Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Aux Etats-Unis, la revanche des "salopes" contre les républicains


Messages recommandés

Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Aux Etats-Unis, la revanche des "salopes" contre les républicains

5016241353251317a7auxetatsunislesrepublicainsontlanceunefbcc01a45f9f16b8c30811264b55bbe1.jpg

A force d'essayer de perdre les élections, ils vont finir par y arriver... Voilà maintenant les républicains en guerre contre une partie non négligeable de leur électorat : les femmes. Après la guerre contre la science, les impôts, l'assurance-santé, le mariage gay..., ces messieurs ont lancé une offensive anti-contraception. "On se croirait revenus aux années 1950", s'est indignée Debbie Wasserman Schultz, la responsable démocrate, appelant les femmes à envoyer "5 dollars ou plus" au parti pour financer la contre-attaque (rien de tel que les "culture wars" pour remplir les coffres).La campagne devait être tout-économie. Elle a pris un tour quasi puritain. La pilule a remplacé le chômage. Les journalistes étrangers, qui avaient peiné sur subprimes, sont confrontés à de nouveaux défis : comment traduire "slut" en respectant le degré adéquat de vulgarité. "Salope" ? "Traînée", comme le suggèrent des dictionnaires plus anciens ? C'est en tout cas le mot du moment. Et, d'après l'ultra-conservateur Rush Limbaugh, l'animateur radio le plus écouté du pays, c'est celui qui convient pour décrire les femmes qui demandent que la pilule soit couverte par leur assurance-santé...

Dans la presse, on lit des titres inédits. Washington Post, le 2 mars : "Les utérus de Virginie sont-ils prioritaires pour les électeurs ?" Ils le sont apparemment pour les membres du Parlement local (82 % d'hommes). A l'initiative des extrémistes républicains, les élus ont passé des heures à soupeser le type d'échographie à imposer aux femmes de Virginie pour les dissuader de recourir à l'avortement. Le public a découvert avec effroi toutes sortes de détails sur les sondes qui allaient être introduites dans les vagins sur décision de la force publique. Finalement, les républicains ont reculé. Une échographie externe suffira. Mais "s'ils continuent à céder à leurs penchants sexistes et rétrogrades, ils risquent de se retrouver à la porte en novembre", a assuré la chroniqueuse Petula Dvorak.

Curieusement, les militants qui sont les premiers à se plaindre des intrusions du gouvernement dans leur vie ne voient aucune contradiction à se mêler de pilule et de mammographies. Parfois les intéressées ne sont même pas consultées. Mi-février, au Congrès, quand la représentante Carolyn Maloney a pris place pour une audition sur la contraception, elle a explosé : "Où sont les femmes ?" Le panel était soigneusement représentatif : un évêque catholique, un révérend luthérien, un rabbin... Cinq hommes, pas une femme.

Le débat portait sur la décision de Barack Obama d'étendre aux institutions religieuses le remboursement de la contraception, rendu obligatoire par la réforme de la santé de 2009. Les républicains sont contre. Ils estiment qu'il en va de la liberté de religion et que nul n'a le droit d'imposer à un établissement catholique de subventionner une pratique qui va contre sa conscience. L'administration Obama répond que les Eglises elles-mêmes sont dispensées de la réglementation, que les compagnies d'assurances n'ont pas de conscience. Et qu'une femme de ménage orthodoxe, musulmane ou bouddhiste travaillant dans l'un des 600 hôpitaux catholiques du pays est en droit de bénéficier du même accès à la contraception gratuite qu'une employée du secteur public.

La discussion a dérapé lorsque Rush Limbaugh, à l'antenne, s'en est pris à Sandra Fluke - et à toutes autres "feminazis" -, traitant l'étudiante qui avait témoigné sur le coût des contraceptifs au Congrès de "prostituée" : "Si nous devons payer pour vos contraceptifs, alors nous voulons quelque chose en retour. Que vous mettiez les vidéos en ligne, comme ça tout le monde pourra voir..." Depuis, le goujat en chef n'en finit plus de s'excuser, mais neuf de ses sponsors l'ont déjà lâché.

Le Monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
baillousque Membre 2246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Il est inadmissible de tenir des propos insultants .

Mais cela n'empêche pas le devoir de vérité sur les nuisances sur la nature et les graves dangers de la pilule contraceptive pour la santé des femmes .Devoir de vérité rendu difficile par la résistance des industries pharmaceutiques .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×