les concepts

pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 31ans
Posté(e)

Concrètement comment définiriez vous l'abstraction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Lapinkiller Membre 10 047 messages
Le Dieu Lapin‚ 28ans
Posté(e)

c'est trop abstrait pour qu'on puisse y répondre...

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 31ans
Posté(e)

Voila une réponse concrète....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rott kiler Membre 1 875 messages
Forumeur alchimiste‚ 57ans
Posté(e)

Voilà tu les a tous :smile2: A partir de là ... on peut bosser

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 31ans
Posté(e)

cool.

Si je dit que c'est une réponse concrète on pourra penser qu'elle est de la même nature conceptuel que la réponse d'avant or ce n'est pas le cas...

Sérieusement ma question peut ce préciser : A un niveau d'abstraction très élevé, peut on trouvé des concepts du genre "plus petit dénominateur commun"?

En bref, peut on définir la pensé comme un cumule de concepts basiques?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)

je vais essayer de te répondre, les mecs ça parlent toujours "concepte" pour ma part, je ne comprends jamais ce terme "concepte" donc c'est abstrait.

je pense que cela vient du fait qu'ils ne peuvent enfanter, ils conceptualisent.....mais pour moi enfanter c'est concret. ;) conceptualiser c'est abstrait....les écrits de Freud sont abstrait :smile2: il a fallut que je tienne ses écrits (sous forme de livre) pour en tirer une quelconque concrétisation....qui ne s'est pas réalisé d'ailleus...car beaucoup trop abstrait. :o°

t'as pigé ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 31ans
Posté(e)

Tu veut dire que tu conçoit la conseptualisation comme la conséquance (négative) de ne pas pouvoir porter la vie.

Pourquoi pas.

Mais ma question principal est. Dans la logique (mathématique ou autre) et dans la maniére de construir une idée, peut on définir un nombre restreint de "concepte premier" que l'on assemble comme des brique pour former un raisonnement.

Quel est la facteur commun a tout les type de penser (la maniére de penser, pas les conclusions qu'elle apporte)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
Tu veut dire que tu conçoit la conseptualisation comme la conséquance (négative) de ne pas pouvoir porter la vie.

Pourquoi pas.

Mais ma question principal est. Dans la logique (mathématique ou autre) et dans la maniére de construir une idée, peut on définir un nombre restreint de "concepte premier" que l'on assemble comme des brique pour former un raisonnement.

Quel est la facteur commun a tout les type de penser (la maniére de penser, pas les conclusions qu'elle apporte)

selon moi l'homme ne pense pas comme une femme, donc mon raisonnement ne pourra sans doute pas t'aider. L'homme rationnalise et la femme assimille en gros.

l'exemple que tu donnes dans l'assemblage de briques est très parlant....vous former des théories, vous donnez des définitions, en faites vous tatonnez....mais vous ne trouvez jamais vraiment....donc cela reste abstrait de toutes manières.

la raison est que vous ne vous appuyez jamais sur ce que pense une femme....selon moi ;) pourquoi penses-tu que l'on dit d'une blonde qu'elle est con....ben chuis blonde. :o°

la matière nait de la femme, et c'est à l'homme de concrétiser cette matière....mais ça il à beaucoup de difficulté à le comprendre....alors nous les laissons se poser des questions auquelles ils ne trouvent aucune réponse.

aujourd'hui c'est le jour de la résurrection donc j'ai fait un effort. ;) parceque tu te souviens de ce qui est arrivée à Marie hier. ;)

prend exemple sur Pierre et Marie Curie :smile2: ils ont travaillés ensembles eux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)
cool.

Si je dit que c'est une réponse concrète on pourra penser qu'elle est de la même nature conceptuel que la réponse d'avant or ce n'est pas le cas...

Sérieusement ma question peut ce préciser : A un niveau d'abstraction très élevé, peut on trouvé des concepts du genre "plus petit dénominateur commun"?

En bref, peut on définir la pensé comme un cumule de concepts basiques?

Moi je crois que les premiers concepts que l'on forme dans notre ésprit sont directement liés a nos 5 sens.

Je suppose que l'on commence par le toucher. Peut être qu'un des premiers concepts qui se forment est lié à la température, on identifi ce concept car il représente quelquechose d'agréable.

En faite, les moteurs de notre dévelopement intellectuel sont en premier lieu le plaisir et la douleur.

Je vois nos émotions comme un sixième sens qui élargie considérablement les notions de plaisir et de douleur liés aux 5 sens physique. Pour établir des concept plus complex, je crois éffectivement qu'on utilise des concepts basiques.

Sauf que les concepts basiques sont déja subjectifs, pour moi, 2 individus n'utilisent pas forcément les même concepts de base. Même jamais si on y regarde de prés.

En faite, j'immagine qu'il y a un champs conceptuel, et qu'on le représente par une feuille. Etablir un concept, c'est comme tracé un cercle (ou une autre forme) sur cette feuille. Plus simplement, je crois que conceptualiser, c'est faire une classification de notre ressenti.

En faite, on en a déja bien parlé dans un autre sujet, A quoi se juge l'intelligence P9

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)
selon moi l'homme ne pense pas comme une femme, donc mon raisonnement ne pourra sans doute pas t'aider. L'homme rationnalise et la femme assimille en gros.

l'exemple que tu donnes dans l'assemblage de briques est très parlant....vous former des théories, vous donnez des définitions, en faites vous tatonnez....mais vous ne trouvez jamais vraiment....donc cela reste abstrait de toutes manières.

Pas forcément, quand tu as l'occasion de téster ta théorie par exemple ou même de t'en servir pour appréhender la réalité. En tout cas, on peut établir des théories tout en connaissant leur limittes.

En effet, celle ci ne représente jamais qu'un point de vue.

Mais je crois plutot que ce que tu décris est plutot ce qui différencie l'esprit carthésiens de l'esprit intuitif, et non les hommes des femmes.

la raison est que vous ne vous appuyez jamais sur ce que pense une femme....selon moi ;) pourquoi penses-tu que l'on dit d'une blonde qu'elle est con....ben chuis blonde. :o°

la matière nait de la femme, et c'est à l'homme de concrétiser cette matière....mais ça il à beaucoup de difficulté à le comprendre....alors nous les laissons se poser des questions auquelles ils ne trouvent aucune réponse.

La difficulté, c'est pas de comprendre mais d'accépter, puis, aujourd'hui, les roles me semblent moins figés qu'avant.

aujourd'hui c'est le jour de la résurrection donc j'ai fait un effort. ;) parceque tu te souviens de ce qui est arrivée à Marie hier. ;)

prend exemple sur Pierre et Marie Curie :smile2: ils ont travaillés ensembles eux.

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 31ans
Posté(e)
l'exemple que tu donnes dans l'assemblage de briques est très parlant....vous former des théories, vous donnez des définitions, en faites vous tatonnez....mais vous ne trouvez jamais vraiment....donc cela reste abstrait de toutes manières.

Là je pense que tu parle de la finalité d'une suite de concept.

Je te rejoint si tu dit que les action qui découlent de la compréhension sont valide, que l'on conceptualise ou que l'on ressente.

Perso, je ressent les concept, souvent sans les comprendre.

Peut etre mon coté féminin. :o°

Cela dit le ressentit global n'est pas en concurrence avec les conceptualisations.

la raison est que vous ne vous appuyez jamais sur ce que pense une femme....selon moi ;) pourquoi penses-tu que l'on dit d'une blonde qu'elle est con....ben chuis blonde. ;)

Moi aussi je suis blond. :smile2:

prend exemple sur Pierre et Marie Curie ;) ils ont travaillés ensembles eux.

Ma copine n'est pas intéressée par la conceptualisation des concept

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 31ans
Posté(e)
Moi je crois que les premiers concepts que l'on forme dans notre ésprit sont directement liés a nos 5 sens.

Je suppose que l'on commence par le toucher. Peut être qu'un des premiers concepts qui se forment est lié à la température, on identifi ce concept car il représente quelquechose d'agréable.

En faite, les moteurs de notre dévelopement intellectuel sont en premier lieu le plaisir et la douleur.

Je vois nos émotions comme un sixième sens qui élargie considérablement les notions de plaisir et de douleur liés aux 5 sens physique. Pour établir des concept plus complex, je crois éffectivement qu'on utilise des concepts basiques.

Je parlerais plutôt de stimuli, car une information n'a pas besoins d'etre vraie pour crée des émotion et des réaction, qui elles seront vraie.

Un stimuli virtuel peut avoir des conséquences réel.

Il est vrai que nous évoluons dans des contextes, et les stimuli sont fonctions de ces contextes.

Sauf que les concepts basiques sont déja subjectifs, pour moi, 2 individus n'utilisent pas forcément les même concepts de base. Même jamais si on y regarde de prés.

Je ne suis pas daccord. Je consoit qu'il y a des logique différentes (cartésienne, sophiste) et les conception différents viennet de la différence de ces logique et de la difference entre les informations traités (due aux stimulis).

Mais je soupsonne ces différentes logiques d'avoir des "briques" en commun, la ou elles différent c'est dans l'agencement de ces "briques.

En faite, j'immagine qu'il y a un champs conceptuel, et qu'on le représente par une feuille. Etablir un concept, c'est comme tracé un cercle (ou une autre forme) sur cette feuille. Plus simplement, je crois que conceptualiser, c'est faire une classification de notre ressenti.

Interressant, tu veut dire que les briques de conscience et de logiques ne seraient en réalité que des support?

Ok, mais tu les remplie de quoi.

Et sa donne un peut le coup du farbriquant qui se fabrique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
Là je pense que tu parle de la finalité d'une suite de concept.

Je te rejoint si tu dit que les action qui découlent de la compréhension sont valide, que l'on conceptualise ou que l'on ressente.

Perso, je ressent les concept, souvent sans les comprendre.

Peut etre mon coté féminin. ;)

Cela dit le ressentit global n'est pas en concurrence avec les conceptualisations.

Moi aussi je suis blond. :smile2:

Ma copine n'est pas intéressée par la conceptualisation des concept

1) ok pour ton côté féminin....justement il demandra à être confirmé !

2) oui mais on ne dis pas que les bonds son cons ;)

3) donc ta copine ne confirma pas ton point de vu...change de copine ché pas moi :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)
Je parlerais plutôt de stimuli, car une information n'a pas besoins d'etre vraie pour crée des émotion et des réaction, qui elles seront vraie.

Un stimuli virtuel peut avoir des conséquences réel.

Il est vrai que nous évoluons dans des contextes, et les stimuli sont fonctions de ces contextes.

Je suis parfaitement d'accord. Mais les 5sens ne relaient pas nécessairement une information exacte non plus, ils peuvent nous tromper.

En faite, le stimuli dont tu parles, je l'assimil aux sensations émotives ou physiques. Les 5 sens courants, ils provoquent des stimulis tout comme les émotions. Et je crois que pour les premier concepts que l'on forme, le stimuli vient entièrement des sensations physiques. Les émotions se construisent sur le vécue, par la suite, elles prennent donc de plus en plus d'imPortance.

Je ne suis pas daccord. Je consoit qu'il y a des logique différentes (cartésienne, sophiste) et les conception différents viennet de la différence de ces logique et de la difference entre les informations traités (due aux stimulis).

Mais je soupsonne ces différentes logiques d'avoir des "briques" en commun, la ou elles différent c'est dans l'agencement de ces "briques.

En faite, c'est a mettre en relation avec les concept représenté comme étant des formes tracés (tes briques) sur une feuille (le champ conceptuel).

On va dire que chacun trace des formes à sa manière, parfois trés proche, mais toujours un peu différement.

Les langues elles, constituent un ensemble de concepts prétracés, sencé couvrir le plus large champ conceptuel possible, et de la façon la plus précise ou la mieux agencé. Leurs forment sont défnient mais restent relativement flou et laissent une marge de liberté a chacun.

Aprés, je crois qu'il y a aussi des concept qui ne nous viennent pas directement de la langue, que nous délimittons de nous même.

Interressant, tu veut dire que les briques de conscience et de logiques ne seraient en réalité que des support?

Ok, mais tu les remplie de quoi.

Et sa donne un peut le coup du farbriquant qui se fabrique.

Je vais te donner un exemple :

Si tu discutes d'un panel de couleur trés varié avec un ami, tu en trouveras toujour une sur laquelle vous ne serez pas d'accord, l'un verra jaune, l'autre orange (ça marche aussi avec d'autres couleur hein :smile2: ). En effet, il n'aura pas délimité les couleurs de la même façon que toi.

Donc tu mets une sensation (visuelle) dérrière cette couleur. Cette sensation visuelle n'ayant pas une limite claire, tu la définie sensitivement toi même.

De plus, chaque personne ne perçoit pas exactement les même couleurs. Donc même l'ensemble des couleur n'est pas le même d'une personne a l'autre.

D'une langue a l'autre, c'est encore plus flagrant, les esquimaux possèdent au moins 10 mots traduisibles uniquement par blanc en français.

Tu peux aussi voir la couleur comme une délimitation de longueure d'onde, c'est la définition scientifique, normalement beaucoup plus précise, mais elle ne tient pas compte du ressenti des gens. En faite c'est un autre concept.

Donc comment définis on le concept de couleur? et comment le forme t'on dans notre ésprit?

déja, il y a plusieurs concepts qui décrivent la même chose sans être identique.

L'ensemble des couleurs est il la somme de toute les couleurs particulières? ou un cercle plus large qui les englobes toutes ainsi que les interstice entre chacune?

Je crois que le concept de couleur est donc une construction de tous ces 'sous concepts', et on vient moduler cette construction à l'aide d'autres concepts, qui nous permettent de donner une logique a cette construction.

Sauf qu'il n'y a pas vraiment de sur ou de sous concept, juste des concepts plus ou moins larges reliés entres eux.

Pour moi, le concept serait décrit a la fois par l'ensemble des liens plus ou moins fort qui le relient à d'autre concepts, mais aussi par un panel de sensations (dont les émotions) qui sont associés au concept.

Si tu lis le poste auquel je t'ai renvoyé, j'y parle aussi des souvenirs.

Je pense qu'on relit les concepts entres eux à chacun de nos souvenirs, à chacune de nos éxpérience. C'est ainsi que l'on construit des concepts de plus en plus complex.

Et si les souvenir créés des liens nouveaux, c'est qu'ils sont liés a des émotions et à des sensations, a un ressenti en faite.

Ok, je ne suis surement pas trés clair (mais mon idée ne l'est pas tout a fait non plus), vois tu ce que je veux dire?

Modifié par photon84

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)

photon tu as commis un lapsus....tu as écrit d'imortance au lieu d'importance :smile2: et ne me dis pas que c'est une faute de frappe que tu as oublié de mettre un p stp. ;) ça me fairait plaiz.

Modifié par caupine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 31ans
Posté(e)
Je vais te donner un exemple :

Si tu discutes d'un panel de couleur trés varié avec un ami, tu en trouveras toujour une sur laquelle vous ne serez pas d'accord, l'un verra jaune, l'autre orange (ça marche aussi avec d'autres couleur hein :o° ). En effet, il n'aura pas délimité les couleurs de la même façon que toi.

Donc tu mets une sensation (visuelle) dérrière cette couleur. Cette sensation visuelle n'ayant pas une limite claire, tu la définie sensitivement toi même.

Donc comment définis on le concept de couleur? et comment le forme t'on dans notre ésprit?

déja, il y a plusieurs concepts qui décrivent la même chose sans être identique.

L'ensemble des couleurs est il la somme de toute les couleurs particulières? ou un cercle plus large qui les englobes toutes ainsi que les interstice entre chacune?

C'est marrant, que tu parle de couleur car sa me permet de relancer la sur la création de concept.

Comment expliqué une couleur a un aveugle?

C'est un peu HS mais super intéressant.

Sa permet de mettre en relief les lien qui donnent du sens.

A ce sujet ma question pourrait se dire : ces lien de sens on ils la même nature?

Pour moi, le concept serait décrit a la fois par l'ensemble des liens plus ou moins fort qui le relient à d'autre concepts, mais aussi par un panel de sensations (dont les émotions) qui sont associés au concept.

Tu voie donc l'esprit comme une toile d'araignée reliant les concepts qui sont eux même forgé par l'expérience?

On pourrais donc penser que les concept formant cette toile on été fabriqué de la même manière, ils aurait donc deux facteurs commun : le fait qu'il faille un stimuli (experience) pour les crée et le fait qu'ils aquiérent ces stimuli de la même maniére.

1) ok pour ton côté féminin....justement il demandra à être confirmé !

Comment sa le confirmer, je me connait bien. Et , au risque de te décevoir, quoi qu'il arrive je resterais un homme.

2) oui mais on ne dis pas que les bonds son cons :smile2:

C'est vraie... J'en suis la preuve (sa c'est mon coté masculin ;) )

3) donc ta copine ne confirma pas ton point de vu...change de copine ché pas moi ;)

Pour rien au monde. Quand l'amour traverse les différence, c'est là quelle optiend ses lettres de noblesses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité caupine
Invité caupine Invités 0 message
Posté(e)
C'est marrant, que tu parle de couleur car sa me permet de relancer la sur la création de concept.

Comment expliqué une couleur a un aveugle?

C'est un peu HS mais super intéressant.

Sa permet de mettre en relief les lien qui donnent du sens.

A ce sujet ma question pourrait se dire : ces lien de sens on ils la même nature?

Tu voie donc l'esprit comme une toile d'araignée reliant les concepts qui sont eux même forgé par l'expérience?

On pourrais donc penser que les concept formant cette toile on été fabriqué de la même manière, ils aurait donc deux facteurs commun : le fait qu'il faille un stimuli (experience) pour les crée et le fait qu'ils aquiérent ces stimuli de la même maniére.

photon te répondra sans doute, mais il me semble que tu as inversé le stimuli (expérience) et les acquits...je me trompe peut-être, mais l'expérience n'est pas un stimuli par contre l'acquit peut le devenir....mais c'est photon qui confirmera ou contredira mes dires. ;) oui chuis blonde :smile2:

photon t'as du boulot, ici les studieux....encore une fois. :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pumba le hobit 2 Membre 278 messages
Forumeur activiste‚ 31ans
Posté(e)

Je voulais parler d'une experience que l'on a a un moment donné. Le fait de vivre quelque chose.

Pas l'experience en termes de cumul de choses vécue.

Voila la preuve qu'un même stimuli s'avère être remplie de sens différent... :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)
photon tu as commis un lapsus....tu as écrit d'imortance au lieu d'importance :smile2: et ne me dis pas que c'est une faute de frappe que tu as oublié de mettre un p stp. :o° ça me fairait plaiz.

Je ne vois pas de quoi tu parles... ;)

D'ailleur ça ne veut rien dire imortance!?

ok c'était sans doute un labsus.......Comment douter des paroles d'une blonde ;)

Eclaires moi, quel est ton diagnostique?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
photon84 Membre 224 messages
Forumeur activiste‚ 32ans
Posté(e)
C'est marrant, que tu parle de couleur car sa me permet de relancer la sur la création de concept.

Comment expliqué une couleur a un aveugle?

C'est un peu HS mais super intéressant.

Sa permet de mettre en relief les lien qui donnent du sens.

A ce sujet ma question pourrait se dire : ces lien de sens on ils la même nature?

Pour moi, le concept de la couleur est basé entre sur des sensation visuelles, et cela est innaccessible au aveugles.

Donc tu pourras toujours lui donner une définition scientifique ou lui décrire l'information visuelle, mais il ne pourra jamais ressentir ce qu'est une couleure.

Il peut au mieux l'assimiler a ses autres sens pour s'en faire une idée.

Tu voie donc l'esprit comme une toile d'araignée reliant les concepts qui sont eux même forgé par l'expérience?

On pourrais donc penser que les concept formant cette toile on été fabriqué de la même manière, ils aurait donc deux facteurs communs : le fait qu'il faille un stimuli (experience) pour les crée et le fait qu'ils aquiérent ces stimuli de la même maniére.

Je ne suis pas sur d'avoir bien compris ta remarque..

Il peut être pratique de voir l'esprit comme une toile, mais c'est assez réducteur, car ça ne prend pas en compte les sensations ou émotions liées a ce concept.

Pour moi, le stimuli est sensitif ou émotif, et c'est lui qui permet en premier lieu de délimitter des concepts, puis de créer des liens entre eux.

En effet, l'acquis (lié aux souvenirs) peut générer un stimulie car il est source d'émotion

Pour moi, c'est a parti de la que les choses sont assez floues.

Que ce passe il quand tu vis une éxpérience? Comment mémorise on l'information, ou plutot le souvenir.

Un souvenir serait un ensemble de liens entre plusieurs concepts, créé par des charges émotives ou sensitives.

Par ailleur, je dirais que nos raisonnement logiques sont des situations qui se répètent dans plusieurs souvenir et qui finissent par en être indépendant.

Bon je reteste demain, je serais peut être plus inspiré.... :smile2:

Je crois qu'il faut définir les termes plus précisement pour aller plus loin dans la discution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant