Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Le 16 février 1899 : Félix Faure meurt "amoureusement".


Messages recommandés

Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

16 février 1899 : Félix Faure meurt "amoureusement"

Félix Faure, dont on a dit qu'il était plus célèbre par sa mort que par sa vie, mourut au palais de l'Élysée le 16 février 1899, à l'âge de 58 ans. Il est le seul président en fonction à être décédé dans le palais.

En 1897, il rencontra, à Chamonix, Marguerite Steinheil dite « Meg », épouse volage du peintre Adolphe Steinheil, auquel fut confié la commande officielle d'une toile monumentale intitulée « La remise des décorations par le président de la République aux survivants de la redoute brûlée. ». De ce fait, Félix Faure se rendit souvent à la villa « Le vert logis », au no 6 de l'impasse Ronsin à Paris, où résidait le couple Steinheil. Marguerite devint rapidement sa maîtresse et le rejoignit régulièrement dans le « salon bleu » du palais de l'Élysée.

Le 16 février 1899, Félix Faure téléphona à Marguerite et lui demanda de passer le voir en fin d'après-midi. Quelques instants après son arrivée, les domestiques se précipitèrent pour répondre à des coups de sonnette éperdus, et découvrirent le président râlant, allongé sur un divan, tandis que Marguerite Steinheil réajustait ses vêtements en désordre. Félix Faure mourut quelques heures plus tard d'une congestion cérébrale.

Cause du décès

La nouvelle que le président était mort dans les bras de sa maîtresse se répandit rapidement. Si certains journaux affirmèrent, tel le Journal du Peuple du 18 février, qu'il était mort d'avoir « trop sacrifié à Vénus », c'est-à-dire d'avoir abusé de ses forces durant une relation sexuelle, d'autres, tel La Presse du 22 février, se demandèrent s'il « ...n'avait pas été victime des dangers inhérents à sa haute fonction, si pour être plus catégorique, il est bien mort de mort naturelle. ». Ce journal évoquait l'hostilité à son égard provoquée par son attitude dans l'Affaire Dreyfus, thèse qui fut reprise par Édouard Drumont dans son journal La Libre Parole, où il affirmait qu'un cachet empoisonné avait été placé par des « Dreyfusards » parmi ceux que prenait le président.

Plaisanteries, rumeurs et quolibets

Les circonstances croustillantes du décès prirent rapidement le pas sur la tragédie d'une mort subite. On rapporta que l'abbé qui fut mandé par son entourage pour lui administrer les derniers sacrements, demandant à son arrivée : « Le président a-t-il toujours sa connaissance ? » se serait entendu répondre : « Non, elle est sortie par l'escalier de service ! ».

La rumeur populaire colporta que c'était une fellation prodiguée par sa maîtresse qui avait provoqué un orgasme fatal, ce qui valut à Marguerite Steinheil le surnom de « la pompe funèbre ». Les chansonniers de l'époque affirmèrent : « Il voulait être César, il ne fut que Pompée », allusion au goût du président pour le faste et à la fellation qui provoqua prétendument sa mort. Cette phrase a été attribuée également à Georges Clemenceau, qui ne l'aimait guère. Ce dernier aurait également déclaré à cette occasion : « En entrant dans le néant, il a dû se sentir chez lui. » et « Ça ne fait pas un Français en moins, mais une place à prendre. ».

Obsèques mouvementées

Le président eut droit à des obsèques nationales, célébrées le 23 février 1899. Elles furent marquées par une tentative de coup d’État de la Ligue des patriotes fomenté par Paul Déroulède, qui tentera en vain de faire prendre d'assaut le palais présidentiel. Félix Faure est inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris, 4e division. Son gisant en bronze, réalisé par le sculpteur René de Saint-Marceaux, le représente couché sous les plis des drapeaux français et russe, pour rappeler son rôle dans l'Alliance franco-russe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Ligie Membre 244 messages
Forumeur activiste‚ 39ans
Posté(e)

Cette histoire m'a toujours fait sourire, quelque part c'est une "belle" mort: mourir président, à l’Élysée, et dans les bras de sa maîtresse, c'est quand même pas donné à tout le monde!

J'imagine la panique à l’Élysée ce soir là: perdre quelqu'un brutalement c'est déjà pas glop, perdre le président ça doit perturber pas mal, mais que ce soit avec son amante, alors là c'est la totale!

J'ignorais les blagues faites à l'époque, il y en a qui ne manquent pas d'à propos! :smile2:

Même si son décès à dû peiner beaucoup de personnes, Félix Faure pourra se vanter d'avoir eu une des morts les plus divertissantes de France et de Navarre!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
belcamille Membre 360 messages
Forumeur survitaminé‚ 46ans
Posté(e)

Celle là aussi je l'aime bien !

C'est le pire cauchemar pour une relation secrète...

J'imagine, t'es avec ton amant, un petit rendez vous discret... qui fait tout le charme du secret et il t'arrive un truc pareil !!!!!

Le plus rude, c'est les commentaires mysogines après à gérer... surtout pour l'époque.

Merci David

B.

ps : un autre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David Web
Invité David Web Invités 0 message
Posté(e)

Pour la petite histoire concernant la dame :

La fin de Marguerite est moins glorieuse que son entrée dans le monde. Le 30 mai 1908, elle est retrouvée ligotée et bâillonnée dans son lit. Son époux a été étranglé et sa mère est morte d'une crise cardiaque. Soupçonnée d'être l'instigatrice du crime de son mari, elle est cependant acquittée. Elle épousera ultérieurement un baron anglais et s'éteindra à 85 ans, on ne l'invente pas... dans le Sussex.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
belcamille Membre 360 messages
Forumeur survitaminé‚ 46ans
Posté(e)

Waouh !!! rhoo l'aventure !!! Mais franchement entre nous : elle est femme, maitresse et remariée... ça devait être un sacré joli numéro de fille la Marguerite :dev:

Une autre Marguerite au destin insolite, elle avait caché son rustique de mari (dont elle ne supportait pas l'haleine) sous sa robe pour lui éviter d'être assassiné lors de la Saint Barthélémy et surtout qu'il devienne Henri IV mon monarque préféré... Si il y en a bien un qui a su réconcilier les français entre eux après le chaos des guerres de religion, c'est bien le bearnais... Il avait bien compris qu'un règne constructif c'était un règne où les français sont ensemble...

B.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×