Le mariage gay divise les Français

lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

d'accord avec akumu

;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Je crois que je me fais mal comprendre. Je ne suis pas en train de dire qu'un comportement homo est déviant, il est seulement autre qu'un comportement hétéro. Qui dira le contraire ? Bon ! Si la nature impose que ce soit le comportement hétéro qui soit indispensable pour procréer, il est peut être préférable que le gosse soit encadré par ce shéma là. Il s'agit pas de lui apprendre à être homophobe (en effet, la sexualité est sans doute plus innée qu'acquise) et il fera ce qu'il voudra à sa puberté. Mais les homos ne pouvant pas procréer, par définition, ils ne doivent pas vouloir singer les hétéros. Si on est homo, il faut accepter le fait de ne pas avoir de gosse. Sinon, on se fait bi mais pas homo, faut être cohérent.

PS : ça concerne les gays comme les lesbiennes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avenir Membre 1 110 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

J'ai demandé un jour à un homo comment il l'était devenu.

Il m'a répondu qua ca mère avait souhaité plus que tout une fille et qu'elle l'avait habillé en fille, même pour l'écolé, jusqu'à l'age de 12 ans!

Il lui en voulait mais il était heureux ainsi. Psychologiquement, il ne me donnait pas l'image d'un homme (ou femme) stable et bien posé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

je ne comprendrais jamais pourquoi on base la capacité des gens à elever un enfant à sa prefference sexuelle

@ mazarino : tu es donc contre toute forme d'insemination artificielle, pour tout couple sterile, qu'il soit homo ou hetero?

@ avenir : tu choisi bien ton exemple. moi je connais des homos, hommes et femmes, qui sont tout à fait epanouis dans leur vie et leur sexualité.

une question: la mere de la personne dont tu parle était hetero, non? cela ne la pas empechée d'avoir un "grain"!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

En effet, je suis contre l'insémination artificielle. La manipulation génétique porte en elle de grands dangers. On se rendra peut être compte dans 50ans que cela affaiblit l'espèce. S'il y a bien un domaine où il s'agit d'être prudentissime, c'est l'expérimentation sur l'homme lui même.

Quant aux mères porteuses (interdites en France), c'est moralement indéfendable. Une femme qui vend son corps pour ensuite abandonner le gamin, beurk !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avenir Membre 1 110 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

Justement! Si on a déjà des problèmes avec les hététos, pourquoi compliquer les choses?

Tu crois vraiment qu'un gamin avec deux pères ou deux mères sera épanouis?

Que fera t il à l'école? Il sera juger par les autrs gamins parce qu'ils sont impitoyables entre eux.

C'est du n'importe quoi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

et toi crois tu qu'un gamin à l'orphelinat ou à la dass sera epanoui?

c'est sur que le regard des autres, surtout des gens comme toi, sera difficile.

mais comme notre société évolue (du moins je l'espere), cela sera bientot passé dans les moeurs, comme le divorce, l'union libre.

tu te souviens comment on appellait les mere non mariées il n'y a pas si logtemps : les filles meres. tu crois que les autres etaient "gentils" avec elles et leurs enfants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Les gens comme moi ? Ah bon ! Merci du compliment ! Je te rappelle que je ne raisonne pas par rapport à la morale (sauf dans le cas des mères porteuses).

Beaucoup de couples hétéros veulent adopter et sont contraints de chercher à l'étranger, donc le problème n'est pas "si les couples homos ne peuvent pas adopter, ce sera la DDASS"!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

mazarino : meme si je ne suis pas d'accord avec toi, ma remaque s'adressait à avenir quand il disait :

"que fera til à l'école?il sera jugé par les autre enfants."

en france, tres peu d'enfants sont adoptables, car les bébés nés sous x sont adoptés tres vite, et beaucoup d'enfants de la dass sont placés, mais ont encore une famille.

quand je parle d'adoption, depuis le début, je parle des enfants du monde entier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

Je ne pense pas que les homos veuillent singer qui que ce soit...les homos sont normalement constitués et les homos peuvent donc procréer par définition...les homos ont un désir d'enfants qui n'a rien à voir avec le désir de pouponner une peluche..je ne comprends meme pas cette remarque que je place dans le domaine de la moquerie bete et ridicule plus que dans celui de l'argumentation...et enfin...

parce que je suis bi j'ai le droit d'adopter mais par contre parce que un tel est homo, non? tu parlais de stabilité Mazarino, je ne vois pas en quoi la bisexualité est davantage un gage de stabilité que l'homosexualité...

enfin bref, on parle de protéger l'enfant à tout prix, on recule, on recule et on brandit des arguments allant de la psychanalyse au simple quand dira-t-on...on me parle de schémas, de normes, de reperes, on me parle meme de biologie...bref on parle...et peut etre un jour on regardera un peu plus l'enfant, et on constatera qu'un enfant né dans un couple gay, a le meme sourire qu'un autre...

Justement! Si on a déjà des problèmes avec les hététos, pourquoi compliquer les choses?

Tu crois vraiment qu'un gamin avec deux pères ou deux mères sera épanouis?

Que fera t il à l'école? Il sera juger par les autrs gamins parce qu'ils sont impitoyables entre eux.

C'est du n'importe quoi...

t'as pas davantages d'arguments parce que là....et tous les enfants différents d'une façon ou d'une autre, tu crois quoi, qu'ils sont la risée de leurs copains d'écoles? détrompe toi, c'est bien souvent le gosse le plus normal du monde qui est pris à partie....

Modifié par reves-vengeurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Mazarino, tu dis que pour toi la sexualité a plus d'inné que d'aquis (vision que je ne partage pas) et tu dis aussi que l'enfant doit tout de même éviter l'influence gay pour mieux finir hétéro.

C'est assez contradictoire, nan ?

Si on est homos, il faut accepter le fait de ne pas avoir de gosse (qui possède une part de notre patrimoine génétique). Tout à fait d'accord.

Je suis d'accord avec toi aussi vis à vis de l'insémination artificielle. (ça me fait bizarre, d'ailleurs... ça m'inquiète d'être autant d'accord avec toi ;) ).

Par contre, vis à vis de l'adoption, j'ai un regard différent.

Un cadre familial, sain et stable est plus propice au développement psychique de l'enfant, comme tu dis.

Seulement... je ne suis pas convaincu qu'un couple gay serait nécessairement moins sujet à offrir un équilibre qu'un couple hétéro.

Mais j'y réfléchis encore...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Y a-t-il un but au sexe ? La sexualité homo ne dénotte-t-elle justement pas un désintérêt complet pour la procréation ? Rêves vengeurs, tu prétends que mes propos sont bêtes et ridicules mais toi tu avances pleines de certitudes. Tu dis : les enfants des couples homos sont très heureux et très normaux, fermez la porte, y a rien à voir. Qu'en sais tu ? Tu es mage ? Tu as des stats ? Présente les nous.

Pour ma part, je suis opposé à l'adoption par les couples gays car justement je suis dans le doute. Et quand il y a soupçon, surtout pour des enfants, il vaut mieux s'abstenir.

Mazarino, tu dis que pour toi la sexualité a plus d'inné que d'aquis (vision que je ne partage pas) et tu dis aussi que l'enfant doit tout de même éviter l'influence gay pour mieux finir hétéro.

C'est assez contradictoire, nan ?

Je n'ai jamais dit ça mais exactement le contraire. Justement, j'affirme qu'il ne s'agit pas d'élever des enfants pour en faire des hétéros ou pas mais qu'un gamin a sans doute besoin de la différenciation des sexes pour se construire. Je n'ai jamais prétendu qu'il fallait contrer l'adoption des couples gays pour ne pas faire d'homos, là c'est du procès d'intention.

Sinon, la sexualité me semble innée. C'est pourquoi dans des fratries, tu retrouveras des homos et des hétéros alors qu'ils ont reçu la même éducation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avenir Membre 1 110 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)

@lateth : Evite tes jugements qui démontrent une fermeture d'esprit totale au débat. Merci d'éviter les insultes aussi.

Un homme, une femme : Qu'est ce qu'il y a d'anormal à cela? On dirait que vous condanner les hétéros en disant : "Et Hitler, il est venu comment au monde???"

Question : Imaginer votre vie sans votre père ou votre mère (ou les deux) en y mettant deux homos à la place... Perso, je me vois pas épanouis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Là, on commence à déborder sur le topic "l'orientation sexuelle, un choix ?", c'est intéressant !

Dans ce topic, j'y parlais de ma théorie selon quoi l'homosexualité ne témoignait pas à elle seule d'un désintérêt pour la procréation. Selon moi, toutes les sexualités humaines ont un désintérêt pour la procréation.

(Combien de fois fait-on l'amour dans notre vie ? Pour ne donner naissance qu'à 1, voire 2 enfants ?)

Mazarino, ta prudence est sage, je pense.

Mais sans te donner de cas précis, de stats, comme tu en demandes à rêves-vengeurs, je vais quand même tenter de soulever des hypothèses.

Pour toi, l'équilibre d'un enfant est atteint lorsqu'une influence masculine et une influence féminine interviennent lors de l'éducation. (tu parles d'un père et d'une mère, mais tu insistes surtout sur la présence des deux sexes).

Je ne sais pas pourquoi, je bloque là-dessus.

Okay, un homme réagit globalement assez différemment d'une femme, mais certains hommes on tendance à être efféminés, d'autres femmes sont de vrais "graçons manqués"...

Bref, j'ai l'impression que les comportements généralement attribués aux hommes et aux femmes sont très largement (voire complètement ?) culturels.

Some quoi, l'influence masuline et l'influence féminine pardrait leur sens...

EDIT : Le processus d'attribution de l'orientation sexuelle est très compliqué, et l'on peut difficilement appréhender les évènements et leur façon d'influencer la sexualité que l'on s'attribuera à l'adolescence.

Des frères et soeurs qui partagent la même éducation n'ont pour autant pas la même enfance, pas la même vie.

Ton argument ne tient pas.

Modifié par Kylir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité reves-vengeurs
Invité reves-vengeurs Invités 0 message
Posté(e)

Non mazarino, je n'ai jamais dit que tes propos étaient bêtes sinon je ne discuterais pas avec toi...j'ai dit que ta reflexion -ou ta pique - sur le fait de vouloir pouponner l'était, c'est tout...

Je n'avance avec aucune certitudes, tu me dis un enfant né dans un couple hétéro a plus de chance de grandir heureux, sain et normal, je te dis...n'as tu jamais observé autour de toi? nous sommes tous des enfants d'hétéros...quel constat en effet!

Il n'y a aucune certitude, aucune statistique, aucune recette, ce n'est pas homme-femme ou femme-femme qui compte, c'est le couple, la solidité du couple, c'est ce qu'on a offrir les parents, c'est ne pas vivre dans un univers confiné, c'est l'amour et la richesse de cet amour qu'on a offrir les parents qui compte...c'est aussi ne pas vivre que pour l'enfant, c'est à mon avis destructeur...bref c'est un tas de parametres qui n'a rien à voir avec la fameuse équation XX + XY....

Modifié par reves-vengeurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avenir Membre 1 110 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)
Là, on commence à déborder sur le topic "l'orientation sexuelle, un choix ?", c'est intéressant !

Dans ce topic, j'y parlais de ma théorie selon quoi l'homosexualité ne témoignait pas à elle seule d'un désintérêt pour la procréation. Selon moi, toutes les sexualités humaines ont un désintérêt pour la procréation.

(Combien de fois fait-on l'amour dans notre vie ? Pour ne donner naissance qu'à 1, voire 2 enfants ?)

Mazarino, ta prudence est sage, je pense.

Mais sans te donner de cas précis, de stats, comme tu en demandes à rêves-vengeurs, je vais quand même tenter de soulever des hypothèses.

Pour toi, l'équilibre d'un enfant est atteint lorsqu'une influence masculine et une influence féminine interviennent lors de l'éducation. (tu parles d'un père et d'une mère, mais tu insistes surtout sur la présence des deux sexes).

Je ne sais pas pourquoi, je bloque là-dessus.

Okay, un homme réagit globalement assez différemment d'une femme, mais certains hommes on tendance à être efféminés, d'autres femmes sont de vrais "graçons manqués"...

Bref, j'ai l'impression que les comportements généralement attribués aux hommes et aux femmes sont très largement (voire complètement ?) culturels.

Some quoi, l'influence masuline et l'influence féminine pardrait son sens...

Oui il en existe mais crois tu que c'est une majorité? Combien sur 65 millions en France?

100 000 ou plus ou moins, ce n'est pas un exemple et ni une généralité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

Tu comptes quoi, là ?

Les hommes et les femmes qui ont des comportements n'allant culturellement pas dans le sens de leur genre ?

Plutôt que de sortir des chiffres au hasard qui eux, ne sont réellement pas des arguments, trouve autre chose...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)
Non mazarino, je n'ai jamais dit que tes propos étaient bêtes sinon je ne discuterais pas avec toi...j'ai dit que ta reflexion -ou ta pique - sur le fait de vouloir pouponner l'était, c'est tout...

Je n'avance avec aucune certitudes, tu me dis un enfant né dans un couple hétéro a plus de chance de grandir heureux, sain et normal, je te dis...n'as tu jamais observé autour de toi? nous sommes tous des enfants d'hétéros...quel constat en effet!

Il n'y a aucune certitude, aucune statistique, aucune recette, ce n'est pas homme-femme ou femme-femme qui compte, c'est le couple, la solidité du couple, c'est ce qu'on a offrir les parents, c'est ne pas vivre dans un univers confiné, c'est l'amour et la richesse de cet amour qu'on a offrir les parents qui compte...c'est aussi ne pas vivre que pour l'enfant, c'est à mon avis destructeur...bref c'est un tas de parametres qui n'a rien à voir avec la fameuse équation XX + XY....

Seulement, l'éducation ce n'est pas que l'amour. L'image du père (quitte à tenter de le "tuer" à l'adolescence justement) semble essentielle. Kylir a raison, je pense que la différenciation des sexes est très importante. Après cela ne veut pas dire que tous les couples hétéros sont parfaits et celui qui prétendrait une telle chose susciterait chez moi un rire homérique. Mais la difficulté de l'éducation n'est-elle pas acentuée pour un couple homo qui présentera à l'enfant 2 pères ou 2 mères mais ne pourra pas lui offrir l'autre pendant.

Là, on commence à déborder sur le topic "l'orientation sexuelle, un choix ?", c'est intéressant !

Dans ce topic, j'y parlais de ma théorie selon quoi l'homosexualité ne témoignait pas à elle seule d'un désintérêt pour la procréation. Selon moi, toutes les sexualités humaines ont un désintérêt pour la procréation.

(Combien de fois fait-on l'amour dans notre vie ? Pour ne donner naissance qu'à 1, voire 2 enfants ?)

Mazarino, ta prudence est sage, je pense.

Mais sans te donner de cas précis, de stats, comme tu en demandes à rêves-vengeurs, je vais quand même tenter de soulever des hypothèses.

Pour toi, l'équilibre d'un enfant est atteint lorsqu'une influence masculine et une influence féminine interviennent lors de l'éducation. (tu parles d'un père et d'une mère, mais tu insistes surtout sur la présence des deux sexes).

Je ne sais pas pourquoi, je bloque là-dessus.

Okay, un homme réagit globalement assez différemment d'une femme, mais certains hommes on tendance à être efféminés, d'autres femmes sont de vrais "graçons manqués"...

Bref, j'ai l'impression que les comportements généralement attribués aux hommes et aux femmes sont très largement (voire complètement ?) culturels.

Some quoi, l'influence masuline et l'influence féminine pardrait leur sens...

EDIT : Le processus d'attribution de l'orientation sexuelle est très compliqué, et l'on peut difficilement appréhender les évènements et leur façon d'influencer la sexualité que l'on s'attribuera à l'adolescence.

Des frères et soeurs qui partagent la même éducation n'ont pour autant pas la même enfance, pas la même vie.

Ton argument ne tient pas.

Le vieux débat sur l'inné et l'acquis est insoluble. Mais tout de même ! La sexualité est l'une des fonctions premières de l'homme comme manger ou boire. L'inné me semble avoir une grosse part même si je ne puis le démontrer. Et au cas où ce serait l'acquis, de toute façon l'influence des parents ne serait pas déterminante puisque tous les homos sont issus de couples hétéros (et pas forcément bi).

Quant aux mecs efféminés, je suis pas sûr justement qu'ils constituent le gros de la troupe des pères car justement peu de femmes se précipiteront vers eux pour se faire mettre enceinte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kylir Membre 372 messages
Forumeur survitaminé‚ 30ans
Posté(e)

L'inné a surement une grande part chez les animaux, pour l'orientation sexuelle (puisqu'ils n'en ont qu'une).

Chez les humains, je vois ça différemment. (ce n'est que ma vision, bien entendu ; pas de preuves à proprement parlé).

Quant à ta réponse sur les hommes efféminés. ;) Sans pousser la caricature à l'extrême, on trouve des hommes en apparence virils mais qui ont tout de même des comportements que la société qualifie de féminins (culturellement, toujours).

J'en veux pour preuve, la nouvelle mode des métrosexuels : des hommes qui assument, soit disant, leur part de féminité (bon, on est toujours dans le culturel, en fait), et qui mettent des crèmes de soin, se tartinent d'anti-rides, s'épilent...

Ce type de mecs aurait même une certaine côte auprès des demoiselles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mazarino
Invité Mazarino Invités 0 message
Posté(e)

Les "métrosexuels" sont davantage un peu snobs que réellement efféminés. Et puis une image paternelle, c'est pas forcément un bucheron canadien ou autre homme des bois. Mais entre M. Robustus et Albin, il y a peut être un juste milieu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant