Aller au contenu

La politique du pire est la pire des politiques...Sociodicée.


lactance77

Messages recommandés

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

(sources infographie: rapport de la Cour de comptes 2014 sur la fraude sociale et Alternatives Economiques)

Le rôle de bouc emissaire des pauvres et des immigrés (souvent les mêmes) est hélas récurrent en période de crise. Cette stigmatisation est plus payante électoralement que l'évocation des sommes considérables soustraites au fisc par les ménages riches et les entreprises (surtout celles du CAC 40). Ou encore la fraude méconnue dite de "Carrousel de TVA" (opérations illégales sur la TVA intra-communautaire), soit 30 milliards d'euros ! Ces fraudes énormes n'évoquent rien au commun des mortels qui ne sait pas se représenter de très grands nombres . En revanche, il est beaucoup plus efficace pour certains medias et les politiques de gauche et de droite, de suggérer que votre voisin, l'immigré, le pauvre en général, pille les caisses de la nation pendant que vous trimez. Beaucoup d'allocataires potentiels renoncent à l'aide sociale, trop complexe voire trop stigmatisante. Pour le seul RSA

----------

Max Weber disait que les dominants ont toujours besoin d'une « théodicée de leurs privilèges », ou, mieux, d'une sociodicée, c'est-à-dire d'une justification théorique du fait qu'ils sont privilégiés.

La compétence est aujourd'hui au cœur de cette sociodicée, qui est acceptée, évidemment, par les dominants — c'est leur intérêt — mais aussi par les autres (2).

Dans la misère des exclus du travail, dans la misère des chômeurs de longue durée, dans la misère des illettrés, il y a quelque chose de plus que dans le passé.

L'idéologie anglo-saxonne, toujours un peu prédicatrice, distinguait les pauvres immoraux et les deserving poor — les pauvres méritants — dignes de la charité.

À cette justification éthique est venue s'ajouter ou se substituer une justification intellectuelle. Les pauvres ne sont pas seulement immoraux, alcooliques, corrompus, ils sont stupides, inintelligents.( Pierre Bourdieu )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata...", 59ans Posté(e)
BadKarma Membre 12 110 messages
59ans‚ Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata...",
Posté(e)

L'indécence se niche partout et en premier lieu chez ces indigents de fortune et d' esprit, éloignés d' une élégance aristocratique naturelle qui vous fait justifier infailliblement par la raison l'étendue de votre richesse...laugh.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 64ans Posté(e)
lactance77 Membre 1 580 messages
Baby Forumeur‚ 64ans‚
Posté(e)

Mais encore ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 62ans Posté(e)
2strass Membre 1 234 messages
Baby Forumeur‚ 62ans‚
Posté(e)

Cette histoire de fraude sociale n'a jamais était clairement expliquer, car personne n'aurait tord

L'action sociale devant être divisé en deux partis

-Recettes

............ du portefeuille "social"

-Dépenses

C'est dans "Recettes" que généralement la Fraude dite "Bankster/Contournement de procédés, etc,..." bref une partie de contribution non versée.

Çà,...... le quidam, ne sait rien, ne vois rien, n'a aucune idée de comment "planquer" 30 milliards, lui il bosse et vois sur sa fiche de paie les charges salariale et patronale :sleep:

Ensuite vient la "distribution" du sociale

Là, y a pas de secret, tout le monde y est incriminés, nous avons obligatoirement un voisin une vague connaissance , qu'importe, .... il y a toujours quelqu’un qui perçois des aides que nous estimons injuste ou non méritant, voir profiteur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata...", 59ans Posté(e)
BadKarma Membre 12 110 messages
59ans‚ Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata...",
Posté(e)

L'indécence se niche partout et en premier lieu chez ces indigents de fortune et d' esprit, éloignés d' une élégance aristocratique naturelle qui vous fait justifier infailliblement par la raison l'étendue de votre richesse...laugh.gif

Une assertion nullement inconséquente, tant sommes-nous en certitude de cautionner cette doctrine qui veuille qu' un nécessiteux de basse extraction, au grand jamais ne sache faire preuve d' esprit de distinction en à propos, en s' octroyant ce droit infus du gentilhomme de se permettre de vivre sans richesse originelle propre, se contentant, en tout raffinement, de celle des autres, et en sacrifiant à la locution proverbiale "l' avenir appartient aux maîtres dont les valets se lèvent tôt"...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Chercheur de ciel, 37ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 16 755 messages
37ans‚ Chercheur de ciel,
Posté(e)

Max Weber disait que les dominants ont toujours besoin d'une « théodicée de leurs privilèges », ou, mieux, d'une sociodicée, c'est-à-dire d'une justification théorique du fait qu'ils sont privilégiés.

La compétence est aujourd'hui au cœur de cette sociodicée, qui est acceptée, évidemment, par les dominants — c'est leur intérêt — mais aussi par les autres (2).

Dans la misère des exclus du travail, dans la misère des chômeurs de longue durée, dans la misère des illettrés, il y a quelque chose de plus que dans le passé.

L'idéologie anglo-saxonne, toujours un peu prédicatrice, distinguait les pauvres immoraux et les deserving poor — les pauvres méritants — dignes de la charité.

À cette justification éthique est venue s'ajouter ou se substituer une justification intellectuelle. Les pauvres ne sont pas seulement immoraux, alcooliques, corrompus, ils sont stupides, inintelligents.( Pierre Bourdieu )

C'est le mythe de la méritocratie, comme s'il n'y avait pas globalement une reproduction des inégalités sociales entre les générations ; comme si faire des efforts et travailler plus était toujours une bonne solution pour gagner plus. Auquel s'ajoute le mythe du meilleur des mondes, selon lequel les plus intelligents sont nécessairement sélectionnés par l'école pour faire des études plus longues (exactement comme la sélection naturelle de darwin), et sont donc forcément ensuite aux meilleures places tandis que les élèves moins brillants sont forcément moins bien dotés niveau diplômes et ont un grade moins élevé.

Ce mythe du meilleur des mondes m'inquiète parce qu'il pourrait bien devenir le nouveau visage d'un nazisme qui ne dit pas son nom : ils oublient dans cette histoire que l'intérêt et l'objectif de toute civilisation ou société consiste à s'extraire de la logique inégalitaire naturelle, et non à bêtement la reproduire. Concrètement il y a énormément de gens qui font mentir cette vision, tout comme énormément d'idiots privilégiés pour y croire, fils à un copain parachuté ou fils à papa.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×