Aller au contenu

L'homme est il un mutant ?


fridolin

Messages recommandés

Membre, Posté(e)
fridolin Membre 38 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut à tous

Je suis nouveau ici et le sujet de l'homme erreur de la natture m'a interpellé.

Je suis aussi auteur et j'ai élaboré sur l'idée que l'homme serait à l'image des espèces animales et végétales qu'il aura modifié pour plus de rendements et que comme pour elles auraient été transformé lui aussi.

Mais contraireemeent au sujet précédent, cela n'aurait pas été une errreur, mais bien un plan bien défini.

Cette théorie vous intéresse ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Invité morphee_
Invités, Posté(e)
Invité morphee_
Invité morphee_ Invités 0 message
Posté(e)

hormis qu'on est dans écologie j'aurais dit :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ra%C3%ABl

mais après les histoires de sectes c'est plus compliqué et je trempe pas la dedans...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
fridolin Membre 38 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut

Ce sujet n'est pas dans la même veine que les raéliens, il ne s'agirait pas d'exra terrestres mais d'humains .

Nous savons que de modifier des animaux ou des plantes a des conséquences sérieuses en écologie.

Pourquoi ne pas envisager que l'homme moderne est un être issu d'une sélection ?

Je reviendrai demain élaborer sur ma vision des choses si cela vous intéresse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 28ans Posté(e)
Jack~OF~Blade Membre 1 465 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)

Que veux tu dire exactement ?

Ca m'intéresse ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
fridolin Membre 38 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut

J’ai comme mentionné en préambule, été interpellé par le sujet l’homme erreur de la nature.

Pour ma part je ne crois pas que cela soit une erreur.

IL s’agit d’une théorie qui se base sur le développement des techniques de sélection végétale et animale utilisée par l’homme depuis des millénaires. Les espèces qui servent à nourrir l’humanité ont, dans les pays riches et développés , peu a voir avec les êtres d’origine.

L’expérience que j’en ai vient du fait que j’habite le milieu rural et que j’ai utilisé ou vu de ces espèces en production agricole et élevage. J’ai ensuite étudié l’origine des races et espèces pour me faire une idée de leur évolution.

Elles ont toutes été développées pour le côté performant et comme côté négatif de cette performance sont toutes devenues très gourmandes en terme de ressources. Ce qui se gagne d’un côté se perd de l’autre.

Cette gourmandise des espèces sélectionnée pour produire plus de grains comme le maïs et le blé aura précipité la chute des Mayas comme le confirment des études récentes, mais aussi de plusieurs autres peuples. Le sol ne peut soutenir par lui même dans le contexte naturel des espèces gourmandes.

Dans le cas des civilisations qui auront duré plus longtemps il est intéressant de constater qu’elles étaient situées dans des endroits très fertiles, qui recevaient annuellement un apport de limon comme en Égypte, Mésopotamie et en Inde. Pour d’autres, dont les Incas, c’est connaissance des engrais naturels comme le guano trouvé en quantité sur les sites de nidification des oiseaux migrateurs. Pour la civilisation occidentalisée moderne, c’est le pétrole qui permet l’agriculture industrielle, les engrais azotés sont à base de gaz naturel. Nous le savon maintenant ces sources d’engrais sont limités.

Sans entrer dans le sujet des complots, il est facile de voir dans l’histoire humaine plusieurs épisodes de sélection humaine, de massacres de populations qui ne cadraient pas avec les objectifs des dirigeants. Qu’une race particulière a été sélectionnée pour remplir les exigences d’un clan quelconque devient alors plausible. Que comme les contreparties utilisées en agriculture et en élevage cet homme moderne soit très gourmand en ressources, cela soutient bien la théorie.

Quel but était recherché par ceux qui auraient privilégié l’homme mutant a la place de l’indigène?,

La facilité de le contrôler ?

Qu’en pensez vous ?

à suivre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 28ans Posté(e)
Jack~OF~Blade Membre 1 465 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)

Ah donc tu parles de sélection pour améliorer l'Homme, alors que l'espèce humaine existait déjà ?

Par rapport aux "épisodes de sélection humaines" etc qui ne cadraient pas avec les objectifs des dirigeants, aurait tu quelques exemple ?

Et selon toi, quelles qualités de l'Homme aurait on voulu mettre en valeur spécifiquement ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
fridolin Membre 38 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut

Il ne s'agit pas d'une réelle amélioration mais d'une dégénération

Les êtres devenus mutants après des générations de conditionnements artificiels ne peuvent plus se débrouiller tout seuls dans la nature. Un épi de blé ou de maïs ne peut se ressemer tout seul, sans l’intervention humaine ces espèces disparaissent. Les animaux comme les vaches utilisées pour la production laitière ont des pis tellement gros qu’ils ne peuvent se déplacer que difficilement et encore moins courir. Plusieurs animaux d’élevages sont tellement accoutumés a des conditions exceptionnelles nécessaires à leur productivité qu’elles ne survivraient pas longtemps dans la nature.

Nous réalisons, pour certains, qu’en tant qu’homme moderne et urbain nous sommes désavantagés par rapport à des hommes restés en lien avec la nature, du moins en ce qui concerne la capacité d’y vivre. Nous pourrions aussi leur envier le peu de ressources qu’ils utilisent pour être heureux et en santé en comparant avec notre surconsommation dans un cadre artificiel qui ne nous rend pas nécessairement heureux et sains.

Pour en revenir au sujet et pour répondre à la question qui contenait aussi un élément de réponse,

le contrôle est à la base des motivations de certains et les relations de couple en sont un exemple localisé que plusieurs ont vécu. Que cette forme de contrôle soit devenue étendue au niveau social et politique n’en serait que la continuité.

Ce contrôle sur des espèces ou des êtres vivants dont l’homme sert en fait à assouvir des passions comme la renommée et la richesse, ce qui permet d’aller encore plus loin dans l’ambition.

Le terme mutant accolé à l’homme moderne vient du fait que son code génétique a effectivement muté et qu’il est conséquemment prisonnier de certaines conditions pour survivre. Ces mutations sont le fait de la vie artificielle qu’il a adopté depuis des générations. Les maladies modernes, du moins le nombre de cas en hausse, sont directement liées au mode de vie artificiel.

Cela n’est pas irréversible, mais peu demander du temps, cela dit pour rassurer certains lecteurs.

Réfléchissons un peu aux conséquences de cette vulnérabilité aux changements comme étant un levier pour influencer les décisions et les choix, dont ceux qui concerne l’élection de dirigeants politiques.

Pensez-vous réellement que les choix que vous faites sont libres que vous ne subissez aucune influence ?

Un ouvrage intéressant sur la publicité, Propaganda, met en lumière certaines techniques utilisées par les marchands pour appâter le consommateur. Des techniques encore plus sophistiquées existent et sont utilisées par nos dirigeants pour fidéliser l’électorat. Depuis des millénaires les marchands sont acoquinés au pouvoir politique, les classes dirigeantes ont toujours été de grands consommateurs de biens luxueux et les marchands avaient leurs entrées dans les palais ou les temples de l’aristocratie.

Rien n’est changé à cet égard.

 

En notre époque de démesure, les liens incestueux entre politiciens et marchands sont de plus en plus évidents aux yeux de plusieurs. Pour ceux qui vivent dans un contexte d’abondance cela est de peu d’importance, mais pour ceux qui sont de l’autre côté de la clôture, le côté miséreux, pour ceux-là c’est une trahison.

Des mouvements de masse, sont ici le là sur la planète , en train d’alerter l’opinion publique dans les pays de bien nantis, ceux qui ont profité de l’abondance venue du développement technologique. Pour la plupart de ces populations, elles sont composées de cet homme mutant devenu avec le temps fragile aux conditions adverses. C’est le côté obscur de la richesse matérielle, une misère organique qui rend son corps désadapté aux conditions naturelles.

Leurs choix, malgré une conscience qui s’émeut de la misère matérielle des peuples dans les pays sous-développés, ne peuvent se faire qu’en tenant compte d’abord de leurs besoins personnels. En tant que mutants ces besoins sont excessifs et cet excès ils le considèrent comme minimal.

Nous voyons là que dans ce contexte il sera difficile de les convaincre de réduire leur consommation, puisqu’au point où ils en sont elle leur semble vitale malgré son côté insoutenable.

Comme pour les espèces sélectionnées et qui de génération en génération ont évolué pour devenir les races animales productives pour l’industrie alimentaire humaine, l’homme mutant ne pourra survivre en dehors des conditions exceptionnelles de ses milieux urbains sophistiqués et très onéreux à faire fonctionner.

Pour les autres, ceux qui auront été exclus de ces pays riches de par leur origine et leur manque de valeur aux yeux des dépisteurs qui reluquent des candidats valables pour eux parmi les peuples de la Terre, ceux-là savent vivre dans une nature souvent minimale, ont par la force des choses développé une immunité forte et une résilience sans pareille.

Il existe évidemment une porte de sortie pour ceux des pays riches qui désirent réduire leur consommation et plus ils attendent plus ils devront le faire de manière précipitée et de ce fait souffrante. Je sais pour m’y être engagé depuis des années, que cette réduction n’est pas une perte, mais un gain lorsque l’on analyse la chose du bon angle. Ce qui est perdu en quantité est gagné en qualité. Dans tous les cas, pour gagner il faut d’abord perdre. Revenir vers la terre et reprendre possession de son corps c’est d’abord de délaisser les artifices du monde moderne.

Nous approchons d’une époque catastrophique où des milliards d’humains périront dans la réponse immunitaire d’une planète infectée qui tente de se débarrasser d’un microbe qui la fait souffrir depuis trop longtemps. IL y aura comme pour tous les épisodes passés où des extinctions de masse sont survenues, des survivants qui comme des semences reviendront peupler la Terre.

Ce ne seront pas les semences mutantes qui réussiront, mais bien celles qui ont conservé les qualités originelles en lien avec la nature et ses exigences.

Du tout début de cette sélection qu’ont faite les colonisateurs de l’espèce humaine, une minorité de privilégiés ont contrôlé et consommé la majeure partie des ressources disponibles laissant les peuples dans la misère, dans un état de faiblesse où il était aisé de les maintenir en esclavage.

Ils sont encore aux commandes des ressources mondiales et les peuples sont encore comme au début maintenus dans la misère et de ce fait facilement influençables.

Pour tromper les peuples de la Terre, les colonisateurs ont depuis le tout début de la sédentarisation forcée des hommes, érigé un système pyramidal pour les hypnotiser sur l’efficacité véritable de leur système.

 

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 28ans Posté(e)
Jack~OF~Blade Membre 1 465 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)

Ah d'accord, bon je n'ai pas tout compris non plus, mais il me semble avoir compris certaines choses :)

Donc oui je pense en effet que nous sommes de plus en plus dépendants de notre système, que nous développons des addictions, notamment à des choses matérielles ( technologie... qui sont secondaire).

EVidemment oui, il est évident qu'il ya de plus en plus de contraintes intérieures qui se jouent en nous ( paradoxalement à une période ou on parle beaucoup de la liberté ^^).

En clair selon toi, la facon dont nous vivons aujourd'hui en société, était déterminée depuis le début de la sédentarisation ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 28ans Posté(e)
Jack~OF~Blade Membre 1 465 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)

Par contre tu aurais du mettre ce sujet dans les "actualités et débat":D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
fridolin Membre 38 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut

Le sujet, est, selon moi, écologique car il met en scène un être trop gourmand pour les ressources planétaires. Je propose des solutions au travers du site dont je m'occupe mais elles n'attirent pas beaucoup de gens parce qu'ils associent réduction de la consommation à misère.

Pour moi la solution passa par lee citoyen pas par les gouvernements.

.j'ai par contre posté un sujett dans économie

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 28ans Posté(e)
Jack~OF~Blade Membre 1 465 messages
Baby Forumeur‚ 28ans‚
Posté(e)

Le problème, c'est que réduction de la consommation est sans douter égale à une réduction de la production, et que cela entraine une baisse de la croissance...

Tu es partisans des théories de la croissance zéro ou de la décroissance ? ( simple question, pour me situer :) )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
fridolin Membre 38 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Salut

Tu as raison et c'est pourquoi des lobbies marchand tentent d'empêcher les changements.

Je suis pour la décroissance et tente d'expliquer que cela ne signifie pas perte mais gain..

J’ai moi même quitté la ville depuis trente ans et adopté une vie de paysan en cultivant ma nourriture.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×