NTM) 1991

Pur produit de cette infamie

Appelée la banlieue de Paris

Depuis tout jeune je gravite avec le but unique

D'imposer ma présence

Trop paresseux pour travailler

Trop fier pour faire la charité

Oui je préfère la facilité

Considérant que le boulot

M'amènera plus vite au bout du rouleau

Alors réfléchissez: Combien sont dans mon cas

Aux abords de vos toits

Et si cela est comme ça

C'est que depuis trop longtemps

Des gens tournent le dos

Aux problèmes cruciaux

Aux problèmes sociaux

Qui asphyxient la jeunesse

Qui résident aux abords

Au Sud,à l'Est,à l'Ouest,au Nord

Ne vous étonnez pas

Si quotidiennement l'expansion de la violence est telle

Car certains se sentent seulement concernés

Lorque leurs proches se font assassiner...

Est-ce ceci la liberté-égalité-fraternité ?

J'en ai bien peur

LE MONDE DE DEMAIN

QUOI QU'IL ADVIENNE NOUS APPARTIENT

LA PUISSANCE EST DANS NOS MAINS

ALORS ECOUTE CE REFRAIN...

Quelle chance, quelle chance

D'habiter la France

Dommage que tant de gens fassent preuve d'incompétence

Dans l'insouciance générale

Les fléaux s'installent - normal

Dans mon quartier la violence devient un acte trop banal

Alors va faire un tour dans les banlieues

Regarde ta jeunesse dans les yeux

Toi qui commande en haut lieu

Mon appel est sérieux

Non ne prend pas ça comme un jeu

Car les jeunes changent

Voilà ce qui dérange

Plus question de rester passif en attendant que ça s'arrange

Je ne suis pas un leader

Simplement le haut-parleur

D'une génération révoltée

Prête à tout ébranler

Même le système

Qui nous pousse à l'extrême

Mais NTM Suprême ne lachera pas les rênes

Epaulé par toute la jeunesse défavorisée

Seule vérité engagée:

Le droit à l'égalité

Le voilà de nouveau prêt à redéclancher

Une vulgaire guerre civile

Et non militaire

Y en a marre des promesses

On va tout foutre en l'air

LE MONDE DE DEMAIN

QUOI QU'IL ADVIENNE NOUS APPARTIENT

LA PUISSANCE EST DANS NOS MAINS

ALORS ECOUTE CE REFRAIN...

Je ne te demande pas de comprendre

Mais de résoudre

Les problèmes qui habitent

La banlieue qui s'agite

Toujours plus vite

Sans limite

Admet qu'il y a un point critique

A ne pas dépasser

En tant qu'informateur

Je me sens obligé de dévoiler la vérité

Car le silence ne sera plus jamais

Plus jamais toléré

Oh oui c'est triste à dire

Mais tu n'as pas compris

Pourquoi les jeunes de mon quartier vivent dans cet état d'esprit

La délinquance avance

Et tout ceci a un sens

Car la violence coule dans les veines

De celui qui a la haine

OK je reprend les rênes

Pour faire évoluer ton esprit

Pri-Prisonnier d'un système

Où les règles ne sont pas les mêmes

Suivant ta classe - Yeah

Suivant ton style - Oui

Suivant ta face suivant ta race

Le rouage est bien huilé

Le système bien ancré

OK mais n'oublie jamais que je suis armé

De paroles pour m'imposer

M'opposer

M'interposer - processus enclanché

Je balance ma vérité

LE MONDE DE DEMAIN

QUOI QU'IL ADVIENNE NOUS APPARTIENT

LA PUISSANCE EST DANS NOS MAINS

ALORS ECOUTE CE REFRAIN...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sweet_Mama Membre 131 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

D'autres groupes histoire de varier les plaisirs. ;)

Esclaves 2000 (Assassin) 2000

Je ne veux pas faire de politique,

Ma mission est artistique...

Si je te dis

Qu'il y a encore des esclaves aujourd'hui

Sur cette Terre et peut-être même dans ton pays

Des personnes qui ont le droit de vie ou de mort sur d'autres

Autrement dit droit de propriété sur autrui.

Historique: 1769

Abolition de l'esclavage en Pennsylvanie

C'est dit, c'est écrit

Pourtant Iqbal Massih

Ne l'a pas vécu ainsi.

Vendu à l'âge de 4 ans

Par ses parents

Au Pakistan

Il avait réussi à s'affranchir de sa condition d'enfant esclave

Et milité pour les enfants

Pour le droit des enfants

Contre l'exploitation des enfants.

Le 20 avril 95

Il fut assassiné à l'âge de 12 ans

Quoi, t'es surpris, là ?

Tu ne savais pas ça ?

On ne t'a pas dit que beaucoup de jeunes filles au Bangladesh sont destinées

A des bordels indiens et pakistanais?

On ne t'a pas dit que les jeunes garçons au Bangladesh ont aussi leur destinée?

Dans les pays du Golfe pour les courses de chameaux ils ont besoin de jockeys...

Des femmes, des hommes, des enfants sont exploités

Punis, torturés et mis à mort en toute impunité

Et persiste l'esclavage de castes en Mauritanie

Va vérifier par toi même si tu ne crois pas en ce que je dis!

Au Soudan le gouvernement islamiste du Nord à réduit

30 000 chrétiens animistes en esclavage de guerre aussi

L'esclavage pour dette est en vigueur dans toute l'Asie

Gangrène aussi l'Amérique Latine, Guatemala, Brésil et Colombie

Réveillez-vous ce n'est pas qu'une chanson

Esclave 2000 relève de la prise de position

Réveillez-vous ce n'est pas qu'une chanson

Esclave 2000 relève de ta prise de position

{Refrain:}

Esclave 2000 sont les enfants qu'on prostitue

Esclave 2000 sont les petites bonnes aux visages perdus

Esclave 2000 sont les cris qu'on entend plus

Etouffés par des lois qui cautionnent ce genre d'abus

Esclave 2000 c'est derrière les ambassades

Esclave 2000 c'est derrière les palissades

Esclave 2000 n'est pas une fiction

Des millions de concernés derrière des maisons

On n'oublie pas que beaucoup de fortunes aujourd'hui fort respectables

Ont été montées à Bordeaux ou à Nantes sur la traîte des esclaves

Tu me diras "C'est le passé"

Mais le passé se répercute

Et aujourd'hui l'esclave n'est pas qu'enchaîné derrière une hutte

Même la justice française reste aveuglée

Vas-y ressors du tiroir le dossier de Véronique Akobé!

L'esclavage moderne n'est pas reconnu par l'UNICEF!

L'esclavage moderne n'est pas reconnu par l'UNESCO!

Sur le sujet, langue de bois

Il vaut mieux pas

S'attirer la foudre d'une bonne cinquantaine d'états

Membres des Nations Unies

De toute façon le sujet n'intéresse ni

Amnesty

Ni la fondation de France ni

France Liberté de Madame Mitterrand

Anti Slavery, la seule assos qui va de l'avant

Sur le sujet "big up" !

Obligé de la représenter

Pour qu'ils sachent que dans le HipHop, il y a des gens concernés !

{au Refrain}

Hey BBoy, BGirl

Tu kiffes Adidas ?

Reebok, Nike, tu kiffes aç ?

Le salaire annuel cumulé des 6500 employés

Travaillant pour Nike en Thailande et en Corée du sud

Equivaut à la moitié de ce que gagnaient les 13 membres

Du directoire de la firme, dont j'affirme

Qu'une paire de chaussure vendue 400 francs

Peut avoir généré un salaire de 70 centimes seulement

C'est ouf, non ? C'est ouf, non ?

As-tu déjà entendu parler de Harry Wu ? - Qui?

En tout cas la marque de jeans Levi's

A résilié 150 contrats d'un coup

Avec la Chine ils n'avaient pas vu le vice

Tout était fabriqué par des prisonniers politiques

Lis les livres de Harry, tu verras, il te l''explique !

Donc à mon tour je m'implique

Comme Dominique Torres

Respect à cette s¿ur grâce à laquelle on progresse !

On veut que tous les esclaves redeviennent des princes et des princesses

Et pour ça il ne faut pas faire preuve de faiblesse !

Esclave de votre société (Assassin)

Je ne veux pas faire de politique:

Ma mission est artistique,

Mais quand je vois tout le trafic

On ne peut pas rester pacifique:

L'Etat se gave et les gens qui le oomposent sont braves

Arrêtez de me mentir, nous en sommes esclaves.

Esclaves de leurs décisions,

Esclaves de leurs passions.

Ils jouent un jeu, et nous en sommes les pions.

Tu rentres dans la vie active? Bienvenue dans le monde des requins:

L'Etat est pire qu'un gang, il nous vole dans la main.

Il n'y a rien à faire:

Accepte ou pars en guerre.

Les magouilles de mon adolescence ont géré mes affaires.

Maintenant je prends du recul

Je vois qu'on nous encule

Je calcule, j'accumule les formules,

Prends des coups et bascule,

Mais jamais je ne capitule.

Un société de consommation,

Voilà l'éducation pour nos garçons

ASSASSIN PRODUCTIONS se lève et dit NON.

Non à la soif de pouvoir dans un monde de moins en moins pur.

Oui à la culture pour bâtir mon futur

Je pointe du doigt le gouvernement et l'assemblée

Pour vous dire que je ne serai jamais esclave de votre société.

POPOPOM! ASSASSIN roule!

Yeah, man, je suis d'accord avec toi.

Kique ta scientific shit encore une fois.

Les lois sont bien ancrées

La Ve république est loin de changer

Les partis se renvoient la balle quand ça commence à chauffer

Dans mon quartier,

Le XVIIIe arrondissement,

Mon posse est large, éduqué et comprend.

Il paraît que c'est plus facile d'être écouté quand on est blanc,

Il paraît que je suis un fils de bonne famille donc en avant.

Car depuis l'âge de 15 ans, je combats et j'abats

Tous ces fils de pute qui se croient trop haut quand ils me voient.

La vie est pleine de principes - qui a instauré ça?

Je sais que, dans mon pays, la religion chrétienne en a des tas.

Selon le passé, selon l'éducation,

Selon l'histoire d'un peuple, chacun a sa vision.

Chacun a sa vision mais aussi sa version

Et elle n'est jamais en accord avec la Constitution.

Je rentrerai dans le système

Car je n'ai pas le choix

Mais ce sera pour mieux le ken

Vous pourrez m'appeler renégat

Mais je ne suis qu'un poète

Qui gêne quand il injecte grâce à sa tête

Une description du pouvoir en place

Que je glace et surclasse

Puis, dans mon espace, il s'efface

Vous comprenez, la nouvelle génération en a assez

D'être ESCLAVE DE VOTRE SOCIéTé.

Yeah! La nouvelle génération est down avec ASSASSIN!

Le pouvoir en place n'est pas digne:

Ils défient les lois mais ne les subissent pas!

Yo, Rockin'Squat, mec, kique ta political poésie encore une fois!

Si tu te fais pécho avec même pas 10g de haschisch,

Tu est un dealer, un criminel au yeux de la justice,

Mais quand un ministre se fait prendre à détourner de l'argent,

Le parlement vote la relaxe et le voilà libre comme le vent.

Personne ne peut rien dire

Personne ne peut rien faire

C'est comme ça le dossier est clos pour eux c'est clair.

Mon esprit analyse, transcrit sur le papier,

Tout ce qui, à mon avis, pourrit la société.

Ce titre ne représente que le premier chapitre de l'accumulation

Des fils de bâtards qui contrôlent ma nation.

Oui ASSASSIN, Rockin'Squat aujourd'hui pousse les portes

NTM production m'apporte son soutien et m'escorte

Dans ma quête.

Ils acceptent mon concept pour enfin tenir tête

Aux dirigeants d'un gouvernement

Oui nous sommes des trouble-fêtes car la fête est finie.

Sérieuse est ma mission quand il s'agit de ma vie.

Le pouvoir est légal, mais légal pour qui?

Le système tourne dans le sens de mes ennemis

Mais mon style s'y frotte

Et développe l'antidote

Contre une politique qui suffoque

Donc je la bloque.

Et rétorque de ma voix quelque chose de sensé:

JE NE SERAI JAMAIS ESCLAVE DE VOTRE SOCIéTé !!!

Yeah !La voix du undaground vous parle

Et le undaground de Paname est de plus en plus éduqué

Nous ne serons jamais esclaves de votre société !!!

Etat policier (Assassin)

Les crimes policiers ou bavures policières

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Suites inconnues pour 80% d'affaires

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Votre justice impartiale, on ne va pas nous la faire

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Condamnez vos assassins

Si vous ne voulez pas la guerre

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Si c'est à moi de prendre le micro

Laissez-moi m'exprimer ainsi:

Shoot, shoot, le rythme suit sa route,

Tu connais la stoire-hi

Plus de doute le posse ASSASSIN

Fait partie des gens qu'on écoute

Des crews qu'on redoute

Mis sur écoute

Les RGs sont sur ma route

Vu qu'on ouvre notre gueule

Quand l'Etat français assassine

On ne laisse pas passer le crime

Non on ne laisse pas passer le crime

Si je laisse passer le crime d'hier

Demain, ça sera des larmes sur les joues de ma mère

Mes mains, se positionnent sur la feuille

Même un jour de deuil

Le terrain est hostile

A mon style

Ecrivain ASSASSIN

J'ai écrit "l'état assassine" avec un goût amer

L'état policier n'a pas épargné la vie de Bouziane Abdel Kader

Ni celle de Jawad Zaouiya, paix à leur famille

Et justice pour ces cas, que la lumière brille

Même si le rap est bastonné sur des radios nationales

Que la plupart des groupes vendent

Leur putain d'âme au cheytan

On sait pourquoi on est dans le HipHop depuis tant d'années

Pour que ceux qui n'ont pas de voix

Puissent être entendus et respectés

Les crimes policiers ou bavures policières

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Suites inconnues pour 80% d'affaires

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Votre justice impartiale, on ne va pas nous la faire

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Condamnez vos assassins

Si vous ne voulez pas la guerre

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Crois-moi ! La liste est longue, trop longue

Pour qu'on nous plombe

Trop de larmes coulent sur les tombes

D'innocents en grand nombre

Et le pire c'est que ça se passe comme ça dans tous pays

Trop de crimes impunis, tortures et sodomies

Dans les commissariats de notre république

Ou de leur dictature

Je m'implique

Même si dans le paysage je représente la rature

Toi tu seras toujours l'ordure

Qui s'est cru au-dessus des lois ?

Ton uniforme n'est pas une armure

Crois-moi !

On ne va pas laisser passer en France

Pays des droits de l'Homme

Des mises à l'amende comme dans le tiers monde

Par des bâtards sous toutes leurs formes

Murderer, sous toutes leurs formes

Killa, killa sous toutes leurs formes

Les crimes policiers ou bavures policières

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Suites inconnues pour 80% d'affaires

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Votre justice impartiale, on ne va pas nous la faire

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Condamnez vos assassins

Si vous ne voulez pas la guerre

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Pour les familles

C'est dramatique

Tragique

Pour notre république

Antidémocratique

Quand la justice

Se mêle au trafic

Hit sur hit

Je décapite l'élite

Procureurs et magistrats

Se mêlent dans les coups de l'état

Mais dans l'affaire Laffage

Personne n'oublie Malika!

Vous voulez qu'on respecte

Votre état policier?

Alors que le policier Hiblot

Sois jugé pour ce qu'il est

Qu'on arrête de nous tirer dessus comme du gibier

Arrêtez vos coups de pression

Pendant vos contrôles d'identité

Arrêtez de nous contrôler

Quand on a rien à se reprocher

Si vous vous emmerdez

Quand vous patrouillez

Changez de métier !

Les crimes policiers ou bavures policières

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Suites inconnues pour 80% d'affaires

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Votre justice impartiale, on ne va pas nous la faire

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Condamnez vos assassins

Si vous ne voulez pas la guerre

Il faut que ça cesse, il faut que ça cesse !

Je glisse (Assassin)

Je t'instruis...

Rockin'Squat ouvre les paris.

Aux côtés de mes frères, ASSASSIN combat pour sa vie.

D'où je viens? Qui je suis?

Un blanc avec une putain d'attitude

Qui trouve son amplitude dans les vertiges de sa plume.

Combattant le pouvoir, redonnant du juice.

Afin de contrecarrer les discours de pantins menteurs

Ne poursuivant qu'un but: plonger nos esprits dans la torpeur.

Je ne reprends pas mon souffle quand je rappe pour l'enfance.

Mon vocabulaire est un dictionnaire pour cette science.

Il sert à assassiner

Sans que le sang soit versé.

Yeah man, pour contrer un système de privilèges,

Toute la nouvelle génération de ma nation s'élève.

Et crève de sa voix

La corruption de la police

Et de la justice

Qui a le plus de vices?

L'un représente l'Etat, mais l'Etat est corrompu;

L'autre n'est juste que pour l'élite riche et connue.

Qui a fait les lois?

C'est toi? C'est moi?

Qui défend le droit?

La justice pourquoi?

LA JUSTICE NIQUE SA MéRE LE DERNIER JUGE QUE J'AI VU

AVAIT PLUS DE VICE QUE LA DEALER DE MA RUE !

Tout n'est que magouille, piston en cachette,

Donc ne me reprochez pas de ne pas suivre les lois sinon c'est m'assurer à l'échec!

Et face à ça, moi je fais quoi?

Sur vos têtes, JE GLISSE!

Etouffés, écrasés les uns contre les autres.

Tout le monde suffoque mais chacun suffoque chez soi

Pourquoi?

Il semblerait que l'espace soit une chose qui ne se partage pas

Là est la loi quand chacun a son toit.

J'apprends, je comprends, je prends et j'entreprends

Dans les rangs ma voix se répend

Frappant les bâtards compromettants.

J'ai déjà fait des années d'études dans la science de l'écriture.

Tu sais maintenant pourquoi quand je manie cet art il est si pur.

JE GLISSE,

C'est comme ça qu'on appelle

Le cocktail de mes vers qui donne l'essentiel au poème.

Quant à moi j'utilise mon art

Pour sortir du couloir

Mon avenir est dans mes mains: je n'attends rien du pouvoir.

JE GLISSE

Le plus grand poète dans l'histoire du Rap en France,

Comme un duelliste, je t'abats avec élégance,

Avec de l'aisance,

Je glisse sur les têtes du pouvoir.

Yeah man, j'ai des yeux pour voir et un esprit pour percevoir.

Je suis méfiant, perplexe,

Evitant toute maladresse

Utilisant mes rimes

Pour sortir de l'abîme

Donc laissez-moi m'échapper

Et mettre ma simplicité - Solo!

Au service de l'efficacité - Solo!

Ou alors assumer mon ultime soufflet

En travers du faciès

Fatal mais musical

Pour mettre un point final

A vos mensonges, qui - vous en rendez vous compte? - engendrent la détresse.

Yeah l'on glisse

Pour la nouvelle génération

Vous avez délaissé la jeunesse de votre nation

Mais le tempo est adéquat pour cadencer l'assaut

Il sonne la charge, il est le porte-drapeau

Il cadence mes mots

Face à une incompétence

Mon esprit s'active et pense.

Aux différentes manières

De remédier aux problèmes

Je coule à flots dans tous domaines

Et enchaîne pour mieux vous ken.

JE GLISSE.

L'écologie : sauvons la planète ! (Assassin)

Debout! Evaluez l'envergure des problèmes!

Ceci n'est pas une demande mais une demande pour que l'espoir revienne.

L'Homme organise sa destruction,

Analysons la situation pour que vous puissez comprendre ma vision.

Un trou dans la couche d'ozone.

Cela devient banal de parler de l'ozone mais sans elle personne n'est autonome.

Car l'ozone nous protège du soleil, et sans un radical changement dans les comportements,

Ni la prévention ni les conseils ne stopperont cette catastrophe naturelle.

Naturelle? Naturellement pas!

Car les victimes sont les fautifs cette fois.

Comment ne pas respecter la nature?

Sachant que si l'air est pur, il peut avoir un futur.

Mais déjà Mexico, Tokyo, New York agonisent,

Et bientôt toute la planète sera compromise!

Prenez conscience, pensez à la prochaine génération,

Le futur de la planète dépend de notre éducation.

Alors réfléchissez à deux fois, ceci nous concerne tous:

Etes-vous en accord avec les essais nucléaires? - NON !

Etes-vous en accord avec la pollution des mers? - NON !

Appréciez-vous tous les déchets dans l'atmosphère? - NON !

Sauvons la terre! Sauvons la terre!

Je crois en l'homme et l'homme doit croire en sa planète! - YEAH

La nature est la vie, la vie n'est pas une conquête! - NON !

Le progrès n'est pas contrôlé, voilà pourquoi bientôt l'échec!

Sauvons la planète! Sauvons la planète! Sauvons la planète!

Comment pouvez-vous encore raser des forêts entières?

En ayant pris conscience que l'oxygène que l'on respire vient de l'arbre qui pousse dans la terre.

Pouquoi les grandes puissances ne versent-elles pas

Une rente pour les pays aux ressources vitales économiquement au plus bas?

Pourquoi l'armée continue ses essais nucléaires

Tuant, on le sait, toute une vie au fond des mers?

D'abord un trou dans l'atmosphère puis le non-respect de l'environnement

Par les puissances qui détiennent le monopole de l'argent.

L'industrie mondiale est coupable! De l'usine nucléaire de Tchernobyl

A la constante disparition de la mer d'Aral,

De la forêt de l'Amazonie à leur putain d'économie qui régit la vie de tant de pays.

La disparition animales est le fruit de ces conneries.

Alors réfléchissez à deux fois, ceci nous concerne tous:

{au Refrain}

En guise de conclusion, le boss entre en action.

A cela une seule raison: exorciser les bienfaits et méfaits

Des deux enfers verts, dont nous sommes tributaires

La boulimie monétaire, qui de la manière la plus sommaire

Sape, saccage le patrimoine planétaire

Au nom d'un progrès dont nous payons les frais.

Je ne fais donc qu'exprimer un pessimisme viril

Afin que les notions d'air pur et verdure

Ne soient pas obscures pour les générations futures.

L'entrave à nos jouissances (Assassin)

Pour toutes les Femmes qu'on aime

Pour toutes nos tigresses

Pour toutes nos lionnes

Ill Nanas

Ma s¿ur est une déesse, une reine, une sirène

Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes

Teuskwa nique ça !

Tu connais le don dada, entouré de renégates

Ill Nanas, Ill Nanas

Ma s¿ur est une déesse, une reine, une sirène

Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes

Teuskwa nique ça !

Tu connais le don dada, entouré de renégates

Ill Nanas, Ill Nanas

Les chiens aboient

Woaf! Woaf! Woaf! Woaf!

Pour que toutes vos chiennes

Se transforment en nos Ill Nanas

C'est-à-dire des guerrières respectables prêtes au combat

Quoi ? Tu ne sais pas ?

Qu'on fait des avortements sélectifs

En Inde, en Chine, au Tibet

Pour les femmes enceinte d'une fille

Ecoute-moi, je suis connecté

Le Vatican, l'Irak, l'Iran

L'Egypte et le Soudan

Remettent en cause le droit des Femmes à l'information

A leur liberté de décision

En matière de procréation

What the fuck is going on dans ton bled ?

Dans le mien les hommes se succèdent

Pensent posséder le remède

Puis concèdent, cèdent, et décèdent

Sans jamais amener une once d'aide

C'est une taspèche ?

C'est ça mec ! Bois ta bière fraîche !

Et apprends que dans le South Bronx

On vit autant qu'au Bengladesh

C'est une taspèche ?

C'est ça mec ! Bois ta bière fraîche !

Et apprends que dans le South Bronx

On vit autant qu'au Bengladesh

Ma s¿ur est une déesse, une reine, une sirène

Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes

Teuskwa nique ça !

Tu connais le don dada, entouré de renégates

Ill Nanas, Ill Nanas

Ma s¿ur est une déesse, une reine, une sirène

Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes

Teuskwa nique ça !

Tu connais le don dada, entouré de renégates

Ill Nanas, Ill Nanas

Quand j'étais plus jeune

J'écrivais " nique ta mère " sur les murs

Enchaîné par toutes les chiennes

Que j'avais ken dans leur fourrure

Evolution, révolution des notions

Ma s¿ur se prostitue et c'est la queue à Nation

Pour des raisons économiques

Ma s¿ur file la trique

Aux frères branchés sur tube cathodique

Et on véhicule les clichés

Il est plus facile d'adhérer

Au stéréotype guidé par le monde de la monnaie

Et du pouvoir avarié

Choix de société

Relais de médias affamés

Relais de médias affamés

Ma s¿ur est une déesse, une reine, une sirène

Depuis longtemps on le sait,

Depuis longtemps on l'aime!

Ma s¿ur est une déesse, une reine, une sirène

Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes

Teuskwa nique ça !

Tu connais le don dada, entouré de renégates

Ill Nanas, Ill Nanas

Ma s¿ur est une déesse, une reine, une sirène

Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes

Teuskwa nique ça !

Tu connais le don dada, entouré de renégates

Ill Nanas, Ill Nanas

La tentation

La malédiction

Stéréotype de la Femme au sein de toute nation

De beaucoup d'interprétations

De livres sacrés des religions

De tous processus d'exploitation

Et si des keums en écoutant ce skeud pensent que j'ai tort

Dites-moi pourquoi mes s¿urs en Afghanistan sont censurées à mort

Pourquoi mes s¿urs en Algérie se battent contre la mort

Pourquoi les mexicaines zapatistes ont pris les armes sans votre accord ?

Ma s¿ur est une déesse, une reine, une sirène

Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes

Teuskwa nique ça !

Tu connais le don dada, entouré de renégates

Ill Nanas, Ill Nanas

Ma s¿ur est une déesse, une reine, une sirène

Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes

Teuskwa nique ça !

Tu connais le don dada, entouré de renégates

Ill Nanas, Ill Nanas

Petit frère (IAM)

Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand,

C'est pourquoi il s'obstine à jouer les sauvages dès l'âge de 10 ans.

Devenir adulte, avec les infos comme mentor,

C'est éclater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord.

A l'époque où grand frère était gamin,

On se tapait des délires sur Blanche-Neige et les 7 Nains.

Maintenant les nains ont giclé Blanche-Neige et tapent

Eclatent des types claquent dans Mortal Kombat.

A 13 ans, il aime déjà l'argent avide

Mais les poches sont arides, alors on fait le caïd.

Dans les boums, qui sont désormais des soirées, plus de sirop Teisseire.

Petit frère veut des bières.

Je ne crois pas que c'était volontaire, mais l'adulte c'est certain,

Indirectement a montré que faire le mal, c'est bien.

Demain ses cahiers seront pleins de ratures,

Petit frère fume des spliffs et casse des voitures.

{Refrain:}

Petit frère a déserté les terrains de jeux.

Il marche à peine et veut des bottes de sept lieues.

Petit frère veut grandir trop vite

Mais il a oublié que rien ne sert de courir, petit frère.

Petit frère rêve de bagnoles, de fringues, de tunes

De réputation de dur, pour tout ça il volerait la Lune.

Il collectionne les méfaits sans se soucier

Du mal qu'il fait, tout en demandant du respect.

Peu lui importe de quoi demain sera fait,

De donner à certains des raisons de mépriser son cadet.

Dans sa tête le rayonnement du tube cathodique

A étouffé les vibrations des tam-tam de l'Afrique.

Il n'a plus de cartable, il ne saurait quoi en faire.

Il ne joue plus aux billes, il veut jouer du revolver.

Petit frère a jeté ses soldats pour devenir un guerrier

Et penser au butin qu'il va amasser.

{Refrain}

Les journalistes font des modes, la violence à l'école existait déjà

De mon temps, les rackets, les bastons, les dégâts,

Les coups de batte dans les pare-brises des tires des instituteurs,

Embrouillés à coups de cutter.

Mais en parler au journal tous les soirs ça devient banal.

éa s'imprime dans la rétine comme situation normale

Et si petit frère veut faire parler de lui

Il réitère ce qu'il a vu avant 8 heures et demie.

Merde, en 80 c'était des états de faits, mais là

Ces journalistes ont faits des états

Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant,

Juste surexposé à la pub, aux actes violents.

Pour les grands, les gosses est le meilleur citron,

La cible numéro 1, le terrain des produits de consommation,

Et pour être sûr qu'il s'en procure

Petit frère s'assure, flingue à la ceinture.

On sait ce que tu es quand on voit ce que tu possèdes.

Petit frère le sait et garde ce fait en tête.

L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi

Facilement que ses tournevis ouvrent celle des voitures.

Le grand standing, c'est tout ce dont il a envie.

éa passe mieux quand tu portes Giorgio Armani.

Soucieux du regard des gens,

Malgré son jeune âge, petit frère fume pour paraître plus grand.

Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune

Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes.

Il vient à peine de sortir de son ¿uf

Et déjà petit frère veut être plus gros que le b¿uf.

{Refrain}

Deux issues (Kery James)

Issu des quartiers meurtriers,

Là où le meurtre y est trop fréquent

La vie de you-voi et ses conséquences j' raconte

Les trips du ghetto, ses ambiances louches

Quand sonne le fusil à pompe

Tout le monde se couche.

Pas un voyou qui fasse long feu t'es prévenu

A peine tu viens d'ouvrir les yeux que t'es détenu

La mort ou la prison t'as que deux issues

L'histoire s' répète et tu crois être le plus vicieux.

Tu veux grimper par n'importe quel procédé

T'es donc sujet à de judiciaires procédures

La rue te guette, mec, les flics aussi

T'as peut-être déjà vendu une barrette à un vil-ci

Entre les traîtres et les balances

Tu te balances comme sur un fil

Ta carrière peut prendre fin

Sur un coup de fil d'une balance

Un mec se tient mal et passe à table

Et ton numéro d'écrou

Remplace celui de ton portable

Là, tu connais l'envers du décor,

La prison et son univers hard-core

Faut qu' t'assumes,

Même si ton atmosphère t'asphyxie

Le juge t'allume et fait bé-ton ton sursis

Affaibli malgré ton moral d'acier

Leurs barreaux tu souhaiterais pouvoir les scier

Maintenant que la parole devient l'encre

Tu te rends compte

Qu'il y a peu de gens pour qui tu comptes

Peu de courriers et encore moins de mandats

Qu'est-ce que tu crois ?

"Pour survivre t'es pas assisté"

Ta mère n'a que ses yeux pour pleurer

Le c¿ur serré tant que son fils est incarcéré

Ebranlée par cette douloureuse conviction

Qu'elle a échoué, manqué à ton éducation

Et dès que t'es sorti ça y est t'es reparti

"Puis t'es reparti dès qu' t' es sorti"

Les plus jeunes te prennent pour modèle

Ils comptent sur toi pour

Que tu leur fasses prendre de l'oseille

éa t'arranges vu qu' t' as les flics sur les reins

Tu n'hésites pas,

Les mômes tu les fous sur le terrain

Tu veux pour eux

C'que tu ne voudrais pas pour ton fils

Et ta morale ne l'emporte pas sur ton vice,

Te remettre en question, pour toi pas question

Tu te fous du monde des flics et de leurs questions

Tu te méfies de tout même des sourires

Tu sais qu'en prison

Beaucoup voudraient te voir pourrir

D'autres te voir mourir après t'avoir fait courir

Pour parvenir à cela

Ils seraient même prêts à te nourrir

Là où les ennemis et les amis se confondent

Peux-tu dire qui sur ton sort viendra se morfondre

Les gens t'aiment tant que t'es rentable

T'es réputé mais peu fréquentable

T'étouffes car la vie que tu mènes t'étrangle

Tu deviens "ouf" tu connais la loi du boomerang

T'es dans l'attente de

Celui qui ne frappe pas mais entre

On dit que tu pèses

Pourtant tu vis la peur au ventre

Pas étonnant

Y a pas que les flics que t'as sur le dos

Peux-tu dénombrer le nombre de types

Qui voudraient ta peau ?

T'as vu, tes ennemis t'es incapable

De les dissocier de tes amis

Car en fait t'as pas d'amis, juste des associés

T'es entouré de gens et rarement seul

Mais surprenant la façon dont tu te sens seul

Ton histoire est triste,

Mais malheureusement t'es pas le seul

Ni le dernier, que l'argent va mener à son cercueil

Car dans ce milieu tu fais rapidement des jaloux

Des mecs qui te voient debout

Et souhaiteraient te mettre à genoux

Ainsi peu probable

Que tu puisses avoir une fin heureuse

Tu peux compter les jours

En attendant qu'une balle te creuse

Avoue que le quartier t'a eu

Et que comme à l'intérieur à l'extérieur

T'es comme détenu

T'es même pas certain

De pouvoir assurer une descendance

T'en peux plus, "la nuit tu ne dors plus"

Tu penses aux potes que t'as perdu

T'aurais jamais cru

Que la vie de you-voi serait si re-du

C'est émouvant,

Tu t'enlises dans des sables mouvants

Et tu ne fais que t'enfoncer à chaque mouvement

T'aimes une femme qui elle, aime le calme

Mais ne souhaite pas épouser tes histoires de shit et de came

Te voilà bloqué entre deux, t'es prévenu

Y a pas un voyou qui fasse long feu

Si t'as des gosses,

Qu'est-ce que tu vas leur apprendre ?

Comment se faire respecter

Et devenir le chef de bande ?

Leur diras-tu que pour devenir millionnaire

Y a pas besoin de diplômes

Et que papa fut un gangster ?

Combien de jeunes sur cette route a deux issues ?

Ainsi vivent beaucoup de mecs d'où je suis issu

Combien d'entre eux n'atteindront pas la trentaine ?

Au lieu d'un an ou deux

Ecoperont d'une vingtaine d'années

Là où sont couronnés les condamnés

Faire marche arrière ils appellent ça déballonner

Mais t'es prévenu,

Y a pas un voyou qui fasse long feu

Tu te feras buter dès que tu sortiras sans ton feu

T'es prévenu y a pas un voyou qui fasse long feu

Tu te feras buter dès que tu sortiras sans ton feu

La mort ou la prison

En d'autres termes, quatre murs ou quatre planches

T'es prévenu, y a pas un voyou qui fasse long feu

T'es prévenu, la rue ne t'offre que deux issues :

La mort ou la prison

En d'autres termes,

Quatre murs ou quatre planches

T'es prévenu y a pas un voyou qui fasse long feu

Tu te feras buter dès que tu sortiras sans ton feu

La mort ou la prison

En d'autres termes, quatre murs ou quatre planches

T'es prévenu, y a pas un voyou qui fasse long feu

Entre la mort et la prison

La rue ne t'offres que 2 issues

Faut pas te faire d'illusion

Soit t'es enfermé ou soit on tue

Il n'y a que 2 issues

La mort ou la prison

Visionnaire (Fabe)

Refrain: x3}

Il y a des tonnes de drogues douces qui poussent dans nos quartiers,

Les âmes perdues s'y trouvent comme du tissu au Sentier,

Des vies en chantier, la fantaisie transforme en rentier,

Des lascars qui s'en foutent puisqu'ils en veulent au monde entier.

Une vie qui ressemble à un espoir kidnappé, une ville nappée, par la pollution drapée, attrapé,

Virus, quotidien rappé, détails captés, retranscrits, parfois déformés.

On fait l'effort mais, le plus dur, c'est la barrière à franchir,

On n'va quand même pas passer nos vies à réfléchir, faudrait agir,

Peut-être, à moins qu'on soit tous là pour poser.

Osons ! Si il faut oser en causer,

Ben causons ! Mais avant d'être ankylosés, avisons! Divisons

Les tâches, le taf à faire et construisons

Autre chose que ce qu'ils nous ont réservés.

On peut vivre où on vit et en même temps être préservé.

{au Refrain, x2}

"Tu veux les avantages du quartier, t'auras les inconvénients.

Ta cité c'est pas ta mère et si tu crèves elle aura d'autres enfants !" (x5)

J'me bats, contre la guerre entre le démunis, j'veux frères, s¿urs,

Soudés comme les Etats-Unis sans le Ku Klux Klan,

Sans les "players" et les gangsters à deux francs. Coup franc,

Mal de vivre placés sur le banc des accusés. J'ai vu des jeunes désabusés tiser,

Attisés par la mouise ils visent et plantent des lames aiguisées,

Mais ça tu l'sais !

Même si ces rimes apportent le succès,

J'ai fixé mon objectif : éviter l'excès.

Mec c'est peut-être pas ce qui me rendra millionnaire,

Mais si on parle de moi plus tard on dira qu'j'étais visionnaire...

" Visionnaire ! Mais pour qui il se prend ! On dira qu't'étais un gros con, ouais. "

L'impertinent (Fabe)

Le genre d'un gère est un mystère qu'ils n'ont pas découvert...

J'persévère, balance du son façon trop sévère,

Le faux devient vert et aussitôt il en perd ses vers,

Façon père sévère, j'veux pas qu'mon fils devienne mercenaire

J'veux qu'il aime sa mère et son dictionnaire.

Visionnaire, missionnaire, idées fixées,

Prêt à vexer si ton questionnaire commence à m'plaire,

J'opère, pépère, si tu fais l'affaire frère,

Ta part du bénéf' faut qu'tu récupères...

Un monde austère, mais j'sers les poings,

Les coudes et les dents, t'es pas résident, ça semble évident...

Refrain x2

L'impertinent, celui qu'écrit une lettre au président,

Le mec qu'a du sang froid qu'tu sent froid, qui est distant

Ma façon d'envisager le rap est élémentaire,

Pas contre quand j'ai fini mon couplet c'est sans commentaires!

Documentaire, comme la B.U.

D'la fac de Nanterre, mensonge on enterre,

Envoie les mauvais songes en enfer, persévère,

Pour qu'unité soit entité, que la réussite choque,

1, 2 ça suffit pas! Ca m'suffit pas, j'en veux plus

Des frères qui réussissent, des pneus qui crissent,

Des virages, que nos v¿ux ne soient plus mirages,

Des visages joyeux, paysages soyeux,

Mon vieux, mieux vaut tard que jamais, J.E t'avoue que j'crois pas au monde merveilleux ici-bas.

Les belles images, c'est pour Sony et Toshiba,

Paris bas,

Passe à l'action, j'fais mon boulot.

Remplace tise et bêtise par montée l'oscilloscope,

Syncope prévue pour droiter l'extrême.

J'm'incruste en intrus, envoie l'instru, me v'là sur la scène.

Refrain x2

Si Jean-Marie courrait si vite que j'l'emmerde il s'rait tellement loin...

Avant j'les détestais, mais aujourd'hui j'les aime tellement moins...

C'est physique, biologique,

Au bleu, blanc, rouge j'suis allergique.

Microphone branché, j'me sens tellement bien...

J'leur en fait baver, ces navets, j'peux les braver.

La vie est une manif', la France une vitre et moi un pavé.

Un raz de marée sur un village de politiciens,

Ils volent tellement qu'ils ne savent pas nager !

PDG d'l'entreprise de l'impertinence,

Provoque l'incontinence des vieillards séniles à la présidence...

Qu'est-ce que t'en penses ?

Si c'est du bien parles-en autour de toi; faut qu'ça avance.

Beuf dans la place, j'vous tire ma révérence.

Refrain x2

Y en a des milliers d'autres, mais je vais pas tout mettre quand même. Les deux dernières (deux morceaux de Fabe) c'est aussi pour vous montrer que les rappeurs aussi savent écrire. Parfois ils simplifie l'écriture pour que les textes soient plus percutants.

J'espère au moins avoir réussi à vous faire avoir un autre regard sur le rap.

PS : milles excuses pour la longueur du post ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Emeric
Invité Emeric Invités 0 message
Posté(e)
Emeric, apparemment tu connais bien le rock, moi je n'y connait rien, mais je connais le rap. Je connais le rap français et ses dérives (les dérives commerciales genre Skyrock pas celles dont vous parlez là). Je suppose que si je sortais tous les clichés du rock du style c'est que des shootés à la cocaïne par exemple, tu essaierai de me convaincre qu'il faut regarder plus loin que ça.  C'est exactement ce que j'essaye de faire en disant que dans le rap il faut regarder plus loin que les clichés qu'on voit de l'extérieurs. Mais on dirait que c'est plus dur à comprendre que ça en à l'air.

Je connais bien le rock et j'aime le rock ! Si tu sors les clichés du rock, cela ne me dérange pas, parce que ça fait partie de la musique, nombre de rockeurs sont morts d'overdose d'héroïne/cocaïne et divers psychotropes, mais ça ne change en rien la musique ! Il y a du rap qui est très bien, malgré que très engagé et très provocateur, je pense patriculièrement à Eminem et MC Solar (et bien d'autres), que je trouve être de très bon rappeurs !

Cependant ce que dit M. Raciste, ce n'est pas du tout dans le domaine de la créativité et de la musicalité, c'est tout simplement un pamphlet sous couvert de bonne volonté !

Il faut arrêter cette mauvaise foi, même si le rock était ne serait-ce qu'autant pire que le rap, ce n'est pas une raison pour légitimer ce genre de propos à travers une musique, que ce soit du rap ou n'importe quoi d'autre ! Ce n'est pas du rap que nous faisons le procès, c'est plutôt des propos racistes à travers de la "musique", et malheureusement c'est souvent du rap... Ca aurait pu être du reggae ou du rock, ça ne change rien !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
manu chabat Membre 64 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

tout d'abord Sweet Mama, j'espère que tu fais du copier coller. Pour les textes des chansons j'entend, sinon tu ne manques pas de courage, ou tu as une formation de dactylo.

Mais apres les avoir lu, les textes et ton analyse , et si les textes que tu nous indique sont réellement représentatifs du rap je crois qu'effectivement, seule la forme a changé.

Je crois que je suis plutot amateur de rock que de rap. ( bien qu'au jour d'aujourd'hui, mes enfants, surtout ma fille laissent jouer skyrock toute la journée en musique de fond , et comme tu dis je crois que c'est une dérive, et je ois avouer ne pas écouter les textes des morceaux.D'ailleurs la plupart du temps je comprends pas ce qui se dit ( mauvaise articulation ou langage de "djeunes" que je ne comprend pas) ).

On retrouve les thèmes abordés dans les textes que tu nous propose dans des morceaux de rock qui datent de 10 ou 20 ans voir plus.

(Voix de petit vieux chevrotante):" Déja de mon temps,dans les années 80 les Beruriers Noirs chantaient ( hurlaient ?) "la jeunesse emmerde le front national" ça c'est pas nouveau..."

Mais d'une manière générale , les textes des chansons parlaient du mal de vivre de la jeunesse, des problèmes d'intégration, et des politiciens tous pourris, de la société du chacun pour soi ou seul le fric compte , que la justice n'est faite que pour les riches etc...

Dans les années 70 les messages avaient été les memes mais avec un petit espoir. Les jeunes ne seraient pas comme avaient été leurs parents. Ils refusaient la société de consommation et révaient d'un autre idéal d'un monde où les hommes seraient tous frères ( ce sont les adultes d'aujourd'hui et rien n'a changé, sinon en pire de coté là).

N'est ce pas là la toile de fond des morceaux que tu nous indique.

Ce matin à la radio j'ai entendu le député qui en remettait une couche.

Il disait en substance que certains jeunes d'aujourd'hui manquaient de dicernement et d'esprit d'analyse, et que entendre à maintes reprise ce texte haineux et incitatif à la violence, pouvaient les amener à le prendre pour argent comptant.

Je dois dire , pour le débat que nous avons là, qu'il n'a pas prononcé une seule fois le mot "rap". Ce n'est pas l'ensemble de ce genre qu'il condamnait mais bien le seul texte de la chanson incriminée.

( bien que personnellement je continues à penser que la censure n'est pas une solution).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sweet_Mama Membre 131 messages
Forumeur inspiré‚
Posté(e)

Rassure toi c'est du copier-coller. J'aimerais bien avoir les supers pouvoir de superman mais je les ai pas malheureusement.

En tout cas toi tu es courageux si tu les as tous lus ! Il y a des petites erreures qui m'ont échappée en lisant mais ça ne change pas trop le sens (par exemple à un moment il y a écrit Panama, évidemment c'est Paname, c'est -à-dire Paris, et non pas le pays d'amérique latine).

Je ne sais pas si c'est entièrement représentatif du rap français actuel car je n'en écoute plus. La transformation de cette musique par Skyrock pour en faire une musique pour les 8-15 ans m'en a dégoutée, pareil que ce qu'ils osent appeler du r'n'b français d'ailleurs. (Pour rassurer tout le monde, je ne crois pas que Mr. R passe sur Skyrock, c'est pas assez grand public pour eux).

En tout cas c'est assez représentatif de ce qui pouvait se faire en matière revendicatif ou contestataire entre 1991 et 2000 (c'est à peu près dans cette période que sont sortis les chansons que j'ai mis). Mais bien évidemment il n'y a pas que ça, c'est aussi une musique festive.

J'aurais aimé vous mettre les paroles entières d'autre textes de Mr. R pour que vous voyez autre chose que les sélections faites par des politiciens pour apuyer leurs propos ou par des journalistes qui n'avait jamais entendu parler de lui jusqu'à cette "affaire" et qui font plein de fautes dans leurs articles à chaque fois qu'ils parlent de rap. Mais comme on parle de ça partout, j'arrive pas à trouver autre chose sur le net (j'ai pas tellement de patience en ce qui concerne les recherches).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dubdub Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

j'suis tombé sur ce sujet par hasard et j'suis content de voir que certains ecoutent de tres bonnes choses. j'ecoute du rap depuis que je sais marcher grace a mon frere, et pourtant je n'ai jamais habité en banlieue (moi a l'origine c'est plus la campagne normande lol).

je n'ai rien a dire sur les extraits que tu as copié. NTM fut un des premiers crew que j'ecoutais avec le ministere amer, solaar et iam.

mais bon, mettre des morceaux de NTM c'est cool car a l'epoque ils avaient de tres bonnes choses a dire.

mettre rockin squat d'assassin, c'est la meilleur chose pour montrer que le bon rap existe. c'est excellent que t'es mis des morceaux comme Esclave2000, Etat policier....

(il manque l'etat assassine d'ailleurs et celle ci est puissante)

enfin bref, j'tenais a dire que t'avais de très bons gouts. moi non plus, j'ecoute plus trop sky.

je continue d'ecouter mes vieux titres d'assassins et de la scred connexion (excellent de mettre les titres de fabe)

desormais je suis tombé dans un rap moins apprécié du public.

certaines personnes ne vont pas ecouter les paroles car elles n'aiment pas son flow et son timbre de voix, mais en ayant ecouté ses morceaux maintenant des centaines de fois.

il est devenu un de mes préférés...

Fuzati du Klub des loosers

il est pervers, un brin suicidaire et très mysanthropes...

mais ses textes sont très bons et très profonds et si vous ecoutez son album en prenant soin de bien cerner les textes, vous vous direz que derriere ces paroles un peu louches, ce con a raison....

Modifié par dubdub

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dubdub Membre 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

je n'avais pas tout lu, je comprend mieux d'ou viennent le fait que tu ai mis ces paroles. t'as bien fait pour montrer aux gens que le rap c'est pas que du style a Mr R ( au passage c'est qui, j'ai pas entendu parler de ce sujet )

Mr R a dit un truc pas très joli mais je suis parfaitement d'accord avec quand il dit que la france est un garce (s'il parle de la france et pas des francais)

pour moi tout le monde est pourri jusqu'a l'os dans notre monde d'aujourd'hui

tout comme fuzati du klub des loosers, je finirai par dire que je BAISE les gens

[ dis a ta petite amie que ce n'est pas la peine qu'elle porte des Moonboots, des collants roses, une jupe a fleur et un blouson prada, elle ferait mieux de se balader dans la rue avec une pancarte sur laquelle elle aurait inscrit: "je vous en prie s'il vous plait regardez- moi ? ce que les medecins nous cachent c'est que nos coeurs sont pleins de vides, surtout ce que nous cherchons a faire c'est augmenter les fracticides. mais les historiens se trompent, cherchent des causes compliqués au guerre alors que de tous ces balbutiements il n'y a que des batailles d'egos, certes nous pouvons l'inscrire dans des chartes ou des conventions pourtant je n'ai pas l'impression que nous voulions tous etre egaux ]

[ j'aime porter des chemises roses afin de symboliser le fait que je ne suis rien qu'une simple feuille de papier toilette, voué a torcher l'anus du monde jusqu''a l'instant ou recouvert de plein de merde, je ne finisse par craquer. comme chaque etre humain mon existence ne trouve sa reelle justification que dans cette mission de constant nettoyage, j'essuie, non j'eponge la merde de pleins de gens pendant qu'eux meme font pareil avec la mienne et finisse par craquer ]

[ pourquoi devrais je regarder la télé ? est ce qu'elle me regarde elle ? ]

[ je deteste la facon dont marche le monde, il s'arrange toujours pour ecraser des centaines de milliers de gens, tant pis pour eux cela me gene juste lorsque je suis dedans ]

[ marie charlotte aimerait me faire croire qu'elle a quelques amis bazanés mais ce ne sont que pierre et louis qui rentrent bronzés de l'ile de ré ]

[ souvent je me dis que ma retraite est comme la femme de ma vie, je risque d'etre mort avant de la toucher. je suis voué a mourir lentement tout comme l'industrie du disque, mais je n'aurais pas a regretter de ne pas avoir pris assez de risques. il y a des gens qui attendent de moi des choses extraordinaires, mais désolé, je n'ai pas envie de mettre un frein a la misere, ca bouleverserait l'econommie et elle est tellement fragile, si je te dis que j'ai un cancer, tu me laisseras tranquille ? ]

[ ma vie est disposé en morceau telles les pieces d'un puzzle, que je n'ai pas envie de reunir de peur de me rendre compte qu'il represente une nature morte, si je ne peux percer les coeurs, je percerai mon aorte ]

[ quand je rap, je dis a peu près tout ce qui me passe par la tete, mes dernieres rime parleront sans doute d'une toute petite balle de plomb ]

[ le hiphop etait mon pote jusqu'a ce jour ou je l'ai vu se la peter avec du champagne et des filles dans un clip pourri de RNB ]

[ Dans le hiphop, une regle de ne pas dire du mal des prostitués, on ne se moque pas du travail des mamans des MCs francais ]

[ le hiphop est mon meilleur pote, c'est pour ca qu'il finira par baiser ma femme, voler mes thunes et mourir drogué a amsterdam ]

[ pour ranger ma chambre il y a une bonne, pour ranger ma tete un psychologue, et pour me ranger dans ce monde je n'ai trouvé personne de competent. ce n'est pas grave de toute facon j'adore repeter: "je suis deja mort" meme si c'est faux medicalement ]

[ pour eux, couper mon cordon ombilical semblait etre une maniere amicale de me dire: "bienvenue dans la vie", c'est gentil mais maintenant ce que j'aimerais c'est qu'on me le recolle ]

[ si la vie etait un test de mathematiques, y'aurait ZERO pour ne pas avoir su calculer l'identité remarquable que je suis, mon envie de me soustraire a ce monde demeure proportionnel a ma faculté de multiplier les echecs, et je m'excuse pas si je te calcule pas, moi, si je suis nul en maths c'est que je n'ai jamais compté pour personne ]

voila voila, au moins vous saurez si vous aimez ou pas avant d'ecouter

si ca vous tente je vous conseille ces titres:

Baises les gens

De l'amour a la haine

Perspectives

Pas stable

et en fait moi je les conseillerais tous meme et surout le petit bonus track

BONUS TRACK DE L'ALBUM

bizarrement le klub des loosers semblent plaire a quelques personnes, ils ont fortement apprécié mon sens de l'auto derision.

je me demande ce qu'ils diront en apprenant que mon corps pourrit lentement a une corde, ca c'est mon sens de l'auto pendaison.

malgré mes lunettes, j'ai peur que les corbeaux viennent manger mes yeux, quelquepart c'est mieux,

je n'aurais plus a supporter la vision immonde de toutes vos tetes, en meme temps on ne voit plus lorsqu'on est mort,

ce que je dis n'a pas de sens, ce qui ne m'empeche pas d'etre gentil depuis ma naissance,

je voulais juste trouver l'amour, j'ai cherché partout, dans la poubelle de ma voisine ou des restes de paella cotoyaient des tampax usagés mais il n'y était pas !

a l'interieur de ce canard que j'avais ouvert pour voir, comment c'est dedans un canard mais il n'y était pas !

pas plus au fond de mon paquet de corn flakes, ou il n'y avait qu'un lutin en plastique vert, je l'avais deja en double

j'étais triste, très triste, deprimé, en regardant vers l'horizon j'ai vu ma joie qui s'enfuyait,

je lui ai dit: "REVIENS !" elle m'a fait: "DEGAGE !"

des lors le monde m'apparaisait comme un livre interminable, tous les jours j'esperait pouvoir en arriver aux dernieres pages,

et puis un jour devant une fille, je me suis senti tou bizarre,

le soir en pensant a elle, je me sentais tellement bizarre que je pensais etre amoureux, j'aurais voulu qu'on me felicite

mais les medecins ont dit que j'avais juste l'happendicite....

Modifié par dubdub

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Emeric
Invité Emeric Invités 0 message
Posté(e)
Mr R a dit un truc pas très joli mais je suis parfaitement d'accord avec quand il dit que la france est un garce (s'il parle de la france et pas des francais)

pour moi tout le monde est pourri jusqu'a l'os dans notre monde d'aujourd'hui

tout comme fuzati du klub des loosers, je finirai par dire que je BAISE les gens

Quand l'élève dépasse le maître...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant