Aller au contenu

IRAN suite


Messages recommandés

enverseul Membre 37 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

http://www.iran-resist.org/article1126.html

En cliquant sur le lien ci-dessus vous verres une image représentant un tas de pierres avec les qualités qu'om lui attribue. Celà n'a pas d'importance pour vous. Cliquez dans ce cadre. Attendez un peu. Le texte de départ est en amglais, j'y peux rien. En Iran c'est l'anglais et ensuite seulement le français qu'étudient les élèves.

Quelques mots sur les "choses" que l'on met dans un trou.Ce sont des ^tre humains vivants.Tous enveloppés dans un linceul et enterrés à mi-corps. Les hommes et les femmes jusqu'à la ceinture. Ils ne peuvent ni bouger ni crier (dsparadrap sur la bouche) ni voir (le drap est fermé au dessus de leurs têtes). Après la lapidation commence.

Les juifs faisaient celà aussi quand ils suivaient à la lettre les lois mosaïque. Au courps du supplice le drap se déchire au niveau d'une tête déjà ensangantée. Mais après tout regardez si vous le voulez.

Moi j'ai déja vomi.

Modifié par enverseul

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
enverseul Membre 37 messages
Forumeur balbutiant‚ 28ans
Posté(e)

Dès le matin, Jésus s'étant assis, il enseignait. ]Alors les scribes et les pharisiens (les religieux encore !) amenèrent une femme surprise en adultère ; ]et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus : cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère. Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis-tu ? [ Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers ; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit : Où sont ceux qui t'accusaient ? Personne ne t'a-t-il condamnée ?]Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Moi non plus je ne te condamne pas. Va en paix.

Modifié par enverseul

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rott Killer Membre 725 messages
Forumeur forcené‚ 59ans
Posté(e)
Dès le matin, Jésus s'étant assis, il enseignait. ]Alors les scribes et les pharisiens (les religieux encore !) amenèrent une femme surprise en adultère ; ]et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus : cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère. Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis-tu ? [ Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit : Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers ; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit : Où sont ceux qui t'accusaient ? Personne ne t'a-t-il condamnée ?]Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Moi non plus je ne te condamne pas. Va en paix.

Même pô un p'tit coup fouet .............. pfffffff pas marrante ton histoire :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité